This is a print version of story Ma première soirée en club... fetish by vynyly from xHamster.com

Ma première soirée en club... fetish

Chapitre 4

Je suis maintenant à quatre pattes sur le cuire noir, les genoux sur le rebord de l'assise et les mains appuyées sur le dossier. Je commence par lubrifier mon petit trou en étalant une noisette de lubrifiant sur mon orifice en attendant que ma compagne s'avance. Stéphanie glisse alors sa queue entre mes cuisses humides et la frotte doucement jusque sous mes couilles. De ma main droite je presse sa bitte entre mes testicules et mon anus avant de pousser son gland en direction de mon entrée… Doucement je le fais pénétrer en pressant dessus en même temps que je fais tourner mon petit cul. Et de la même manière je le fais ressortir une fois à l'intérieur de façon à bien sentir toute sa longueur entrer en moi. Je continue ainsi pour bien préparer le terrain. Après plusieurs va et vient, Stéphanie commence à bouger à son tour. Comme synchronisées, plus elle accélère, moins je remue, et ceci jusqu'à ce qu'elle prenne complètement les rênes. Maintenant sa queue entre et sort de moi lentement mais avec lourdeur. Stéphanie veut que je la sente toute entière et elle se remue d'avant en arrière mais une fois dedans elle bascule aussi de gauche à droite. Elle continue ainsi pendant un instant puis elle commence à saccadé son mouvement par des pénétrations plus brusques. Et ainsi de suite jusqu'à ce qu'elle commence à m'enculer violement. Sa pénétration me secoue à l'extérieur tandis que sa verge me fait vibrer à l'intérieur. Je pousse de petits cris lorsque son bassin vient cogner contre mon cul. Ma compagne me bourre maintenant si fort que je suis contrainte de me tenir les avants bras plaqués sur le dossier du canapé et le buste presque collé contre ce dernier… Ses mains tirent mes hanches pour que mon cul se plaque fort contre elle tandis que sa dure queue se fait absorber par mon anus en feu. Elle se retire soudainement. Je n'ai pas le temps de me demander si c'est une erreur ou qu'elle désire arrêter de me pénétrer que je reçois une série de violentes fessées. Je me laisse aller à de courts gémissements à chaque mains qui percute mon arrière-train. Je galbe encore plus mon postérieur à chaque coup que je reçois comme pour en demander encore et encore. Puis elle refourre sauvagement sa queue dans mon trou. Sa rigidité glisse en moi à nouveau et j'en brûle de plaisir. Je me sens comme la dévergondée que j'idéalise dans mes fantasmes, soumise et docile, prête à subir les sévices pervers que ma partenaire voudra bien me faire subir. Je me laisse être traitée comme la salope que je suis. Soudain, Stéphanie commence à me qualité de tout les noms: "Petite salope… catin… pute, chienne! … cochonne… vilaine…", mes gémissements se font de plus en plus intenses et profonds. Je me rends maintenant compte du niveau d'excitation de la salope qui se trouve dans la cabine juste à coté. Je sens maintenant mon anus parfaitement dilaté, comme celui d'une actrice de porno après le tournage d'une scène. La queue de ma compagne glisse maintenant en diable en moi, je sens la base de son sexe percuter mon anus et ses couilles s'écraser juste en dessous… f***e est de constaté que Stéphanie commence à pousser de petits souffles de fatigue. Je l'interromps alors et je retire sa verge de mon trou et me pose à croupis sur le canapé. Je suis en face d'elle, je la regarde au fonds de ces yeux pleins de malice pendant que je retire sa capote…

Chaude, dure, humide et brillante, je tiens bien en mains sa belle petite queue. Je rapproche me lèvres et je glisse son gland à nouveau dans ma bouche, mais cette fois-ci pas de préliminaires, je pompe sa queue toute entière avidement. Je la tiens fermement en la masturbant pendant que mes lèvres charnues parcourent tout ce que je peux enfiler d'elle dans ma bouche. Je la serre bien fort entre mes doigts manucurés et ma bouche humide bave sur sa verge au parfum de latex. De temps en temps, pour reprendre un peu de souffle, je la masturbe activement en lui léchant ses couilles douces… Stéphanie commence à gémir sérieusement, et au croisement d'un de nos regards me fais comprendre qu'elle ne peut plus se retenir. Tout en branlant sa queue je fixe un dernier instant ma compagne avant de replonger son gland au fond de ma bouche. La tête penchée vers le bas, sa queue dans la bouche remuée par ma main et et le mouvement de va et vient de Stéphanie qu'elle accélère, j'adapte la cadence de ma pipe à son excitation grimpante… Impatiente, je la suce avec voracité et commence à sentir des vibrations dans sa verge qui se mêlent à ses lamentations de plus en plus profondes. Je ne m'arrête pas: je la suce, je la masturbe, je la suce, je continue à la masturber, je la suce… et soudainement, dans un cris de délivrance déchainé de Stéphanie, je sens sa décharge se répandre dans ma gueule. Sa foutre bouillante envahi ma bouche entière que je n'interromps pas de sucer sous la f***e de son éjaculation. Elle continue à répandre son sperme en moi pendant quelques secondes pendant lesquelles je continue à tirer goulument sur sa queue dans des gémissements de plaisirs que je lui fais parvenir à travers ma fellation. Son sperme coule maintenant à travers ma bouche, dégoulinant sur mes lèvres rouges, puis sur mon menton et s'étale le long de sa queue vibrante que je n'arrive pas à arrêter de pomper. Toutes les deux nous continuons quelques instants à geindre et à se tortiller de plaisir au milieu cette petite pièce sombre. Comme la bonne salope que je suis je la suce toujours et sa semence se répand maintenant sur mes mains puis sur le sol. Je suis si excitée et lancée que Stéphanie doit prendre ma tête entre ses mains pour que je lâche sa queue…

A croupis sur le canapé dans ma tenue de perverse, la queue en érection et la bouche entre-ouverte pleine de foutre qui dégouline, je me regarde dans le miroir. Encore si excitée et excitante, je me caresse les jambes en faisant tourner ma langue dans ma bouche puis sur mes lèvres. Je veux sentir encore un instant cette substance visqueuse et nouvelle. En effet c'est la première fois que je me fais éjaculer dans la bouche, et je me dis que j'aurais du faire ça bien plus tôt… comme cette soirée d'ailleurs! Maintenant je n'ai qu'une seule envie: continuer ma soirée de dévergondée et me faire dominer par qui le voudra. Je suis une salope prête à servir.

...


Story URL: http://xhamster.com/user/vynyly/posts/139912.html