This is a print version of story Ma meilleur Amie by elodiemiclus from xHamster.com

Ma meilleur Amie

Je venais de commencer les supérieurs, d’avoir 18 ans depuis 2 petites semaines et je tentais de m’insérer dans ma nouvelle classe, ma nouvelle vie, maintenant que je vivais seule dans un kot.
Je m’appelle Alison, je suis de petite taille, je mesure 1m59 pour 50kg, j’ai les cheveux châtains et les yeux bleu, ma poitrine… 95c.
Il y avait donc cette fête dans l’école même où les élèves étaient amenées à apprendre à se connaitre, se rencontrer.
Je pensais que les fêtes américaines ne se passaient qu’en Amérique, mais non, ici aussi ça y ressemblait ! Des boissons, des jeux de boissons, une piscine gonflable au milieu d’une pièce, d’une autre… Je cru rêver !
Je me mis sur le côté, mon verre à la main, il faut dire que je n’avais pas parlée avec beaucoup de monde ces deux premiers jours, de nature timide malheureusement ! Peut-être l’alcool m’aiderait-il à me décoincer !
- Hey, mais tu es … Alison c’est bien ça ?
Me dit alors une fille grande, mince on aurait pu croire à l’anorexie aux yeux bleu et cheveux brun attaché.
- Euh… Oui, et pardonne-moi mais toi tu es ?
- Sophie ! Nous sommes dans la même classe !
- Ah, excuse-moi, enchantée !
- De même ! Et que fais-tu seule là ?
- Je ne connais personne… Répondis-je.
- C’est ta première année au supérieur, pas vrai ?
- Oui !
- Moi la seconde, tu vas voir ce genre de soirée y en à souvent, si tu veux rester avec moi tu seras un peu plus à l’aise ?!
Je restais finalement avec elle, on dansait, on buvait, elle me présentait des gens, finalement je m’amusais bien et parlait avec plus de monde que prévus ! Je me rapprochais même d’un garçon, bon d’accord, j’ai un copain depuis presque 3 ans, mais il n’y avait aucun mal !
La soirée continuait, je parlais avec de plus en plus de monde et partit avec le garçon dehors, on parlait de tout et de rien, je parlais beaucoup de mon copain, lui admirait que j’aie une relation durable, on fumait notre cigarette et il vint vers moi et m’embrassait. Je le repoussais et dit :
- Mais qu’est-ce que tu fais ? Ça ne va pas !?
- J’ai cru percevoir des ondes d’attirance envers moi !
- Mais non ! Ça ne va pas ou quoi ?
- Excuse-moi, mais ce décolleté et cette mini-jupe donnes envie, de plus tu as vu comme tu te frottais à moi à l’intérieur quand on dansait ?
- Ce n’est pas une raison pour m’embrasser ! J’ai un copain !
- Donc c’est une raison pour me chauffer ?!
- Non…
- Et t’es contente de toi ?
- Non, désolée !
Il détachait le bouton de son pantalon et défi sa braguette, baissa son slip et se retrouvait le sexe à l’air, un sexe énorme, mon copain n’en avais pas un ainsi ! Je voulu dire quelque chose, mais ne sut, surprise de voir ce qu’il se passait devant moi !
- Masturbe-moi, ainsi tu ne le trompes pas et j’aurais plus mon engin qui me démange !
- Mais tu es fou ?
- Je suis certains que tu as envie de l’avoir entre tes jambes ! Je te demande juste de me masturber, tu ne fais rien de mal !
- …
- Tu préfères peut-être tromper ton copain ?
- Non !
- Tu en as envie pas vrai ?!
- …
Je ne sais pourquoi, tout en le regardant dans les yeux, je mis ma main sur son sexe et commençait des va et viens, il me regardait avec un sourire en coin et appuyait un peu sur mon épaule… Je finis par m’agenouiller et le sucer jusqu’à temps qu’il crache tout dans ma bouche, une fois fini, par habitude je le nettoyais et me redressais.
- Waw ! Dit-il.
- Ça reste entre nous hein ?
- Oui, bien sûr !
- Merci…
- Je peux te demander quelque chose ? Puis on retourne à l’intérieur.
- Oui, ce que tu veux…
- J’aimerais voir tes seins.
- Tu ne dis rien alors hein !
- Promis !
Je relevais mon t-shirt et soulevait mon soutien-gorge et lui montrait.
- Magnifique ! Dommage que tu sois en couple, je crois que j’aurais pris beaucoup de plaisir à coucher avec toi, voire peut-être même sortir avec toi ! Allais je vais à l’intérieur on se rejoins là.
- D’accord, je vais fumer une autre cigarette moi…
- D’accord.
Je le regardais partir et m’assis sur le banc, je me sentais bête, sale, salope… Je fumais ma cigarette l’esprit ailleurs, le regard vide.
- Mais que fais-tu seule ici ?
- Ah c’est toi ! Dis-je en voyant Sophie.
- Ben oui, je me demandais où tu étais ! T’étais bien avec Sam, non ?
- Oui.
- Pourquoi tu restes seule ?
- Je fume ma cigarette.
- Ah d’accord ! Et quoi avec Sam ?
- Ben rien, j’ai un copain !
- Et ?
- Et je ne vais pas le tromper !
- Menteuse… Dit-elle en rigolant et s’allumant une cigarette.
- Mais crois-moi !
- Je te crois, bref, on regarde les photos de la soirée tant qu’on est toujours apte ?
- Oui, si tu veux. Dis-je espérant ne plus parler de lui.
On fit défiler les photos, y avait quelques chouettes, quelques autres qui ne ressemblait à rien et …
- Oh ? Mais c’est quoi ça ? Dis Sophie.
Une vidéo se mit, on m’y voyait avec Sam à l’endroit même où on se trouvait… Toute la scène avait été filmé, du moment où je le masturbe à celui où je le suce et où je montre mes seins.
- Tu es une sacrée salope toi !
- Mais non ! Ce n’est pas moi !
- Euh, j’ai une preuve là et tu me dis encore que ce n’est pas toi ?
- …
- Si ton copain voyait ça, il en dirait quoi ?
- Je ne sais pas…
- Donc tu aimes faire la petite cochonne ?
- Non…
- Menteuse ! Tu ferais quoi pour que seule moi aie cette vidéo ?
- Ce que tu voudras, je veux pas qu’on la vois…
- Met toi à genoux !
Je me mis à genoux devant elle sans discuter et elle me présentait ses pieds, je leur fis à chacun des bisous et elle me fit les lécher avec la langue.
- Dorénavant tu feras tout ce que je veux, quand je le veux, d’accord ?
- Oui…
- Oui qui ?
- Oui Sophie.
- Maitresse. C’est ainsi que tu m’appelleras !
- D’accord maitresse…
- On va aller danser, je veux que tu te donnes à fond que tu chauffes les mecs ! Je te donnerais d’autres ordres entre temps !
On rentrait dans l’école et je me mis à danser, je me collais aux mecs, me frottait à eux, je pense qu’on pouvait apercevoir mon string à f***e de bouger et gesticuler dans tous les sens. Sophie me fit signe de venir.
- Oui ?
- Tu vois le type là ?
Je vis un garçon, assis, seul et passant totalement inaperçu…
- Oui, je le vois.
- Tu le trouves comment ? Me dit-elle.
- Franchement ?
- Oui, soit le plus franche possible !
- Il est moche, il doit être premier de classe et n’avoir jamais vu le corps d’une fille à part sur internet, il ne doit pas avoir beaucoup d’amis et je suis sûr qu’il se rase pas le sexe !
- Et tu vas aller vérifier !
- Quoi ?
- Oui, tu m’as bien comprise, tu vas aller vérifier s’il a des poils sur le sexe.
- Stp, non… J’ai un copain et en plus c’est un boutonneux !
- Quand tu as sucée Sam ça ne t’a pas dérangée d’avoir un copain !
- …
- Tu vas le trouver et tu lui dis que tu es toute à lui, qu’il pourra te demander ce que tu veux.
- …
- Il ne va surement pas te croire, tu dirigeras sa main sur ta chatte, et je m’en fou que quelqu’un te vois ! là il sentira que tu es mouillée et tu dis que c’est pour lui.
- …
- Est-ce bien compris ?
- Oui maitresse…
Je partis donc en direction de lui et m’arrêtais devant lui, il regardait autour de lui, pensant que je me trompais de personne.
- Salut ! Dis-je.
- Salut… Dit-il en bégayant.
- Tu me plais bien… Si ça te dis, on va quelques part et je suis toute à toi !
- Ça va ce n’est pas marrant de se moquer de moi ainsi, je sais que je suis…
Je pris sa main et la fit passer sous ma jupe, il sentit à travers mon string que j’étais mouillée.
- Je ne rigole pas… Je te vois depuis tout à l’heure et j’ai envie de toi ! Tu auras tout ce que tu veux…
Il me regardait longuement, je vis bien qu’il ne me croyait pas, mais je vis surtout la bosse dans la pantalon !
- D’accord… Suis-moi ! Me dit-il.
Il nous emmena dans l’une des salles informatiques tout au-dessus de l’école.
- Voilà, je ne sais pas où est l’embrouille, mais je ne le sens pas ! Dit-il.
- Il y en a pas je te promets !
- …
- Ecoute, tu n’as pas l’air sur de toi, mais j’ai envie de toi, je suis avec toi ici, tu pourrais en profiter non ?
- On s’est toujours moqué de moi et je vais croire qu’une belle fille comme toi à envie de moi ?
- Si tu ne le crois pas, prends le temps de le constater !
- Tu te déshabillerais entièrement pour moi ?
- Si tu me le demandes, oui.
- Alors déshabille-toi stp !
Je fis un pas en arrière et retirais mon t-shirt que je déposais sur un banc, je dégrafais mon soutien-gorge et l’enlevait, je vis plein d’expression sur son visage, c’était assez marrant bien que navrant… Et que je n’avais pas envie de tout cela ! Je fis glisser ma jupe le long de mes jambes et retirais mes talons et ensuite mon string… J’étais nue face à lui.
- Tu me crois maintenant ? Dis-je.
Il ne répondit pas, il me regardait l’air bête. Et vint sur moi pour m’embrasser ce que je dû le laisser faire, ses mains parcouraient mon corps, sans douceur et il me poussait contre le banc, me couchant dessus, il écartait mes jambes avec ses mains et ne fit rien, juste regarder.
- Merci ! Me dit-il.
- …
- J’ai envie que tu me suces… Dit-il gêner.
- Je t’ai dit de me demander ce que tu veux… Soit pas gêné ! Dis-je dégoutée à l’idée de ce que j’allais faire.
Je me mis à genou et déboutonna son pantalon, que je lui abaissais, j’abaissais son slip et pu constater qu’effectivement il avait une forêt… Je commençais à le masturber et me mis à le sucer, il avait des spasmes, je finis après un moment par m’arrêter et il dit :
- Ah non, tu suces jusqu’au bout et tu avales !
Je me sentais humiliée… C’était le deuxième mec que je suçais aujourd’hui, j’allais en plus avaler et c’était un geek… Je fis donc ce qu’il me demandait et très vite il éjaculait dans ma bouche et sur mon visage, les jets furent vifs comme la fois où j’avais excité mon copain pendant une demi-journée et je l’avais aidée à se relâcher bien plus tard...
J’étais nue, à genou, face à lui du sperme dans la bouche que je me forçais à ravaler, sur les cheveux et le visage, je le regardais un moment, je pense que c’était le plus beau moment de sa vie actuellement ! Par habitude, je nettoyais son pénis et puis je restais là, toujours à genou à attendre…
- WAW !
- …
- T’as vraiment une bouche à pipe !
- Je vais prendre ça comme un compliment. Dis-je tout bas un peu vexée.
- Non, je ne voulais pas dire ça ainsi, je voulais dire que c’était génial…
- …
- Je suis vidé !
- …
- Relève-toi stp.
Je me relevais et il releva son slip et son pantalon, ses mains caressaient mes seins, ils les regardaient comme des joyaux… Il s’assit sur une chaise et me fit monter sur lui, pour l’embrasser, il eut la délicatesse de me dire : « Il est tout mou, on saurait rien faire pour l’instant ». Je trouvais ces quelques mots assez… Charmant ! Je l’embrassais alors, j’avais plein de bave autour de la bouche… Un jeune puceau quoi !
Je sentais ses mains agripper mon cul assez fortement, et un de ces doigts tenter de s’insérer dans mon petit trou… J’avais envie de lui dire de stopper, mais j’étais obligée de faire ce qu’il voulait… Son doigt fini par s’insérer dedans, non sans mal, mais il semblait aimer entendre mes petits cris de douleurs, il commençait à faire des va et viens dedans et ensuite continuais mais cette fois avec deux doigts… Lorsqu’il jugea assez, il me fit descendre de ses genoux et je devais rester à 4 pattes par terre, il se leva à son tour et revint assez vite avec une souris d’ordinateur en main… Il prit le bout du câble et l’inséra dans mon petit trou, il s’amusait à cliquer et me disait « abois quand je clique ! » ce que je fis « wouf, wouf, wouf… ». Il se rassit ensuite et me dit :
- Tu as couchée avec beaucoup de garçon ?
- Ca dépend ce que tu appelles beaucoup, 4 …
- Ca va encore je trouve, tu en as un que tu regrettes d’avoir couché avec ? Enfin, plutôt que tu te dis que t’aurais pas dû ?
- Oui.
- Tu m’expliques ?
- Si tu veux mais c’est assez long…
- Pas de soucis, il faut le temps que le jus revienne.
- *Elégant…*
A 4 pattes, câble dans le cul je me mis alors à lui raconter :
« Il y a deux ans, je suis partie en vacance avec ma mère, ma sœur et un copain à ma sœur… Ma sœur et son ami dormait dans le bungalow à côté du mien et celui de ma mère. »
Il me coupa et dit : - Je veux des détails hein !
« En fait, avec le garçon on se connaissait bien, via ma sœur bien sûr, mais on avait fini par bien s’entendre, et après une soirée où nous nous étions retrouvés par hasard en même temps, on avait fini par discuter et on avait tous les deux envies d’être ensemble, mais j’étais trop jeune pour lui donc on s’est dit qu’il valait mieux que non.
J’en reviens à mes vacances, on était tout le temps ensemble, lui, ma sœur et moi, que ce soit à la piscine, à la plage… J’avoue que je le matais ! Mais je pense que c’était réciproque.
Je finis par me disputer le 5ème jour avec ma sœur et ma mère alors que nous étions au restaurant, comme je dormais dans le bungalow de ma mère et que ma sœur était dans l’autre je suggérai que j’allais dormir dehors ! Lui ne dis rien, un peu mal à l’aise de la dispute et ne voulant pas se mêler.
En chemin, je vis qu’il parlait avec ma sœur et ma mère et il vint alors à ma hauteur me proposer de dormir dans son bungalow, que si ça pouvait me rassurer je pouvais dormir dans le grand lit, ou un des deux petits lits ou le divan, je choisissais et je serais pas dans la même pièce que lui, je finis par lui dire qu’il y avait pas de soucis, qu’on pouvait dormir dans la même pièce dans les petits lits comme ma sœur et lui faisaient.
Il me dit qu’il serait juste absent car il avait envie d’aller se promener la nuit sur la plage, mais que je ne resterais pas longtemps seule, je lui proposais de l’accompagnée, ce que je fis. Il faisait encore chaud, et on le dit plusieurs fois sur les 500 mètres à faire !
Une fois arrivés sur la plage, il me demanda si j’avais toujours mon maillot, je lui dis que oui, il ôta ses vêtements et en short courrait vers la mer, je fis pareil et le suivit, il m’envoyait de l’eau dessus et puis je me pris une grosse vague dessus et il vint me rechercher, on sortit de l’eau et il m’essuya… là, je finis par l’embrasser… »
- Et ? Me dit-il alors.
« Je lui rendis le baiser, je sens encore ma main glisser le long de son torse, il ne prit pas beaucoup de temps avant de m’enlever mon dessus et dessous de maillot, d’enlever son short et de mettre son sexe dans ma bouche… Comme tu te doutes, je le suçais jusqu’au bout… Et avalais, après cela, il me couchait sur le sable et me fit écarter les jambes, une fois écartées, il les mit sur ses épaules et commençait à jouer avec sa langue à mon entre jambes… Je ne sais combien d’orgasmes il m’a donné, mais crois-moi j’en ai eu beaucoup !
Il reprit très vite des f***es et s’inséra en moi, remettant mes jambes sur ses épaules et se penchant bien vers moi, là aussi, il sut me faire avoir des orgasmes… Ont du se figer un moment car un couple passait, ils nous ont pas vu heureusement parce que lui en moi, moi jambe en l’air… Ça aurait été une situation très gênante !
Il se finit en moi et m’embrassa encore un moment, on finit par se rhabiller et repartir vers le bungalow ou on prit une douche ensemble et où en ressortant on recommençait le même cirque… »
- Et pourquoi tu regrettes ?
- Pour plusieurs choses, mais disons que c’est parce que c’est un ami à ma sœur avant tout, un copain à moi…
- D’accord…
Il me fit me relever et retirait sans retenue le câble de mon cul, puis me collais contre la table, mes mains appuyées dessus, face à lui il se mit à m’embrasser, me pelotant les seins sans retenue et serrant fort mon entre jambe, il me fit m’asseoir au bord de la table et détachais son pantalon abaissant tout et très vite rentrait en moi, il commençait les va et viens, le manque d’expérience se faisais ressentir, je n’eut aucun orgasme et il finit assez vite par éjaculer…
Lorsqu’il eut finit il se retirait, ne prêtant plus attention à moi, s’essuyait avec un mouchoir et remit son pantalon, puis il se tournait vers moi…
- Je suppose que quand tu me croiseras, tu ne prendras pas la peine de me dire bonjour ?
- Mais si, pourquoi ?
- Tu seras gênée qu’on te voit avec moi… Rassure-toi, je dirais rien de cette soirée…
- Si, je te dirais bonjour !
- Tu me diras que tu étais saoul que tu te souviens pas, je suppose… d’un air triste.
Je me levais et lui fit une bise sur la joue et dit :
- Je te promets que tu te trompes !
- Je l’espère… Je file, je te laisse te rhabiller tranquillement.
Je le vis quitter la classe tranquillement, sans faire de bruit et je restais là un moment… J’avais de la peine pour lui… La porte s’ouvrit et je fermis mes jambes et mis mes bras devant ma poitrine.
- Et bien, tu te caches ? Dit alors Sophie.
- Non…
- Et bien, décroise tes jambes et ne cache pas ta poitrine !
- Oui…
Elle s’assit sur la chaise et me fit signe de venir, son doigt me fit signe de rester par terre et elle me tendu son pied, je me mis à l’embrasser et elle inséra ses doigts de pieds dans ma bouche, je les suçais un à un…
- Alors que dit-on à sa gentille maitresse ?
Je réfléchis un moment et dit presque instinctivement :
- Merci maitresse…
- Bonne fille que tu es, je te prépare de meilleure chose pour l’avenir ! En tout cas grâce à moi, tu as fait un heureux !



Story URL: http://xhamster.com/user/elodiemiclus/posts/132378.html