Petite reine

Je suis pas adepte du BDSM, c'est juste que je sors depuis quelques semaines avec la fille du patron.

Cette petite pute aimait se balader dans le garage quand son père était pas là pour bien nous exciter. Les gars et moi, on se poussaient du coude quand elle débarquait avec ses allures de Reine, nous regardant du coin de l'oeil en léchant une sucette...

Faut dire qu'elle était sacrement foutue. Plutôt petite, les cheveux noirs, elle se promenait en cambrant bien son cul dans sa petite jupe. Un putain de décolleté qui montrait bien qu'elle n'avait rien en-dessous.

Un soir où je bossais sur un moteur allongé sous la bagnole, elle se campa devant moi.
- T'es encore là toi ? Y'a plus personne !
- Ah ba merde.... j'avais pas remarqué...
Il fallait que je finisse cette répa ce soir. PUTAIN de caisse d'un PUTAIN de pote à mon patron !
C'est la voiture de Tonton Jean-louis ? t'as intérêt de la faire aux petits oignons !
- Ouaip.. Ouaip...
- Comment ? me dit-elle en posant un pied sur mes couilles...
- OH LA !!! Je me dégageais rapidement pour faire face à elle. T'arrête ça !
- Et si j'ai pas envie.. Me dit-elle en se balançant, sa sucette au fond de la bouche...
Si t'as pas envie ????.....
Lui retournant un bras dans le dos, je la poussais vers le bureau de son père. La projetant , je lui crachais à la gueule. « fais pas chier p'tite reine!!! »
Petite Reine ? gloussa-t'elle en se penchant pour bien me montrer ses seins. C'est comme ça que vous m'appeler ?
C'est vrai qu'elle savait faire bander un mec mais j'en avais marre de ses manières... Refermant la porte, je m'avance vers elle. « On t'appelle petite pute aussi... Agenouilles toi ! »
- Hein ???
je la forçais à se mettre à genoux devant moi. dégrafant ma ceinture, je lui ligota les mains avec. « Tu la fermes aussi.. »
- Ok... Elle haletait...
- OK QUI ?
- Je sais pas ... euh... euh... Bouffeur de Bite ?
Je la gifle... Je tourne comme un lion en cage. « Bouffeur de bite ?...Moi ?... Ah bon ? T'es sûre ? »
J'arrache son petit chemisier. Cette salope avait les tétons bien raides !
Je me fous en slip. Lui pinçant le nez, je l'oblige a ouvrir sa petite gueule pour bien lui enfoncer mon chibre. Sa petite langue sortie, je m'amuse à bien me faire ramoner...
- C'est qui le Bouffeur de bite ????
- .... Ah !....AAH ! C'est toi connard !
- Putain t'es pas croyable toi !!!
Agrippant ses cheveux, j'écrase son p'tit visage sur mes couilles en lui défonçant la bouche. Je sentais sa salive coulée sur moi.
Dès qu'elle commença à suffoquer je m'arrêtais. J'avais pas envie de jouir tout de suite. Son petit corps de chienne tremblait. Prenant un sac, je lui mis la tête dedans et parti me savonner les mains.

J'allais où comme ça ? je pensais à son petit cul planté sur ses talons. Ses seins étaient tendus, les bras serrés par ma ceinture. Sa petite gueule d 'amour me défiait mais je sentais qu'elle perdait pied. Je m'étonnais un peu de sa passivité. Elle aurait pu hurler, me mordre le gland... Se pourrait-il qu'elle aime ça ? La bite bien dure, je retournais la voir.

Cette coquine rampait pour se dégager le sac sur le coin d'une table. Doucement, je saisi mon couteau pour qu'elle respire. Dégageant son nez et ses lèvres, je gardais ses yeux bandés.
Je promenais mon gland autour de sa petite bouche qui s'ouvrait pour bien respirer fort.
- Chuuut ! Ca va mieux ?
- Oui... Oui...
- bien.. bien.. Mets toi à l'aise.
Je l'attachais maintenant au pied de la table . Relevant sa jupe, je dégrafais son string de mon couteau en obligeant son corps à se cambrer. La bouche ouverte et les yeux dans le noir, on aurait cru qu'elle attendait la fessée.
- Alors... Oui qui ? chuchotais-je
- ... Je sais pas...
Je tordais un sein et claquais avec f***e son vagin.
- C'est pas une réponse ça ! Recommence !
- AAH ! ... Euh.. Monsieur ?
- Aaaah pas mal ça ! J'aime bien !
je lui caressai le clito pour la féliciter.
- Comment on va t'appeler toi ? t'as une idée ? Et répond pas je sais pas !
Je lui tirais les poils de sa chatte en attendant..
- ... Salope ? Murmura-t'elle.
- Hein ? J'entends pas ! je tirais de plus en plus
- Ta petite salope ?
J'enfilais deux doigts a sec dans son anus. Raclant ses parois de mes ongles je gueulais ! TU ME VOUVOIE SALOPE !!!!
- Raah !! OK OK ! VOTRE Salope !
- Bien ! Très très bien... Voilà... Calme. Je m'essuyais les doigts dans ses cheveux en lui caressant.
Ecartes un peu plus les cuisses que je vois bien ton cul et ne bouge plus.. Monsieur doit réfléchir à ce qu'il va faire avec toi... Tu as soif ?
- Oui... Monsieur...
Attrapant un bol qui traînait sur le bureau, je le remplissais dans la cuvette des chiottes et le posais devant elle en pressant sa tête dedans. "Lapes bien ! N'en fous pas partout, c'est le bureau de ton père quand même..."

Fumant une cigarette, je réfléchissais à la suite. Je vous l'ai dis, les trucs sado-maso c'est pas ma tasse mais ça faisait des mois que cette petite gonzesse nous narguait avec ses grands airs et son physique de bonnasse... A la voir donner des petits coups de langue pour boire, j'étais bien décidé à m'amuser. Mes yeux se baladaient dans la pièce en quête d'inspiration. Je remarquai un gros tournevis à manche de bois. Le saisissant, j'admirai la qualité en professionnel. Le manche bien lourd et rainuré pour une bonne prise en main... Pensif, je revenais vers elle.
- Alors... t'aime bien quoi toi ?
- .... Euh... Je sais p.. Si ! Que vous me baisez !
- JE T'AI JAMAIS BAISE ! criais-je en la fessant violemment de mon tournevis !

Cet outil me plaisait de plus en plus. Doutant de sa propreté, je fouillais dans mes poches pour lui enfiler un préservatif. Langoureusement, je lui caresse la chatte avec. ça semblait lui plaire. Je l'entendais respirer à fond, elle se pressait sur ce manche en commençant à bien le mouiller.. Je lui glissais alors dans le cul bien profond
- voilà ! Toute option ! On dirait une antenne bieeen droite ! rigolais-je !
- Aaaah !
- T'aime ça ?
- ... OUI...
Le tournant entre mes doigts pour bien qu'elle sente les rainures, je lui faisais faire des vas et viens dans son cul bien dilaté.
- t'as envie de te toucher tellement t'aime bien ?
- Oui... OUI !
Je lui détachais une main. « Ba vas-y... »

Elle se frottait le clito nerveusement tandis que je jouais de ce tournevis. Sa petite tête rejetée en arrière, j'avais vachement envie de cracher dans sa petite bouche. Mais ! pas maintenant...
- Bon t'arrêtes !
Elle se figea, le corps tremblant. Fouillant de nouveau dans la pièce, je tombais sur une bonne lime à l'ancienne. Même type de manche... Lime pour une petite chatte ? ça semblait correspondre non ? Lui enfilant un autre préservatif, j'empoignais ses cheveux pour lui chuchoter à l'oreille.
- Elle a faim ta chatte hein ?
- Oui... Oui... Monsieur...
- Bien... T'apprends vite. T'as envie de bouger ? T'en as marre de ce sac ?
- .... S'il vous plaît oui....
- Faut faire des efforts pour ça... Je lui enfonçais donc en plus ce manche dans le vagin. Lui arrachant le sac, je la détachais. « Bouge ! mais reste à genoux et gardes Mes outils surtout.... »

Putain c'était trop bon ! je la voyais crapahuter avec ces barres bien dressées. Complètement à poil, je me branlais.. elle se ramena vers moi et commença à me sucer...
Je lui enfonçais direct mes pouces dans la bouche.
- Tu fais quoi là ?
- Hein ? heu... ba j'ai envie...
- JE ME FOUS DE TON ENVIE ! Hurlais-je ! Suces mes doigts d'abord....
Ses yeux fixés sur moi, elle suça donc mes pouces comme si c'était les bites de sa vie...
- T'as envie de jouir ?
- ... Oui....
- Ah bon ? Tu veux ma bite ?
- OUI !!!!.... Monsieur...
- Mais comment je vais faire ? T'es déjà remplie non ?
- Tu... Vous les retirez !
Je la giflais. « COMMENT ? TU RESPECTES PAS LES OUTILS DE TON PERE ???? »
- AH !... OUI !... NON ! Vous n 'en retirez qu'un seul....
- Oui.... C'est bien ça... Tu veux garder lequel ? C'est ton soir ! Tu décides !
- ... Dans la chatte... Je garde celui-là...
- Ok...Mais on change d'endroit.

C'est cool un garage pour ça ! ça manque pas de possibilités. Cherchant des chaînes, Je lui mettais des gants de manut. pour pas l'abîmer.. Rapidement et à l'aide d'une poulie, la voilà attachée et suspendue. Je veillais à ce que ses pieds touchent le sol en m'amusant à lui enfoncer la lime comme un amant amoureux.
- Ca va t'es bien ?
- .... AH... oui... mais...
- quoi ?
- J'ai envie de pisser.. murmura-t 'elle.
- ... ba ...bien sûr.
Je lui retirais la lime et écartant bien ses cuisses, j'attendais.... « Vas-y ! Soulages toi ! »
Elle se pissa dessus en me regardant. Dès qu'elle eu fini, j'arrachais de l'essuie-tout pour bien la nettoyer.
- Voilà... C'est mieux non ?
- .... Oui....
Je lui léchais d'abord un téton en lui frottant le clito. « T'as toujours envie de ma bite ? » Elle cambrait bien son bassin pour que je la prenne...
- Oui ! Enculez moi !
- ça viendra mais pas ce soir...
- Hein ????
- Chuuut... Ne bouges plus... Tendrement, je lui remis le sac sur la tête.

M'éloignant, j'appelais vite fait deux de mes collègues. Répétant mon message pour la même réponse... « Tu veux te faire la fille du patron ? Tu ramènes ta bite maintenant et tu poses pas de questions. »
- Hein?
- Hein?
- OK... j'arrive.
- Ba putain... je suis de la partie !

Gégé et Robert... Deux bons quadragénaires aux bides pleins de bière, se branlaient devant ce joli petit corps offert.
Lui embrassant le cul, je faisais mon camelot.
- - Alooors, nous avons ce soir un jeune cul de..? t'as quel âge au fait ?
19 ans.. Murmura-t'elle....
- 19 ans messieurs ! Elle ne peut pas vous voir et elle a faim.... On va pas la laisser comme ça non ?
Titillant sa chatte qui recommençait à mouiller, je leurs fis sentir mes doigts. « c'est pas du nectar ça ? »
Ils se jetèrent dessus. Fermant leur gueules pour pas qu'elle les reconnaisse, ils la défoncèrent... Ces deux grosses bites de prolos la prenaient comme une chienne. Elle râlait de plaisir ou de douleur aux coups de butoir de ces mecs.
J'aimais regarder la peau de son anus bien dilatée par mon pote tandis que l'autre lui bouffait les seins en lui besognant la chatte...
Je la détachais pour son confort. Mes potes suivirent le mouvement et continuaient à la travailler ensemble..
Sa petite bouche ouverte semblait attendre une nouvelle bite.. Je la lui mettais avec un certain amour...
- Maintenant tu peux me sucer.  Tu prends la pilule au fait ?
- .... AH....AH.... NON !
pas dans la chatte ! criais-je !

On la ravageait. Je crois qu'il n'y avait pas le moindre bout de sa peau qui n'était pas malaxé par nos mains.. Petite Reine de notre plaisir...
La remettant à genoux comme un jouet, on lui juta à la gueule... enfin sauf Robert, qui lui y avait déjà inondé le cul...
Dégagés maintenant ! dis-je en la prenant dans mes bras.

Une fois mes potes partis, je lui retirais le sac. La tenant avec douceur, je lui caressais les cheveux encore..
- ça va ?
- ... Oui... Merci... dit-elle en reprenant son souffle
- Merci de quoi ?
- De ça...
- De rien..

Je la berçais dans mes bras. Son cul relâchait encore un peu de sperme. J'embrassais sa bouche irritée de ma bite... On va dormir maintenant ok ? On verra demain..
- ok oui...

FIN.
81% (7/2)
 
Categories: BDSMFirst Time
Posted by vival3
1 year ago    Views: 1,242
Comments (6)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
1 year ago
super bandante ton histoire
1 year ago
Sympa !
1 year ago
hummm

excitant !!
1 year ago
Pas mal du tout, très excitant
1 year ago
J'ai adorer !
1 year ago
Quelle magnifique initiation fort bien retranscrite.
Y a t il d'autres épisodes à cette relation ?