This is a print version of story Echange de partenaire imprévu....! by jppy from xHamster.com

Echange de partenaire imprévu....!

Nous étions quelques jours dans notre seconde résidence dans les Ardennes. Une maison louée dans un petit village. Il avait fait chaud ces derniers jours et au cours de l’après-midi le soleil se cachait derrière de gros nuages gris. Les premières gouttes et puis l’orage faisait rage. Nous étions à l’intérieure. Emilie m’appelle « Viens voir, mais ils sont dingues … un orage pareil !».
En effet un couple à cheval cherchait quelques chose. Nous avons mis nos impaires en toile cirée, et nous sommes sortis vers eux.
« Ah, au moins quelqu’un » dit le type, « nous cherchons le manège pour rester la nui ? »
« Mais il n’y a pas de manège ici. Le plus proches et de 2 villages plus loin , au moins une douzaines de kilomètre à droite par la plaine !»
La jeune femme se mets à pleurer « Nous venons de la pleine, quand on voulu mettre nos vêtement de pluie, tout c’est envolé, les chevaux ont eu peur du tonnerre et ….. »
« Écoutez c’est dangereux, car l’orage tourne autour. Venez chez nous, nous avons des boxes vides derrière la maison, car nos chevaux sont en prairie. Et rester chez nous, vous êtes trempés !

Ils n’ont pas refusé l’offre, et Sophie et Philippe se sont présentés. Après avoir casé et nourri les chevaux, on a proposé de prendre un bain et de mettre leurs habits trempés dans le lave linge.

Ils sont montés dans la salle de bain et je suis monté avec un panier pour mettre leurs habits et avec des peignoirs de bains pour se mettre quelque chose, car tout était mouillé, même dans les sacs. Je tape à la porte de la salle de bains pour dire que le panier et les peignoirs étaient la, mais la porte s’ouvre, Sophie est nue devant moi, pendant que Philippe entre dans le bain. « Excusez-moi » je dis, « non pas de problèmes » elle me dit. Je remets les peignoirs, et elle se dirige vers les habits qui se trouvent par terre. Elle se penche pour les ramasser, et j’ai une vue splendide sur sa chatte. Elle revient avec les habits, et bien sûr ..je n’allait pas fermer les yeux. Elle est assez jolie quand même, peut être que ses seins sont un peu lourds, mais elle peut se faire voir ! Elle fait un sourire et je rends les habits.

En bas je raconte ce que j’ai vu à Emilie. « Oui, et Philippe, comment est ce qu’il est nu ? » elle me demande avec un petit sourire sarcastique.
« Ben, … je n’ai pas fait attention à lui »
« Ouais, tu ne regarde que les nanas, hein, tu ne pense pas que moi j’aimerais bien le savoir ! »
Je ne pas quoi dire, mais Emilie propose qu’on se mette aussi en peignoir de bains, comme ça ils se sentiront à leur aise. Donc on se déshabille et nous sommes aussi en peignoir.
Étant donné que la température a chuté et qu’il fait humide, je prépare un feu dans la grande cheminée ouverte.
Le couple descend, nous prenons un.. et ou plus d’apéros. Nous passons à table. Conversation agréable et pas après on se met de nouveau devant le feu.
« C’est agréable un feu ouvert » dit Sophie « nous on en a un aussi et nous mettons souvent nu devant, c’est formidable de sentire la chaleur sur la peau »
« Mais, il n’y a pas de problème de se mettre nu » je réponds.
« Je veux bien, mais pas toute seule ! » est la réaction immédiate de Sophie.
Emilie est plus vite « Mais nous nous mettons aussi nus devant le feu, nous n’avons pas de problèmes avec ça ! » et avant d’attendre une réponse elle enlève son peignoir et est nue debout.
Sophie suit son exemple et Philippe et moi nous regardons le spectacle.
« Et alors les hommes ??? » dit Emilie.
« Philippe a certainement une érection » dit Sophie et elle se dirige vers lui pour ouvrir son peignoir. « En effet » elle dit avec un sourire. Bon avant d’Emilie à la chance de faire la même chose chez moi, j’enlève le tout et bon ok, mon pénis est aussi déjà en érection.
Nous nous asseyons et la conversation tourne très vite vers des sujets sexuels ! On se met d’accord de s’amuser un peu Emilie s’approche de Philippe et Sophie de moi. Très vite il y a les premiers attouchements. C’est un fait que les grands seins de Sophie sont invitants et ma main caresse très vite les jolies formes. Sophie a mis sa main sur ma cuise et elle se dirige vers le dessous de mon sexe et elle joue avec mes testicules. Nous lèvres se rapprochent et nos langues se mêlent dans la passion. Je sens ses seins contre ma poitrine et je la serre dans mes bras. Avec la pointe de ma langue je descends le long de son cou vers ses tétons. Je prends le téton foncé entre me lèvres et je suce. Elle met sa tête en arrière et ferme ses yeux pour mieux profiter du bon moment. Puis, je descends vers son nombril et vers son pubis poilu, mais moins que celui d’Emilie. Elle sait ce que je veux faire et elle se couche sur le cousin et ouvre ses jambes, je m’approche de sa chatte mouillée. Après quelques tendres baisers sur son sexe, ma langue pénètre. Je goutte son liquide et la pointe se dirige vers son clit. Elle gémit ! Je glisse ma main vers mon pénis. Elle le voit et elle chuchote « Si on se mettait en 69 ??? » Nous bougeons. Entre-temps nous jetons un coup d’œil vers Emilie qui est à genoux devant Philippe et qui fait une fellation pendant qui joue avec ses seins. Nous sommes passé en 69 et je sens mon pénis qui pénètre dans sa bouche. Nous profitons de notre plaisir mutuel pendant un bon moment, mais nos désirs les plus fort nous poussent à plus. Surtout que nous voyons que Philippe prends Emilie en levrette. Sophie vient sur moi. Je suis content car cela me permet de voir ses seins et de jouer avec. Notre rythme augmente, au début je ne touche pas ses seins, comme ça je les vois bouger et cela m’excite. Puis je les prends et un peu plus tard nous sentons notre orgasme et j’éjacule profondément en elle…..

Quand nous revenons tous à la réalité, nous avons le sourire. Nous avons eu tout le plaisir de nos échanges…..
Mais il y a la fatigue et le sommeil. Je propose d’utiliser le lit dans la chambre en bas. Quand nous avons installé la maison, nous avons eu l’occasion de racheter un lit d’un hôtel, et ce lit est nettement plus large... donc on peut dormir facilement à 4 dedans. Tout le monde trouve cela une bonne idée. Emilie et moi nous nous mettons au milieu, Sophie de mon côté et Philippe à côté d’Emilie.
Emilie mets sa main su le pénis de Philippe, je comprends vite ce qu’elle veux faire, obtenir une érection pour qu’il entre dans son vagin pour dormir ensemble.
Je prends la main de Sophie et je la mets sur mon pénis et je lui indique le mouvement de masturbation. « Tu as veux encore ?» elle chuchote. « Tu verras... continue encore un peu... » Pendant ce temps Emilie tourne son dos vers Philippe et dirige son pénis ver sa chatte. Dès que je suis assez dur, je la fais bouger et je pousse mon pénis en elle. Nous éteignons la lumière et nous nous endormons ainsi.

Le lendemain je le premier et le seul à être réveillé. Je me lève discrètement et je m’habille. Il n’y a pas de commerces dans notre petit village, donc je prends la voiture pour allez chercher des baguettes à quelques kilomètres de chez nous.

Quand je rentre, j’entends du bruit dans la chambre et je vais voir. Ca alors ! Philippe se fait gâter par Emilie et Sophie en même temps ! Quand on me voit, Emilie me dit : « Déshabille toi et assieds-toi sur le lit et regarde nous. Nous allons nous occuper de toi par après ! » Je le fait et je joue avec mon pénis en érection pendant que les trois autres se donnent à cœur joie. Sophie se met au-dessus de la figure de Philippe qui lui donne un bon cunni pendant qu’Emilie lui prend son gland profondément en bouche pour lui faire jouir avec une fellation. Leur rythme s’accélère, c’est Sophie qui arrive la première à son orgasme, puis Philippe éjacule son sperme dans la bouche d’Emilie.
Cependant Emilie n’as pas eu d’orgasme, et moi bien sûr non plus. Philippe me laisse la place et je me couche Emilie a envie que lui fasse un cunni et Sophie vient sur moi et se glisse avec sa chatte mouillée sur mon pénis. Je suis excité par le spectacle et puis par les 2 deux femmes qui s’occupent de moi. Je suce le clit d’Emilie, je pousse deux doigts dans sa chatte et je fais un va et viens rapide. Son corps donne des chocs pendant qu’elle jouie de son orgasme.
Entre-temps Sophie a augmenté son rythme et je sens mon sperme sortir profondément sans son vagin. Un peu après elle a un deuxième orgasme !

Et voilà c’est bien commencer la journée !!!

Nous prenons notre petit déjeuner. Il ne fait pas froid, car le soleil chauffe de nouveau la maison. Nous restons nus. Nous avons découvert pendant nos conversations que Sophie et Philippe sont aussi naturistes comme nous.

Mais malheureusement ils doivent partir à cheval. Ils ont encore en bon trajet pour arriver à leur voiture avec le remorque pour les chevaux.



Story URL: http://xhamster.com/user/jppy/posts/36008.html