Geraldine,soumise(Chapitre7)

« J’espère que tu as bien dormi, soumise, car une longue journée d’entrainement t’attend, apprendre à marcher en tortillant ton cul godé comme une petite pute, de la cuisine et du ménage et plein d’autres choses, fini de te préparé, esclave, tu as 30 mn !!!« ordonna Maitresse Sandra en lui détachant juste les bras.
Géraldine s’activa retirant son gag-ball et sa cagoule, puis ses sangles, elle était horriblement gêné par ses longs ongles, surtout pour délassé les ballets-boots. Posé à coté d’elle, une robe de soubrette moulante en latex noir, elle l’enfila, elle était ouverte au cul et aux seins, découvrant sa poitrine annelée qui avait malheureusement entièrement dégonflée, mais Géraldine s’aperçut alors de leur début de rondeur naturelle dut aux hormones prisent à son insu depuis 5 mois. Son cul était orné de son plug gonflable. Maitresse Sandra monta la fermeture éclair dans le dos et lui enserra sa taille dans un étroit corset en latex noir,et un petit tablier blanc, une légère bosse causée par la cage était visible .Géraldine chaussa ses pieds ,de talons aiguilles noirs de 12 cm ,qu’elle cadenassa , elle orna ses oreilles de boucles « SEX DOLL » et ses chainettes clochettes .Des menottes de chevilles reliées par une courte chaine et un large collier de cuir à laisse .Maitresse Sandra la coiffa ,une queue de cheval haute crêpée donnant un volume incroyable et très glamour, ornementée d’une coiffe de soubrette . Puis une fois de plus, ses bras furent emprisonnés dans un armbinder .
»Allez, ma chérie, vient prendre ton petit déjeuner, et a partir de maintenant, je veux te voir tortiller ton cul de petite salope, quand tu marches, COMPRIS !!! » dit Maitresse Sandra tirant la laisse, la trainant dans la cuisine et lui claquant une de ses cuisses, tout en actionnant la télécommande du plug vibreur.
»Oui Maitresse « répondit docilement Géraldine, commençant à balancer son petit postérieur nu et rempli , elle faisait de petits pas à cause ses chevilles entravées, essayant de marcher comme une salope en mal de queue, toutes ses clochettes sonnaient . Elle eu pour tout petit déjeuner : un yaourt, un grand gel liquide pour sportif, de la boisson énergétique et ses cachets d’œstrogène.
Une fois, son déjeuner pris, Maitresse Sandra musela Géraldine avec un gag-ball possédant un pas de vis et la traina au garage .c’était un grand garage pour 3 voir 4 voitures, et il ne restait plus que l’Austin de Maitresse Sandra garé au milieu. Maitresse Sandra avait fait faire des travaux récemment, au plafond courait maintenant un circuit en anneau ovale de 20 bons mètres de circonférence muni d’une poulie à moteur .Maitresse Sandra fixa la laisse à la poulie, ainsi que des pinces à seins , reliées elles aussi à la poulie.
»Bien, soumise, tête bien droite, et marche en balançant ton cul correctement et tu seras libérer de cet exercice, sinon, tu y passeras un peu plus que la matinée, compris !!! » dit Maitresse Sandra, en claquant le cul de sa soumise avec sa cravache, mettant le caméscope sur pied en marche .
«MMMMMMMPPHHH » gémit doucement Géraldine, acquiesçant de la tête.
Maitresse Sandra mis la poulie en marche, cette dernière tira la laisse et la chaine des pinces imposant à la pauvre Géraldine une marche forcée , pendant que Maitresse Sandra s’asseyait dans un grand fauteuil, allumant une cigarette ,sourire aux lèvres, tout en regardant sa soumise trotter ,tortillant son petit cul, en accélérant de temps en temps le rythme de la poulie, ce qui entrainait une Géraldine gémissante dans une course effrénée de petits pas ,pour ne pas avoir ses tétons douloureusement étirés , mais elle se déhanchait à chaque pas et cela de mieux en mieux, son exercice de marche dura toute la matinée. »Bien, petite soumise, je vois que tu commence à marcher comme il faut, voila un petit cul qui va affoler bien des passants !!!! »rigolat Maitresse Sandra, arrêtant la machine,en lui caressant son cul nu et offert du bout de sa cravache.
«MMMMMMMPPHHH » geignait doucement Géraldine, la pauvre soumise avait les pieds en feu, ses tétons étaient horriblement douloureux à cause des tractions qu’ils avaient subis. »Allons donc faire ton premier cours d’esclave de maison, quand pense-tu, soumise ?»dit Maitresse Sandra, en tirant sa laisse retournant dans la maison.
«MMMMMMMPPHHH »miaula doucement Géraldine, dans son bâillon approuvant la décision de sa Maitresse, mais sa surprise fut grande quand Maitresse Sandra fixa un balai à toilette au pas de vis du bâillon, et la traina aux toilettes .Maitresse Sandra s’y soulagea.
»Nettoie, esclave, récure moi cela à fond !!! » ordonna Maitresse Sandra, agenouillant la soumise,et lui appuyant la tête dans la cuvette des toilettes.
«MMMMMMMPPHHH »geignait Géraldine, n’approuvant pas cette inconfortable position, l’odeur et sa Maitresse qui la forçait, mais elle récura les toilettes comme sa Maitresse lui avait ordonné.
Ensuite, Maitresse Sandra changea le balai-toilette pour un plumeau, et elle dut faire les poussières, sous la menace de sa Maitresse, qui lui cravachait les fesses, quand elle oubliait un endroit, et elle en oubliait beaucoup. Avec tout cela, on arriva vite à 16 heures.
»Tu as été une bonne soumise, ma petite Géraldine, tu dois être affamée, tu as bien méritée une petite récompense pour le gouter, la désire-tu, catin »dit Maitresse Sandra, ironique, en lui caressant le visage. «MMMMMMMPPHHH »gémit doucement Géraldine, acquiesçant de la tête, en effet son ventre criait famine, curieuse de sa récompense, mal lui en pris.
Maitresse Sandra sourit et en guise de gouter, lui fixa un gode sur son bâillon, elle mit Géraldine à genoux, sa tête renversée en arrière sur un fauteuil, gode dressé vers le ciel. Maitresse Sandra remonta sa jupe, et s’empala sur le gode-baillon, montant et descendant sur l’engin, étouffant la soumise à chaque fois que ses fesses étaient sur son visage. »Oui, c’est bon, j’espère que tu apprécie ta récompense, petite chienne, celle de faire jouir ta Maitresse »dit Maitresse Sandra, en s’activant sur le gode-baillon de sa soumise.
«MMMMMMMPPHHH » couinait Géraldine, en mal d’oxygène, le nez dans la raie de sa Maitresse, regrettant déjà à moitie sa récompense. Mais, au moins, elle donnait du plaisir à sa Maitresse, et de cela, elle en était heureuse. Maitresse Sandra s’arrêta enfin, et alla prendre le gode ceinture que Miss Elsa portait la veille, qu’elle se le fixa l’enduisant de lubrifiant.
»A mon tour, maintenant, soumise, je vais te travailler ton cul de chienne, je veux t’entendre couiner, petite catin » dit Maitresse Sandra, la tirant vers le canapé, la couchant sur le dossier et lui arrachant son plug gonflable qui occupait son anus depuis si longtemps.
«MMMMMMMPPHHH »pleurnichait Géraldine dans son bâillon, son trou dilaté par le retrait sans ménagement du plug. Mais qu’elle extase, quand sa Maitresse l’empala et commença à limer son trou offert. Ses pleurnicheries se transformèrent en râle de plaisir, elle couinait de plaisir sous les coups de butoir de sa Maitresse, quand le portable de Maitresse Sandra sonna, elle répondit sans cesser de sodomiser Géraldine.
»Bonjour, Erik, comment allez vous depuis hier soir ? Vous voulez passer amené du matériel pour Géraldine, elle va être ravie, j’en suis sur .Venez pour le diner vers 21hrs, je vous attends et ma petite Géraldine aussi !!! Mon cher Erik, entendez la couiner d’avance !!!» ironisa Maitresse Sandra en plaçant le téléphone prés de la tête de sa soumise.
«MMMMMMMPPHHH » couinait Géraldine, râlante sous les coups de gode de sa Maitresse,comme une chienne appelant le male, mais cela, elle l’apprendrait d’en peu de temps.
»Bien, soumise, j’entends que tu jouis comme une salope. Allons te préparer pour notre invité, tu n’auras pas à faire à manger, pour cette fois. Je vais faire livré du traiteur, tu n’auras que le service à faire et d’occuper du plaisir de ta Maitresse et de son invité »dit Maitresse Sandra en se retirant de l’anus de sa soumise. «MMMMMMMPPHHH »geignait doucement Géraldine, acquiesçant de la tête, les yeux remplis d’inquiétude, pour cette soirée avec ce tyran de Maitre Erik.
»Une petite injection pour tes seins s’impose, soumise, ainsi qu’un petit lavement, et tu seras presque prête pour ce soir »dit Maitresse Sandra. «MMMMMMMPPHHH »pleurnichait la petite Géraldine dans son bâillon, secouant doucement la tête négativement, les yeux plein de désarroi, pas encore un lavement. « Arrête de geindre, chienne, et déshabille toi, que je t’installe confortablement »ordonna Maitresse Sandra, en lui libérant ses bras de son armbinder. «MMMMMMMPPHHH »gémit Géraldine, acquiesçant de la tête, se massant les bras, retira ses chaussures, son corset et sa robe.
Maitresse Sandra, lui mis une barre d’écartement, lui attacha ses poignets à son collier, et l’allongea sur le sol du salon, elle hissa les jambes de Géraldine à la verticale, la soumise ainsi positionnée, reposait à peine sur ses épaules et lui força l’anus avec la sonde de lavement, la fixant inexorablement en elle. Ensuite, elle plaça un porte-perfusion, désinfecta les seins de la soumise et planta une aiguille dans chaque sein, mettant la perfusion d’injection saline en route. Un deuxième gros sac fut installé, pour le lavement, elle le raccorda à la sonde annale, et ouvrit la vanne, remplissant inexorablement le fondement de la misérable Géraldine.
«MMMMMMMPPHHH »pleurait Géraldine, ses cris étouffés par son bâillon, essayant d’échapper au supplice du lavement, sentant son cul et son ventre se remplir du liquide, elle se débattait sans succès, tremblante de douleur, de grosses larmes coulant sur ses joues. Son supplice dura une bonne heure, mais qui lui parut une éternité, elle fut enfin libéré.
» Va te vider dans les toilettes, esclave et lave toi comme il faut, caresse toi comme une petite pute» ordonna Maitresse Sandra, tirant sa laisse l’entrainant dans la salle de bain, lui retirant son gag-ball.
« Oui, Maitresse, merci »répondit la soumise, honteuse et gémissante, en s’asseyant sur les toilettes .Maitresse Sandra regarda sa soumise se vider le cul de son lavement dans les toilettes, se délectant de la situation. Elle regarda Géraldine se lavée, qui se caressait comme une salope, ses seins annelés regonflés avec l’injection, son cul, son anatomie inutile et en cage , ainsi que le reste de son corps.
Maitresse Sandra lui fit un chignon ébouriffé et très bimbo avec un gros nœud de vinyle noir, lui enserra sa taille dans un étroit corset de vinyle noir à jarretières , ses seins gonflés ressortaient joliment .Maitresse Sandra alla s’habiller, Géraldine dut finir de s’habiller seule .Elle se mit des manchettes de vinyle noir recouvrant ses bras , fixa des bas résilles à ses jarretières ,chaussa des hauts talons à plate-forme de 20 cm cadenassés ,se fixa des menottes en cuir à cadenas ,aux poignets et aux chevilles, ainsi qu’un large collier de soumise avec une laisse pendant entre ses seins annelés ,elle mit ses boucles d’oreilles « FUCK ».
« Laisse-moi finir ta tenue, soumise, pour être délicieuse à souhait !!! « dit Maitresse Sandra, simplement habillé dans une robe du soir très courte et de vertigineux talons aiguilles en metal, lui montrant le plug gonflable, ainsi qu’un bâillon gonflable.
»Oui, Maitresse »répondit la soumise Géraldine, présentant son postérieur à remplir à sa Maitresse, qui lui rentra le plug et le gonfla à bloc, puis Maitresse Sandra enfourna dans la bouche de Géraldine, un ring-gag puis un bâillon gonflable, lui disloquant presque la mâchoire. Elle relia les chevilles entre elles par une courte chaine, entravant ainsi la marche de la soumise, ses poignets reliés entre eux par une petite chaine devant permettant ainsi à la soumise de servir l’invité et sa Maitresse.
»Tu es délicieuse, soumise, la soirée va être très plaisante, petite cochonne, pour tout le monde !!! »dit Maitresse Sandra, ironique, en lui caressant le cul de ses ongles longs si joliment manucurés.
«MMMMMMMPPHHH »gémit doucement Géraldine, se tortillant délicatement sous les caresses de sa Maitresse, mais angoissé de son futur.
Le carillon du portail sonna, la soirée commençait !!!

100% (8/0)
 
Categories: BDSMFetishShemales
Posted by xavierathebitch
2 years ago    Views: 413
Comments
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
No comments