Geraldine,soumise(Chapitre15)

« Debout chienne, Erik va rester avec toi pendant que je vais voir Maitresse Vicki, l’aiguille pour qu’elle vienne nous faire une démonstration de ses talents , elle te transformera en pelote d’épingles !!!!!Amuse toi bien avec elle ,Erik »dit Maitresse Sandra en partant laissant Géraldine à la merci du tyrannique Maitre Erik.
» WO’UUF, AAAA’NNNN, WO’UUF »couina la chienne Géraldine, dans son ring-gag, pas du tout d’accord d’être transformée en une pelote d’épingles.
»N’aie pas peur, petite chienne, tout ira bien, allons te faire couler un bain, ta vie en chienne est finie pour le moment, tu vas redevenir une soumise, et je vais bien m’occuper de toi !!! »dit Maitre Erik, en l’entrainant dans la salle de bains, ce qui ne rassurait pas du tout la soumise Géraldine, pour la suite de la journée.
Maitre Erik fit coulé un bain avec des sels et mousse abondante. Pendant ce temps-la ,il lui dégonflât son plug qui lui obstruait l’anus, puis la libera de la combinaison latex et de ses entraves de bras et jambes.
»Me’ ci, Mait’e »dit la soumise, encore bâillonnée par le ring-gag, que le Maitre lui retira, ses membres étaient engourdis par sa position de chienne depuis presque 2 jours, il lui menotta les mains dans le dos et la fit rentrer dans la baignoire, et commença à la savonner, délicatement, lui massant les articulations, cela lui faisait un bien fou.
»AAANNNN, ANNNNN « gémissait doucement Géraldine, de douleur, sa misérable queue étant a l’agonie, mutilé par les pointes de discipline, mais surtout du plaisir des caresses de Maitre Erik.
»Je vois que cela te fais du bien , petite coquine, tu aimes ? »demanda le Maitre, remontant entre les jambes de la soumise a sa merci.
»Oui, Maitre, ANNNNN »couinait la soumise en extase sous les caresses de Maitre Erik, qui lui attrapa la tête, enfournant profondément son sexe dans la gorge de la soumise Géraldine, haletante, presque étouffée la chienne se mit a sucer avidement le pénis énorme du Maitre qui obstruait sa bouche .Maitre Erik ,la tenait fermement par sa queue de cheval ,enfonçant son gland a fond dans la bouche de la chienne menottée a sa merci, lui faisant faire des va et vient rapides et sans fioriture ,il déchargea son jus chaud dans la gorge de Géraldine lui arrosant aussi copieusement le visage.
»Merci, Maitre « s’osa à parler la soumise, la bouche dégoulinante de jus.
»Ne me remercie pas, petite catin, ce n’est que le début de la journée, la suite sera peut être moins à ton gout !!!! »ironisa Maitre Erik, en lui commençant un shampoing.
»Oui, Maitre »répondit Géraldine, commençant à s’inquiéter de la suite que prendrait sa journée, seule avec Maitre Erik.
« Ferme-la ,soumise »dit Maitre Erik, joignant le geste à la parole, il coulât la tête de la soumise, la maintenant un peu sous l’eau, Géraldine se débattait comme elle pouvait, sans réussite, buvant la tasse.
»COMPRIS !!!! »cria Maitre Erik, sortant la tête par les cheveux.
La soumise Géraldine, haletante, reprenant sa respiration, acquiesça d’un mouvement de tête, les larmes aux yeux.
»Rappelle toi ce que je t’ai dit l’autre jour, petite chienne, un jour tu porteras ma marque. J’aurais tous droits sur toi »dit Maitre Erik, lui replongeant une nouvelle fois la tête sous l’eau, affolant la soumise qui était plus qu’a sa merci, il s’amusa comme cela plusieurs fois, puis vida la baignoire et la retourna ,cul en l’air ,l’installant pour un bon lavement.
La soumise Géraldine pleurnichait doucement, mais le Maitre ne l’a bâillonna pas, mais elle savait, pas un mot, ses seuls droits étaient de gémir, Maitre Erik lui vida un sac de 2 litres.
« Pas une goutte ou gare a toi, petite soumise »dit Maitre Erik en faisant sortir Géraldine de la baignoire, la trainant en cuisine pour prendre un café, elle se tortillait dans tous les sens pour retenir le contenu de son lavement, ses yeux presque en larmes, serrant ses petites fesses autour de la sonde, le liquide ne demandait qu’a s’écouler.
Maitre Erik pris son café, tranquillement, et pris le temps de donner a une Géraldine qui ne tenait pas en place, ses hormones .puis il ramena la soumise dans la baignoire ou elle put enfin se soulager a quatre pattes, il la rinça a l’eau glacé.
»Fini de t’habiller, tu as 30 minutes, coiffée, maquillée !!!»ordonna Maitre Erik, en lui serrant un étroit corset de vinyle rouge qui lui dessinait les seins ,et jetant les affaires qu’il choisissait sur le lit, des bas résilles ,un ensemble une jupe très courte et petit blouson court en vinyle rouge assorti au corset, petit blouson court, talons aiguilles rouges à plates formes de 20 cm cadenasables ,et ses bijoux en strass ,des boucles d’oreilles ‘‘FUCK ‘’et un collier ‘’BITCH’’ avec laisse en strass et un plug gonflable et vibrant un harnais de tête equipé d’un large ring-gag et un baillon gonflable ,menottes poignets et chevilles en cuir rouge a cadenas mais sans aucune clef fournie. Sans un mot , Géraldine commença à s’habiller ,faisant attention en enfilant ses bas, elle enfila la jupe, si courte qu’elle couvrait a peine ses fesses et laissait entrevoir sa cage, chaussa ses talons aiguilles ,se mit ses bijoux et se coiffa elle se fit une queue de cheval qu’elle arriva a ramené en chignon comme elle avait vu faire sa Maitresse, et elle se maquilla ,se posa des patches ombres a paupières ,eye liner et mascara waterproof et rouge a lèvres et contour des lèvres ,elle s’introduis le plug et le gonfla mollement ,le câble pendant entre ses cuisse ,elle savait que Maitre Erik se ferait un plaisir de la dilater . Puis elle se menotta ses chevilles reliées par une courte chaines, elle se plaça le harnais de tête ring-gag ,sa bouche était ainsi grande ouverte,accompagné du bâillon gonflable et enfin elle se menotta les mains devant, Au résultat, elle ressemblait a une bonne petite pute soumise, elle retourna au salon ou l’attendait Maitre Erik ,en trottinant difficilement vu la courte chaine des menottes de chevilles , et s’agenouilla a ses pieds.
»Très bien, petite Géraldine, tu es parfaite, vérifions ton confort, et je vais te rajouter ceci »dit Maitre Erik, en lui montrant des lentilles de contact et tirant la laisse en strass de la soumise, la forçant a se relever. Il vérifia le plug et le fit vibrer et le gonfla à fond dilatant l’anus de la soumise gémissante qui tortillait son cul d’inconfort, puis gonfla un peu plus le bâillon gonflable, ensuite il associa un masque occultant au harnais de tête, aveuglant totalement Géraldine.
»Allez en voiture, je vais te faire découvrir les joies des bois, petite chienne « ironisa Maitre Erik, en tirant la laisse en strass, sortant de la maison.
«MMMMMMMPPHHH» couina Géraldine, comment ça, Maitre Erik l’emmenait dans un bois, elle commença à paniquer.
Il l’installa sur le siège passager, lui sangla les chevilles a la barre du siège et lui sangla le torse, bien serré au siège, la ceinture de sécurité finissant le travail d’immobilisation, la porte claqua et la voiture démarra.
« on va bien s’amuser, tu verras, disons tu sentiras »dit Maitre Erik, la voix pleine d’ironie, caressant nonchalamment les cuisses de Géraldine, remontant à son entre-jambe et actionnant la télécommande du plug vibrant .
«MMMMMMMPPHHH, MMMMMMMPPHHH» gémit la soumise Géraldine, essayant en vain de gigoter sur son siège, sa petite chose emprisonnée et martyrisée par les pointes de disciplines, gonflait d’excitation par les actions de Maitre Erik et de son angoisse qui montait. La voiture s’arrêta enfin , et le Maitre l’a délivra de ses entraves qui la retenait au siège ,il lui rattacha les menottes dans le dos ,et la fit sortir de la voiture. Maitre Erik lui tenait le bras, la faisant avancé aveuglement vers son supplice, Géraldine trottinait difficilement avec ses chevilles entravées, enfin ils s’arrêtèrent.
Maitre Erik attacha les bras de Géraldine en strapaddo à une grosse branche ,l’autre extrémité de la corde étant relié a l’anneau du harnais de tête, forçant cette dernière a resté droite ,pour un éventuel travail buccal, son buste se retrouva projeté en avant, il lui attacha les chevilles a une barre d’écartement ,ses couilles furent enserrées par une cordelette et relié a une petite poulie placée au centre de la barre d’écartement de ses chevilles. Maitre Erik ouvrit le blouson de la soumise , pour équiper ses tétons de pinces japonaises ou fut relie l’autre extrémité de la cordelette ,ainsi chaque petit mouvement étirait soit les minables couilles inutiles de la soumise ,soit ses tétons ,resserrant les pinces a chaque traction, et l’obligeait a cette position « cul et bouche offerts à disposition »,l’excitation faisait que la pauvre queue de Géraldine était en contact avec les pointes de disciplines de sa cage.
»A tout a l’heure, mon petit chaperon rouge, j’ai une course à faire, soumise, amuse-toi bien !»dit Maitre Erik , a l’oreille de la soumise désorientée ,tout en claquant le cul de Géraldine .
«MMMMMMMPPHHH, MMMMMMMPPHHH» hurla la soumise Géraldine, ses cris étouffés par son bâillon, en total désaccord avec cette situation .Mais en réponse son plug se mit a vibré, elle entendit les pas de Maitre Erik qui s’éloignent .Elle gémit de plus belle, essayant de bouger, chaque mouvement était un supplice, ses tétons et ses couilles la firent vite souffrir le martyr. Elle se senti seule, livrée au premier promeneur venu, la peur l’envahit, elle se mit à pleurer.
Combien de temps s’est-il écoulé quand elle entend ces bruits de pas, ainsi que ses rires, qui est ce ? On lui caresse la croupe sans un mot, elle ne peut se débattre dans sa misérable et inconfortable position, mais pendant qu’on la caresse, d’autres mains lui étirent la cordelette reliant ses couilles à ses tétons.
«MMMMMMMPPHHH, MMMMMMMPPHHH» couina Géraldine, sous la douleur et l’affolement, ou est Maitre Erik ? Toutes ses mains, son bâillon gonflable se dégonfle et lui est retiré.
» NANNNN, A’ETEZ, QUI E’ES VOU’, S’OP «pleurnicha la soumise, haletante de frayeur et de douleur, car elle se débattait, s’étirant horriblement tétons et couilles.
Mais la seule réponse fut l’arrachage de son plug et des caresses sur son trou maintenant libre d’accès.
« NANNNN, S’I VOU’ PLAI’, PAS’A, PI’IE, NANNNN!!! « supplia Géraldine, essayant d’échapper au sexe qui se frottait maintenant sur son cul.
Mais un sexe imposant s’engouffra en elle,commençant à la ramoner inlassablement.
» NANNNN, A’ETEZ, AAAHHHH, PI’IE, S’OP, IIIIIIHHHH «hurlait la pauvre Géraldine, mais elle fut rendu silencieuse par un autre sexe qui s’engouffra dans sa bouche muselée par le large ring-gag, l’étouffant à moitié, faisant lui aussi des va et vient dans sa bouche.
» NANNNN, IIIIIIHHHH, NANNNN « geignait Géraldine, la bouche remplie du sexe qui lui tapait le fond de la gorge, elle était prise comme par deux males en même temps. Son cœur, sa queue en cage, son cul, tout son univers explosait, un mélange de peur et d’extase. L’affaire dura une éternité, puis elle senti la chaleur du sperme remplir son anus soumis, sa gorge aussi fut elle aussi remplie, presque simultanément.
« Alors ,as-tu aimé comment Kevin t’a défoncé ton petit cul de chaperon rouge ?Tu n’es qu’une petite sac à foutre, alors tu garderas ce sperme dans ton petit cul, HEIN,PETITE CHIENNE !!!!!» dit la voie de Maitre Erik ricanant, renfonçant le plug anal et le regonflant à bloc ,retirant ensuite le masque occultant à une soumise Géraldine épuisée, découvrant ses sodomisateurs inconnus, qui étaient en fait Maitre Erik ,qui la regardait d’un regard tyrannique et un grand noir qui se trouvait face à elle, le fameux Kevin ,qui lui avait rempli son cul de son sperme .
» OOUUIIII, MAI’RE, ME’CI, MAI’RE «répondit la soumise entre deux râles, elle bavait dans son ring-gag, un mélange de bave et du sperme de Maitre Erik, qui lui avait lui rempli sa bouche.
»Bien, petite soumise, nettoie donc Kevin avant qu’il nous laisse entre nous !!! »ordonna Maitre Erik. Kevin s’approcha du visage de Géraldine, qui sorti sa langue percée de son ring-gag et commença à nettoyer la verge sodomisatrice, puis Kevin pris congé, claquant une fesse de Géraldine lui promettant de la revoir bientôt. Géraldine n’en doutait pas, son baptême arrivait à grands pas et qui sait ce qui l’attendait.
« J’adore la nature on y trouve plein de choses utiles, comme des orties toutes fraiches, une petite correction pour mon simple plaisir, petit chaperon rouge »dit Maitre Erik en lui replaçant son masque occultant.
« NANNNN, S’I VOU’ PLAI’, PAS ‘ES O’TIES, PI’IE, MAI’RE!!! « supplia Géraldine, mais Maitre Erik lui replaça le bâillon gonflable, la muselant.
Les coups se mirent à pleuvoir, sur son cul offert d’abord .Mais c’était sans compter sur le vice de Maitre Erik, qui lui cinglât ses testicules encordées ainsi que ses seins.
«MMMMMMMPPHHH, MMMMMMMPPHHH» hurla la soumise Géraldine, ses cris totalement étouffés par son bâillon, elle bougeait, essayant de resserrée ses jambes écartelées pour protéger ses parties fouettées, en vain, tellement elle était hystérique de douleur sous les coups des tiges d’orties, oubliant ses couilles et tétons étirés.
Les coups s’arrêtèrent enfin, son cul, ses cuisses, ses couilles et ses seins étaient en feu .
Maitre Erik lui délivra ses couilles meurtries et cuites, commença à les masser délicatement, mais très vite les caresses se transformèrent en étau, puis elle senti que Maitre Erik lui emprisonnait ses couilles et sa queue en cage jusque la épargné dans un petit sac, ce dernier etait rempli d’orties. Il se mit à pétrir le sac , écrasant les orties à l’intérieur sur sa queue qui prenait feu et ses couilles déjà cuites.
«MMMMMMMPPHHH, MMMMMMMPPHHH» couinait la soumise Géraldine, souffrant un martyr. Maitre Erik ne s’arrêta pas là.il lui agrafa un soutien gorge en vinyle rouge ,remplissant les balconnets d’orties, puis il dégonfla le plug gonflable et enfonca des feuilles dans l’anus de la pauvre Géraldine, puis il regonfla le plug ,bloquant ainsi les feuilles qui frottaient son trou déjà bien irrité par les coups de branches d’orties.
«MMMMMMMPPHHH, MMMMMMMPPHHH» hurla Géraldine, tout son corps tremblait sous la douleur.
« je vais te retirer ton bâillon , soumise ,pas un mot ,tu vas apprendre à souffrir en silence quand je le désire « dit Maitre Erik en la libérant enfin de ses entraves , d’abord son harnais de tête ,retirant bâillon et masque, découvrant les yeux d’une Géraldine en larmes . »Pitié, Maitre, arrêtez, s’il vous plait » implorât la soumise Géraldine ,en larmes ,oubliant la consigne de silence.
»SILENCE, CHIENNE, PAS UN MOT , TES PLEURS ME SUFFISENT !!!! »cria Maitre Erik écrasant les testicules de la soumise et cinglant les cuisses de la soumise avec une branche d’ortie.
«AIIIE , AIIIE »pleura la chienne soumise ,les larmes coulaient à foison ,inondant son visage. « Bien , petite soumise, n’oublie pas qui tu es ,maintenant ,tu n’es qu’une poupée soumise et docile et pour aujourd’hui, tu es MA POUPEE !!!COMPRIS» dit Maitre Erik, relachant les actions de ses mains perfides.
La petite soumise Géraldine approuva en larmes, sa triste situation d’un signe de tête positif. Maitre Erik continua de la délivrée, d’abord ses chevilles de la barre d’écartement mais auxquelles il refixa la chaine d’entrave, Géraldine se mit à se tortiller pour essayer d’apaiser le feu des orties, sans succès .Puis ses mains, que le Maitre rattacha devant, et il la traina sans ménagement vers la voiture. Maitre Erik pris dans le coffre un grand sac poubelle et en déversa le contenu sur le siège passager, encore des orties !!!
Maitre Erik l’installa comme à l’aller, bien sanglée, mais cette fois la soumise pleurnicha pendant tout le retour, essayant en se tortillant sur son siège, d’échapper aux brulures des orties, mais les sangles bien serrées la maintenait bien en contact avec son supplice.
Arrivé à la maison, Maitre Erik la fit descendre et une fois a l’intérieur de la maison, lui retira enfin ses supplices d’orties, d’abord son anus, puis ses seins et enfin ses couilles, et il la libera aussi de ses entraves. »Déshabille-toi, petite pleurnicharde, je vais te soulager « dit Maitre Erik , prenant un tube de pommade.
Géraldine se déshabilla rapidement, plus de la moitié de son corps était couvert de cloques d’orties. Maitre Erik s’approcha de la soumise, attrapant sa laisse et commença à la caresser avec les mains pleines de crème, presque aussitôt les brulures disparurent, il lui caressa ses seins encore équiper des pinces, s’attarda sur ses couilles, mais lui laissa les brulures sur sa queue emprisonnée et il fini par lui beurré copieusement son anus rougi.
»Maintenant va me préparé à manger, petite chienne et n’aie crainte, j’ai un autre jeu pour ce bel après-midi !!! »dit Maitre Erik, en claquant de sa main ferme, une fesse a la soumise soulagée.
«Oui, Maitre« répondit la petite Géraldine, en trottinant en cuisine, tortillant son petit cul simplement vêtue de ses bas ,talons aiguilles et de son corset, elle apporta une bière toute fraiche pour faire patienter Maitre Erik, et reparti faire un peu de cuisine.

100% (8/0)
 
Categories: BDSMFetishShemales
Posted by xavierathebitch
1 year ago    Views: 205
Comments
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
No comments