Geraldine,soumise(Chapitre6)

Depuis combien de temps subissait-elle ce supplice?Quand elle entendit la porte. Elle ne le savait plus, elle avait perdue toute notion de temps, se concentrant sur la douleur.Son trou anal n’était plus qu’un volcan en éruption,ses couilles mordues par les pinces électriques lui envoyaient une douleur régulière et insoutenable.
«MMMMMMMPPHHH, MMMMPPHHH »hurla Géraldine, au bord de la rupture, presque hystérique de douleur.
»Alors,petite soumise, as-tu passé une bonne soirée ? En tout cas, moi oui, j’espère que je n’ai pas été trop longue, mais laisse moi me délecter encore cinq minutes de tes délicieux cris de chienne en cage, ensuite je te sortirai de là ,en tout cas ,la video va plaire sur le net « ironisa Maitresse Sandra, en s’allumant une cigarette, accroupie face a la cage, se délectant des hurlements d’agonie de sa soumise étouffées par le gag-ball .
«MMMMMMMPPHHH, MMMMPPHHH »pleurait Géraldine. Non pas cinq minutes, pensa-elle, trop tard,l’électricité lui déchira une nouvelle fois ses couilles,elle hurla!
Maitresse Sandra arrêta enfin les machines de torture, elle retira les pinces des couilles de Géraldine, ce qui fit gémir de soulagement la soumise, puis lui retira le gode de la fuck-machine de son cul explosé, du liquide s’écoulait de son trou sur le haut de ses cuisses. Maitresse Sandra s’agenouilla prés de la cage. »As-tu compris la leçon, chienne, celle de correctement me servir et de ne pas faire honte à sa Maitresse, c’est bien compris, petite esclave » dit la Maitresse, en redressant le menton de la pauvre Géraldine et la regardant dans les yeux.
«MMMMMMMPPHHH» pleurnicha Géraldine, acquiesçant d’un léger signe de tête, le regard noyé dans ses larmes, brisée et épuisée par son supplice.
« Bien, petite soumise, alors à la douche et au lit .Demain, une longue journée t’attends »annonça Maitresse Sandra, puis, elle libéra la pauvre Géraldine de sa cage, l’aidant à se mettre debout, ses jambes la tenaient a peine, engourdies par la longue et inconfortable position dans la cage .La soumise fut trainée dans la salle de bain, Maitresse Sandra, lui rattacha ses mains devant ,lui retira son gag-ball.
»Lave toi, et nettoie bien ton cul de chienne, je t’attends dans la chambre, ne traine pas !!!!! » ordonna Maitresse Sandra.
»Oui, Maitresse »répondit Géraldine se déshabillant en vitesse, et filant sous la douche, mais pas d’eau chaude, mais elle resta à se caresser de ses mains manucurés, ses couilles meurtries, et son trou en feu et ses seins légèrement dégonflés, repensant à son supplice, mais aussi au plaisir ressentit quand la Fuck-machine avait commencé son office,mais elle ne traina pas plus, se séchant et entra dans la chambre. Quand elle vit sa Maitresse, Géraldine ne put retenir une douloureuse érection, instantanément bloquée par sa minuscule cage. Maitresse Sandra était debout face à elle, simplement vêtue d’une nuisette ne cachant rien de sa sublime anatomie.
»Approche, soumise, que je t’équipe pour la nuit, ta première nuit prés de ta Maitresse, ma petite chérie » ordonna Maitresse Sandra en lui pressentant une cagoule latex noir sans trou pour les yeux, un harnais de tête gag-ball, des gants en latex noirs un corset latex noir et des ballets boots ainsi que de multiples sangles, ainsi qu’un plug gonflable vibreur.
»Oui, Maitresse »répondit Géraldine, tête basse, s’avançant entièrement soumise et conquise par sa Maitresse, elle allait dormir prés d’elle.
Maitresse Sandra lui enserra sa taille avec le corset, puis elle lui enfila la cagoule latex, aveuglant la soumise entièrement, ensuite elle fut assise sur le lit puis Géraldine sentit ses pied positionner dans les ballet-boots totalement inconfortables, le gag-ball fut introduit dans sa bouche. La Maitresse lui enfila le gode en le gonflant faisant gémir doucement la soumise Géraldine qui commençait à aimer cette sensation, puis elle sentit les sangles autour de ses jambes, les immobilisant, puis ses bras, totalement immobilisé sur le lit. »Te voila paré pour la nuit, petite chienne, bonne nuit, le réveil viendra de ton cul « dit Maitresse Sandra, en faisant courir ses ongles sur son corps, s’attardant sur ses seins, caressant son cul, ainsi que le reste de son corps déclenchant le vibreur.
«MMMMMMMPPHHH» couina doucement Géraldine, quelle délicieuse sensation d’extase dans son anus occupé et des caresses de sa Maitresse, cette fois, si douce .Mais sa misérable queue encagée, blessée par les pointes de disciplines la faisait horriblement souffrir , cause d’une minable érection.
Quand sa Maitresse arrêta ses caresses et le vibreur, la soumise Géraldine s’assoupit enfin, partant dans ses rêves de soumise.
'''Géraldine est habillée avec une tenue d’écolière, jupette à carreaux extra courte couvrant a peine sa petite cage enfermant sa queue, un tee-shirt rose, avec l’inscription en paillettes noires : COCK BLOWJOB PRO, gonflé par sa généreuse poitrine siliconée aux tétons annelés, la taille enserrée dans un corset en vinyle noir, petites socquettes roses, chaussées de hauts talons à plates formes noires de 20 cm. Ses cheveux coiffées de deux couettes , dégageant des boucles d’oreilles « BITCH » qui ornaient ses lobes ,ses lèvres maquillées d’un rouge a lèvres rose brillant assorti a celui de ses ongles excessivement longs et recourbés ,un collier en cuir muni d’une courte laisse .Maitresse Sandra est ,elle habillé d’une jupe crayon noire ¾,sur des jambes gainés de bas à couture ,un chemisier blanc ,des talons aiguilles en métal de 14 cm et coiffée d’un chignon banane très strict.
La soumise est à son bureau depuis un moment, suçant délicatement sa sucette de sa langue percée ,elle est en train de répondre à des questions de sa Maitresse, mais elle a beaucoup de mal à écrire, a cause de ses ongles, lui faisant tenir très mal son stylo, elle a fait de nombreuses ratures, elle s’inquiétait de la suite et ce a juste titre.
Maitresse arriva, une badine à la main.
« C’est quoi ce torchon, petite catin !!!! »hurlât-elle, cinglant une des cuisses offertes de la soumise. « Aaaah , je suis désolé, Maitresse, avec mes ongles, je n’arrive pas à écrire »pleurnicha la petite écolière soumise, baissant les yeux
« Tu es vraiment une petite effrontée, je t’ai observée et tu semblais plus occuper à lécher ta sucette, tu devais penser que c’était une bonne queue, hein, petite pute »lui dit la Maitresse en attrapant sa laisse et la toisant d’un regard tyrannique.
«Oui, Maitresse, je suis désolé, pardon »avoua la soumise, en pleurnichant, les yeux craintifs.
« Tu veux sucer, chienne, alors tu vas sucer, catin, LEVE-TOI !!!»ordonna Maitresse Sandra.
La soumise s’exécuta aussitôt,Maitresse Sandra plaça alors un énorme plug « titanmen » de 23 cm sur 11 sur sa chaise.
« Voila qui te sera plus confortable, petite pute, ASSIEDS-TOI !!!! « ordonna la Maitresse
« Pitié, Maitresse, pas celui là »pleurnicha la soumise, Géraldine avait déjà eu affaire à ce plug , et son cul avait été horriblement et douloureusement dilaté, surtout au retrait.
«FERME-LA,ESCLAVE, ET ASSIEDS-TOI !!!! « hurla Maitresse Sandra lui cinglant la cuisse de sa badine
Les larmes aux yeux, la soumise retira son plug, qu’elle portait en permanence et s’empala doucement sur le plug, en gémissant doucement. Mais la Maitresse, la trouvant trop lente, lui appuya sur ses épaules, accélérant l’assise sur le plug, la soumise gémissante, serai les dents, pour finalement finir ses fesses sur la chaise, son cul rempli du monstrueux plug.
Maitresse Sandra attacha les chevilles de la pauvre Géraldine en les remontant, ainsi jambes repliées, l’esclave restait empaler, puis elle attacha les mains de la soumise au dossier de la chaise, et pour finir elle la musela avec un large ring-Gag, ainsi sa bouche restait ouverte.
« Voila maintenant que tu est confortablement installée, je vais commencer ta leçon, petite SISSY SLUT !! « dit la Maitresse en souriant attrapant un gode pas très gros mais très long.
« AAAANN, ANNNN» gémissait Géraldine, les yeux plein de désarroi.
« D’abord une bonne putain suceuse comme toi, doit pouvoir avaler profond « dit la Maitresse renversant la tête de la soumise en arrière, puis elle lui enfourna sans ménagement le gode au fond de la gorge, le retira, puis le renfonça, plusieurs fois.
» NANNNN , NANNNN «couinait la soumise ,presque étouffée a chaque intrusion du gode dans sa bouche , essayant de se dégagée, mais sans succès, des larmes commençaient à couler , Maitresse Sandra souriait, l’air réjouis.
« Tu n’as pas l’air d’apprécier, esclave , mais tu vas devenir une bonne suceuse, crois-moi »dit la Maitresse, en tournant allégrement le gode dans la bouche ouverte de la soumise.
» NANNNN, NANNNN «les gémissements de la soumise redoublèrent, la Maitresse s’arrêta, laissant le gode à la verticale dans la bouche de la soumise.
« Tu reste la tète ainsi, chienne !!!»ordonna la Maitresse, elle s’absenta, puis revint muni d’un gode ceinture bien plus gros que le gode qu’elle avait en bouche, la Maitresse retira le gode puis le ring –gag, mais aussitôt, elle attrapa la tète de la petite écolière suceuse par ses couettes.
« SUCE, petite pute !!! » ordonna Maitresse Sandra en plaçant le gode prés du visage de la misérable Géraldine.
Docilement les lèvres de la soumise s’entrouvrirent et elle avala goulument le gode, la Maitresse appuyait sur la tète de Géraldine, sans ménagement, imposant un rythme très soutenu à la fellation.
« Bien, maintenant, esclave, tu vas continuer ton œuvre toute seule, de ton travail bien fait dépendra la punition de tes écrits, compris »dit Maitresse Sandra, en lâchant la tête de l’esclave.
« Oui, Maitresse »répondit la soumise en s’activant sur le gode, suçant allégrement le sexe en latex, avec ses lèvres et sa langue.
« Bien, très bien, continue, tu es une bonne chienne »dit la Maitresse, souriante, caressant la tête de la soumise.
La fellation dura un bon quart d’heure, et la surprise arriva, Maitresse attrapa 4 capotes pleines de sperme et les déversa dans la bouche de la petite soumise, la forçant à avaler et ainsi que sur le visage, puis elle la musela avec un gag-ball. « Voila tu es une vraie petite chienne suceuse, une bonne salope, mais assez jouez, je vais m’occuper de ta PUNITION »rigolât la Maitresse en reprenant sa badine. Géraldine regardait sa Maitresse, les yeux plein de ses larmes encore fraiches, le visage dégoulinant de sperme, mon dieu, pensait-elle qu’allait donc être sa punition]
« BZZZZZZ » ,son plug gonflable vibra , la sortant de son rêve !!!

100% (2/0)
 
Categories: BDSMFetishShemales
Posted by xavierathebitch
2 years ago    Views: 191
Comments
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
No comments