This is a print version of story Le ménage de Carmen by Ogu from xHamster.com

Le ménage de Carmen

Le ménage de Carmen
J’avais 24 ans et je m’étais installé dans un petit appartement un studio dans Lyon. J’avais ma liberté je vivais seul .J’avais un premier job dans un magasin d’après vente TV vidéos Hifi. Bien évidement, tous les soirs fêtes, et sorties à gogo. Un bon mois après mon aménagement, ma mère avait décidé de venir me voir à l’improviste et surtout voir si tout ce passait bien dans ma garçonnière. Hélas mon appartement était dans un mauvais état d’hygiène (d’après ma mère). Du linge trainé, des bouteilles de bières trainaient, la vaisselle s’empilait dans la cuisine …. Une garçonnière parfaite pour moi mais pas du point de vue de ma mère. Je vous passe la leçon de morale. Une semaine plus tard ma mère me téléphona ;
Maman « J’ai parlé à ton père et nous avons décidé de te payer une femme de ménage qui passera tous les samedis durant 3 heures pour réaliser le ménage «
Moi « Ha bon tu crois que c’est indispensable ? «
Maman « J’ai une amie qui m’a conseillée, une dame « portugaise « très bien et pas très chère. Donc on va essayer. Elle passera samedi vers 10H00. Tache d’être là «
De toute façon avec ma mère cela ne servait à rien de lui expliquer, ou d’avoir un autre avis. Elle avait décidée que c’était comme ca. Bon moi cela ne me coutais pas un rond alors allons y. Comme programmé par maman Carmen la femme de ménage se présenta .Elle avait environs 50 ans, habillée très propre et classique .Nous avons convenu des modalités, vaisselle, linge, salle de bain …. .Il n’y avait que un prob dans ce programme c’est que le samedi matin c’était ma matinée farnienté, alors j’ai convenu de lui fournir les clefs de l’appartement et ainsi elle pourrait travailler et moi dormir tranquillement. Le travail de Carmen était correct, et une femme très gentille. Tout aller bien.
Un samedi que je n’y pensais plus au passage de Carmen je me promenais nu dans mon appartement quand je me retrouvais face à Carmen.
Moi « Excusez moi j’avais oublié que vous veniez et je ne vous ai pas entendu «
Carmen « Ce n’est rien, je peux comprendre »
Une autre fois quelques temps plus tard .J’étais tranquillement sur mon canapé nu excité et entrain de me caresser sur des revues, pareil Carmen arriva sans que je l’entende.
Moi « Désolé, de la situation mais à mon âge je suis seul alors il faut bien, je suis souvent excité et je vous avais oublié «
Carmen « Je peux comprendre et cela ce voit que vous êtes excité, vous savez ne soyez pas gêné j’ai déjà vu des sexes et mon fils à presque le même âge que vous alors je sais «
Moi « Hé bien de toute façon maintenant que vous avez vu plus rien ne sert de ce cacher, je termine si vous voulez vous pouvez faire le ménage ailleurs en attendant «
Carmen « Vous êtes chez vous et c’est vous qui décidez »
Les samedis suivants je ne prêtais plus attention au fait que Carmen soit là ou pas et je me caressais devant des magasines ou vidéos sans me cacher et Carmen faisait son travail sans prêter attention à mes branlettes solitaires.
Un samedi quand elle passait la poussière sur la table basse devant la TV et que je me caressais je regardais mieux Carmen. En fin de compte elle n’est pas laide, elle a même des cotes excitants. Belles jambes, belles fesses, seins lourds visage jolie pour son âge et tout en la regardant minutieusement je me caressais jusqu’à éjaculer avec un petit râle. Elle se retourna elle venait de comprendre que je me caressais en la regardant.
Carmen « Vous savez vous ne pouvez pas rester toujours comme çà je vous vois tous les samedis excité et vous caresser. Il faudrait vous trouver une fille, voir aller chez une prostitué vous ne pouvez pas toujours vous caresser. »
Moi « J’aimerais bien mais j’ai pas les moyens et une fille je n’en ai pas trouvé. »
Carmen « Bon exceptionnellement je vais vous caresser avec ma main quand vous regardez un film. C’est pas faire l’amour, il ne faudra rien dire si mon mari le sait il me tue, mais ce sera une bonne solution pour vous. »
Moi « Je n’osais pas vous le demander, ok, une branlette et le temps passé à me caresser ce sera du temps en moins de ménage »
Carmen « D’accord pas me toucher, aller chercher une serviette et de huile ou de la crème pour lubrifier votre sexe. »
Elle s’installa sur le canapé à coté de moi, mis dans sa main droite une bonne dose d’huile et commença ses caresses manuelles. Humm doucement mais en serrant bien ma tige, le décalotage fut réalisé doucement mais ferme. Tout en regardant une vidéo bien hard de sexe à la TV elle accéléra la masturbation du pénis bien dur et droit, et là dans un profond râle je lâchais mon sperme et Carmen continua comme si de rien sa masturbation, quand mon sexe commença à débander elle prit la serviette essuya mon sexe et mes giclées de sperme ainsi que ses mains souillées de mon sperme. Jamais au paravent je n’avais autant éjaculé de sperme. Que cette branlade fut magnifique et bonne.
Moi « Quel travail magnifique que tu viens de me faire, je ne sais pas comment te remercier .Voudrais tu que je te caresse ou te donne du plaisir ? »
Carmen « Non on avait dit juste pour te soulager. J’ai pris plaisir à te faire plaisir et de ne pas travailler durant 30 minutes cela me fait aussi plaisir. Pour une fois que ce n’est pas mon mari une grosse brute qui me prend comme un souillon. »
Tous les samedis qui ont suivi, j’avais droit à ma branlette, avec de petites fantaisies, je faisais des commentaires très crus des vidéos que l’ont regardait, certaines fois Carmen aussi faisait des commentaires, je mettais suivant les gouts de Carmen certaines vidéos plutôt que d’autres, elle effleuré avec un doigt mon anus lors des branlettes … Ah que d’éjaculations fortes et tellement bien faites.
Un jour pour le plaisir de Carmen et le mien j’ai acheté de la lingerie et des vêtements.
Collants, jupe noire, assez courte, chemisier blanc soutien gorges noir, chaussures à talons, string à dentelles noir, et petit tablier blanc de soubrette .Quelle ne fut sa joie, pour la première fois un homme lui offrait des vêtements elle en pleura. Elle me permit qu’à chaque fois à son arrivée elle mettrait les vêtements qu’elle trouvait superbe. Bon elle me fit retourner certains vêtements je m’étais trompé dans les tailles. J’aimais je n’aurais pensé que cela pouvait lui faire autant plaisir. Nos branlettes continuèrent de plus belles et plus excitantes avec ses vêtements sexy … et Carmen commençait même à me branler avec les 2 mains… elle avait compris que mes bourses avaient aussi besoin de caresses …
Carmen ne faisait plus le ménage elle venait plus que pour me branler et je voyais qu’elle y prenait gout. Un jour je lui annonçais que pour le prix des heures de ménage une simple branlette cela faisait un peut chère, et qu’il serait bien qu’elle réalise un streep tease et qu’elle soit nue à coté de moi.
Carmen « Tu as raison je ne mettais pas rendu compte et je peux te faire confiance depuis le temps. »(Cela faisait bien 6 mois que cela durait nos branlettes)
Comme demandé Carmen s’exécuta chaque samedi petit streep, puis les seins nus et la chatte à l’air elle s’installait pour me caresser devant une bonne vidéo. J’achetais de la lingerie de plus en plus sexy dans des sexes shop ou par correspondance, elle était heureuse de mes cadeaux mais les trouvaient un peut trop provoquant mais pourquoi pas disait elle .Elle commença par se caresser en même temps qu’elle me branler, puis me laissa la caresser. Tout ce faisait doucement mais avec plaisirs sans brutalité je l’a mettais en confiance et elle aimait me voir porter attention et délicatesse .Ah Carmen que de plaisirs par tes caresses, que de choses tu m’as appris, mais j’en voulais toujours +. Un jour je lui proposais « Carmen ton corps me rend fou je veux manger ton sexe, téter tes seins, te faire l’amour.. »
Carmen avec un petit sourire « Oui je le vois et sais bien et combien serais tu prêt à payer ? C’est pour rire. Je ne suis pas prête j’ai encore des remords avec mon mari. Je ne prends pas de contraception il me l’interdit j’ai peur. S’il l’apprend ils nous tuent. Mais c’est vrai que j’ai pris gout à ne pas travailler, donner et prendre du plaisir. Continuons nous verrons.
La suite prochainement suivant vos commentaires.



Story URL: http://xhamster.com/user/Ogu/posts/55202.html