This is a print version of story Doux rêves... soft dream by GillesB from xHamster.com

Doux rêves... soft dream

Text translates by a software translator (forgiveness for the errors).

It was a soft dream, as if my thoughts had become reality and as if all which took place was true finally, I would have liked(loved).

We were attracted(enticed) the one by the other one by photos, videos but especially with words, words with which we jouyions on this magic screen which separated us but which gathered(combined) us at the same time. Little by little we came to light us one to another, and the helping words, with less and less restraint. Our friendship was transformed little by little into secret garden in which our thoughts left free court with their imagination, sometimes soft, fascinated and sometimes mischievous(naughty)
The meeting was so much expected, this supernatural day when our two beings fusionel could finally appreciate in its entirety. We saw each other exchanged a kiss on the cheek, which was our first real contact gone(taken) up by car and spoken about the journey which I have just made to join you. You are also beautiful as on your photos. No, you are even more beautiful. I do not stop looking at you while you speak to me. I see quite in slow motion as if I wanted that the time(weather) does not carry out(achieve) its work maintaining that I am by your side. Your eyes are fixed to the road and lips move naturally but no sounds arrive at my ears. Then, just like that, I return to this reality our reality. Outside he(it) makes a magnificent sun in this soft winter. The snow fell but stayed only on trotoirs and natural, so green usually, was covered with a beautiful white coat.
We arrive in front of to you. We did not see the time(weather) passing so we had things to be said ourselves. Especially that you played the tourist guide, because I never came in your country, except that through the images and the photos on internet.
The car parks and we come down(fall) from it. The taken(brought) out suitcases, you open me the door of your house, your intimacy. Being us débarassés of our clothes and put comfortable, you invite me to sit down on the sofa and are of use to me a warm drink to warm me. You come to sit down close on my left.
We continue to be exchanged some subjects but little by little, the words get lost ease and sometimes they give way to the silence. A silence which is not it really because our glances are plunged the one into the other one and because we do not need to speak to myself to say what to ourselves we want, what we wish.
I begin(undertake) to approach a hand of your face I put her(it) on your left(awkward) cheek play that he(it) delayed me touching to know if my doubts were justified your skin is soft warm you estimate(appreciate) my hand and accept it because you put your face above. Then I go back up(raise) her(it) to come to caress(cherish) you hair softly and delicacy. Your hair are soft and silky. My other hand comes to settle(arise) on hold them who(which) are the one on the other one, the put on your legs. Our fingers move to take itself and cross itself. Your eyes do not leave mine. We feel attracted(enticed) the one towards the other one, our faces have a strong attraction and our lips touch(brush) delicately. Then anticipates one against the other entrouvant slowly our lips, our languages(tongues) look for themselves to wind for the one around the other one as if they danced our salivas mix, our eyes close and our kiss of love finally became reality we give way one to another by this magnificent and profound passionate kiss...

If you liked(loved) and that you want to know the continuation(suite), thank you for leaving me a message and I shall write the continuation(suite).

En Français:

ce fut un doux rêve, comme si mes pensées étaient devenues réalité et que tout ce qui s'est passé était vrai... enfin, j'aurais aimé.

nous étions attiré l'un par l'autre par des photos, des vidéos mais surtout avec des mots, des mots avec lesquels nous jouyions sur cet écran magique qui nous séparait mais qui nous réunissait en même temps. Peu à peu nous nous nous dévoilions l'un à l'autre, et les mots aidant, avec de moins en moins de retenue. notre amitié se transformait peu à peu en jardin secret dans lequel nos pensées laissaient libre court à leur imagination, parfois tendre et passionnée, parfois coquine.
La rencontre a été tant attendue, ce jour miraculeux où nos deux êtres fusionel pouvait enfin s'apprécier dans son intégralité. Nous nous sommes vus... échangés une bise sur la joue, qui fut notre premier contact réel... montés en voiture et parlés du voyage que je viens de faire afin de te rejoindre. Tu es aussi belle que sur tes photos. Non, tu es encore plus belle. Je ne cesse de te regarder alors que tu me parles. je vois tout au ralenti comme si je voulais que le temps n'accomplisse pas son oeuvre maintenant que je suis à tes côtés. Tes yeux sont fixés sur la route et lèvres bougent naturellement mais aucuns sons n'arrivent à mes oreilles. Puis, d'un coup, je reviens à cette réalité... notre réalité. Dehors il fait un magnifique soleil en ce doux hiver. La neige est tombée mais n'est restée que sur les trotoirs et la nature, si verte d'habitude, était recouverte d'un beau manteau blanc.
Nous arrivons devant chez toi. Nous n'avons pas vu le temps passer tellement nous avions des choses à nous dire. Surtout que tu as joué le guide touristique, car je ne suis jamais venu dans ton pays, si ce n'est qu'au travers des images et photos sur internet.
La voiture se gare et nous en descendons. Les valises sorties, tu m'ouvres la porte de ta maison, de ton intimité. Après nous être débarassés de nos vêtements et mis à l'aise, tu m'invites à m'assoir sur le canapé et me sers une boisson chaude pour me réchauffer. Tu viens t'assoir à côté sur ma gauche.
Nous continuons à nous échanger quelques sujets... mais petit à petit, les mots se perdent... s'atténuent... et parfois ils font place au silence. Un silence qui ne l'est pas vraiment puisque nos regards sont plongés l'un dans l'autre et que nous n'avons pas besoin de nous parler pour nous dire ce que nous voulons, ce que nous désirons.
J'entreprends d'approcher une main de ton visage... je la pose sur ta joue gauche... joue qu'il me tardait de toucher afin de savoir si mes doutes étaient justifiés... ta peau est douce... chaude... tu apprécies ma main et l'acceptes puisque tu poses ton visage dessus. Puis je la remonte pour venir te caresser les cheveux avec douceur et délicatesse. Tes cheveux sont doux et soyeux. Mon autre main vient se poser sur les tiennent qui sont l'une sur l'autre, posées sur tes jambes. Nos doigts bougent pour se prendre et se croiser. Tes yeux ne quittent pas les miens. Nous nous sentons attirés l'un vers l'autre, nos visages ont une forte attraction et nos lèvres s'effleurent délicatement. Puis se pressent les une contre les autres... entrouvant doucement nos lèvres, nos langues se cherchent pour s'enrouler l'une autour de l'autre comme si elles dansaient... nos salives se mélangent, nos yeux se ferment et notre baiser d'amour est enfin devenu réalité... nous nous abandonnons l'un à l'autre par ce magnifique et profond baiser fougueux...

Si vous avez aimé et que vous voulez connaître la suite, merci de me laisser un message et j'écrirai la suite.


Story URL: http://xhamster.com/user/GillesB/posts/31271.html