This is a print version of story LA DETTE......... by tigrou97234 from xHamster.com

LA DETTE.........

Salut à tous. Je m’appelle Jean-Paul, j’ai 51 ans. Je travaille dans une banque. Ma femme, Hélène, 45 ans, ne travaille pas. J’adore ma femme. Elle est tellement belle. Grande, brune, sexy. Je suis toujours impressionné quand je sors avec elle de voir comment elle ne laisse pas les hommes indifférents. Tous les week-ends, où presque, je vais jouer au poker. C’est un vice que j’ai attrapé depuis maintenant deux ans. Malheureusement, je perds plus que je ne gagne ! J’ai une dette de 20 000 euros ! Je rembourse comme je peux mais depuis quelques temps mes créanciers se font de plus en plus pressants. Et ils commencent à me menacer. Ma femme ignore tous cela.



Nous revenions d’une soirée quand c’est arrivé. Hélène était magnifique comme d’habitude. Elle était vêtue d’une jupe noire droite et moulante légèrement fendue sur le coté avec un chemisier en satin vert « émeraude ». Ses jambes étaient gainées de bas nylon. Ses escarpins la grandissaient encore un peu plus. Des que nous sommes rentrés dans notre villa, nous avons compris que quelque chose venait de se produire. Tout était en désordre. Les meubles renversés. Les rideaux déchirés. Hélène a étouffé un cri et elle m’a crié :
- Jean-Paul ! Nous avons été cambriolés !
Je n’eu pas le temps de répondre. 6 hommes venaient d’apparaitre dans notre salon. Ma femme poussa un hurlement. Ils ont tous le visage masqué par une cagoule. Ils se précipitent sur nous. Trois s’emparent de ma femme pendant que les trois autres me maitrisent rapidement. Un des 6 hommes me bâillonna avec un mouchoir roulé en boule enfoncé dans le fond de mon gorge maintenu par une large bande de ruban adhésif. Hélène se débat dans les bras des trois types qui commencent à la peloter. On lui malaxe les seins à travers son chemisier. On farfouille sous sa jupe. Elle a les joues rouges et les cheveux en bataille. Elle gémit et supplie. Horrifié, j’assiste impuissant au viol de ma femme…


Un des hommes, le chef vraisemblablement, prit la parole.
- Vous n’avez pas remboursé votre dette et Monsieur Max commence à perdre patience.
Max ! J’aurais du m’en douter ! C’est lui qui organise les parties de poker dans son club très fermé.
J’émets un grognement à travers mon bâillon. Les trois hommes qui s’occupent de mon épouse lui ont arraché son chemisier. Ses seins apparaissent dans un soutien-gorge en satin. Ils baissent les balconnets et triturent ses seins, tordant les pointes ce qui arracha un cri de douleur à Hélène. Sa jupe est complètement relevée, tirebouchonnée autour de sa taille dévoilant son porte-jarretelles mauve ou sont accrochés ses bas noirs. On la f***e à s’agenouiller et elle regarde avec des yeux apeurés les trois hommes qui l’entourent. Ils se libèrent et sortent leurs sexes dressés. Un des hommes tire sur les cheveux d’Hélène qui couine et f***e ses lèvres carmin avec sa queue. Ma femme se débat et tourne la tête mais le type parvient à lui enfoncer sa bite dans sa bouche. Ses joues sont déformées par l’épaisseur de la bite. L’homme appuie sur sa tête et elle commence sa fellation. J’entends les bruits de succions et les commentaires ignobles.
- Vas y, suce moi salope ! Applique-toi !
La bouche arrondit autour de la bite, ma femme fait du mieux qu’elle peut, suçant la bite, titillant le gland avec sa langue. L’homme donne des coups reins s’enfonçant dans sa bouche.
Hélène hoquète, recrache la queue mais on lui tire de nouveau les cheveux et elle doit de nouveau enfourner la bite. Il éjacula libérant son sperme dans la bouche de ma femme qui poussa un gémissement étranglé.
- Avale salope !! Avale tout…
Hélène tente d’obéir mais comme il continue d’éjaculer, elle en recrache une partie…
Ils échangent leurs places. Elle suce les couilles d’un autre homme maintenant. Effondré, je regarde ma femme pomper toutes ces bites qui se présentent devant elle. Elle doit même en branler d’autres. On se sert de sa bouche comme d’un vagin. Faisant coulisser rapidement les queues entre ses lèvres. On lui éjacule en pleine figure, son visage est recouvert de foutre. Des filaments coulent sur son menton et tombent sur ses seins.
On la releva et on la traina vers la table de notre salon. Elle fut courbée en avant, les seins écrasés sur la table. On lui lia les poignets et les chevilles avec le ruban adhésif aux pieds de la table. Elle se retrouve jambes écartées au maximum dévoilant son cul moulé par le string aux regards lubriques de nos agresseurs. Un des hommes sort un couteau et va découper le string que porte ma femme. Elle exhibe sa fente maintenant. Un des hommes s’approche et caresse la vulve de mon épouse qui se débat dans ses liens. Elle pousse un cri et on la bâillonne de la même façon que moi. Elle continue de gigoter et on lui claque violemment les fesses qui deviennent vite rouges sous les coups. On lui introduit un index et un majeur dans son trou du cul et on tourne les doigts pour élargir son anus.
- Elle ne doit pas avoir l’habitude d’être enculée ! C’est étroit.
- On va l’élargir, t’inquiète pas…
Hurlements étouffés de ma femme.
Une bite se présente et s’engouffre dans la chatte de mon épouse. Je pleurniche en voyant le salaud en train de bourrer ma femme. Il la défonce comme un malade la pilonnant violemment. Ses fesses tressautent sous les coups de boutoirs. Il se retire et un autre prend sa place. On écarte les fesses d‘Hélène dévoilant son anus. Un des hommes présente son gland violacé et l’introduit dans le trou du cul de ma femme. Elle pousse un grognement étouffé. Il agrippe ses hanches et fait coulisser sa bite dans le rectum d’Hélène. Son cul gigote sous les coups de reins de son tourmenteur. Il éjacule rapidement sur ses fesses et un autre le remplace. Les 6 hommes se succèdent dans la chatte et le cul de ma femme. On la détache et on la positionne à genoux. Ils jouissent libérant des torrents de sperme qui vont s’écraser sur le front et les cheveux d’Hélène. Rejoignant le sperme séché qui macule son visage…



Je pensais que notre calvaire allait prendre fin mais je me trompais. Ma femme dut se déshabiller entièrement. Elle est contrainte de se livrer à un strip-tease. Enlevant sa jupe, faisant glisser ses bas…
On l’entraina dans notre salle de bains et elle prit une douche…Avec deux de nos agresseurs qui en profitèrent pour la baiser une nouvelle fois. Elle revint dans le salon totalement nue. Un des hommes sortit des vêtements d’un sac et les tendis à ma femme.
- Habille-toi ! Vite !
Le chef du « commando » s’approche de moi, un sourire mauvais sur ses lèvres…
- Comme tu n’as pas remboursé ta dette auprès de monsieur Max, c’est ta femme qui va s’en charger ! Tu devines comment ?
Je pousse un cri étouffé par le bâillon !
Hélène est contrainte d’enfiler un corset en cuir noir qui lui comprime les seins. Elle enfile une minijupe en vinyle et des bas résilles. On lui ordonne de mettre des escarpins « plateformes » aux talons aiguilles démesurément long d’au moins 16 cm. On lui attache un collier autour du cou équipé d’une laisse qui tombe entre ses seins. On la courba en avant et un des hommes lui enfonça un Plug dans son anus. On la bâillonna avec une boule en latex que l’on enfonça dans sa bouche lui déformant la mâchoire fermement attaché autour de sa tête.
Les 6 hommes sortent de notre villa en trainant Hélène par la laisse. Celle ci me lance un regard désespéré en poussant un grognement plaintif derrière sa boule…
Le chef se penche vers moi…
- On t’enverra une vidéo des exploits de ta femme ! Elle a une sacrée dette a remboursé, on l’emmène voir Monsieur Max, il a des projets pour elle…
Et il sortit me laissant effondrer.



Story URL: http://xhamster.com/user/tigrou97234/posts/157357.html