This is a print version of story Baya retrouve Youcef by marie86 from xHamster.com

Baya retrouve Youcef





Deux semaines après la nuit torride passée avec Youcef nous allions nous revoir pour une autre conférence.
Nous avions discuté de notre relation (très sexuelle mais avec une attirance et un respect de chacun quand même) par email et au téléphone.
Nous devions rester discrets l'un comme l'autre et avions tenu nos conversations a un minimum.
Lorsque je me suis préparée pour partir au maroc j'étais un peu nerveuse. Deux soirées passées avec Youcef avaient eu des résultats différents. La première m'avait vue utilisée et meurtrie.
Son membre massif avait sérieusement détruit ma pauvre petite chatte bien étroite.
La deuxième fois, j'étais un peu plus agressive. Je savais a quoi m'attendre, je portais une tenue qui me mettait en confiance (plus hivernale avec mes bottes marrons).
Ce fut torride et j'ai jouis comme une folle. Son attitude virile et dominante couplée à son comportement sur ma tenue m'ont bien plus excitée. En plus il m'a bien préparée et j'étais (presque) prête à le laisser assouvir ses envies. Je pense que je ne m'habituerai jamais au gabaria de son membre.
Bref je me suis assurée de prendre avec moi des vêtements bons pour une réunion d'affaires avec ma lingerie habituelle. Quoique cette fois ci j'ai pris une guêpière noire donc encore plus sexy.
Deux jours avant mon départ j'ai pu faire quelques courses et j'ai profite de soldes de fin Saison pour acheter une nouvelle paire de bottes. Contrairement à mes autres bottes, celles ci avaient des talons fins, presque aiguilles. Je n'avais jamais acheté ce genre de bottes avant car elles font un peu trop "salope". Celles ci restent classe tout en étant sexy. Le cuir est lisse mais pas brillant, elles montent juste en dessous du genou et sont sans fermeture éclair et galbent parfaitement mes mollets. Classiques, élégantes et sexy, tout ce que j'aime mais plus pour sortir que pour le travail comme mes bottes noires un peu style moto.
Je suis arrive au maroc ou il faisait encore froid, heureusement, et je me suis mise au travail de suite. Je savais que je ne pourrais pas avoir de temps libre avec Youcef avant la deuxième et dernière soirée. Le soir arrivant et ayant finalisé notre emploi du temps, j'ai diné avec mes collègues puis suis monté me changer.

Je me suis habillée de la façon suivante: Tout d'abord ma guêpière noire avec des bas de même et un tanga assorti, Ensuite un pull léger rouge ferme devant par des boutons. Une jupe grise un peu serrée mais finissant un peu élargie arrivant aux genoux. Une ceinture noire large pour cintrer le tout a la taille. Bien sur je glissais mes jambes dans mes nouvelles bottes. Le tout complété par une veste noire et un sac a mains assorti. Je préférai ne pas être vue dans cette tenue par des collègues donc je me suis glissée le plus discrètement possible vers les taxis par une porte latérale.
.
J'ai retrouvé Youcef à une boite de nuit à environ deux Km de notre hotel . Il s'agit d'une boite de Rai qu'il connait bien. Nous nous sommes embrasses puis avons pris un verre. Le groupe était sympa même si le Rai n'est pas mon style préfère. Youcef me donnait des compliments sur ma tenue, mon look, il caressait lentement mon dos ou ma croupe. J'ai remarqué plusieurs personnes nous regardant un peu fixement. Je me demandais si ils pensaient que je faisais un peu salope avec cette tenue et accrochée au bras de ce grand homme noir. Apres deux boissons je m'en moquais et commençait à apprécier les regards. J'ai entraine Youcef vers la petite piste de danse ou nous avons commence à nous frotter l'un contre l'autre. Je devenais de plus en plus audacieuse et provocante en frottant mes fesses contre l'avant de son pantalon. Il me dit "Si tu continues, je vais avoir une grosse bosse sur mon pantalon" Cela me fit rire et je continuais de plus belle en caressant mes cuisses ou mes cheveux et même mes fesses. Je sais que en me tenant avec chaque main il sentit mes jarretelles. J'ai entendu un gros "mm mm" Je me suis retournée pour lui sourire et dire "si tu savais..."
J'ai vu dans son regard un éclair de désir sauvage passer. Je me doutais que j'allais passer une bonne nuit et je sentais une certaine humidité se développer.
Devrais-je me calmer pour ne pas trop l'exciter et éviter qu'il me détruise sauvagement? Il est nécessaire qu'il me prépare lentement à sa pénétration massive.
J'étais lancée et la sensation d'être désirée par mon amant mais aussi par les gens nous regardant était enivrante. Je continuais donc à danser contre Youcef tout en regardant les autres clients du bar droit dans les yeux. Je voulais me sentir désirée et excitante.
Youcef m'a demande de m'assoir pour boire un verre. Je me suis assise en me tenant droite et en croisant les jambes. "Tu aimes mes nouvelles bottes?" Il les a regardées et a dit "j'adore te voir en bottes" Avec un sourire coquin j'ai dit "tu les imagines en l'air maintenant?" "Absolument"
J'ai vu Youcef poser quelques billets sur le bar et parler au barman en revenant avec nos verres
Nous avions presque fini nos verres lorsqu'il m'a dit "nous allons prendre un taxi dans quelques minutes mais viens avec moi d'abord"
Je l'ai suivie car il me tenait par la main. Il m'a entrainée vers un couloir désert et m'y a plaquée contre le mur. La il m'a embrassée furieusement et passionnément.
Il passait ses mains sur mon corps, mes fesses, mes seins qu'il empoigna sans ménagements "ma belle, tu es la plus excitante des femmes. J'ai envie de toi maintenant". J'avais moi aussi envie de le sentir me déchirer mais la situation était un peu trop dangereuse pour mon gout.
"Pas ici" lui dis-je haletante

Il m'a entrainée vers une porte d'un bureau de la boite. Nous y sommes entrés et il a fermé la porte avec le verrou. Il s'est quasiment jeté sur moi pour me pétrir les seins. "Tu n'aurais pas du m'exciter autant, je vais te défoncer" Je n'étais pas prête à le prendre en moi même si j'étais humide. "Tu es trop gros pour moi aussi vite, il faut me préparer" lui ai je dis en le suppliant. Il a sourit. "Alors il y a une solution". Il s'est assis sur une chaise et a ouvert son pantalon. Son monstre en est sortit presque raide déjà avec un peu de mal car il est tellement long. "Tu as attendu et je t'ai attendu mais je ne peux plus attendre plus longtemps" J'étais un peu hésitante car je trouve cette position rabaissant et humiliante. Il me tira par l'épaule gentiment et je savais que je devais le calmer. Avec difficultés je me suis mise à genoux (pas facile avec une jupe serrée et des talons aiguilles). Son membre massif trônait devant moi. Je dois avouer qu’à ce moment j'ai eu vraiment envie de le satisfaire. J'ai commencé à sucer son gros gland et branler sa bite. Je léchais les veines et allait de plus en plus vite sur sa queue bien raide.

Il grognait et m'encourageait "ohhhh ta petite bouche est si bonne, mmmm ma belle tu es si sexy j'ai envie de te prendre sur ce bureau"
Après quelques minutes à genoux devant lui j'ai senti sa queue pulser et j'ai su qu'il allait venir. J'ai essayé de me retirer mais il a tenu ma tète. Sa semence a envahi ma bouche soudain alors qu'il me tenait pas les cotés de la tête.
Lorsqu'il a cessé de jouir il m'a regardée, j'avais du sperme plein la bouche et il m'a sourit sans rien dire. J'ai nettoyé son sperme des coins de ma bouche. Je n'avais pu tout avaler. J'avais le gout salé et amer de son jus dans la bouche
"partons a l'hotel pour que je m'occupe de toi comme il faut ma belle, tu mérites que je passe du temps à te préparer"
Lorsque j'ai bu un verre avant de partir je sentais que tous les regards étaient portes sur moi. Je n'avais pas de taches sur moi ou de bas déchirés mais ils savaient que j'avais laissé mon étalon assouvir ses envies comme une Kahba.
Nous sommes montés dans le taxi pour retourner à l'hotel. Nous n'avons cessé de nous caresser et de nous blottir l'un contre l'autre. Nous sommes entrés séparément dans l'hotel presque désert à cette heure. Youcef m'a rejoint dans ma chambre.
Nous nous sommes enlacés et il m'a remise un peu plus dans une humeur sexuelle. Il a enlevé mon haut puis fait tomber ma jupe. Il m'a regardée avec ma guêpière "tout ca pour moi, mon Dieu, tu veux me rendre fou?"
Nous nous sommes assis sur le canapé et il a commencé à m'embrasser dans le cou puis sur les seins. Il descendit plus bas et écarta mes jambes "Tu es si sexy en bottes mmmmm"
Il s'est mis a genoux devant moi "a mon tour" a-t-il dit. Ses doigts et sa langue ont eu vite fait de me faire oublier le moment humiliant qui avait précédé.
Mon sexe dégoulinait et était prêt à le recevoir. Il m'a prise dans ses bras et m'a soulevée dans ses bras musclés. Il s'est assis sur le canapé et m'a lentement laissé descendre sur son membre. "Tu es au contrôle maintenant" Je me suis empalée sur sa bite massive. Lentement je suis descendue. Mon sexe était trempe mais cela restait quand même difficile. Il caressait mes seins et mes hanches. Ses doigts suivaient les jarretelles. J'ai commencé à monter et descendre lentement.

On entendait le bruit de ma chatte s'écartant pour accepter son membre. Je sais que je grognais et couinais mais je ne pouvais faire bien plus que prendre un peu plus de la moitie de sa queue en moi.
Il me prit par les hanches et me fis monter et redescendre plus vite. Cette position n'est pas ma préférée mais j'appréciais le fait que je pouvais contrôler sa pénétration. Lorsque les deux tiers de sa bite étaient en moi et que son gland poussait contre le fond de mon sexe il devint de plus en plus rapide. Je commençais à sentir un orgasme arriver et je gémissais bruyamment
Il m'a retournée comme si de rien n'était et a écarté mes cuisses. Il poussait mes jambes contre mon torse.

Tout en mordillant mes tentons, il me pénétrait rapidement et violemment. Mes bottes etaient au dessus de ma tète. Mes jarretelles étaient tirées au maximum. Lorsque j'ai senti ses couilles claquer contre mes fesses, j'ai senti qu'il était entièrement en moi. Je pouvais voir en bas son membre déchirer les lèvres de ma chatte. Mes tendres chairs étaient écartées et défoncées à chaque coup de reins qu'il me donnait. Je sentais l'orgasme monter maintenant que j'étais dans une position plus dominée. J'ai jouis en criant et en me mordant les lèvres. Mes mains étaient crispées sur ses fesses, mes tentons douloureux car il continuait de les mordiller. Plusieurs vagues sont passées sur moi. Il sortit de moi et me porta vers le rebord du lit. Il me mit debout sur mes jambes. Sa queue longue et épaisse pointait vers moi. Il me prit par les hanches et s'enfonça en moi brutalement. Apres un orgasme pareil j'étais sensible et cela me donna l'impression d'être déchirée. Il me pilonnait par derrière, debout, trônant au dessus de moi en râlant. Ses coups de béliers faisaient valser mes gros seins. Les talons de mes bottes grinçaient sur le plancher. Je sais que je criais comme une folle. Il se pencha en avant et dit "tu aimes ca hein? Tu aimes que je te déchirés la chatte hein? Dis que tu m'appartiens" Je ne pouvais pas vraiment répondre alors qu'il pulvérisait ma chatte sans ménagements. Il me tira les cheveux pour me faire lever la tète en arrière. Cela me fit me cabrer et il poussa en moi de façon différente. "Dis le salope!"
Entre deux cris j'ai pu ménager "oooouiiiii raaahhh"
Il me baisa de plus belle et soudain je sentis son sperme gicler au fond de moi. Il me tenait toujours par les cheveux et s'enfonçait furieusement en moi. Il gicla encore et encore puis s'effondra. J'étais a plat ventre sur le lit alors qu'il caressait mes fesses. Je me suis levée pour me rafraichir et finir de me déshabiller. J'ai mis une nuisette en soie blanche et me suis couchée contre lui.

Je me suis réveillée quelques heures plus tard avec une envie folle. Je me suis laissée descendre le long de son corps. Ma bouche l'a rapidement ranimé. Apres quelques caresses il m'a retournée à plat ventre sur le lit puis s'est couché sur moi. Il a glissé son long sexe en moi lentement tout en gardant mes cuisses serrées. Cela donnait l'impression qu'il était encore plus gros. Ses mains pétrissaient mes seins au travers de la nuisette si douce. J'ai joui rapidement et à de multiple reprises avant qu'il n'explose lui même profondément enfoncé dans ma chatte.


Story URL: http://xhamster.com/user/marie86/posts/121462.html