This is a print version of story Journal d'une tapette Ch.8 by siouxy from xHamster.com

Journal d'une tapette Ch.8

" Mais est tu sûre qu'il ne puisse pas se masturber, même avec son sexe au repos ? Après tout il arrive à jouir en moi même quand il est à peine en érection. "
" Ma chérie je ne t'ai encore pas tout montré, regarde ! "
Magalie retourna le tube comme un doigt de gant et Emma pu voir à l'intérieur de minuscules pointes moulées dans le plastique qui étaient disposées en quinconce sur toute la surface du tube qui était destinée à enserrer le gland.
" Oh ! Mais c'est diabolique " s'exclama Emma.
" Tu peux le dire, en effet ma chérie. Ce sera infernal pour lui. Chaque tentative d'érection sera extrêmement douloureuse, et s'il tente de prendre en main le tube pour le serrer afin de tenter de se masturber, tout serrage du tube aura le même effet. Donc, crois-moi, il lui sera vraiment impossible de se masturber. Mais ce n'est pas tout ! "
" Quoi encore, cela me fait beaucoup mouiller Emma, de penser à ce qu'il ressentira en portant cela ! Humm ! Quel délicieux instrument de torture, cela me vengera de toutes ces années où j'ai été frustrée. A lui de connaître cela maintenant ! "
" Tu as raison mon coeur, car son prochain orgasme n'est pas pour bientôt ! Mais laisses moi continuer mon explication ... ces pointes auront un autre effet en rendant tout début d'érection, très douloureux pour lui... en effet cela va la conditionner... "
" Conditionner ? Mais comment, et à quoi ? "
" C'est le principe de Pavlov. Très vite une nouvelle équation va se former dans son esprit. Au lieu du classique : érection = promesse de plaisir, il y aura : érection = douleur certaine. La douleur qui s'associe, même l'espace d'un instant, à la relation sexuelle va avoir une action de blocage immédiat de l'érection, pas toujours décodée comme telle par un homme n'acceptant pas cette difficulté. Face à la douleur, le corps se met en immédiatement en état d'alerte : tension interne, activation des mécanismes de lutte contre l'agression, c'est à dire activation des messagers chimiques responsables d'une réaction de défense efficace, donc bien entendu aussi, perte d'érection. Un blocage qui, bien souvent, peut perdurer même après l'arrêt de la douleur qui lui a donné naissance, comme un écho qui persiste même après la fin du bruit entendu. Le corps garde bien longtemps dans sa propre mémoire interne, le souvenir de ce qui a perturbé en profondeur son fonctionnement, autrement dit, même hors du dispositif, son sexe ne pourra plus avoir d'érection et il sera devenu totalement impuissant psychologiquement ! Et si cela dure suffisamment longtemps, l'effet sera durable, Quand il s'en rendra compte, tout son égo va s'effondrer ! Il ne sera plus qu'une chiffe molle, un matériau malléable que nous modèlerons à notre guise. D'autant que la chasteté que nous allons lui imposer aura un autre effet sur lui..."
" Continues, je suis impatiente... "
" La frustration ! C'est un autre levier très puissant ! Comme il ne va pas pouvoir se soulager pendant de longues périodes, je pense que trois semaines serait un bon début, il va être extrêmement frustré et excité. Il ne va plus penser qu'au sexe, cela va occuper ses jours et même ses nuits ! Sauf qu'il pourra y penser mais sans pouvoir bander ! Et plus un homme est excité, plus il est facile de le manipuler, nous savons toutes inconsciemment cela, nous les femmes qui usent de notre pouvoir de séduction sur eux ! Ainsi la promesse d'une jouissance, sera capable de lui faire promettre n'importe quoi ! Sans compter que si tu sais alterner punitions et récompense, tu le rendras de plus en plus attentif à toi et amoureux ! Comme il ne pourra plus avoir de sexualité solitaire, tout son univers deviendra centré sur toi, il se mettra en quatre pour satisfaire le moindre de tes désirs dans l'espoir d'une libération. Je dis bien libération et non pas orgasme, car dés qu'un homme a joui, il revient à sa nature machiste, à son égoïsme et indifférence envers sa compagne. Aussi pas d'orgasme (de toute façon un orgasme demandera une érection, ce qui ira à l'encontre du dressage). Donc la seule manière pour lui de se vider les couilles sera de subir un " milking " ou massage de la prostate, qui permet de laisser s'écouler doucement, gouttes à gouttes son liquide séminal, ainsi sans le vrai plaisir et la détente qui suis d'une vraie éjaculation. Mais j'aurais l'occasion de t'en reparler plus tard. "
" Mais tout à l'heure tu as parlée de pommades, de pilules ... "
" C'est autre chose... Souviens-toi de sa fascination pour les sexes hors normes des noirs ... "
" Il n'y a pas que lui que cela fascine... " Dit Emma avec concupiscence.
" Laisse-moi terminer. Comme tu l'as très bien deviné, c'est un homosexuel refoulé. Avec tout cela, tu vois bien qu'il ne pourra jamais satisfaire une femme. Pas plus toi qu'une autre. Alors autant que nous l'aidions à trouver son vrai destin. Celui d'une tapette soumise aux vrais hommes. Nous allons l'y conduire progressivement. Par le travestissement d'abord, et aussi avec ces fameuses pilules et pommades... "
" A quoi cela va-t-il servir ? "
" Ce sont des hormones féminines, naturelles, à base de plantes, Pueraria Mirifica, en particulier, ce sont des phyto-oestrogènes. Cela va réduire sa production de testostérone, donc il aura moins tendance à avoir des érections, et donc renf***er l'effet de la cage. En application locale sur les seins, sous forme de pommade, cela va faire grossir ses seins, on peut espérer un beau bonnet A au bout de quelques semaines. La repousse de ses poils sera plus lente, et sa graisse va se répartir de manière plus féminine : sur les seins et les fesses ! Cela aussi des effets sur son émotivité, qui sera amplifiée, et cerise sur le gâteau cela le rendra sexuellement attiré par les phéromones mâles. Donc pilules avec en plus pommade sur ses seins et appareil sexuel, car chez certains sujets cela réduit la taille du pénis et des testicules ! Au début, cela va complètement anéantir sa libido.
Puis lorsque ses seins auront suffisamment poussés, nous stopperons les pilules et nous contenterons d'applications locales de la pommade sur les seins pour entretenir sa poitrine. Sa libido de mâle reviendra, son taux de testostérone remontera (au besoin même nous lui en ferons des injections). Le but est qu'il ressente à nouveau un fort désir sexuel, qu'il ait à nouveau envie de se branler, de caresser sa bite et d'éjaculer. Mais cela lui sera impossible car il sera toujours enfermé dans le dispositif de chasteté. Au bout de plusieurs jours, il deviendra fou de désir et sera complètement frustré. Il importe alors qu'à ce stade, tu lui fasses miroiter une libération pour qu'il puisse se satisfaire, ainsi avec cette vague promesse, tu le manipuleras comme tu veux et il sera prêt à tout pour l'obtenir. Il deviendra plus obéissant qu'un toutou. Tu pourras alors le manipuler à ta guise.
A suivre...


Story URL: http://xhamster.com/user/siouxy/posts/106662.html