This is a print version of story mon inconnu de la plage 2 by marie86 from xHamster.com

Mon inconnu de la plage 2

Deux jours plus tard, je l’appelle pour prendre de ses nouvelles. Il me répond que ca lui fait plaisir car il croyait que je l’avais oublié et que suite à la dernière fois j’avais dû jeter sa carte.
Je lui répondis que non mais je ne me décidai pas encore à lui téléphoner.
Il me demanda ce que je fais demain, je lui répondis comme d’hab., balade et plage. Il me répondit ok je passe te prendre a 20h. Soit, naturel pour un homme.
Cette phrase me trotta dans la tète toute la journée de samedi.
Arrive le soir, je décidai de m’habiller avec un haut serré blanc sans sous tif, jupe moulante en tissu blanc, un petit string dentelle blanc et bas satin blanc auto agrippant, avec petite chaussure à lanière en cuir, blanc aussi.
Il me prit au bout de la rue et on alla diner dans un petit restau typique oranai. Notre conversation fut diverse et variée ; on reparla légèrement de ce qui se fut passé l’autre jour, l’événement de notre rencontre d’où je lui fis une petite réprimande qui fut bien passée.
La soirée se passa bien, agréable et détendue.
Au sortir du restau on rejoignit sa fourgonnette. Il me prit par l’épaule et me fit un bisou sur la joue pour me remercier de cette soirée et que j’étais très agréable.
Arrivés à la voiture, au moment de monter il me prit le bras me retourna et m’embrassa avec fougue, me fit tourner pour me coller au grillage le long de la rue puis me demanda de le sucer. Je lui répondis pas ici mais il insista, il sortit son sexe déjà tout dur et me pressa sur les épaules. Arrivé à bonne hauteur je commençai à lui lécher le gland puis je commençai de petit va et Viens. Je sentis qu’il se lâcha alors j’essayai de mettre tout son sexe dans ma bouche. Puis il me stoppa net car il allait venir tellement je le suçai bien. Il me dit de monter dans la voiture, on alla finir ca chez lui.
Arrivés à son pavillon, il me fit entrer en premier, directement dans le salon. Il m’att**** par les hanches et me propulse sur le dos sur le canapé. Il se place entre mes cuisses arrache mon string me disant que ca servait a rien, et me gratifia d’un cuni énorme… sa langue passe partout, me lèche aspire et me doigte au point que je jouisse et lui arrose le visage de cyprine.
Faisant le vexer, il me dit qu’il va m’apprendre à lui avoir arrosé le visage comme cela. Il se déshabilla entièrement et pris son sexe entre les main, le frotta contre ma fente, la posta a l’entrée de mon sexe puis il m’agrippa les cuisse, se pencha vers moi, je le regarda avec de grand yeux un peu inquiet car la dernière fois il y étai aller de bon cœur alors il remonta mes jambes sur ses épaules et au moment de me remercier de m’être habiller comme il m'avait demandé de l’etre pour un homme, il commenca a m’enfoncer sa queue dans la chatte.
Il continua d’une poussée lente et continue qui ecartela ma chatte comme une folle. Pour le dernier centimetre il y mis un petit coup sec qui me fit pousser un petit cri. Il la retira et me la renfonca de la meme maniere mais legerement plus rapide car je commencai a m’habituer. Il fit plusieurs va et viens comme ca et il me vit grimacer de plaisir a chaque entrée de son sexe en moi.

Voyant qu’il etait bien en place, il se retira, s’asseya sur le canaper et me demanda de monter sur lui. Je le chevauchais comme a sa demande, je positionnais ma fente au dessus de son sexe et il me fit descendre dessus. Bien a l’interieur, il commenca a accelerer . coulissant bien dessus je sentis une de ses mains sur mes fesses s'egarer vers lon anus. A chaque fois que je descendais, son doigt effleurait ma rosette. Puis commenca a me caresser l'anus puis a f***er a chacune de mes descentes. J’essayai de gesticuler pour eviter que cela arrive mais il reussi a y introduire son doigt.
Je prenai beaucoup de plaisir et le doigt dans mes fesses me donna un petit picotement a l’anus. Apres quelque va et mon anus legerement dilaté il me souleva, pris son sexe en main le positionna sur mon anus . je lui dit de ne pas faire ca, quil est trop gros, qu’il va me dechirer mais il ecoutait rien.

Je voulu me soulever mais me tenait fermement. Il commenca a m’enfoncer son sexe dans l’anus en me fesant descendre. Je n’avai eu avant lui que deux personne qui mon sodomiser. Le premier ou j’ai eu mal et on a arreter tout de suite. Et le deuxieme sexe trop fin pas de plaisir. Son gland passé, la douleur commenca. Alors c’est lui, avec son bassin qui remonta son sexe dans mes fesses. Comme ca coinca un peu il l’enfonca d’un coup net, ce qui me fit crier de douleur et m’evanoui.

Quelque dizaines de secondes plus tard, je commencais a retrouver mes esprits.. Je me demandai ce qu’il ce passait car je n’arretais pas de bouger, je vis georges et la soiree me revint a l’esprit. Mon anus etait totalement dilaté. Je sentai une douce chaleur le long de mes parois et un frissonement parcourait mon corps. Il s’exclama ah te revoila revenue à toi, on va pouvoir passer aux choses serieuses. il m'attrapa les fesses me souleva et cette fois ci accelera les va et viens pour que je la sente bien en moi. Nos regard se fixerent l’un dans l’autre et il vit par ma grimace que je commencai a prendre mon pied . je mordis ma levre, il me donna un coup violent de queue dans mon trou ce qui me fit pousser un petit cri. Il m’enleva le haut et vu que je n’avais pas mit de sous tif, Il vit mes tetons durs et pointus et commenca a les lecher puis les mordiller pendant que sa queue coulissait dans mon anus. Je sentai mon corps frissoner de partout, mon anus se contracter sans arret. Je commencai a gemir de plus en plus. Sa queue me faisait tellement de bien que je commencais a pousser un oh oui c’est bon… alors il accellera . je commencai a etre de plus en plus excitée, ma tete commencait a partir ailleurs, la phrase fatidique sorti de mes levres
- oh oui encule moi bien a fond.
Il accellera encore et mes phrases sortirent sans pouvoir les retenir. Je lui dis que j’aimai sa grosse queue dans mon petit trou, qu’il me faisait du bien :
- ho oui eclate moi bien, fait moi du bien, j’aime ta queue oui oui oui eclate mon cul vas y defonce le moi oui vas-y plus fort plus fort oui…
Il s’en donna à cœur joie. Je criai de plus en plus fort, remplissant le salon de mes gemissements.
- Oui vas-y encore plus fort, detruis mon trou detruit mon cul, oui vas y j'aime ca ta queue me fait trop du bien eclate moi encore plus fort…
Puis je sentis mon corps se raidir d’un seul coup, mon anus se contracter au maximum, ce qui fit augmenter ma jouissance sur la queue de emprisonnée dans mes fesses. Et là un orgasme violent me prit qui me fit pousser un cri violent. En meme temp se vidait dans mon cul dans un cri rauque. Puis on s’affalait sur le coté epuisés et on s’endormi.


Story URL: http://xhamster.com/user/marie86/posts/118206.html