This is a print version of story Charmante voisine de bureau, Martine by phylopsia from xHamster.com

Charmante voisine de bureau, Martine

Comme elle me l'a promis hier après une très bonne pipe, Martine est revenue ce matin boire un café dans mon bureau. Son patron étant absent toute la matinée et sa collègue étant malade, elle resta un bon bout de temps en ma compagnie...

Elle a frappé à la porte et je lui ai demandé d'entrer. Elle porta un long manteau noir, et, voyant que j'étais au téléphone, montra du doigt les toilettes vers lesquelles elle se dirigea. Elle avait un air très coquin ce matin qui me plu beaucoup et tourna ses fesses de droite à gauche très lentement en se rendant aux toilettes.

Lorsqu'elle sorti des toilettes quel ne fut pas mon choc en la voyant simplement en bas noirs sous son manteau. Elle me dit qu'elle avait voulu gagner du temps en allant aux toilettes... Evidement, mon sexe fut immédiatement raide et se tendit d'un coup dans mon pantalon. Martine le vit biensur et se dirigea vers la cafétière. Alors bel homme, un café ? Moi aurait préféré tremper mon sucre lui dis-je...

Elle me lanca un sourire en coin en me rappelant qu'hier elle m'avait simplement signalé qu'elle viendrai boire un café tranquillement en ma compagnie... En fait, la seule chose qu'elle voulait c'était de me faire patienter un petit peu...Je lui ai demandé de venir s'asseoir à mes côtés et que j'allais lui montrer quelquechose.

Elle s'est exécutée et je me suis connecté sur le site. Quelle ne fut pas sa surprise en lisant le texte que j'ai publié hier, elle devint tout rouge. Tu n'as pas osé, me dit elle plusieurs fois.. Mais plus elle lisait le texte, plus elle était éxité. J'en ai évidement profité pour glisser, un, deux, puis trois doigts dans sa chatte déjà humide. Elle commença à déboutonner mon pantalon et je le laissait tomber sur mes genoux avec mon boxer.

Je pris à ce moment la la tête de Martine pour la diriger sur mon sexe, mais en réalité elle en avait tellement envi que je n'ai pas eu à la f***er. Elle me demanda de lire le récit que je vous avait exposé tout en continuant de me sucer. Elle refit la même chose qu'hier, sucant mon sexe et me faisant un anulingus, jusu'à ce que je lui mette le foutre dans sa bouche. Je me rendis compte que je n'avais plus trois doigts dans sa chatte, mais une main, et elle adorait ça la chienne.

Je la mis sur le bureau et commença à la prendre en levrette de cette cochonne. J'avais, je dois bien l'avouer, pendant un moment l'impression de ne pas faire grand chose, mon poing étant tout de même plus épais que mon sexe. Je lui mis un doigt dans les fesses mais Martine n'aimait pas ça et me demandé de le retirer. Je le fis 3 secondes et en mis un autre. Bizarrement, cette fois ci, ça n'avait plus l'air de la déranger. J'en mis en deuxième et commença mon va et viens anal. Elle aime ça, mais voulais faire sa prude. Elle eut un second orgasme, le premier lors du fist, et c'est à ce moment la que j'ai décidé de la sodomiser. Le plaisir, la tramblotte de ses cuisses et fesses fit qu'elle ne dit rien mais poussa un râle de plaisir.

Après quelques minutes de ramonage, je me suis retiré et me suis vidé sur ses bas, en lui demandant de les laisser toute la journée sans les enlever, ce qu'elle fait pour le moment, puisque je viens de la voir passer il y a 5 min dans la cour.

Elle me demanda de vous dire aussi que pour le moment elle n'était pas du tout prête pour une photo, mais qu'elle se rendrait demain sur le site pour se remémorer notre heure passée dans mon bureau ce matin. Demain elle ne pourra pas venir, mais elle m'a promis de revenir la semaine prochaine dès qu'elle le peut. Nous verrons bien, et je ne manquerai pas de vous faire part de cette nouvelle rencontre avec la plus cochonne des commerciales que je connaisse. Pour info, elle a bien du 105 D, j'ai encore l'oeil :))


Story URL: http://xhamster.com/user/phylopsia/posts/155604.html