This is a print version of story Amour et CBT by Tonny_jsp from xHamster.com

Amour et CBT

Depuis quelques temps, je m'intéresse au « Cock and Ball Torture » (CBT). Pour l'instant, c'est du CBT soft. Je fais les réglages seuls mais je préfère partager avec des internautes et surtout avec Mme.

Tous deux nous avons expérimenté un cockring, les orties (hum, merveilleux …) et les chardons. Aujourd'hui, il est question de bondage des testicules. En regardant des photos coquines sur mon portable, Mme a eu la surprise de voir mes couilles bondagées. Etant assez indisposée, on en est resté là …

L'abstinence, les vacances, la chaleur ont encore augmenté mon désir de CBT. Quelques jours après, j'ai tenté l'aventure : le soir, je ligote mes couilles et me glisse sous la couette avant Mme. Elle me rejoint peu après et éteint la lumière. Presque machinalement, comme pour me dire bonsoir, elle passe la main entre mes cuisses et, évidement, s'aperçoit que mon paquet n'est pas dans son état normal. Mes testicules sont remontées et mon pénis plonge vers le bas dans l'espace entre mes deux boules, alors que d'habitude il est posées sur mes testicules, qui elles plongent entre mes cuisses !

- On dirait que tu as 3 boules ! Pourquoi fais -tu ça ?
- C'est un jeu.
- Tu n'as pas mal ?
- Non.

Il faut alimenter la conversation alors je continue :

- c'est une discipline olympique.
- ?!?!
- C'est pratiqué pas mal sur internet et ça s'appelle « Cock and Ball Torture » (CBT).

J'ai chaud et suis mal à l'aise : pas facile de parler de choses si intimes et qui sortent vraiment de notre routine. D'autant plus, qu'à l'instant présent, je ne sais pas si elle va entrer dans le jeu. J'ajoute qu'il y a également un aspect esthétique. A partir de ce moment, j'ai glissé dans le bonheur et le partage : elle a allumé la lumière et a relevé la couette pour découvrir mon entre jambe dans un état qu'elle n'avait encore jamais vu (sauf sur les photos évoquées ci-dessus). Ca semblait lui plaire ! Elle saisit délicatement mon pénis (hum, j'adore ..), lui fait faire un demi-tour et le pose sur mon ventre. Mes testicules bondagées sont exposées complètement à sa vue. J'ai soigné le bondage et l'aspect esthétique nous plaît.

- Tu peux bander ?

« Oui » répondis-je alors que mon pénis avait déjà commencé à prendre du volume. Elle touche doucement mes boules rendues très fermes par le bondage, caresse ma tige qui est maintenant à la verticale puis effleure à nouveau mes boules. Elle me prend dans sa bouche. J'ai envie de sensations plus intenses alors je prends sa main et accentue la pression.

- Je ne veux pas te faire mal.
- Non, mais vas-y !

Wahoo ! Elle n'a pas dit : je n'ai pas envie de te caresser plus fort. Elle s'inquiète simplement pour moi. Donc comme je lui dit que je n'ai pas mal, on va pouvoir aller un peu plus loin …

- Tu vas les liens garder ? Tu vas jouir avec ?
- Oui mais je ne sais pas si ça va sortir !

A vrai dire, je me posais cette question et mon avis m'était pas si tranché !
Tu ne risques pas de problèmes ?
Je ne pourrai peut être plus te faire d'enfant !
Et là, on a bien rigolé car, la quarantaine bien passée pour nous deux, il n'en est plus question.

A partir de là, c'est merveilleux, elle comprime merveilleusement mes couilles (le mélange de plaisir et de douleur est très intéressant), revient sur ma verge, puis repart à l'assaut de mes boules offertes. Nos langues s'emmêlent et je caresse sa peau.

Je me tourne vers elle, suce ses tétons, passe ma main sur sa culotte, appuie sur son clito à travers son protège-slip. Elle invite ma bouche à visiter ses tétons, sa main se dirige entre ses cuisses, son excitation gagne encore, son plaisir augmente (je m'attache à ne pas partir …), puis c'est l'orgasme.

Encore des caresses et une seconde jouissance pour Mme. C'est mon tour, je me mets en position, sur le dos, Mme me prend dans ses doigts et mets sa cuisse sur mes couilles. Je m'inquiète un peu pour mon éjac contrariée par les liens mais je ne veux pas les retirer. Ce qui précédait était tellement bon, jouissif et m'a tellement comblé que mon orgasme est devenu facultatif. Finalement, mon sperme sort quand même, il y a même deux puissantes gliquées qui atteignent le haut de mon torse ; j'ai plein de sperme sur le ventre. C'est bon l'amour, un voyage partagé à deux, des échanges de mots, de gestes. Et le tout sans pénétration ! Il est temps de desserrer les liens, de se caliner et de s'endormir (pour moi …).






Story URL: http://xhamster.com/user/Tonny_jsp/posts/127458.html