This is a print version of story Le pays des droits de l'homme by tigrou97234 from xHamster.com

Le pays des droits de l'homme

Bonjour à tous

Je vais vous raconter comment depuis que j'ai quitté la France je me suis fait mon petit harem.

Déjà pour vous situer un peu je vais me présenter. Je m'appelle Farid, j'ai aujourd’hui 20 ans et je possède 5 femmes.
J’ai quitté la France il y a 2 ans pour un pays dont je ne dirais pas le nom pour éviter d'éventuels problèmes. Je peux juste dire que ce qui m'a fait choisir ce pays est principalement le fait que c'est un pays ou l'homme est roi. Il a le droit de tout et surtout par rapport aux femmes.

Alors je disais que j'ai quitté la France il y a 2 ans car je faisais parti d'un énorme trafic de drogue du sud de la France et que la situation avec la police était devenu plutôt tendue pour moi. La solution la plus simple était de me faire oublier, voilà pourquoi je suis parti.

J’arrive donc dans ce nouveau pays avec un gros paquet d'argent fait avec mes petits trafics français mais rien d'autre. Je démarre donc de zéro.

Pour commencer je décide de chercher un logement, mais il fait chaud, nous sommes en milieu d'après-midi, je décide donc d'aller dans un bar (bar où seulement les hommes ont le droit d'aller) pour boire un coup.

Je rentre et prends une chaise au comptoir et m'assois à côté d'un homme d'une quarantaine d'années qui boit un café. Je commande un thé à la menthe car pas d'alcool (c'est interdit dans ce pays, et n'étant pas particulièrement pratiquant ça va me manquer).

Je commence à boire mon thé quand l'homme à coté me dit :

"Toi t'es pas d'ici"

-"pourquoi vous dites ça ?"

" ça se voit, ici on met pas de jeans. Regardes bien, on est tous en djellaba"

-"c'est vrai je viens d'arriver et je cherche à m’installer"

"Tu cherches à t'installer ?! Tu es marié?"

-"oui, et pour le mariage, oula non je suis jeune"

"Tu as quel âge ? Si tu cherches pour te loger je connais des gens qui peuvent te louer ou te vendre une maison ou un appartement"

-"pour commencer je souhaite louer un appartement. Je verrai après pour acheter. Et j'ai 18, moi j’veux niquer, profiter des femmes avant de me marier"

"Ici c'est pas l’Europe, tu trouveras pas de femmes, sauf des putes, si tu veux profiter faut avoir ta femme. Aller finis ton verre et viens avec moi, je vais te présenter du monde"

Je finis mon verre et décide donc de le suivre. Nous sortons du bar, traversons la route puis il appelle avec son portable un ami à lui (je pense car je ne comprends pas l'arabe).

Il me montre une voiture, une vieille Audi dans laquelle il m'invite à monter.
Pendant la route il téléphone une nouvelle fois et après 10 minutes de trajet nous nous arrêtons devant un immeuble qui semble plutôt récent et qui semble en bon état.

"Voilà si t'es intéressé par un appartement il y en a un ici que tu peux avoir"

Nous sommes rejoint par un jeune arabe d'une trentaine d'années qui se promène avec un trousseau de clés. Il nous salue et nous le suivons dans l'immeuble.
Arrivés au 3ème étage nous entrons dans un appartement quasi neuf, et déjà meublé.

Après une courte visite je suis intéressé et je lui demande le prix du loyer.

Le vieux du bar me répond :

"Si tu le veux il est à toi. Pour le loyer laisses je m'en occupe"

Il parle au jeune en arabe. Celui-ci nous serre la main, me regarde avec un sourire puis repart.

"Voilà tu es chez toi. Ça te va ?"

-"oui plutôt. Je pensais pas trouver si vite"

"Ici c'est facile. Dis-moi tu vas pas rester seul ce soir ?!"

-"je sais pas, je ne me suis pas baladé encore"

"Laisses je vais arranger ça"

Puis il reprend son téléphone et téléphone à une nouvelle personne. Au moment où il raccroche il me dit:

"J’ai quelqu’un qui arrive pour toi. Il va venir ici. En attendant regardes si t'as pas de quoi me faire un café"

En fouillant dans un placard de la cuisine je trouve des conserves et au milieu de plusieurs petites commissions, un pot de café soluble. C’est mieux que rien.

Nous buvons donc le café quant au bout de 30 minutes on frappe à la porte.
Le vieux qui m'accompagne dit d'entrer. À ce moment-là un jeune homme qui doit avoir 15-16 ans rentre dans l'appartement suivi de 3 femmes entièrement recouvertes de noir, de la tête aux pieds. On ne voit ni les yeux ni les mains.

Le jeune présente les femmes en face de nous les une à côté des autres puis le vieux me dit :

"voilà mon ami choisis celle qui te plait"

Puis il parle en arabe aux filles d'un ton sec. Une fois qu'il a fini je vois les 3 femmes qui commencent à se déshabiller et en quelques secondes elles sont entièrement nues.
Cette situation me fait bander, j'ai 3 femmes dans mon salon qui attendent que je choisisse laquelle je vais baiser.

Je les regarde, les scrute puis je me lève et décide d'en profiter un peu. Je leur touche les seins, le cul, je leur glisse la main dans la chatte...

Je vais vous les décrire :

Pour commencer les 3 sont des locales. Elles sont arabes, les cheveux et les poils de chatte frisés aussi.

La première doit avoir 16 ans, fine avec des proportions correctes. Des seins moyens et un petit cul.

La deuxième est plus vieille, elle doit avoir environ 22-23 ans, grande mais maigre et sans forme, bref elle ne m'intéresse pas.

Par contre la troisième est parfaitement ce que j'aime. Elle doit avoir facilement 30 ans, je pense environ 35. Elle fait 1m60 pour environ 60 kg. Elle a des formes sans être grosse. Elle a une grosse poitrine et de larges hanches avec un bon cul. De plus elle a un regard de femme soumise qui m'excite beaucoup.

"Je veux celle de droite"

-"tu aimes les vieilles ?!"

"Putain oui elle m'excite je vais la déglinguer"

-"ok si c'est elle que tu veux"

Puis il parle au jeune qui s'en va avec les 2 autres en nous laissant celle que j'ai choisi.

Le vieux me regarde et me dit :

"Tu veux la baiser ?"

-"carrément !"

"Attends ! C’est grâce à moi qu'elle est là, non ?!"

-"oui et je t'en remercie"

"De rien, mais vu qu'elle est là grâce à moi j'ai aussi le droit d'en profiter. Alors tu vas attendre un peu"

Il a tellement d'autorité et de charisme que je ne réponds pas.

Le temps que je comprenne il défait sa ceinture, se lève et se dirige vers la fille. Il met la fille de façon plutôt autoritaire à quatre pattes sur le sol, il baisse son pantalon puis présente son sexe à moitié dur devant le cul de cette pute.
Il crache dans sa main puis fouille au milieu de la touffe épaisse l'entrée de sa chatte. Il lui colle un doigt, puis 2 et il la branle très énergiquement. Elle commence à pousser des cris. Ca l'excite et il bande dur maintenant.
Il se place bien derrière, pose ses mains sur ses hanches et l'empale d'un coup. Puis sans la laisser s'habituer au sexe qui vent de la pénétrer il commence à la baiser toujours de façon très énergique et dure.

Elle pousse des cris et ça l'énerve :

"Ta gueule !"

Elle essaye de ravaler ses cris. Il en profite et accélère son mouvement et dans un grand râle de jouissance il se libère en elle.
À peine fini il se retire immédiatement d'elle, vient vers moi et me dit :

"Tu as bien choisi, cette salope a un bon cul. Vas-y et partages avec moi ce cadeau que je t'ai offert"

Je n'aime pas passer derrière un mec qui a éjaculé dans une fille. Bien sûr au quartier il m'arrivait de participer à des tournantes mais on mettait des capotes ou alors je passais le premier. Mais là je bande trop et elle m'excite alors je m'en tape.

Je retire mon jeans puis je vais vers elle. Je la pousse de façon à ce qu'elle se retrouve sur le dos, cuisses écartées, car j'aime voir le visage de la fille que je baise, puis je me place entre ses cuisses et rentre en elle comme dans du beurre.
Ce salaud en a mis partout. Il lui a envahi la chatte de sperme, elle en a aussi plein les poils. Ma bite coulisse en elle plus que bien. Je fais des dizaines de vas et viens et quand je sens que je vais jouir, avec ma main gauche je lui tiens l'épaule pour la serrer vers moi et avec la main droite je lui tiens la mâchoire et la f***e à me regarder dans les yeux et... voilà, je me vide en elle, je lui envoie tout ce que j'ai.
Je profite du moment. Je viens de baiser une femme qui a l’âge de ma mère et qui est consentante, le tout sans capote, c'est kiffant de sentir mon jus remplir son vagin et savoir que je la possède.

Je commence à débander. Je me retire et je vais vers mon ami qui me regarde avec un sourire en me disant :

"Tu as aimé?"

-"oh oui elle est bonne"

"Et bien tant mieux, car maintenant c'est ta femme. Je te l'offre"

-"ma femme ?!"

"Oui ta femme, elle t'appartient, tu peux en faire ce que tu veux."

-"ok mais tu me l'offres ?! Tu veux quoi en échange ?"

"Pour ça on verra plus tard. Profites en bien. Je reviendrai te voir bientôt"

Puis il se rhabille et sort de l'appartement.

Ce pays est fou et je commence à l’apprécier...


Story URL: http://xhamster.com/user/tigrou97234/posts/167551.html