This is a print version of story L'inconnue du 4x4 by Ginji1804 from xHamster.com

L'inconnue du 4x4

Je suis un jeune homme de 18 ans, plutôt mal a l'aise dans son corps a cause de quelques rondeurs, mais je le supporte.

Aujourd'hui, j'aide un ami de mon père à déménager, nous prenons donc notre camionnette pour pouvoir transporter plus de choses.
La journée se passe bien, sans surprise.

C'est au moment du retour que la journée est devenue intéressante.
Vu que la camionnette étais vide, j'étais a l'arrière, qui a un habitacle séparé de celui du conducteur et un siège dans le sens inverse de la marche.
Profitant du fait d'être seul et que personne ne puisse me voir, je commence a glisser ma main dans mon boxer, tout en pensant à la fille de l'ami de mon père, qui a à peut près mon âge, et sur qui je fantasme depuis déjà plusieurs années.

Je ferme les yeux, je m'imagine en train de la toucher, de la caresser, de l'embrasser langoureusement. Je suis déjà à l'étroit dans mon jean tandis que je malaxe ma bite pour intensifier le plaisir. Je continue mon rêve éveillé, je sort ma tige de mon jean et me masturbe bien, lentement, tout en pensant à elle, pensant que personne ne peut me voir, a l'arrière de cette camionnette.

Cette fille a un nom, elle s’appelle Victoria, je la voie depuis que je suis tout petit, nous avons souvent passé nos vacances ensemble vu que nous partons souvent en vacances avec cette famille d'amis.
Ce n'est que depuis mes 15 ans que je commence à la voir autrement que comme une amie d'enfance. Elle a grandi en même temps que moi et est devenue magnifique. Elle a des cheveux bruns très longs, un visage magnifique et deux yeux verts indescriptibles dûs au nombre de nuances de couleurs, des yeux merveilleux qu'elle met en valeur avec un léger trait de crayon noir. Sa peau est douce et quelques grains de beautés parsèment son corps généreux. Elle a une poitrine parfaite, du C, très certainement, et des fesses fermes et bien rondes. Je m'attarde dans mes pensées sur ses formes, mais surtout sur ses yeux ; j'adore les yeux, je trouve que c'est la partie du corps la plus belle qui soit, et j'aime particulièrement les yeux verts.

Je me masturbais de plus en plus vite, mais sans me crisper, ce qui faisait durer le plaisir avant que je jouisse. J'ouvrais enfin les yeux, et c'est à ce moment là que je vis, par la fenêtre, qu'une femme était en train de m'épier depuis le début ; elle conduisait un 4x4, ce qui lui permettait d'être plus en hauteur, et donc d'avoir la possibilité de voir par la fenêtre de la camionnette, et comme nous étions dans un embouteillage monstrueux, elle avais eu tout le temps de me voir à l'acte.
Elle fixait mon sexe, qui étais déjà plus dur que jamais, les mains crispées sur le volant, mais elle n'avais pas l'air choquée, et n'étais pas mal à l'aise.
Ce qui était tout le contraire de moi, je suis d'une nature très timide et je me dépêchais de remettre ma bite dans mon jean, malgré la douleur provoquée par cette puissante érection, serrée dans ce pantalon.

A ma grande surprise, elle me faisait non de la tête, et me faisait signe de me rapprocher, ce que je fis. Je remarquai vite qu'avec ma distance par rapport à la fenêtre, il n'y avait qu'elle qui pouvait me voir, et que toutes les fenêtres de son 4x4 étaient teintées noires, ce qui créa une sorte d'atmosphère privée à nous deux, et pourtant nous étions entourés de centaines de voitures.
Soudain, alors que je la regardais, je restai focalisé sur ses yeux, des yeux que l'on ne voit pas tous les jours - elle possédait un œil bleu, et un œil vert. Je n'avais jamais vu d'humain avec les yeux vairons en vrai jusqu’à ce jour, et c'était magnifique. Mais tout à coup, autre chose me frappa.

Elle avait commencé a déboutonner son chemisier noir, laissant apparaitre une poitrine forte dans un soutien-gorge de dentelle noire lui aussi. J'étais surpris mais très intrigué, et surtout excité. Elle continuait de se déshabiller lentement, elle retirait enfin son soutien gorge qui laissait voir sa magnifique et très généreuse poitrine qu'elle commençait à malaxer, à caresser.
Ils étaient tellement gros qu'elle pouvait se les lécher elle-même. Moi, je ressortis ma bite et la mettais bien dans son angle de vue, et continuais à me masturber.

L'inconnue du 4x4 s'était retournée et était montée sur son siège. Elle avait remonté sa jupe fendue, ce qui me laissait voir son string tout aussi noir que le reste de ses vêtements. Un string très humide, et de grosses gouttes dégoulinaient le long de ses cuisses. Elle commençait à se masturber aussi à travers sa culotte. Après plusieurs cercles faits sur ses lèvres avec ses doigts, elle écarta son string et me dévoila ses lèvres, elle s'empressa d'y mettre deux de ses doigts et faisait des va et vient dedans de plus en plus rapides.
C'était l'extase et j'allais jouir très bientôt. Le fait d'être observée devait l’émoustiller aussi, car je pense qu'elle a joui aussi.
En tout cas, elle s'était rassise sur son siège et s'était penchée ; on aurait dit qu'elle cherchait quelque chose dans sa voiture, pendant que moi, j'essuyais les traces de mon plaisir.

Je la vis réapparaitre, se rhabiller et me faire un clin d’œil de son bel œil vert. Elle griffonnait quelque chose sur un papier, mais soudain la camionnette recommanca à avancer. Elle accéléra d'un petit coup sec et le gros 4x4 était de nouveau au niveau de ma fenêtre, elle avais la respiration rapide due certainement à l'excitation et d'un coup, elle plaqua une feuille de papier blanc sur son pare brise. C'était un numéro de téléphone.
Comme je n'avais rien sous la main, je m’empressai de l'enregistrer sur mon téléphone portable sous le nom d' "inconnue du 4x4". Je remarquai quelque chose d'écrit après le numéro :
"Appelle-moi ce soir, après minuit."
Je lui fis un oui de la tête, elle sourit, un sourire laissant apparaitre des dents blanches et parfaitement alignées. Soudain, la camionnette qui avait repris de la vitesse en sortant du bouchon, tourna brusquement. Je perdais de vue mon inconnue.

Durant tout le temps de trajet qui me séparait de mon point d'arrivée, je n'avais pas cessé de penser a elle. Elle devait certainement être mariée et avait peut être même des enfants. Elle devait avoir presque 40 ans mais était quand même magnifique.


Story URL: http://xhamster.com/user/Ginji1804/posts/138009.html