This is a print version of story A votre service - Episode 5 by DarKei from xHamster.com

A votre service - Episode 5

Ce qu'il faut savoir des épisodes précédents pour comprendre celui-là: Au réveil de son premier jour de travail pour l'entreprise de services privés "Clean & Co" , Ryan Summers vécut un drôle de matin. Son caleçon était baissé sans raison, celui qu'il avait porté le jour précédent n'était plus dans son bac à linge sale. Puis Ryan fut tenté de renifler le string de sa mère dans la salle de bain, excité par sa soirée précédente qui avait été très chaude. Bref… Plus récemment, Ryan a cru s'être fait viré de son travail à cause d'une photo compromettante qui était en réalité une farce des jumelles Jereman. Certain qu'il allait tout perdre, Ryan s'est fait remonter le moral par sa professeur de mathématiques Michelle Reigner lors d'une belle nuit torride, puis il rentra chez lui...


Episode 5: La punition de Ryan


Ryan était exténué lorsqu'il se coucha dans son lit, une fois rentré. Il avait baisé deux fois de suite avec Mlle Reigner et s'était déjà fait vidé par les jumelles Jereman un peu plus tôt. Il se laissa tomber sur son lit, les yeux rivés sur le plafond. Heureusement, c'était le week-end… Il pourrait dormir le lendemain. Il ne prit pas le temps de se déshabiller et s'endormit rapidement. Mais la nuit n'avait pas fini de lui jouer des tours.

Cette nuit-là, Ryan fit un rêve pour le moins étrange. Tout d'abord il aperçut Mélanie Trigerman, l'élue de son coeur. Elle était plus belle que jamais, assise à une table de marbre, seule, ses longs cheveux blonds s'étalant sur ses épaules. Elle tourna ses yeux bleu-azur si beaux sur lui et lui dit d'une voix fantomatique:
- Je vois que tu n'es plus attiré par moi? Tu ne m'aimes plus n'est-ce pas Ryan?
Ryan qui ne pouvait pas bouger répondit simplement:
- Mais non enfin!
Mélanie lui lança un regard noir:
- Tu as une drôle de façon de montrer ton amour…
Ryan ne put rien dire cette fois et Mélanie apparut à ses côtés entièrement nue.
- Je sais ce que tu désire, moi!
Alors qu'il s'apprêtait à répondre, Mélanie n'était plus Mélanie mais s'était métamorphosée en Jenna Bocquet et le branlait d'une main baladeuse. Elle poussa les mèches de ses cheveux d'or ondulés et prit la queue de Ryan toute entière dans sa bouche. Alors qu'il se faisait sucer, les jumelles Jereman apparurent entièrement nues sur sa gauche et se léchaient mutuellement la chatte dans un 69 super chaud. Lucy lui fit un clin d'oeil entre deux léchouilles et lui dit:
- Ca valait bien la peine de te faire virer non?
Il se retourna à nouveau vers Jenna mais la touffe de cheveux qui aspirais sa queue n'était plus blonde mais brune. La jeune femme releva les yeux et ajusta ses lunettes: Mlle Reigner.
- Tu es mon élève préféré. Susurra-t-elle
Et elle enjamba le garçon qui n'était soudain plus sur une chaise mais couché dans son lit chez lui. Mlle Reigner prit son pied, chevauchant vaillamment son élève. Son lit craquait, et Ryan voulait éviter de réveiller sa mère. A peine cette idée venu en tête, la femme qui chevauchait son sexe s'était transformée. Oh il connaissait très bien ces cheveux mi-longs bruns et ces gros seins nus. C'était sa mère! Au moment où Ryan allait jouir, elle tendit le string rose que Ryan avait reniflé le matin précédent. En gémissant elle lui dit sèchement:
- Tu crois que je ne suis pas au courant d'à quel point tu me désire?

Ryan sursauta en se réveillant. Son coeur battait fort, son front était suant. Un rêve… presque un cauchemar… Ryan regarda son réveil: 4h00. Il se laissa retomber sur son coussin. Mais soudain il eut une sensation étrange: son ventre était mouillé. Il passa doucement des doigts sur son ventre et toucha quelque chose de gluant. En remontant ses doigts, il n'eut pas besoin de vérifier, l'odeur lui confirma la chose: du sperme. Il avait jouit dans la nuit comme un puceau? Impossible. Il alluma sa lampe de chevet. Sa surprise le laissa sans voix. Son jean avait été baissé presque jusqu'aux genoux et sa queue avait été tirée hors de son caleçon. Une belle flaque de sperme se répandait de ses hanches jusqu'à son nombril. Par réflexe il toucha sa queue et quelle ne fut pas sa surprise de la sentir humide tout du long. Cette fois, pas de doute, quelque chose de louche se passait dans cette maison: il s'était fait sucer en dormant! Un peu paniqué et curieux, il se leva d'un coup et ce qu'il vit par terre lui fit à nouveau tourner la tête. Là, par terre, s'étendait le fameux string rose de sa mère. Bouleversé, le garçon mit un certain temps avant d'oser approcher et de prendre dans les mains le bout de tissu. Il n'en croyait pas ses yeux. Sa mère était-elle venue lui faire une visite nocturne? Mais pourquoi? L'avait-elle vu entrain de renifler le tissu le matin précédent? Et surtout était-elle aussi déglinguée au point de venir sucer son propre fils pendant la nuit?
Un million de questions se bousculèrent dans sa tête. Ce string laissé à terre comme une preuve du passage de sa mère était le plus intriguant. Voulait-elle que Ryan le sache? Etait-ce pour qu'il y aille une réaction de sa part derrière? Pourquoi?

Ryan lança le string sur son lit, reboutonna son pantalon, essuya rapidement son ventre et sortit en trombe de sa chambre, il avait besoin de prendre l'air. Il marcha vers le salon, quand soudainement, au détour du mur du couloir, il tomba nez à nez avec sa mère qui sursauta en lâchant un petit cri de surprise et fit gicler le verre d'alcool qu'elle avait dans sa main sur sa chemisette de nuit rose.
- Ah!! Mon dieu, Ryan! Tu m'as fiché une de ses trousse! S'exclama-t-elle.
Ryan qui dut aussi porter une main à sa poitrine pour calmer le bond que venait de faire son coeur lança un rapide coup d'oeil à sa mère. Tout portait à croire qu'elle venait de la cuisine mais elle avait très bien pu improviser une raison d'être là en l'entendant arriver dans le couloir. Le fait qu'elle soit là, éveillée à 4h00 du matin, quelques minutes après son étrange réveil était d'autant plus suspect. Il ne savait pas comment réagir. Si elle était bien venue dans sa chambre, il devait le découvrir le plus rapidement possible. Il savait comment entamer la conversation:
- Maman, souffla-t-il, tu m'avais dit que tu ne buvais plus de whisky parce que tu avais peur de finir accro!
Sa mère cacha un peu le verre dans son dos sans s'en rendre compte.
- Mais… C'est juste un petit verre comme ça… J'ai… J'ai de la peine à dormir…
Parfait, il était direct sur le vif du sujet.
- De la peine à dormir hein? Et tu crois que ça te permets de boire? Je te rappelle que tu as encore une certaine responsabilité de mère ici. Et d'ailleurs tu as une drôle de façon de "t'occuper de moi"…
Victoria (c'était le nom de cette belle femme de 43 ans) se sentit un peu insultée et embarrassée. Son visage se tint de rose.
- Ecoutes Ryan, je sais qu'on a une relation spéciale toi et moi mais… Je reste ta mère, bordel! Tu me dois quand même une certaine dose de respect!
Elle se précipita à la cuisine et versa son whisky dans l'évier. Elle revint rapidement dans le salon et passa à côté de son fils en ne lui jetant qu'un rapide coup d'oeil.
- Je vais me recoucher, lança-t-elle énervée, tu ferais bien de faire pareil toi aussi!
- Une relation spéciale hein? Glissa subtilement Ryan tandis qu'elle tentait de rejoindre sa chambre.
Victoria se retourna, le teint rouge vif de colère et de honte.
- Demain, il faudra qu'on parle! Lança-t-elle sèchement.
Puis elle entra dans sa chambre et ferma la porte.
- Je n'y manquerai pas… Dit Ryan pour lui-même.

Le lendemain, Ryan se réveilla tard le lendemain mais il ne fit plus de rêve étrange. Vers 10h40, il se décida à se lever gentiment et la scène de la nuit lui revint soudain. Il réfléchit longuement à la façon dont il allait aborder le sujet. Il lui fallait des réponses, il avait assez d'autres problèmes sur le feu. Il sortit et alla directement à la cuisine. Seule sa soeur, Natacha. était présente et mangeait lentement des céréales, visiblement encore endormie.
- Ch'alut! Lança-t-elle entre deux cuillères.
Ryan la salua de la main et prit le lait sur la table, se tournant vers l'armoire à bols.
- Tu me fais plus la gueule? Demanda Ryan avec une pointe d'ironie.
- Tss, répondit Natacha, je m'inquiète pour toi c'est tout.
Ryan rit doucement.
- Merci Nat.
Une fois qu'il eut terminé de remplir son bol de céréales et de les recouvrir de lait, il alla s'installer prêt de sa soeur et lui déposa un léger baiser sur la joue au passage. Un peu gênée, la jeune fille se frotta la joue en rougissant un peu.
- Tu es une soeur adorable, tu sais que je t'adore mais tu dois me laisser vivre ma vie un peu.
Natacha le regard avec des yeux brillants, sa sensibilité avait été touchée.
- M..merci Ryan. Désolée.
Elle fit un petit câlin à son grand frère et lui rendit son baiser sur la joue. Puis les deux compères se mirent à manger dans le silence. Au bout d'instant, Ryan demanda:
- Elle est pas là maman?
- Elle est sortie faire des courses, elle revient tout à l'heure.
Elle fuyait clairement le face-à-face, elle n'avait jamais été faire de courses le matin le week-end. Peu importe, il l'attendrait le temps qu'il faudrait, mais il la mettrait au pied du mur.

A ce moment, la sonnette de l'appartement retentit et tira Ryan de ses pensées noires. Le garçon jeta un coup d'oeil amusé à sa soeur et celle-ci soupira en haussant les sourcils, elle avait bien compris que Ryan ne se bougerait pas pour aller ouvrir. Elle se leva donc et alla doucement dans le couloir. Ryan tendait l'oreille, s'attendant à entendre la voix de sa mère mais il fut déçu ce n'était pas elle.
- Bonjour, dit une voix féminine.
Ryan fronça les sourcils en se disant qu'il connaissait cette voix mais il ne se rappelait pas quand il l'avait entendue.
- Euh… C'est bien ici qu'habite Ryan Summers, demanda la voix.
- Oui, répondit Natacha. Je vais l'chercher.
Ryan se leva à son tour avant même que sa soeur arrive et lui lance un petit "C'est pour toi". Il se tira péniblement dans le couloir et regarda qui se cachait derrière le montant de la porte d'entrée. Soudain il planta ses pieds sur place et sentit ses poings se serrer de colère.
- Salut Ryan, dit Amy Jereman en souriant.

En quelques secondes, Ryan oublia l'épisode de la nuit étrange qu'il venait de passer et tira la jeune femme dans sa chambre. Après avoir interdit à sa soeur de venir les déranger, il claqua la porte de sa chambre derrière lui. La jeune métisse se tenait là toute penaude, apeurée par la colère facilement détectable du jeune homme. Ryan posa sur la belle jeune femme un regard noir. Se retenant de lui en coller une, il dit froidement entre ses dents serrées:
- Qu'est que tu fais là?
Amy recula un peu et tendit les mains en avant.
- A.. Attends Ryan, je t'explique! C'était une blague, ok? Une blague! La photo n'est jamais partie à Clean & Co. Je peux te le jurer!
Ryan écarquilla les yeux en n'y croyant pas ses oreilles.
- Qu… Quoi? Mais… Je t'ai vue appuyer sur le bouton et le message est partit!
- C'était pas moi déjà, mais ma soeur Lucy, moi c'est Amy. Et ensuite, on avait préparé la blague avant que tu arrives. Le numéro "Clean & Co", c'est le mien! Regarde le SMS est dans mes messages reçus.
Elle lui tendit son portable et effectivement une photo de lui et Amy nue apparaissait dans les messages reçus. Sentant son coeur battre fort tant la tension ressentie plus tôt disparaissait.
- Tu me jures que c'est vrai hein?! Pas de connerie cette fois!
Amy acquiesça d'un signe de tête.
- On voulait te le dire hier avant que tu ne partes mais… T'es partit trop vite…
Ryan ressentit un énorme poids s'envoler et son corps devenir léger comme une plume. Ainsi, le calvaire dans lequel il croyait s'être fait embarquer était faux. Il ricana un peu.
- Haha… Vous m'avez bien eu, je dois le reconnaître… Je suis tombé profondément dans le panneau.
Et il éclata de rire, un rire presque machiavélique, qui fit un peu peur à la métisse.
- Moi et ma soeur, on adore ce genre de blague, commenta Amy, on en fait souvent. C'est pas méchant, ça fait partie du jeu.
Ryan redoubla de puissance dans son rire. Il essuya même une petite larme de rire qui avait coulé de son oeil droit puis se calma peu à peu. Lorsqu'il reprit son souffle, il souffla d'une voix sombre:
- C'était vraiment drôle…
Il approcha d'Amy et lui caressa doucement le visage.
- Mais… continua-t-il. Vous avez été un poil trop loin, j'ai failli faire de belles conneries cette nuit...
- Désolée, voulut s'excuser la jeune femme mais Ryan lui coupa la parole froidement.
- Il est donc normal que je te revaille ça… Et que je te fasse jouer ma propre version du jeu!


Deux heures plus tard, Ryan attendait sagement dans son salon. Sa mère était rentrée et il n'avait rien dit. Il avait quelque chose de plus important sur le feu, du coup. La sonnette retentit. Ryan sourit et se leva d'un bond, couru presque jusqu'à la porte. Il ouvrit et sourit à ses amis.
- Vous êtes enfin arrivés, putain 'y vous en faut du temps pour acheter des bières et des chips! Les salua-t-il.
John Salamyan, son meilleur ami et Antoine Dully, de sa classe, se tenaient dans le hall. John frotta ses petits cheveux blonds.
- C'est à cause de l'autre zob là, il est pas foutu d'être prêt à l'heure.
Antoine rougit un peu et tendit un sac de commissions rempli de deux paquets de chips à Ryan.
- Pas du tout, répondit celui-ci, on est en retard parce que tu préférais draguer la vendeuse du shop que de te bouger ici.
Ryan éclata de rire, c'était John tout craché.
- Ouais, mais ça a valu l'coup, dit-il en montrant un post-it qu'il sortit de sa veste en cuir, j'ai son numéro! Ce soir, je chope!
Antoine rajusta ses lunettes en levant les yeux au ciel.
Antoine Dully avait tout du geek, le vrai. A 18 ans, il avait une belle coupe au bol de cheveux noirs lisses, des yeux noirs derrière des grandes lunettes rondes à la Harry Potter et des habits toujours trop courts et assez laid. Aujourd'hui il avait opté pour une "superbe" chemise blanche au col relevé et à manches courtes ainsi qu'un pantalon noir trop courts sur le bas, laissant apparaitre ses superbes chaussettes blanches de tennis et ses chaussures noires. Ryan les fit entrer et se poser avec lui au salon. Les garçons firent un petit signe de "bonjour" à la mère et la soeur de Ryan qui cuisinaient ensemble dans la cuisine au fond puis s'assirent. Après quelques instants de rires et de discussions animées, John dit à Ryan:
- Bon... Pourquoi on est là, alors? Il est où ce truc super que tu veux nous montrer?
Ryan sourit et regarda ses deux amis, leur fit un petit signe pour leur dire d'approcher leurs oreilles, et les deux garçons s'approchèrent doucement.
- Voilà le topo, dit Ryan, y'a une miss dans ma chambre, qui doit être punie bien comme il faut. Je voudrais que vous soyez sa punition avec moi. Surtout que pour toi, Antoine, ça risque d'être une expérience très intéressante.
Le jeune garçon ne comprit même pas, mais John esquissa un sourire sadique.
Soudain la discussion fut coupée par Natacha, la soeur de Ryan, qui déboula dans le salon.
- He! Lança-t-elle à son frère. T'as mis où le décapsuleur? Il est dans ta chambre?
Elle était arrivée si vite que John et Antoine eurent un petit sursaut de surprise et se tournèrent vers elle, de plus elle n'était que très peu vêtue et cela ne semblait pas du tout la gêner. Une petit haut blanc couvrant ses seins apparemment nus et une petite culotte blanche. Ses yeux croisèrent ceux du séducteur John et le fixèrent un instant. John dévora la pauvre jeune fille des yeux et celle-ci se sentit soudain nue. Sans dire un mot elle se tourna vers le couloir en direction de la chambre de Ryan mais celui-ci soudain sauta hors du canapé en arrêtant sa soeur.
- Non, il est pas dans ma chambre, dans le tiroir du bas, à côté de l'évier.
- Ok, répondit-elle simplement avant de tourner les talons et de filer à la cuisine sous les yeux amusé de John.
Ryan se remit de sa petite frayeur et dit aux garçons:
- Bon, allez allons-y, on va s'amuser.

Ryan ouvra la porte lentement et fit entrer ses amis avant lui. Il entra et referma la porte à clé derrière lui. John fulmina en découvrant la scène et Antoine se mit à cligner des yeux et à replacer ses lunettes sur son nez. Bâillonnée, attachée sur une chaise bras et jambes, Amy Jereman se débattait sans pouvoir émettre un son. La jeune métisse écarquilla les yeux de peur lorsqu'elle vu les deux autres garçons entrer. Son visage était rouge et couvert de sueur, elle était assise là sans pouvoir bouger et avec un mauvais approvisionnement d'air depuis plus de deux heures. Ryan l'avait bien eu, il lui avait fait croire qu'elle devait jouer son esclave sexuelle le temps d'un orgasme. Mais après l'avoir attachée, lorsqu'Amy commença à se sentir excitée de la situation, Ryan avait ricané et était sortit de la pièce en fermant à clé derrière lui. Puis plus rien. Elle commençait à croire qu'elle allait rester ici un bon moment, voire même souffrir. Sur ce deuxième point cependant, elle n'avait pas tout à fait tord. Ryan s'approcha de la chaise. Mais au lieu de venir vers elle, le jeune homme se tourna vers son ordi et cliqua sur un bouton. Une petite lumière verte s'alluma. Amy comprit et essaya de se débattre de plus belle, mais rien n'y fit.
- Salut Xhamster, lança Ryan en regardant l'objectif de la petite camera ronde, ce soir, je vais vous offrir un show que vous n'êtes pas prêt d'oublier.
Ryan tourna l'objectif en regardant son écran afin que Amy soit bien au centre, puis recula vers la pauvre jeune femme.
- Cette jeune femme ici s'appelle Amy et elle va se faire déglinguer ce soir, en live, par mes deux potes et moi!
Amy écarquilla les yeux de peur. Ryan attrapa le tissu qui lui entravait la bouche et le desserra un peu.
- Dis bonjour Amy, tu es filmée!
- Ah! Cria-t-elle. Arrête tes conneries, Ryan!
Ryan remit vite le tissu sur sa bouche et fit signe à ses amis de venir dans le champ de la caméra. John fut le premier à s'avancer, évidemment, mais dès qu'il vu qu'Antoine allait rester dans son coin, il le tira par le col de sa chemise. Ryan sourit en les voyant arriver dans le champ.
- Je vous présente mes amis John et Antoine, qui vont être la punition personnelle de notre chère Amy. John est un professionnel de la punition corporelle j'ai envie de dire, mais ce n'est pas le cas d'Antoine qui est toujours puceau hein?
Antoine ne savait pas où se mettre et serrait ses mains sur sa chemise.
- Bref, termina Ryan, qui devrait commencer par punir Amy selon vous, les gens?
Les réponses sur le forum ne tardèrent pas:
*Que John la démonte cette pute
*Antoine!!
*Putain elle est trop bonne, démonte-la Antoine!
*La première fois du puceau!
*Les deux!
*Et pourquoi pas toi?! Elle est trop bonne!
Ryan sourit en voyant les réponses et se tourna vers le petit geek:
- Tu as de la chance Antoine, on dirait que c'est toi qui va commencer.
- Mais... mais je...
- Allez, t'embêtes pas, tu verras ça va bien se passer! Elle est à toi! Le rassura John.

Amy avait envie de hurler, de pleurer, de quitter cette pièce le plus vite possible. Ses mains lui faisaient mal, ses jambes étaient toute engourdies et elle mourait de chaud. Le petit geek se plaça à sa gauche et porta ses mains sur son pantalon et commença à la déboutonner. Il n'était pas question qu'elle suce ce pauvre type. Ryan retira cette fois entièrement le tissu qu'elle avait dans la bouche. Amy le recracha rapidement et prit une grande bouffée d'air en toussant.
- Pas question, Ryan... souffla-t-elle.
Ryan se pencha vers son oreille.
- Si tu es sage, je ne mettrai pas cette vidéo sur le site une fois terminée.
Amy le dévisagea d'un regard haineux. Ryan lui avait promis que le serveur actuel était protégé contre la copie des vidéos. C'était donc pour ça, il pouvait toujours lui mettre la pression en postant la vidéo sur internet. Elle était prise au piège. Antoine baissa son pantalon et tous découvrirent qu'il portait un petit slip blanc de gamin. John ne put se retenir de rire et Ryan ricana également. Amy quant à elle monta les yeux vers le pauvre geek et haussa les sourcils.
- Non mais tu plaisantes, là. Dit-elle, dégoutée.
- C'est sûr y'a mieux comme sous-vêtements, commenta Ryan, mais tu vas quand même prendre ce petit slip dans ta bouche de salope, hein?
Et Ryan poussa la tête d'Amy contre l'entrejambe du garçon. Impuissante, Amy se mit à lécher le tissu, à le prendre dans la bouche en aspirant les couilles du geek. Le jeune homme, qui de toute évidence était effectivement puceau, haussait haut les sourcils, n'y croyant qu'à moitié. La jeune femme était si belle et si sexy, et la sensation de sa bouche sur ses couilles était si intense, il n'avait jamais vécu une chose pareille. Les longs cheveux bruns lissés de la jeune femme lui tombait sur les épaules et glissaient sur sa magnifique poitrine rebondie. Son petit débardeur brun cachait juste ses mamelons et elle portait une petite jupe en jean en bas. Excité, Amy ressentit le sexe du puceau, endormi jusque là, se réveiller et gonfler dans sa bouche. Ryan regardait la scène en jubilant.
- Allez, sors ta queue Antoine, qu'elle te fasse la totale.
Antoine tremblait tant il était tendu mais descendit lentement son slip et son sexe sortit en bondissant. Sa queue avait tout d'une bite de geek, de longs poils noirs et relativement petite. Ryan détacha les mains de la belle métisse. Sentant le regard de Ryan sur elle, Amy attrapa le sexe du jeune homme et commença à le masser et à le masturber doucement. Il n'y avait plus un bruit. John sortit sa queue et la prit en main pour se masturber devant la scène, Ryan, sentant son membre gonfler également, ne tarda pas à faire de même. Amy se sentait à nouveau humiliée et soumise au bon vouloir de son hôte mais étonnamment, elle se sentait terriblement mouillée dans son petit string. Elle prit donc la queue du geek dans sa bouche d'elle-même et fit quelques va-et-vient doucement en respirant fortement par le nez. Les commentaires pleuvaient sur le site:
*wooaaaw la puuute!
*tain elle kiffe ça cette salope
*Allez! Gorge profonde!
*Démonte-la gamin!!
*John démonte-la!
*Allez-y les trois putain!!

Sans se gêner, John se plaça sur le côté de la jeune métisse et lui colla son gland contre la joue, tapota sur celle-ci. Tout en continuant à sucer Antoine, Amy tendit une main et attrapa le sexe de John et le masturba doucement, se concentrant sur la bite du jeune geek. Antoine se tordait dans tous les sens, tripotait ses lunettes, transpirait comme un fou. Amy commençait presque à s'amuser lorsque le jeune homme se tendit d'un coup et lâcha un petit cri. La jeune femme n'eut pas le temps de réagir et une grosse giclée de semence envahit sa bouche. Le sperme était en si grande quantité et avait giclé si fort que la jeune femme avait failli s'étouffer et elle recracha le liquide par terre, dégoutée.
*Bien joué gamin!
*Mais pourquoi elle recrache cette pute?
*Je veux voir la chatte de la miss!!

- C'est pas très poli ce que t'as fais, Antoine. Ironisa Ryan.
- Tss, reprit John, t'es pas à la hauteur fiston, regarde bien, Ryan et moi on va gérer cette garce.

Amy était déjà épuisée. Sa bouche lui faisait mal et elle avait des crampes aux mains. Depuis bien 5 minutes, elle alternait entre la queue de John et de Ryan, toujours filmée et sous les yeux excités d'Antoine qui se touchait son sexe mouillé et regardant ses amis prendre leur pied dans la bouche de cette coquine. Amy sucait l'énorme verge de John en respirant fort par le nez, sans un bruit, puis recrachait celle-ci et tournait la tête sur sa gauche et engloutissait celle de Ryan.
- J'en ai marre de sa bouche, dit John en s'attrapant le sexe. Détache-la entièrement qu'on lui fasse la totale, putain!
- Ouais!
Ryan se pencha et détacha les liens qui entouraient les jambes de la belle. Quand les cordelettes tombèrent, Amy ne tenta pas de se rebeller ou quoi que ce soit du genre, elle se laissa simplement guider par les deux hommes en chaleur. John arracha presque le petit débardeur qu'elle portait et les trois hommes découvrirent qu'elle ne portait pas de soutien-gorge et purent donc admirer la beauté de ses tétons brun clair. Amy reçut immédiatement une main de chacun des deux homme sur ses seins et se fit masser, caresser, titiller par ceux-ci dans tous les sens. John fit lever la jeune femme et la lança presque sur le lit avoisinant de Ryan. Il s'approcha en grognant de la belle métisse et tira sa jupe en jean vers le haut, de manière à la coincer au dessus des hanches de la jeune femme puis sans tarder fit glisser le petit string qu'elle portait sur le côté et enfonça son membre d'une traite dans sa chatte. Amy émit un petit cri de plaisir et pencha la tête en arrière, laissant ses cheveux s'étaler sur son dos qu'elle cambra en arrière. John ne la baisait pas comme le ferait Ryan, qui même énervé gardait un certain respect de sa personne. Non, lui avait une façon beaucoup plus bestiale d'aborder la chose, il ne comptait que sur lui, de manière purement égoïste et solitaire. On dirait que ça ne lui donnait même pas du plaisir, qu'il s'agissait là d'un passage obligatoire auquel il était passé tant de fois, que le plaisir n'était plus. Ryan, déçu de voir que la place de choix venait de lui passer sous le nez, mit son sexe à la hauteur de la bouche de la belle et le lui enfonça au fond de la gorge!
- Mmmhhh… Mffff… Mhhhh… (c'était tout ce que la belle Amy pouvait gémir.
John attrapa les jambes de la métisse et la fit tomber en arrière sur le dos, utilisant ses jambes comme d'un appui supplémentaire pour taper en elle plus violemment en râlant de plaisir. Ryan fit signe à Antoine d'approcher tandis qu'il enfonçait à nouveau sa queue dans la bouche d'Amy. Le jeune geek approcha doucement.
- Tu kiffes, hein, sale pute?! Hurla John. T'aimes ça les bites, hein?!
Amy ne put répondre, tant elle était occupée à avaler le membre de Ryan mais John lui envoya une bonne claque en pleine face.
- REPOND!!
- MMMMMH… Se démenait la jeune femme, et lorsque Ryan éjecta sa verge de sa bouche elle put enfin crier, OUII, J'AIME VOS BITES!! METTEZ-LES MOI!!
Cela agita les internautes qui regardaient toujours la scène avec des étoiles dans les yeux.
*Non mais quelle salope, putain!! J'ai jamais vu ça!!
*Elle était censée se faire punir mais en fait elle adore ça!
*Yeaaah!! John la démonte!!!
*Je veux revoir le puceau moi!!
Antoine se branlait doucement en regardant ses amis démonter la pauvre métisse. John accéléra le mouvement et plaqua les jambes de la belle contre lui pour frapper encore plus vite et plus fort en elle.
- Raaaah!! Grognait-il. Tu kiffes?! Tu kiffes?! Prends-ça sale pute!! PUTE PUTE PUUUUUTE!!!!!
Le jeune homme sortit son sexe et laissa éclater son sperme sur le ventre d'Amy en râlant de plaisir! Amy sentit les giclées atteindre son corps et sursauta légèrement. Ryan fut étonné de voir son ami jouir si vite, mais apparemment il n'avait pas plus envie que ça de s'amuser. John sortit ses clopes de sa veste posée sur le lit et s'écarta des jambes de la jeune femme.
- J'vous la laisse, dit-il en soufflant, j'vais faire un tour…
En un instant le beau John se rhabilla, prit ses affaires et sortit de la pièce, laissant ses amis seuls avec la jeune femme couverte de son sperme.

- Baise-moi, espèce de petit puceau de merde!! Baise-moi qu'on en finisse!!
Amy avait soudainement pété un câble, sûrement sous le plaisir qu'elle avait ressentit en se faisant prendre par l'énorme sexe de John. Elle avait aussi compris qu'elle ne sortirait de là qu'une fois que les 3 garçons auraient eu ce qu'ils voulaient d'elle. Le pire était passé et avait abandonné en cours de route, à présent, achever le geek serait un jeu d'enfant. Elle écartait ses lèvres avec ses doigts et faisait signe à Antoine de la lui introduire. Le jeune puceau avait peur, il n'aurait jamais imaginé coucher avec ce canon de sa vie et elle lui ordonnait maintenant de la baiser. Il avança timidement, son sexe en main. Amy lui attrapa la queue dès qu'il fut assez près d'elle et le plaça à l'entrée de son vagin et frotta son gland contre sa vulve détrempée.
- Je… tremblota Antoine. Je… je veux pas… te… f***er… moi je.. j'ai…
Amy attrapa le jeune homme avec ses jambes et le tira contre lui et Antoine vit son petit sexe de puceau entrer au fond de la belle chatte métisse.
- Aaaaah! Râla la métisse.
Sans trop comprendre ce qu'il se passait, Antoine se mit à faire des mouvements de hanches de façon innée.
- Aaaaah…
Amy se laissa à nouveau tomber sur le matelas et attrapa le sexe de Ryan qui trainait par là pour le tirer dans sa bouche. Elle voulait jouir et les faire jouir! Comme elle l'avait prédit, déjà le puceau commençait à gémir et se tendre.
- Oow.. Ah…je…
Amy le serra contre elle.
- Attends! Tu ne dois pas jouir avant de m'avoir pris en levrette! Tu vas pas le regretter.
Amy se tourna rapidement, présentant son cul en offrande au puceau sous les yeux amusés de Ryan. Amy attrapa le sexe d'Antoine et le lui montra le passage jusqu'à son vagin, le faisant glisser en elle. Antoine attrapa les fesses d'Amy et commença ses va-et-vient. Ryan se mit à genoux devant la belle et lui présenta encore son sexe tendu pour qu'elle l'engloutisse tandis que le petit geek s'occupait de sa chatte en chaleur! Antoine pressait le mouvement, excité par la magnifique vue qu'il avait sur le cul de la jeune femme et complètement bouleversé par ce qu'il était entrain de faire. Ryan quant à lui ne tenait plus, il avait envie d'autre chose qu'une pipe et ne voulait plus attendre. Il attrapa la jeune métisse et la fit glisser par dessus lui, Antoine fut retiré de f***e de sa source de plaisir, jusqu'à ce que son sexe atteigne le sien et entra sans attendre dans sa chatte, Amy le chevauchant. S'aidant de ses mains bien placée sur ses fesse, Ryan fit rebondir la métisse sur sa queue dans un bruit de peau qui claque très lourd et excitant. Antoine, qui était maintenant chaud, s'énerva un peu.
- Hé! Et moi?!
Ryan ne broncha pas mais Amy tourna la tête tandis qu'elle se faisait toujours pilonnée par le jeune homme.
- Aaah… Viens… Là… Ah… Ah…
Elle écarta ses fesses avec ses deux mains, aplatissant son visage contre les épaules de Ryan, couchée littéralement sur lui. Le petit trou tout écarté de la belle fit un drôle d'effet sur le puceau qui ne savait pas trop si elle plaisantait, si il avait réellement le droit de faire ça. Le sexe de Ryan apparaissait et disparaissait dans la vulve trempée d'Amy et cela repoussa un peu le jeune geek.
- Aaah… gémit Amy. Alleeeez… Prends-moi… ah… par… ah… derrière!
Antoine s'approcha doucement et Ryan freina puis, arrêta le mouvement pour que le geek puisse entrer dans le cul de la métisse. Antoine posa son gland sur le trou et frotta un peu comme lui avait montré Amy précédemment. Il était tout humide et ne demandait qu'à être pris mais Antoine était très intimidé. Il poussa un peu et à sa surprise, son sexe glissa en elle comme dans du beurre. La sensation par derrière était bien plus intense, il se sentait bien plus compressé et arrivait à bouger difficilement. Il ressortit lentement jusqu'à voir son gland apparaitre puis se laissa à nouveau entrer dans la petite entrée serrée en gémissant de plaisir. Pendant qu'Antoine découvrait les joies du sexe anal, Ryan reprit son mouvement de hanches un peu plus lentement pour qu'Antoine puisse aussi s'amuser. Les deux garçons prirent un petit rythme très agréable et Amy n'avait plus qu'à lever les yeux au ciel en sentant venir en elle un plaisir tellement puissant que son corps tout entier se crispait et se tendait.
- Aaaaaah…. AAAAAAAh….. Mon DIEUUUUUU!!!!
Ryan lui happait les seins qui ballottaient sous son nez en la faisant sautiller gentiment au rythme de ses coups de hanches et Antoine lui cassait le cul en deux avec sa petite queue de puceau. Tout son corps était épuisé, chauffé, tendu. Elle sentait son orgasme arriver et quelque secondes plus tard un dernier coups de hanches de Ryan la fit se plaquer contre lui et lui mordre l'épaule en hurlant de plaisir.
- RAAAAAAH!!!! RAAAAAAH!!! OH OUIIIII!!! JE JOUIIIIIIS!!!! C'EST TROOOP BOOOOOON!!!
A ce moment-là, le cul d'Amy se ressera sur le sexe d'Antoine et celui-ci sentit qu'il allait jouir également et se raidit. Amy qui avait compris lui ordonna:
- Lâche-toi dans mon!! Je veux ton sperme!!
Pris de court, Antoine serra les dents et se cambra tandis qu'il éjaculait en grande quantité dans l'anus trempé de la jeune métisse.
- OOOoooow…
Il se retira doucement une fois que ce fut fait et recula pour aller s'asseoir dans un coin de la pièce, par terre. Amy pouvait sentir la chaleur de la semence du petit geek dans son cul et joua un peu à le faire couler hors de son trou. Elle tourna ensuite un regard affamé vers Ryan.
- Il ne reste que toi qui n'a pas jouis, mmh?
Ryan lui sourit.
- Ouais, maintenant ça se joue entre toi et moi, Amy…
Il jeta un petit regard à Antoine.
- Antoine, prends tes affaire et laisse-nous, tu veux?
Le jeune geek acquiesça en silence.

Lorsqu'il fut sortit, Ryan referma le verrou derrière lui et se tourna vers la belle métisse, transpirante et soufflante, couchée nue sur son lit. Ryan se dirigea vers son ordinateur et l'éteignit en passant. Interloquée, Amy regarda le jeune homme qui la fixait.
- Plus de vidéo? Sourit Amy.
- Tout ça, dit Ryan, n'était en réalité qu'un punition pour ce que toi et ta soeur m'avez fait et que j'avais moyennement apprécié. Je voulais que tu ressentes ce que c'est que de devenir le jouet de quelqu'un.
Il s'approcha et s'assit aux côté de la métisse en lui caressant une jambe d'une main tendre.
- Mais je trouve que tu as eu ce que tu méritais… Et comme tu as été souillée par mes deux amis, je propose que ce soit toi qui mène le dernier acte.
Amy lui sourit et le tira au dessus d'elle.
- Donne-moi ta bouche. Dit-elle doucement.
Et leur bouche se collèrent délicatement tandis que d'une main baladeuse Amy caressait le sexe de Ryan toujours en érection. Sans dire un mot, Amy écarta grand ses jambes et Ryan la pénétra doucement. Tout était tellement sensuel et si inné soudain. Leurs mouvements concordaient parfaitement, les bras d'Amy s'accrochaient fermement dans le dos de son amant tandis que celui-ci lui mordait le cou passionnément. Il émanait de cette scène un tel érotisme, un tel amour, que le comparer aux dix minutes précédente aurait été impossible. Même les deux jeunes gens semblaient eux-même perturbés par ce qu'il se passait. Les gémissements d'Amy avaient changés de tonalité et rejoignaient maintenant presque des cris de plaisir. Le membre de Ryan allait et venait en elle dans un petit bruit très excitant et les deux amants se regardaient droit dans les yeux en soufflant de plaisir. Les gémissements de Ryan se firent plus intenses.
- Ah… Ah… AH… RAH...
Amy lui caressa les cheveux.
- Jouis mon ange!
Surpris par cette phrase, Ryan accéléra pour s'achever. Son corps se cambra et Amy laissa échapper un petit cri tandis que la chaude semence l'inondait.
- Oooooh…
Ryan s'aplatit sur Amy lorsqu'il eut terminé et la jeune femme lui caressa encore les cheveux en soufflant.

Vingts minutes plus tard, Amy rompit le silence en s'asseyant sur le lit pour se rhabiller.
- Je n'ai jamais été aussi bouleversée de ma vie, dit-elle doucement.
Ryan haussa les sourcils.
- Je n'ai fais que te renvoyer l'ascenseur pour l'autre fois. Répondit-il.
- Je ne parle pas de ça enfin!
Elle remit son débardeur et regarda le garçon dans les yeux.
- La petite partie à plusieurs était super-excitante, j'te l'accorde. J'aime les plans à plusieurs. Mais… je parle de maintenant là…
Ryan comprit qu'elle avait ressentit la même chose que lui dans ses derniers instants.
- Je suis une fille superficielle Ryan, je baise, je jouis et j'me casse. Mais là c'était pas pareil. Y'avait quelque chose entre nous.
- Qu'est-ce que tu veux dire exactement? Demanda Ryan, surpris.
Amy inspira profondément.
- Je pense que toi et moi, on pourrait entamer une relation plus sérieuse. J'en suis convaincue.
Le garçon sentit son coeur battre fort dans sa poitrine.
- Mais… Tu dis ça alors que je viens de te violer à moitié avec mes potes… Avoue que…
- Je sais, coupa la métisse, même moi je trouve ça bizarre. Mais ça doit valoir le coup d'essayer, non?
Et elle l'embrassa avant qu'il n'ait le temps de répliquer. Ses lèvres étaient plus douces, plus amoureuses que jamais. Amy se leva ensuite et fit un clin d'oeil au jeune homme.
- Réfléchis-y! Tu as notre numéro si jamais tu veux m'appeler. A bientôt Ryan!

Quand elle fut sortie, Ryan s'assit sur son lit la tête dans les mains, à réfléchir. Tout allait trop vite en ce moment, il s'était laissé emporté dans trop d'événements étranges et il ne contrôlait plus rien. Il essaya de penser aux femmes. Il y avait tout d'abord Mélanie Trigerman, celle qu'il aimait secrètement, du moins, il en avait l'impression avant mais à présent il n'en était plus tout à fait sûr. Jenna Bocquet, la volcanique blonde à la taille de mannequin qui restait un fantasme vivant devant ses yeux, Mlle Reigner, sa pulpeuse professeur de math qui était si sensuelle et excitante, et les jumelles Jereman, Lucy qu'il avait humiliée sexuellement et Amy qui avait subi un quasi-viol collectif et qui maintenant lui proposait de sortir avec lui. Sans oublier le problème des visites nocturnes de sa mère qui l'intriguait et le stressait. Il ne savait plus où il en était et soudain une petite sonnerie retentit et Ryan regarda son portable:
- CLEAN & CO.-
- Bonjour M. Summers, -
- la famille Bocquet à besoin de vos service -
- ce soir à 19 heures -
- Chemin de la Baie 56 -
- Prenez-vous la demande? -
Son esprit relâcha tous ses problèmes. Il allait enfin revoir Jenna Bocquet.


Story URL: http://xhamster.com/user/DarKei/posts/141698.html