Old xHamster
This is a print version of story Géraldine tome 2-Chapitre 41 by xavierathebitch from xHamster.com

Géraldine tome 2-Chapitre 41

Chapitre 41-Le labyrinthe

Quand Hugo arriva aux toilettes pour enfin libérer les deux « dame pipi », sa montre marquait presque 5 heures.

“ - Un petit sourire, CUM WHORE ! ”
Dit Maîtresse Xaviera sur un ton ironique, en prenant quelques photos avec son portable.

“ - Haaaannnnnn ! ”
Soupira la punkette, dont le visage dégoulinait de coulures de spermes mélangés à ses larmes.

“ - Ta Maîtresse attend un mail de photos souvenirs de son ingrate soumise avaleuse de sperme ! Tu en pense quoi ,petite salope ! ”
Dit la Directrice, tandis que Hugo redressait Géraldine pour l’aligner avec toutes les autres soumises dépourvues de leurs cagoules et de leurs entraves diverses, seuls leurs restaient leur bâillon , déjà en rang dans la grande salle.

“ - Haaaannnnnn ! Me’ci ‘e ‘ette a’en’ion, Maî’resse ! ”
Répondit la soumise à la mine déconfite, mais  qui n’avait rien a envier à la «Dame pipi», maintenant debout, dont tout le sperme resté en attente dans son anus dégoulinait à présent sur et entre ses jambes, formant une large flaque.

“ - Mesdemoiselles ! Une fois que vous aurez nettoyé la salle, Vous irez au lit jusqu'au Lundi matin ! ”
Dit la Directrice, en tapotant sa cigarette sur la langue d’Alexandra, qui était encore en mode cendrier, pour la journée.

“ - NAAANNN ! AAARRRGHHH !!!... ”
Haleta Alexandra, quand la cendre incandescente lui brûla sa langue annelée, rendue hypersensible par le nombre de brûlures de la soirée.

“ - MMMMMMMPPHHH !!! ‘ UIIIIII, MAI’RESSE!!! ME’CI !!! MAI’RESSE !!! MMMMMMMPPHHH !!! ”  
Répondirent en cœur les soumises dans leurs divers baillons.

“ - Quand à toi, tu nettoieras  tes petites cochonneries  avec ta langue de dame pipi !  ”
Dit Maîtresse Xaviera, en s’adressant à la géante, en s’emparant entre deux doigts de l’anneau de la langue de la Sissy géante, qui surplombait la Directrice d’au moins deux têtes.

“ - HAAANNN ! AAARRRGHHH !!! ‘ UIIIIII, MAI’RESSE!!! ME’CI !!! MAI’RESSE !!! HAAANNN !  ”
Geignit la dame pipi, en se baissant à la hauteur de la Directrice sous l’effet de sa langue étirée.

“ - Voila qui est parfait ! Ah oui, petite Géraldine, je t’avais dit que tu driverais les pouliches demain....C’est-à-dire aujourd’hui ! Mais vu ta somptueuse nuit, j’ai peur d’un incident, donc direction l’étable pour un bon sommeil réparateur… en cage !  ”
Dit la Directrice, avec un vile sourire, tout  en faisant un signe de tête à Hugo, qui venait de passer derrière la punkette.

“ - Haaaannnnnn ! Me’ci Maî’resse ! Haaaan…… !   ”
Soupira Géraldine, en s’évanouissant dans les bras d’Hugo, qui venait de lui appliquer un chiffon de c*********e sur le nez, partant dans le pays de rêves.

Les corps nus et entravés de Géraldine et de Slutty s’entrechoquèrent, une fois de plus dans le coffre étouffant de chaleur de la voiture de Maîtresse Sandra, quand celle-ci s’arrêta.
Les deux soumises étaient enfin arrivés à destination, suite à la décision de leur Maîtresse d’aller faire une course d’orientation avec son amie Elsa et Maître Erik, qui étaient venus en pick up.
Quand Maîtresse Sandra ouvrit le coffre, les deux soumises furent éblouies par le soleil qui était à son zénith, et dont la chaleur était presque identique à celle du coffre, découvrant Maîtresse Elsa et Maître Erik en compagnie de Tammy aussi nue qu’elles, déjà entravée et la tête couverte d'une épaisse cagoule d’isolation de cuir noir .
Elles découvrirent également un grand champ d’orties qui s’étalait derrière eux, où des allées de labyrinthe de 50 centimètres de large avaient été tracées.

“ - J’espère que tu ne les a pas dessécher dans ton coffre ! Moi, je me suis mis presque autant à l’aise que mademoiselle ! ”
Plaisanta Maîtresse Elsa, en s’approchant avec sa soumise en laisse, qui était déjà équipé du système de repérage constitué d'une petite balise fixée sur le haut de sa cagoule, d’où s’échappait également une longue tresse rousse, en lui claquant une de ses fesses nues.

“ - MMMMMMMPPHHH !!! MMMMMMMPPHHH !!!  ”
Couina la soumise, sous la surprise de la fessée.

Maîtresse Sandra était en effet habillé très légère, portant un mini short de vinyle et un petit top blanc ultra court , découvrant ainsi largement  son ventre, où trônait son piercing représentant une menotte.
Elle portait de haut talons aiguilles, qui laissait présager qu'en aucun cas, elle irait récupérer sa soumise au cas, où elle serait en  perdition. Ses longs cheveux tirés en queue de cheval retombaient en cascade sur ses épaules dénudées.
Géraldine et Slutty étaient surprises de voir l’équipement de Tammy, dont l'anus était comblé par un large et lourd plug de métal  relié à un boîtier électronique, tout comme sa bague de Kali.
Il était fixé à une chaîne qui lui enserrait la taille, et lui passait également entre les jambes, tel un string, bloquant ainsi le plug anal à laquelle il était cadenassé. Ses poignets étaient bloqués sur le coté de sa taille, tandis que ses coudes étaient reliés presque à se toucher l’un-l’autre dans son dos, et ses chevilles étaient quand à elles, entravées par une courte chaîne.

“ - Je vois cela ! Tu es ravissante ! Mais  tu comptes lui donné la règle comment à ta soumise, Elsa ? Vu que tu l’as déjà cagoulé !  ”
Demanda Maîtresse Sandra, en passant la main dans ses cheveux, qu’elle regrettait de ne pas avoir attaché vu la chaleur. Heureusement que son chemisier blanc était d’une légèreté exceptionnelle, tout comme sa transparence, qui laissait plus qu’entrevoir le dessin de ses seins.
Elle ne regrettait pas non plus cette petite jupe en weetlook ,bien plus fraîche que du latex par ce 45° au soleil.

“ - Je l’ai briffé avant de partir, mais contrairement aux tiennes, elle  découvrira directement le piquant du labyrinthe en sensitif .”
Rigola Maîtresse Elsa, en fixant des pinces japonaises également raccordées au boîtier électronique, aux mamelons annelés de sa soumise.

“ - MMMMMMMPPHHH !!! MMMMPPHHH !!! ”
Gémit la soumise, sous les morsures qui se refermaient sur ses mamelons.

“ - Je vous explique le principe, petits pions ! vous devez aller au bout du labyrinthe, et ramener un foulard que vous devrez trouver par vous-même, au toucher.
Les pinces de vos mamelons vous diront de tourner à droite ou à gauche, le plug vous dira stop  et votre bague vous dira d’avancer ! C’est clair et simple ! Compris ! ”
Dit Maîtresse Sandra, en prenant une première cagoule équipée de la balise GPS.

“ - MMMMMMMPPHHH !!! ‘UUUIIII!! , MAI’RESSE !!! MMMMMMMPPHHH !!! ”
Répondirent les deux soumises en baissant leurs yeux joliment maquillés.

“ - Géraldine ,tu seras mon pion !Qu’en à toi Ma petite Slutty, tu seras le pion d’Erik....Et tache de bien l’écouter, il est très mauvais perdant !”
Dit Maîtresse Sandra, avec un petit air moqueur, tout  en glissant les cheveux roses tressés en nattes de Slutty à l’intérieur de la cagoule, pour les faire ressortir par le trou prévu, tandis que Maître Erik l’entravait à l’identique du pion de Maîtresse Elsa.

“ - MMMMMMMPPHHH !!! MMMMPPHHH !!! ”
Couina  Slutty , quand son Maître à jouer lui fixa son large plug, alors que sa Maîtresse lui fixait les pinces à ses mamelons.

“ - Et seule, la première aura droit à un onguent calmant, les autres attendront que cela dégonflent, ou n’aurons l’onguent qu’au bout de 48 heures ! ”
Rajouta Maîtresse Elsa ,en essayant sa manette télécommande.

“ - MMMMMMMPPHHH !!! AAARRRGHHH !!!MMMMPPHHH !!! ”
Couina  Tammy, quand  ses quatre directions se mirent à s’électriser en même temps, la faisant se plier de douleur.  

Ce fut ensuite au tour de Géraldine d’être préparée pour la course-d'orientation, sa Maîtresse lui ayant conseillé d’une voix sans équivoque d’être très attentive aux indications qu’elle lui fournirait par le biais de sa manette télécommande, si elle voulait remonter prendre sa place dans le lit de sa Maîtresse, occupée depuis un bon mois par Slutty, qui avait les bonnes grâces de leur Maîtresse, qui n’avait toujours pas digérer l’ incartade de la petite souillon à la soirée de vente.
Chaque week-end, elle n’était qu’une French maid, sans aucune attention particulière de sa Maîtresse, à part des remontrances associer à de sévères corrections, et elle « dormait » tous les soirs en cage dans le garage, très entravée dans une position permettant que ses deux trous soient largement occupés pour plus de confort, comme le disait sa Maîtresse.

“ - MMMMMMMPPHHH !!! ‘UUUIIII!! , MAI’RESSE !!! MMMMMMMPPHHH !!! ”
Acquiesça Géraldine dans un soupir sous la morsure des pinces qui venaient de se greffer à ses mamelons, espérant satisfaire de nouveau sa Maîtresse, qui lui couvrait la tête de sa cagoule.

Après tirage au sort, les soumise-pions facilement repérables, avec leurs queues de cheval de différentes couleurs furent chacune, mise au départ d’un des  3 chemins.
Et Maître Erik alluma son ordinateur portable avec le plan du labyrinthe, où l'on pouvait voir les soumises représentées en un point rouge, rose et un blanc, qui était la blonde platine Géraldine.
Ce fut Maîtresse Elsa qui actionna la première sa manette, envoyant une décharge électrique à la bague de Kali de sa soumise, qui surprise se plia sous la douleur en gémissant, mais oublia d’avancer, obligeant sa Maîtresse de lui renvoyer une décharge, ce qui cette fois la fit bouger.
Slutty et Géraldine avancèrent elles aussi, comme elles le pouvaient, avec leurs chevilles reliées par leur courte chaîne.
le sol de caillou rendu brûlant par le soleil qui chauffait horriblement leurs faisait mal aux pieds.
Ce fut Tammy qui fit la première une erreur, presque des le début , en ne s’arrêtant pas tout de suite quand son plug l’électrisa.

“ - MMMMMMMPPHHH !!! AAARRRGHHH !!! MMMMPPHHH !!! ”
Hurla la soumise, quand elle se retrouva dans une haie de hautes orties qui lui léchait ses mamelons annelés, alors que son clito bagué se retrouvait au milieu des feuilles.

“ - Mais quelle gourdasse ! ”
Ronchonna sa Maîtresse, en lui ordonnant de tourner sur la droite, pour revenir dans le droit chemin, l’obligeant ainsi à frotter ses seins et son ventre encore un peu plus contre les orties.

A mi-parcours, après avoir pris le foulard qui leur était destiné, les soumise étaient sur le retour vers la sortie. Géraldine était en avance sur les autres soumises, et ne comptait que trois sorties de route, ensuite venait Tammy, qui s’était bien ressaisi, mais affichait prés de 6 et 7 écarts de trajectoires.

“ - MMMMMMMPPHHH !!! PI’IE  !!! ‘OP !!!  AAARRRGHHH !!! S’I OU’ PLAI !!! MMMMPPHHH !!! ”
Suppliait la pauvre  Slutty, ses cris étouffés par son bâillon, vivant un cauchemar, en s’étant  tromper à nombreuses intersections, son corps n’était plus que rougeurs et boursouflures.

Ses jérémiades ne faisaient qu’énerver un peu plus Maître Erik  sur la manette, ce qui l’entraînait  à se tromper à son tour, envoyant ainsi sa soumise-pion directement dans les haies d’orties.
Géraldine sortit la première du labyrinthe, donnant son foulard à sa Maîtresse, qui lui retira sa cagoule, en lui déposant un baiser de satisfaction sur ses lèvres desséchées.
Ce baiser malgré la douleur des brûlures d’orties ensoleilla un sourire dans les yeux éblouis par la lumière de Géraldine.
Tammy n’arriva  que quelques secondes derrière Géraldine, à la satisfaction de sa Maîtresse.
Maître Erik regardait l’écran constatant que son pion était arrêté à mi-parcours pour le retour et qui lui restait bien 100 mètres à faire.
Slutty venait carrément de tomber dans les orties, et ne pouvait se relever, hurlant des suppliques hystériques sous l’intensité de la douleur ,dégoûté, Maître Erik enfila un tee-shirt manche longue par-dessus son débardeur, ainsi qu’une paire de gants de cuir.

“ - Quelle gourde, ta Slutty ! Je la ramène sous le bras, ou comme je veux ? ”
Demanda Maître Erik à Maîtresse Sandra, en lui déposant un baiser sur les lèvres avec un sourire vile et fourbe.

“ - C’est ton pion, mon chou, fais en ce que tu veux ! Et je ne pense pas qu’elle dormira avec moi ce soir, la place est prise ! ”
Répondit Maîtresse Sandra, en caressant les fesses boutonneuses de Géraldine, qui se laissa aller sous la caresse de la douceur de cette main retrouvée.

“ - Parfait ! Je ramène cette petite salope inutile au plus vite ”
Dit Maître Erik, d’un ton rageur, prenant une laisse et les clés des cadenas, et partit chercher sa soumise-pion dans le labyrinthe.

“ - Ta place sera prêt de moi, petite Géraldine, tu en as mis du temps à me satisfaire de nouveau ! J’espère que tu n’as rien perdu de ta dextérité linguistique depuis tout le temps ! ”
Dit Maîtresse Sandra avec une extrême douceur ,en commençant à enduire toutes les parties boursouflées de sa soumise gagnante avec de la crème réparatrice, s’appliquant particulièrement sur le clito bagué.

“ - MMMMMMMPPHHH ! Me’ci, Mai’resse !!! ‘A ‘angue ‘es ‘ou’ours….  Mmmpphh… ”
Soupira la petite Géraldine, ne pouvant finir sa phrase, tellement son excitation était grande d’être de nouveau entre les mains de sa Maîtresse.

“ - MMMMMMMPPHHH!!! A’ETEZ !!! S’OP !!! ‘PI’IE ,MAI’RE!!! ‘AS  ‘A !!! AAARRRGHHH !!! MMMMMMMPPHHH !!! ”
Hurla Slutty , dans un dernier accès d’hystérie, disant que Maître Erik était arrivé prés d’elle.

Maître Erik donna sûrement des indications claires et précises à Slutty, qui cessa de supplier, mais que l’on entendit continuer de gémir pendant tout le retour qui fut malgré tout rapide. Maître Erik ayant décidé de couper au travers du labyrinthe par  les haies d’orties, dont il sortit en tenant la cagoule de Slutty à la main, tout en la traînant en laisse, enchaînée à  quatre pattes. son visage au maquillage dégoulinant de ses larmes abondantes n’était plus que rougeurs et boursouflures, tout comme le reste de son corps.
Maître Erik la souleva sans ménagement, et la déposa dans le coffre de  sa voiture, le refermant sans aucun égard pour l’incapable soumise-pion.

“ - Si on allait se faire une petite baignade dans ta piscine, Sandra, cela me rafraîchira les idées ! Et on pourra s’occuper des perdantes !”
Dit Maître Erik, prenant de grosses  touffes d’orties et les mettant dans un sac de toile, tout en s’adressant à Tammy, qui venait de retrouver tous ses sens, venant de comprendre, en voyant Géraldine être enduite de crème, qu’elle n’avait fini que deuxième.

“ - On te rejoint ! ”
Dit Maîtresse Sandra ,en donnant les clés de sa maison à Maître Erik, poussant ensuite Géraldine dans son coffre, mais cette fois avec la compagnie de Tammy.

Le retour fut encore plus étouffant que l’aller, les soumises déshydratées par leur course dans le labyrinthe suffoquaient dans leur bâillon, priant pour arriver au plus vite.
Slutty seule dans le coffre, eu qu’en a elle nombres de secousses par la conduite sèche de Maître Erik, qui la fit arriver avec une bonne demi-heure d’avance.

Quand Les deux Maîtresses et leurs soumises arrivèrent à la maison, Maître Erik était en train d’écarter l’anus de  la pauvre Slutty, qu'il avait suspendu par les poignets à un haut support installé spécialement en plein soleil.
Une barre d’entrave lui maintenait les jambes écartées en position grand écart et dont chaque extrémité était lesté de trois plaque d’haltères de 20 kgs, posées sur le sol, limitant tout mouvement des jambes de la soumise.
Maître Erik lui avait également attaché sa tresse rose au portique ainsi tout mouvement de sa tête, et les pinces de ses mamelons pendaient dans le vide, copieusement lestées.
Maître Erik lui avait remplacé son gag-ball par un large ring-gag, dans lequel il avait gonflé abondamment un bâillon gonflable, ce qui faisait encore plus ressortir les boursouflures de ses lèvres et de son visage, causées par les piqûres d’orties.
Les deux bons litres de bière et l’entonnoir qui traînait sous la soumise suspendue attestait que Maître Erik avait veillé à la bonne réhydratation de Slutty.

“ - MMMMMMMPPHHH !!! MMMMPPHHH !!!”
Gémissait  la soumise, sous la pression de son anus écartelé, sa tête tournant, embrumée par la chaleur et les vapeurs d’alcool.

« Je vais te faire regretter d’être aussi gourde ! Petite salope inutile ! ”
Gronda Maître Erik, en empoignant une énorme poignée d’orties, l’engouffrant dans le trou béant causé par l’écarteur anal.

“ - MMMMMMMPPHHH !!! AAARRRGHHH !!! NANNNN !!! AAARRRGHHH !!!  MMMMPPHHH !!! ”
Hurla la soumise, sous l’effet de son anus devenant un feu de douleur, essayant en vain de se débattre dans ses entraves lestées.

“ - Je constate que tes cordes vocales ne sont pas irrités ! ”
Ironisa Maître Erik, en saisissant le clito bagué et les testicules annelées, déjà rougies de piqûres de la soumise, qui s’agitait en continuant de hurler de douleur, les glissant dans un petit sac de toile qui contenait le reste encore abondant des orties, le serrant avec des petits colliers plastiques pour bien ajuster le sac au contact du petit matériel inutile de la soumise-pion suspendue.

“ - MMMMMMMPPHHH!! ‘PI’IE ,MAI’RE !!! S’I OU’ PLAI !!!AAARRRGHHH !!! MMMMMMMPPHHH !!! ”
Supplia Slutty, son corps se mettant à trembler de douleur, quand la main de Maître Erik lui broya ses inutiles testicules pour bien les frictionner.

Mais Maître Erik tourna les talons, laissant la soumise suppliée dans le vent, rejoignant Maîtresse Elsa, qui venait de finir d’installer Tammy en mode strappado à un support de chaise -hamac avec un plateau pour les boissons suspendues à ses mamelons, et qui était en pleine discussion avec Maîtresse Sandra, que Géraldine seule soumise libre d’aller et venir enduisait de crème bronzante.

“ - Je ne vous sent pas encline à la baignade, les filles ? ”
Demanda Maître Erik aux deux Maîtresses, en se mettant  en tenue d’Adam, découvrant son énorme sexe sous le nez de Géraldine, qui pensa qu’elle l’aurait bien pris en bouche, si elle n’avait pas eu son gag-ball.

“ - Rafraîchit donc ma soumise, elle l’a bien méritée ! ”
Répondit Maîtresse Sandra, en donnant la laisse de Géraldine au nouveau Maître nageur du jour.

Maître Erik attrapa la soumise, non pas par la laisse présentée, mais comme un fétu de paille, et la jeta dans l’eau fraîche.

“ - Allez, ma belle, au bain ! Ça va te réveiller !”
Dit une voix qui résonna dans la tête de la soumise.

“ - MMMMMMMPPHHH !!! MMMMPPHHH !!! ”
Couina la soumise, surprise sous la pression de l’eau glacée qui la sortait de son sommeil.  

Story URL: https://xhamster.com/stories/g-raldine-tome-2-chapitre-41-664919
Comments 3
Please or register to post comments
quand on croit la fin arrivée, tout recommence ...
1 year ago
Reply
to OlivX1: La réalité va revenir au galop.....C'est le moindre mot ;)
Pauvre Géraldine, je crains fort que toutes fes belles images bucoliques n'étaient qu'un rêve agréable et que la réalité crue reviens au galot
1 year ago
Reply