This is a print version of story "Cinq à sept" by anarcoma40 from xHamster.com

"Cinq à sept"

Bonsoir, maître.

Je vous attendais… Comme vous me l’avez ordonné au téléphone, tout à l’heure, en sortant de votre boulot, je suis à quatre pattes sur la moquette… J’ai pris soin de vous présenter mon côté face pour que vous constatiez les efforts que j’ai fourni à mon travestissement… Je porte une perruque au carré noire… J’ai mis du fond de teint et une mouche de courtisane au dessus de ma bouche fardée de rouge à lèvres criard… Un chemiser blanc soyeux et une jupe courte noire et moulante complètent la panoplie… Je vois à votre expression de contentement que vous me trouvez particulièrement féminine… Malgré mon corps de quarantenaire un peu bedonnant, j’ai l’air d’une femelle encore très désirable… Et oui, vous remarquez enfin mes talons aiguilles noires… Vous commencez à vous masser l’entrejambe… Je savais que ce détail finirait par avoir raison de votre hésitation à baiser un autre homme… Certes, je reste un homme mais dans lequel sommeille une âme de salope… Et quoi de mieux qu’une salope pour prendre son pied ?… Vous rappelez-vous notre première rencontre ?… Je vous ai sucé pendant une heure !… Vous avez joui deux fois… Les deux fois, j’ai avalé consciencieusement, sur votre ordre, votre foutre gluant… J’ai nettoyé votre queue à coups de langue avide… Elle était toute propre, prête à baiser votre femme, le soir, quand vous êtes rentré chez vous… Je suis sûr que vous avez pensé à moi pendant qu’elle vous suçait… Mal, bien sûr… Elle fait ça pour vous faire plaisir mais elle n’y m’est pas tout son cœur… Elle ne sait pas la chance qu’elle a d’avoir votre belle queue à disposition, cette conne… Et quand vous l’avez arrosé de sperme, elle a pris son air dégoûté et puis elle a sorti un kleenex avec un petit sourire coincé, je me trompe ?… Non, bien sûr… Moi, je vous ai sucé avec amour… Car j’aime votre queue, Maître… Elle est si belle, si unique… Et je veux devenir son esclave… Votre esclave… Mais fermez la porte d’entrée, s’il vous plaît, je ne voudrais pas que les voisins me surprennent dans cette tenue… Vous êtes là, devant moi, à vos pieds… Voulez-vous que je lèche vos chaussures ?… Je le mérite, n’est-ce pas ?… Ou peut-être voulez-vous tout simplement sortir votre bite et me la fourrer dans le cul sans plus de cérémonie ?… Disposez, Maître, je suis votre poupée gonflable… Mes orifices sont à vous… Je ne serais heureuse que lorsque vous m’enculerez comme une chienne… Vengez-vous sur moi… A travers moi, vous baiserez votre femme, votre chef de bureau et tous ces connards qui vous pollue la vie… Je fermerai ma gueule tandis que vous me besognerez en m’insultant… Plus qu’un sac à foutre, je veux recueillir dans mon ventre toute votre rage… Baisez-moi avec v******e… Giflez-moi… Crachez-moi au visage… Que le rut vous libère… Giclez dans ma gorge ou dans mon ventre… Je baverai votre foutre par la bouche et le cul… Et vous repartirez chez vous avec cette dernière vision… Moi, votre esclave, souillé et humilié mais comblé d’avoir rendu heureux son Maître… Mais vous êtes toujours devant la porte avec votre bite à la main… Je vous fais peur ?… J’attends aussi votre bon-vouloir… En position de chienne en chaleur… Vous me la mettez dans le cul ou bien dans ma grande gueule d’allumeuse ?

Merci, Maître…




Story URL: http://xhamster.com/user/anarcoma40/posts/53703.html