Ma première soirée en club... fetish

Chapitre 2

"Bon ma petite Vyl, je vois que tu deviens experte on dirait… fais-moi voir ce que tu as entre tes cuisses maintenant… " me lance-t-elle avec son sourire vicieux en coin de bouche. Je décroise donc mes jambes en remontant soigneusement ma jupe brillante sous laquelle Stéphanie à le bonheur de constater que ma queue ne s'est pas ramollie d'un millimètre. Elle caresse mon sexe tendu sous ma petite culotte avant que je me lève pour l'enlever soigneusement. A peine la dentelle retirée, Stéphanie baisse à son tour mon collant faisant surgir ma verge en érection. Elle la masse doucement puis la prend fermement. Je sens ses ongles vernis glisser sur la peau fine et lisse de mon sexe dur, et cela me tend encore plus. Puis elle commence à me sucer avec souplesse et dextérité, elle tartine mon gland de sa langue mouillée… pendant de longues minutes ou je prends autant de plaisir à lui caresser la tête qu'à me peloter et faire glisser mes mains le long de ma tenue de latex. Elle me pompe maintenant goulument à travers de petits gémissements de plaisir. Je sens ma queue toute entière dans sa bouche qui ne demande qu'a venir… Puis, elle arrête soudainement de me sucer en me disant qu'il faut qu'on prenne notre temps, car à se rythme la, nous ne sortirons jamais, mais finirons plutôt l'une dans l'autre comme deux chiennes (que nous savons être)… Elle se lève alors tout en tenant ma verge, et m'embrasse délicatement. Puis se rassied sur le canapé en se rabibochant.

Sur ce, debout et la queue à l'air, je reprends ma coupe de Champagne et m'envoie la fin du verre d'une traite. Puis comme ma Maîtresse, et tant bien que mal, je renfile mes collants et ma petite culotte. Rhabillée et un peu plus calme, je profite de la grande baie vitrée pour observer la ville dans nuit, sous une pluie fine qui diffuse sa lumière chaude et étincelante, comme la soirée que je suis en train de passer. Nous papotons encore un instant en finissant la bouteille. Après quelques conseil avisés concernant la soirée à venir, Stéphanie me propose d'y aller. A ce moment je commence à sentir la pression monter, mais je sais que je suis entre de bonnes mains et que tout ira pour le mieux. Et surtout, j'ai très envie de sortir, de découvrir cet univers magique tant convoité qui m'excite et me terrorise à la fois.

Alors, nous nous dirigeons toutes les deux à la salle de bain pour faire quelques retouches à notre maquillage et vérifier que nous sommes toutes belles. Rouge à lèvre, paupières, volute de parfum, coup de peigne… Parfaites! Ensuite, je noue autour de mon cou un foulard en soie rouge sang que Stéphanie vient de me tendre, puis j'att**** mon trench coat beige acheté pour l'occasion. Je l'enfile devant le grand miroir du salon. Sa coupe s'arrête juste en dessus de mes genoux, pour ne laisser apparaître que la partie inférieure de mes jambes fines perchées sur mes talons vernis. Je le ferme soigneusement et noue sa ceinture fermement autour de la taille. Je prends ensuite mon petit sac à main Chanel que j'ai chiné il y a quelques temps et que j'attendais justement de pouvoir porter lors d'une occasion vraiment spéciale… Je suis enfin prête. Je m'observe sous tous les angles dans le reflet du miroir comme pour vérifier que c'est bien moi, cette belle plante sexy et provocante, cette petite salope demandant qu'à donner du plaisir et en recevoir… Stéphanie à aussi enfilé son manteau noir et se tient prête à coté de moi, on se regarde un instant encore puis elle dit d'une voix rassurante: "Tu vas voir, on va bien s'amuser. Sois naturelle et laisse toi aller. Tu n'auras qu'à me dire lorsque tu veux partir… ok?!". J'acquiesce en constatent qu'elle me connait bien, même si je m'attendais à entendre cela. "Alors on y va ma Chérie…" finit-elle.

Il est 22h00 environ lorsque nous quittons son appartement. Nous nous engageons dans le couloir marbré puis nous nous enfilons dans l'ascenseur qui nous descend directement dans le parking (ou elle et moi espérons ne pas croiser qui quelqu'un!). Les portes s'ouvrent sur le grand souterrain de béton parsemé de véhicules… Apparemment personne en vue. On s'avance dans la lumière froide du parking. Le bruit de nos talons résonne comme le rythme d'une musique et m'envahi d'un plaisir presque extasiant. Qu'est-ce que j'aime cette sensation… Nous arrivons donc devant sa voiture, une belle berline allemande noir aux sièges en cuire, très excitant à mon goût. Je monte dans le véhicule, m'assieds confortablement et souffle un bon cou, comme pour me dire que jusqu'ici tout va bien. Nous sommes enfin toutes les deux dans la voiture. Le moteur démarre, nous partons.

Je suis pour la première fois en train d'aller quelque part, mais transformée en quelqu'un d'autre… C'est très étrange et excitant en même temps, mais je sais que ce n'est que le début. La route défile devant nous tandis que je prends un malin plaisir à m'observer dans le rétro ou le miroir passager. De temps en temps je regarde ma Maîtresse qui conduit en me disant que je dois être quand même folle de me lancer dans ce type d'aventure… Et pourquoi pas!?!
100% (1/0)
 
Posted by vynyly
2 years ago    Views: 252
Comments (1)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
bi49
retired
2 years ago
c bien mais trop court tu coupe trop vite j'epere que la suite sera plus longue svp