This is a print version of story Premier echange by odol1 from xHamster.com

Premier echange

Ma copine et moi avions un peu plus de 20 ans quand nous nous amusions ? nous exciter pendant les heures de cours très ennuyeux.

Les scénario étaient variés mais tournaient souvent autour du pluralisme ou du fantasme de l’inconnu. Les désirs se faisaient de plus en plus fort et de plus en plus précis.

A l’époque d’internet est ? l’âge de l’expérimentation, je me suis posé la question de savoir si réaliser des fantasmes était dangereux pour ma sexualité et pour mon couple. La réponse appartient ? chacun mais en ce qui me concerne, j’ai passé de longs moments sur internet et j’ai fini par avoir un contact sérieux avec un couple entre 30 et 40 ans.

J’ai mis ma copine Cécile au courant petit ? petit et un jour, nous avons pris RDV en imaginant que ça n’irait pas f***ement très loin (Mais je l’espérais fortement tout de même).

Nous étions allé dans un café rencontrer ce couple et avons un peu discuté mais très vite, nous étions un peu gênés et nous ne savions pas où aller physiquement et dans la conversation. L’homme propose alors d’aller chez eux. Nous nous sommes regardé Cécile et moi et comme elle n’a pas dit non, j’ai pris mon courage ? deux mains et j’ai décidé d’accepter l’invitation.

Arrivés chez eux, nous avons beaucoup parlé de la pluie et du beau temps, ensuite de sexe et d’échangisme. L’homme nous raconte ainsi qu’il aime voir sa femme avec un ou d’autres hommes et que ce n’est pas un fantasme courant, qu’il aime les mots crus et que leur 1er pas dans l’échangisme avait été d’inviter un black dans une boite de nuit traditionnelle.

Alors que la soirée commençait ? traîner en longueur, Cécile demande ? aller aux toilettes et alors, je me retrouve seul avec le couple. Le mari s’absente 30 secondes, je respire ? fond et je me décide ? passer ma main sous la jupe de sa femme pendant qu’elle débarrasse la table. Elle ne dit rien, plutôt amusée même. Son mari a l’air ravi aussi. Cécile redescend et comprends que les hostilités ont commencés. Le mari propose d’aller au salon. Nous nous y précipitons presque.

Rapidement, sa femme s’effeuille devant moi pendant que Cécile suce sans une hésitation l’autre homme qui se présente debout devant elle alors qu’elle est assise. Je suis complètement troublé de voir ma Cécile pomper un autre homme. Excité comme un taureau, je caresse le sexe de ma partenaire d’un soir et je l’installe sur le dos pour bien lui lécher l’entre cuisse.

Cécile, elle, continue ? sucer goulûment le mari. Je décide alors de me faire sucer aussi. Je prends la tête de ma partenaire, l’approche de mon engin et sans se faire désirée, elle me suce avec beaucoup de plaisir. J’apprécie de plus en plus, je me demande comment je vais pouvoir ne pas exploser.

C’est ainsi que sans m’en rendre compte, Cécile c’est entièrement déshabillé, déj? sur le dos et les cuisses bien écartées. Elle n’avait pas l’air d’être très hésitante, ? moins que ce ne soit lui qui l’aida ? écarter les cuisses car désormais, il avait empoigné ses deux chevilles. Il avait déj? la queue dans sa chatte et la ramonait copieusement. Il avait les yeux rivés sur le spectacle. Il regardait sa bite entrer et sortir de la fente de ma copine. Quant ? Cécile, elle tournait la tête de droite ? gauche, les yeux plissés en train de retenir ses gémissements pour ne pas m’alerter vraisemblablement.

Seulement voil? , j’oubliais ma partenaire car je ne loupais rien de se que cette homme faisait ? ma belle Cécile. Il se calma un moment, Cécile repris ses esprits momentanément et j’en ai profité pour me concentrer sur ma partenaire. J’aurais sûrement du m’occuper d’avantage de ma cavalière d’un soir, pour une fois que j’avais dans les mains une femme d’expérience d’une trentaine d’année qui ne demandais qu’? se faire troncher, mais je regardais de plus en plus souvent le spectacle de Cécile et de cet étranger.

J’ai néanmoins réussi ? prendre ma partenaire comme elle le souhaitait, par devant et par derrière mais le spectacle d’? côté me troublait et m’excitait terriblement. C’est ? ce moment l? ou Cécile décida de se retourner, lui offrant son cul. Elle avait un genou sur le canapé et un pied surélevé de manière ? ce qu’il voit bien sa belle et généreuse croupe. Je la voyais également tout aussi bien ! Il commença ? tendre son sexe devant ses lèvres et l’enfila sans mal. Il la pénétra ! Les deux mains sur ces hanches, il avait une bonne prise et il s’activa vigoureusement.

Je suis comme un fou ? ce moment, j’aime ça mais ce qui me rend dingue, c’est que Cécile aime encore plus ça !!! Il le voit alors il commence ? la bousculer de plus en plus fort et elle crie de plus en plus fort. Elle est hors de contrôle et il profite de ce moment l? pour lui dire qu’elle est une belle salope qui aime la queue, et en entendant ces mots, je vois Cécile qui plisse les yeux de plaisir et qui jouit, elle jouit comme une chienne !

Elle ne s’arrête pas et je la vois jouir comme jamais. Elle prends son pied, certainement en sachant qu’un inconnu l’a baisait et que j’étais l? ? la mâter. Alors l? , je comprends qu’elle est une belle salope et que je ne la sous estimerai jamais plus. L’autre homme aussi ne l’a sous estime pas. Il a plus d’expérience et a déj? compris qu’elle belle cochonne était Cécile.

Alors, j’ai décidé soudainement de laisser ma partenaire pour m’approcher de Cécile. Bien sûr, je connaissais très bien Cécile et j’aurai du profiter de sauter une femme qui m’était inconnu et dévouée seulement voil? , Cécile elle, ne tergiversait pas ! Elle prenait son pied autant qu’elle le pouvait et je voulais participer ? ça.

Le type lui, continuait de l’a défoncer, tout en regardant avec attention son sexe lui défoncer sa chatte. Il continua ? lui dire qu’elle était bonne et qu’elle était vraiment très cochonne, ce qui augmenta sans cesse son plaisir ? elle. Je me suis donc rapproché d’eux. Elle était toujours ? quatre pattes entrain de se faire enfiler par cet homme et moi je me suis présenté devant elle la queue bien droite. Elle prenait tellement son pied, cet homme la défonçait tellement bien qu’elle ne m’a pas vu tout de suite.

Quand elle m’a vu, ou plutôt quand elle a vu ce sexe dressé devant elle, elle l’a pris dans sa main et l’a sucé avec beaucoup d’envie. L’homme qui la baisait lui a répété qu’elle était une belle salope et qu’elle aimait se prendre deux queues et l? , prise d’un grand orgasme ? ses mots, elle cessa de me sucer pour jouir en criant. Gardant ma queue dans sa main elle continua ? crier en disant :

•oui, oh oui, j’aime ça.
J’ai pris pleinement conscience que j’autorisais un inconnu ? défoncer ma belle et qu’elle en profitait pleinement. Elle prenait un pied d’enfer sous mes yeux et ça m’excitait. Plus encore, un homme prenait son pied en la baisant et ça m’excitait. J’étais tellement excité que lorsqu’ils finirent de jouir, j’ai pris la place de cet homme et j’ai baisé ma copine ? mon tour et j’ai jouit en pensant combien elle aimait ça.

Nous n’avons pas trop tardé par la suite, le couple avait bien pris leur pied (enfin surtout l’homme car la femme était frustrée je pense) et malgré le fait qu’ils auraient aimé recommencer, nous sommes partit car nous ne savions pas comment gérer notre 1ère soirée d’échangisme. Je regrette aujourd’hui car nous aurions pu remettre les couverts et cette fois-ci madame aurait pu être un peu moins délaissé. Sans compté que l’homme nous avait dit qu’il avait une vidéo sur laquelle on pouvait voir sa femme se faire prendre pas un de ces potes. J’aurais beaucoup aimé voir cette vidéo mais un seul fantasme ? la fois ! Nous sommes partis et n’avons malheureusement jamais eu de leur nouvelles. (la femme devait être trop frustrée) Quand ? nous, nous avons baisés encore et encore en rentrant, en sachant combien Cécile était une belle cochonne.




Story URL: http://xhamster.com/user/odol1/posts/19768.html