This is a print version of story Les délices de l'amour by doctor-oka from xHamster.com

Les délices de l'amour

Nous sommes à Paris, au début de l'hiver, et je suis en train de fouiner dans une brocante qui a lieu dans le centre ville d. Je passe vite, comme souvent, du fait de la présence de nombreux objets inintéressant. Toutefois, une boite attire mon attention, en raison des mots latins qui sont marqués dessus. Je m'approche du stand, et ouvre cette petite boite. Plusieurs petites fioles, qui semblent intactes, sont présentes à l'intérieur, avec des inscriptions marquées sur chacune. Je m'approche du vendeur:

- "excusez moi, mais savez vous ce que signifient ces inscriptions?"
- "non, je n'en ai aucune idée, je pense qu'il s'agit de parfum, je les ai trouvé dans la cave d'une vieille bâtisse" me répond-il.
- "à combien le vendez vous ce coffret?"
- "il est à 20 euros".

Le vendeur est interrompu par une autre personne. J'en profite pour sortir mon téléphone, et rechercher la signification de ces mots. Je tape les mots inscrits sur la première fiole, et la traduction qui m'est donnée par un site internet est : "devenir l'objet des désirs". Cette signification me laisse perplexe, et je décide donc d'acheter cette boite.

Une fois rentré chez moi, je m'empresse d'effectuer la traduction des quatre fioles du coffret (elle sont en double exemplaire) et voici ce que j'en tire:

1) "devenir l'objet des désirs"
2) "elle sera votre"

Je ne comprend pas tout à fait le sens de ces phrases, même si j'en ai une vague idée. Je décide donc de tester le premier flacon. Je suppose que l'utilisation ce fait comme un parfum, et m'en met donc quelques gouttes sur le cou. Ce parfum est assez fort, mais a une odeur plutôt agréable. Pour le tester, je choisis d'aller dans une grande surface, ou je suis susceptible de rencontrer du monde.


Sur le parking, en sortant de voiture, une femme que je croise se retourne sur moi et me dit que je suis très mignon. Surpris, je continue mon chemin, et lorsque je rentre dans le magasin, une femme passant à côté de moi se met à me fixer et me chuchote à l'oreille: "j'ai envie de vous croquer".

Je commence à saisir le pouvoir de ce parfum, qui permet d'attirer les femmes à soi.

Je décide donc d'en profiter, et me met à chercher une cible intéressante. Je repère une vendeuse dans un rayon. Elle est châtain clair et porte un jean et un haut blanc.

Je l'aborde
: -"Bonjour mademoiselle"
-"Bonjour monsieur" dit elle en me dévisageant et rajoutant alors: "vous êtes drôlement sexy vous savez!"
-"ah oui? vous trouvez?"
-"oui oui" répond elle en se rapprochant, "je voudrais profiter de vous"
-"c'est réciproque" ne manquant pas de saisir cette occasion
-"venez avec moi à dans la réserve" dit elle en me prenant la main.

Je la suis. Nous ouvrons une porte et nous dirigeons dans un petit local. Elle se jette alors sur moi et commence à m'embrasser. Je répond bien évidemment à ces baisers, et en profite pour lui tâtonner le corps. Je lui presse les fesses, la collant contre moi. Elle m'englouti la bouche, puis je sens ses mains contre mon entrejambe qu'elle se met à presser. Mon sexe durcit immédiatement suite à ces caresses. Je glisse également une main contre son entrejambe et lui presse la chatte à travers son jean.
-"J'ai envie de toi" me susurre t-elle à l'oreille.
-"Je suis tout à toi" lui dis je
Elle déboutonne alors mon jean, libérant mon sexe dressé. Je sens alors ce mains me l'enserrer et commencer à me branler. Dans le même temps, j'arrive à sortir ces seins de son soutien gorge et je les lui lèche et embrasse, passant ma langue dessus et sur ces tétons. Elle s'accroupit ensuite, et commence à me sucer. Sa langue va et vient autour de mon sexe; je sens sa salive humidifier mon dard, alors que mon excitation grandit de plus en plus, et que je sens que je vais jouir.
-"je vais bientôt jouir"
-"jouit sur moi alors, sur mon cul" me dit elle. Elle se redresse, et défait son pantalon, me montrant son petit cul enserré dans un string. J'approche ma bite d'elle, et me branle au dessus de son cul, jusqu'à libérer mon sperme sur elle.

Ensuite, je me rhabille, et ressort du magasin satisfait par cette aventure.



De retour chez moi, je me décide à tester le second parfum "elle sera votre". A mon avis il s'agit de pouvoir contrôler entièrement la femme et lui faire ce qu'on veut, au contraire de l'autre, ou la femme a un appétit insatiable. Pour ce teste, je me parfume, et me rend dans une boutique en bas de chez moi. Il s'agit d'une boutique de chaussure tenue par une femme blonde d'une trentaine d'année sans doute.



Je rentre donc dans cette boutique. La femme m'acceuille; je m'approche d'elle et vois immédiatement son comportement changer.

-"bonjour monsieur, que puis je faire pour vous?"
Je tente de voir l'effet du parfum et lui dit quelque chose de non outrageant
-"pouvez vous fermer la porte?"
-"Bien sur" me répond elle en s'exécutant.
Ca a l'air de marcher, je lui demande donc quelque chose de plus audacieux: -"pouvez vous, faire mes lacets" Elle le fait, donc je sais que le parfum a bien cet effet esclavagiste.
-"Montrez moi votre cul alors maintenant"
Elle soulève alors la jupe qu'elle porte, dévoilant son petit cul enserré dans un string noir. Je m'approche d'elle et le lui caresse; elle se laisse faire sans rien faire. Je décide donc pour la soirée de m'amuser avec ce parfum et une femme, si possible une beurette. Je ressors du magasin et me demande ou je pourrai trouver une beurette sexy... Je me dis que je dois pouvoir en trouver en bande dans un centre commercial en cette fin d'après midi.



J'arrive là bas, et commence mes reconnaissances. J'aperçois, un groupe de fille, d'une vingtaine d'année environ, dont l'une est vraiment sexy. Elle est brune, avec un joli petit cul qui ressort, et une poitrine dans la moyenne. Je les suis un peu afin de saisir le meilleur moment pour l'aborder. Elle se retrouve un moment à la traine, je débouche le flacon et je vais à côté d'elle.
-"Bonjour, tu t'appelles comment?"
-"Bonjour, Nadia" me répond elle immédiatement sous l'effet du parfum qu'elle a senti.
-'Enchanté Nadia, tu peux aller dire à tes copines que tu te sens pas bien et que tu rentres? ensuite tu me rejoints à la boutique de lingerie"
-"oui bien sur"

Je la suis du regard, admirant son cul lorsqu'elle s'éloigne, et vais devant la boutique. Rapidement, Nadia m'a rejoint; je lui dit de fait comme si on était en couple et que j'allais lui acheter des sous vêtements sexy. Nous rentrons dans la boutique et nous choisissons ensemble plusieurs articles: une ensemble porte jarretelle, bas, string, et soutien gorge, ainsi qu'une mini robe et des bottes, tous ça de couleur noire. Nous allons dans les cabines d'essayage afin de voir si tout lui va. Elle rentre dans la cabine et se déshabille, enlevant le jean et le pull qu'elle portait. Je la regarde à travers la fente du rideau, et la trouve très excitante, ses cheveux noirs lui tombant sur le dos. Elle enfile la lingerie qui lui va à merveille, lui moulant son petit corps. J'appelle une vendeuse.

- "Bonjour madame, je voulais savoir comment vous trouviez ma copine dans cette tenue?"
-"elle est ravissante" me répond cette vendeuse, une femme d'une quarantaine d'année, portant une jupe et un chemisier.
Profitant de l'effet du parfum que j'ai à nouveau débouché, je lui demande de rentrer dans la cabine avec Nadia.
-"Comment vous appelez vous" je lui demande
-"Patricia"
-"très bien, Patricia, vous pouvez enlever votre jupe et votre chemisier"

Les deux femmes sont ainsi dans la cabine. Nadia en porte jarretelle, et Patricia, ayant enlevé ses habits dévoile une paire de bas, un shorty en dentelle et un soutien gorge assorti cintrant un corps encore de toute beauté. Ces deux femmes en lingerie commencent à m'exciter.

-"Patricia, peux tu doigter Nadia"

Patricia se baisse, à hauteur de Nadia. Elle écarte son string noir, et découvrant la chatte poilue de Nadia, lui enfonce un doigt. Nadia écarte légèrement les cuisses afin de faciliter le passage de la vendeuse. Ma bite est maintenant tendue sous mon jean tandis que Patricia doigte Nadia, qui commence à mouiller sérieusement. En effet, je vois le tissu de son string imprégnée de sa mouille. Suffisamment excité, je leur dit d'arrêter, et de se rhabiller. Je rentre donc avec Nadia chez moi.



Dans la voiture, alors que je conduis, je lui dit de se doigter. Je lui jette des coups d'oeil pendant la conduite, la voyant avec une main sous sa robe, faire des va et viens en elle. Je recommence à bander dur sous mon jean. Je glisse une main sous sa jupe et sens sa petit chatte toute trempée. Nous arrivons enfin chez moi. La nuit étant arrivée, je ferme tous les volets, afin de pouvoir profiter de Nadia en toute sérénité.

-"Nadia, tu vas être mon esclave ce soir, es tu d'accord?"
-"oui je suis d'accord"
-"tout d'abord enlève ta robe et garde tes sous vêtements et tes bottes"

Nadia enlève sa robe et se retrouve à nouveau dans cette tenue qui m'excite tant. Je décide de me déshabiller pour profiter d'elle. Je me déshabille donc, découvrant mon sexe légèrement gonflé. Je dis à Nadia se se mettre à quatre pattes au milieu du salon. Elle lève son cul enserré dans son string. Je viens autour d'elle, m'agenouillant à ces côtés et lui caressant le corps. Mes mains viennent sur son corps, et notamment ses fesses que je malaxe. Ce sont de vraies fesses de beurettes, bien rebondie et fermes. Je lui donne quelques claques sur les fesses, ce qui a pour effet de la faire gémir.

-"met toi debout maintenant"

Nadia se redresse. Je vais derrière elle et défait le soutien gorge. Ses seins, pas très gros mes fermes sont exquis. Je les caresses un peu. Puis je lui retire son string, le faisant glisser le long de ses jambes gainée dans ses bas. Sa chatte est un peu poilue, avec des lèvre bien formées et un petit clito.

-"Viens avec moi dans la salle de bain, que tu te rases cette petite chatte"
-"oui"

Une fois dans la salle de bain, je lui donne un rasoir et la regarde se raser, afin d'avoir une petite chatte sans poile. Je passe ma main dessus, et la sens complètement lisse.

-"c'est parfait Nadia. Maintenant va mer servi un apéritif, et apporte le moi dans le salon"

Je vais m'asseoir, toujours nu, sur mon fauteuil. Elle arrive avec un verre à la main qu'elle me donne. Je le goutte, il s'agit de Martini.

-"Maintenant Nadia, commence à te doigter, debout contre le mur"

Elle s'exécute, approchant sa main de son sexe. Elle le caresse en premier, puis commence à glisser un doigt dans son intimité qui luit déjà de plaisir. Je vois son doit venir en elle; de son autre main, elle stimule son clitoris, ce qui a pour effet de la faire légèrement gémir. Je lui dit d'insérer plus de doigt en elle; Elle se fait plaisir avec trois doigts à partir de ce moment là. Elle mouille ce plus en plus et mon sexe est maintenant complètement tendu. Ayant envie de profiter de son petit cul, je lui dit de venir se mettre à quatre pattes sur le bureau. Elle vient se positionner, le cul en l'air, les jambes écartés avec ses bottes à talon. Toujours sur ma chaise, son cul est à la hauteur de ma tête. Ses doigts viennent toujours en elle. Je lui embrasse le fesses, puis passe ma langue sur son anus. Il est complètement fermé. Je le titille donc avec ma langue, le léchant et l'humidifiant. Ma langue vient sur sa raie que je lape. J'insère un peu ma langue dans son petit trou qui commence à se dilater sous mon action, ce qui a pour effet de lui faire écarter un peu plus les jambes. Puis j'essaies d'insérer un doigts dans son trou, qui rentre assez facilement. Je sens toutefois son anus qui résiste un peu et qui m'enserre le doigt. Je persiste jusqu'à ce que mon doigt glisse sans encombre en elle. Je décide d'aller un peu plus loin, et je vais prendre une banane. Toujours à quatre pattes sur le bureau Nadia se doigte. Je viens donc avec ma banane et lui donne.

-"insère toi cette banane dans le cul maintenant"

Je la regarde faire, s'insérant le fruit en elle, dilatant son anus au maximum. La banane vient en elle maintenant.

-"Oh oui, c'est bien Nadia, défonce toi le cul"

Je viens lui donner des claques sur le cul en même temps. La giflant de plus en plus fort. Je suis maintenant bien excité. Mon sexe est tendu au maximum. Je lui dit de venir sur le canapé et de me présenter son cul. Il est là grand ouvert devant moi, et je commence à la pénètre. mon sexe vient en elle, et je commence à la ramoner doucement, faisant de petits va et viens. J'accélère mes mouvements au fur et à mesure, mes couilles viennent claquer contres ses fesses, que je gifle toujours. Nadia ne peut s"empêcher de gémir à chacun de mes assauts. Apres lui avoir exploser le cul, je la fais me sucer. Je jouie rapidement dans sa bouche.


Story URL: http://xhamster.com/user/doctor-oka/posts/22274.html