Geraldine,soumise(Chapitre18)

Géraldine est attachée, écartelée , bâillonnée d’un large gag-ball blanc ,elle est habillée d’un corset en latex blanc hyper serré faisant ressortir ses jolis seins annelés ,d’une jupe ultra courte à lacets en latex blanc très moulante , laissant voir sa petite et inutile queue en cage ,et son cul rempli d’un joli rosebud ,son nouveau bijou d’anus pour l’occasion ,les jambes gainés de bas autofixants blancs ,ses pieds étaient enfermés dans des ballets boots blanches munis d’anneaux ,auxquels était fixé une barre d’écartement ,ses doigts se terminaient par de longs ongles french manucure ,les poignets cerclés de menottes blanches reliés a des cordes qui lui écartelaient les bras .Ses cheveux blonds platine remontés en un chignon ébouriffé très glamour agrémenté d’un gros nœud papillon en latex blanc, un joli maquillage de mariée très travaillé , smoky- eyes ,eye liner et ses longs cils bien chargés en mascara ,un rose vif sur ses lèvres qui avalaient goulument le gag-ball, sa tête maintenue droite par un large collier de posture blanc .Mais la belle petite mariée n’est pas devant un autel et pas de prétendant. Elle est juste seule dans une pièce face a une gigantesque glace, qui lui renvoyait son reflet de petite mariée soumise prête a subir des supplices ,un lit a baldaquins semblait prête a l’accueillir dans un coin de la pièce. Maitresse Sandra entra, habillée d’une robe rouge sang très courte, chaussées de vertigineux talons aiguillent assortis comme d’ailleurs les autres Maitresses Elsa et Vera, coiffé d’un chignon cône pour toutes les trois, elles transportaient quelques accessoires ,un bavoir d’enfant pinces japonaises ,des petits poids , un lot important de pinces a linges ,3 longs godes-ceintures, cravache ,plug gonflable vibrant ,et engin vibreur pour bien exciter la petite soumise . «MMMMMMMPPHHH, MMMMMMMPPHHH» gémit Géraldine, en voyant ses « demoiselles d’honneurs « prêtent à s’occuper d’elle, avec tant de matériel. « C’est le jour J , ma belle ,tu vas devenir une vraie femelle , mais entièrement soumise au plaisir du male ,nous allons te préparer pour la cérémonie ,petite chienne ,peu importe l’état ou tu y arrive, nous devons te chauffer « dit Maitresse Sandra ,un sourire sadique aux coins des lèvres ,en prenant les pinces japonaises et les accrochant déjà a un téton, tirant pour bien la sérer . «MMMMMMMPPHHH, MMMMMMMPPHHH» couina la petite mariée, tirant sur ses liens, mais déjà la deuxième pince, lui mordait l’autre téton. »J’espère que tes petites balles de soumise sont habituées a ceci, car j’en ai 3 pour chacune de tes minables couilles de soumise, ma belle « dit Maitresse Elsa,en prenant a son tour des pinces ,pendant que Maitresse Vera lui délassait sa jupe et son corset et ajustant le bavoir récupérateur de bave sous le menton de la soumise. «MMMMMMMPPHHH, MMMMMMMPPHHH» hurla Géraldine, quand la première pince mordit la chair tendre de ses petites et inutiles bourses, tirant de plus belle, mais inutilement sur ses liens, les autres pinces rejoignirent la première, Maitresse Elsa attacha aussitôt les poids aux pinces ,la faisant hurler de plus belle , des larmes coulaient déjà de ses jolis yeux, faisant déjà dégouliner son maquillage, et elle bavait a cause de son bâillon ,tout s’écoulait dans le bavoir. »Tu en as un bien joli bijou, ma jolie, mais bien trop petit pour ton trou de petite salope »dit Maitresse Vera en retirant le rosebud ,et prenant le plug gonflable ,l’introduisant sans ménagement dans le cul de Géraldine, le gonflant bien a fond .
«MMMMMMMPPHHH, MMMMMMMPPHHH» pleurnichait la soumise , son cul se dilatant ,mais elle tirait de moins en moins sur ses liens ,résignée, le regard implorant. et pendant ce temps , Maitresse Elsa tirait sur ses pinces a seins et secouait les pinces de ses couilles pour quelles se balancent avec leurs poids en suspension, étirant douloureusement les minables petites bourses de la soumise . »On va commencé par une bonne petite série de pinces, petite pleurnicheuse ,puisque tu as l’air d’apprécié « dit Maitresse Sandra ,en prenant une pince a linge ,la fixant a l’aine de Géraldine ,elle y avait préalablement accroché une cordelette ,puis elle plaça une autre pince au dessus de la menotte d’un poignet ,Maitresse Elsa faisait la même chose ,puis elles placèrent les pinces une a une par-dessus la cordelette ,tout les deux centimètres en passant sur tout l’intérieur du bras ,la ou la peau est tendre ,puis les aisselles ,en redescendant jusqu'à la première pince a l’aine, Maitresse Vera commença jouer avec les pinces ,les bougeant toutes . «MMMMMMMPPHHH, MMMMMMMPPHHH» couinait la petite Géraldine, qui pleurait a grosses larmes, chaque pince lui mordait la peau. »Patience , petite chienne, on va te les retiré, mais vite ou lentement ,toi, que préfères-tu »demanda Maitresse Sandra en se tournant vers ses coéquipières ,tirant sur les pinces a tétons. « Enlevons lui lentement a cette petite esclave ,elle sentira mieux son plaisir »dit Maitresse Vera . «MMMMMMMPPHHH, I’TE, MMMMMMMPPHHH» gémit Géraldine, réussissant a articulé un son audible, le regard plein de désarroi, son maquillage totalement dégoulinant a présent , la bave sortant de son bâillon remplissant copieusement le bavoir. »Tu es trop pressée, petite chienne , tu mérites que l’on joue un peu avec toi »dit Maitresse Elsa, mettant en route le vibro et l’appliquant sur les testicules déjà douloureuses par les pinces , la queue de Géraldine se mit a gonfler encore plus dans sa cage minuscule, les pointes de disciplines mordant la chair tendre de la petite chose . «MMMMMMMPPHHH, MMMMMMMPPHHH» pleurait la soumise ,sous la torture de Maitresse Elsa, qui la regardait pleuré d’un sourire sadique. »Bien, je crois que ta petite chose inutile est bien calée dans sa cage , petite soumise, on y reviendra plus tard «dit Maitresse Sandra en attrapant un morceau de la cordelette des pinces. »Lentement , alors ,je veux entendre ta soumise couiner longtemps »dit maitresse Vera en attrapant la deuxième cordelette. »Lentement !!! »répondit Maitresse Sandra en tirant la cordelette qui arracha littéralement la première pince . Maitresse Vera tira a son tour de son coté et les deux Maitresses remontaient doucement faisant sauter toutes les pinces une a une avait un effet dévastateur sur Géraldine. «MMMMMMMPPHHH, MMMMMMMPPHHH» hurla la soumise , hystérique de douleur , ses jambes tremblaient ,ses spasmes de hurlements se mélangeaient aux sanglots .
Quand la dernière pince sauta, Maitresse Elsa ne lui laissa aucun répit en lui malaxant allégrement ses seins pincés encore par les pinces japonaises , les tirant et pelotant les endroits ou étaient fixés les pinces ,arrachant des cris de douleur et de détresse a la pauvre Géraldine . .Pendant ce temps, Maitresse Sandra lui renversa la tête en arrière, décrocha le bavoir déjà a rempli et lui vida sa bave sur les cheveux et sur son visage, et le reste du corps, en l’étalant d’une main qu’elle avait ganté pour l’occasion. Maitresse Vera commença a lui cinglé sévèrement le cul a la cravache, frappant sans relâche cul , intérieur des cuisses. «MMMMMMMPPHHH, MMMMMMMPPHHH» hurlait la petite Géraldine, les yeux en larmes , le corps qui tressautait de douleur a chaque coup ,elle vit dans la glace un reflet qui ne ressemblait plus a rien ,son corps nu écartelé et offert ,portant encore la sévère marque des pinces ,se meurtrissant sous la cravache de Maitresse Vera , son visage défiguré par son maquillage dégoulinant de larmes et de bave ,et elle voyait Maitresse Elsa et Maitresse Sandra qui s’équipaient de leurs godes-ceintures. Les deux Maitresses , une fois équipées, détachèrent la barre des chevilles de Géraldine ,puis ses poignets ,les cadenassant aussitôt au collier mais prirent soin de vérifier la bonne fixation des pinces japonaises aux tétons et aux minables couilles de la soumise , puis elles trainèrent la pauvre Géraldine de f***e ,l’allongeant sur le dos sur le lit a baldaquins ou ses jambes furent de nouveau écartelées, Maitresse Vera s’était elle aussi équipée d’un gode –ceinture ,arracha le plug gonflable sans le dégonflé et se glissa sous la soumise lui empalant le dard de latex dans son anus encore grand ouvert, mais Géraldine fut surprise quand Maitresse Elsa se glissa entre ses jambes et saisissant les pinces des couilles de la soumise qui hurla de douleur, forçant l’entrée déjà bien encombré de son trou anal de petite salope soumise .Elle y parvint, écartelant l’anus de la soumise qui hurlait ,les deux Maitresses la ramonaient, Maitresse Elsa tirant inlassablement sur les pinces qui mordaient les couilles de la soumise . Maitresse Sandra monta sur le lit, et se plaça au-dessus de sa soumise ,elle lui retira son bâillon. » NANNNN, ARRETEZ, MAITRESSE, PI’IE, S’OP, MMMMMMMPPHHH, «hurla la pauvre Géraldine, son bâillon a peine retiré, mais ses cris furent étouffé par l’introduction du gode-ceinture de sa Maitresse dans sa gorge , bloquant le moindre son ,Maitresse Sandra pris la chaine des pinces a tétons et la tira tout en ramonant la bouche de la petite salope soumise avec son gode-ceinture ,ainsi la petite chienne soumise avait tous ses trous bien occupés .
Les Maitresses riaient a plein poumon ,et la ramonèrent ensuite a tour de rôle , mais toujours a deux dans son anus l’écartelant horriblement, tirant les pinces japonaises et lui malaxant seins a pleines mains en les claquant et lui malaxant son anatomie sans aucun ménagement avec le vibro-masseur . » NANNNN, A’ETEZ, S’OP, MMMMMMMPPHHH,» pleurait la soumise a chaque fois qu’une Maitresse changeait dans sa bouche, elle tremblait de partout et presque hystérique a cause de la douleur. Elles s’arrêtèrent enfin, Maitresse Sandra lui remit son bâillon, Géraldine fut détachée mais aussitôt ses poignets furent cadenassés a ses ballets boots , la positionnant en chienne a levrette ,puis les trois Maitresse se dirigèrent vers la porte ,la laissant épuisée et gémissante sur son lit a baldaquins ,Mais quand la porte s’ouvrit apparut plusieurs hommes dont Maitre Erik et Kevin ,le grand colosse noir. »Elle est toute a vous, messieurs, ouverte a souhait »dit Maitresse Sandra, un large sourire aux lèvres en entendant le hurlement de d’angoisse de sa la petite ’mariée’
«MMMMMMMPPHHH, MMMMMMMPPHHH !!!!» Mais les pointes de disciplines de sa cage la réveillèrent .
100% (2/0)
 
Categories: BDSMFetishShemales
Posted by xavierathebitch
1 year ago    Views: 204
Comments
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
No comments