This is a print version of story Mes débuts dans la perversion... by virtuel from xHamster.com

Mes débuts dans la perversion...

Voici donc l’histoire…

Nous avons pour ami un black qui se prénomme Guy, grand, athlétique et beau gosse….
Il ne m’a jamais laissée indifférente et lors de nos soirées avec lui, son épouse et sa bande d’amis, Il ne se privait pas pour m’inviter à danser et me serrer plus que de raison voire me peloter discrètement…
Cela restait néanmoins bon enfant et le plaisir que je faisais naitre chez lui et que je pouvais sentir contre mon ventre m’émoustillait au plus haut point.
Nous n’étions jamais allés plus loin car mariés tous les deux avec des enfants…
Une fois pourtant, il me demanda s’il pouvait un après-midi, sachant que les enfants étaient à l’école, passer boire un café et discuter un peu…j’acceptais bien sur et rendez-vous fut pris.
Un jeudi, je le vis donc arriver mais pas seul, un ami à lui, black aussi avec lequel j’avais dansée quelques fois lors de nos soirées, l’accompagnait…Je l’appelais Juju.
Je me sentais tout d’un coup troublée et ne sachant que faire moi qui l’attendais vêtue d’une courte jupe sous laquelle j’avais bas et string noir et en haut, un simple chemisier un peu déboutonné avec mes seins libres de tout soutien gorge…
Il était trop tard pour me changer et je les reçus donc avec le sourire…
Ma tenue semblait leur plaire car ils ne se privaient pas pour regarder et mater, surtout quand je me penchais pour les servir…l’un se délectai de la vue sur mes fesses et le haut de mes bas et l’autre, sur mon décolleté vivant et avantageux…
La visite prenait une allure érotique et ils ne se privaient plus désormais pour me faire des compliments ou bien me toucher quand l’occasion se présentait…
Moi, j’avais mon entrejambes de plus en plus mouillé et l’excitation se voyait aussi sur mes joues et les pointes de mes seins…
Alors que j’étais dans la cuisine en train de refaire du café, je vis Guy arriver prétextant me proposer de l’aide…
On échangeait quelques mots pendant la préparation de ce fameux café puis, alors que je lui tournais le dos, je le sentis s’approcher et venir se coller contre moi…
D’emblée il sentit mon trouble et posa ses mains d’abord sur mes hanches puis tout le long de mon corps tout en me donnant des baisers au creux de mon cou…
Je n’en pouvais plus et n’opposais aucune résistance quand ses mains se sont glissées sous ma chemise et on pris mes seins…
Je fondis complètement et ouvris ma bouche pour accueillir sa langue épaisse et fureteuse…
Il me caressait maintenant carrément la chatte avec ma jupe remontée sur mes hanches et mon chemisier largement ouvert…
Je ne restais pas inactive et mes mains sont allées à sa rencontre pour découvrir un sexe bandé et qui semblait de très grande taille…
C’est ainsi que Juju, surpris par le silence et le temps que l’on mettait à faire un café, nous surpris…
Guy me caressant et m’embrassant à pleine bouche, et moi en train de branler son sexe énorme que j’avais sorti de son pantalon…
Il resta un temps à nous regarder et sorti à son tour un sexe énorme également qu’il se mit lentement à branler tout en mâtant la scène dans la cuisine…
Il s’approcha au bout d’un moment, et là, je craquais complètement…Quatre mains sur mon corps, deux bouches et deux belles queues, je me lâchais et je me sentais salope au milieu d’eux.
Bien sur, je me suis agenouillée et je me mis à les sucer l’un après l’autre…je ne pouvais par contre, prendre leurs sexes en entier dans ma bouche vu leur taille et leur longueur mais, je m’appliquais à les faire bander sachant que plus tard je les prendrais dans ma chatte mais que je craignais de ne pouvoir les prendre dans mon cul un peu étroit et peu habitué bien que j’aime quand mon mari me sodomise.
On en était là quand Guy me prit par la taille et m’emmena dans le salon.
Il s’assit confortablement dans un fauteuil et me fit mettre à quatre pattes devant lui puis, me mit d’autorité sa queue dans ma bouche…
Le spectacle de mes fesses dénudées et offertes devait être à son gout car aussitôt, je sentis Juju derrière moi et ses mains et sa langue parcourir ma fente et mon petit trou…Il ne se privait d’ailleurs pas pour me glisser un ou deux doigts dans mon sexe ou dans mon cul…
En très peu de temps, il me glissa ou plutôt m’empala sur son membre impressionnant ce qui m’a coupé le souffle et fait arrêter la pipe que je faisais à Guy…
Le plaisir était intense car c’était inédit pour moi en tous points…je me jetais de nouveau sur la queue devant moi tout en me faisant baiser en levrette.
Quelques minutes après ce traitement, Juju se mit de nouveau à me doigter et humidifier le cul, je sentais ou il voulait en venir mais je ne m’opposais pas…
Me sentant sans doute assez préparée, il sortit de ma chatte et pointa son gland sur mon anus qui résistait un peu…D’une seule poussée, il m’encula de la moitié de sa bite ce qui me fit pousser un cri de douleur autant que de plaisir bien vite étouffé par la queue que Guy me remit dans la bouche…
Moi, la brave et honnête mère de famille et épouse modèle, je suçais la queue d’un black pendant qu’un autre m’enculait pleinement…C’est dans cette position que mon mari rentré à l’improviste me trouva mais, ne voulant pas provoquer de scandale et excité par la situation, il resta discrètement caché afin de mater se qui se déroulait dans le salon…
Le reste de l’après midi, je me fis baiser et sodomiser par les deux lascars qui ne se sont pas privés aussi pour se faire sucer et jouir dans ma bouche un sperme que je m’appliquais à avaler…
L’apothéose, c’est quand Guy me fit venir sur lui de dos et me fit empaler par le cul sur sa bite un peu plus grosse que celle de Juju, la sodomie était intense et la vision pour mon mari sans doute dantesque de voir sa jolie femme accueillir un sexe de cette taille au fond de son cul…
J’étais en transes et m’empalais de moi-même sur cette queue qui m’enculait profondément.
Juju en profita d’ailleurs pour venir présenter sa bite devant ma bouche qui ne refusa pas de s’ouvrir pour une nouvelle pipe.
Ce jour là, je sus que j’étais une franche salope qui aimait la bite et se faire baiser, mon mari avec lequel j’ai eu une explication le soir même, en profita et en profite toujours ou en fait profiter…
Voilà, une bien longue et néanmoins réelle histoire qui par la suite en à connu bien d’autres…



Story URL: http://xhamster.com/user/virtuel/posts/155324.html