le fantasme de baiser une jeunette 1ème par

Elle venait d'emménager avec ses parents dans mon immeuble.
Je ne lui donnais pas plus de 19 ans.
Petite, les cheveux noirs, j'aimais matter son joli petit corps. Des cuisses fermes, un joli petit cul bien bombé, le ventre plat avec des seins qui, pour son âge, me semblaient déjà bien remplis !

J'avais déjà remarqué ses lèvres pulpeuses, ses grands yeux marrons, ses joues rondes.
je ne la connaissais pas mais sa bouche me faisait bander. je l'imaginais me sucer comme un bonbon, qu'elle m'avale jusqu'à la dernière goutte !

Bref, le fantasme d'un mec de 40 sur une petite jeune croisée dans l'ascenseur.
Elle ne me regardait même pas. Ses adorables yeux plongés sur son tél, ses petits doigts écrivant plus vite que l'éclair des sms a des copines aussi baisables qu'elle m'amusais-je à penser. « Bonjour/bonsoir » Un peu de sourires timides de sa part et nada.


Un soir où je la croisais de nouveau, j'ai cru gicler tellement elle était bonne.
Elle ne portait qu'un petit marcel blanc sans soutien-gorge, un mini short en jean, des petites socquettes sur ses adorables petites baskets.
Sa peau ferme, matte. Je voyais ses tétons pointés. J'étais captivé par le duvet noir de ses bras, ses genoux, sa nuque que ses cheveux remontés en chignon m'offraient, ce cul que je n'osais pas regarder... Elle respirait le sexe ! Je sentais le mien se gonfler de fantasmes.

Elle était nerveuse, les yeux perdus, elle regardait son tél sans rien faire. J'avais l'impression qu'elle avait peur alors je lui parla.

MOI :ça va ?
ELLE : OUI ! NON !... MERDE ! Heu désolé...
MOI : pas grave mais franchement, ça va pas
ELLE : c'est pas ça mais mon copain m'a lâché, il m'a foutu dehors ce con !
MOI : jolie comme vous êtes, oui, c'est un con !

Elle me regarda comme un pauvre naze...

ELLE : ouais bon... Laissez tombé....
MOI : bon...ba bonne soirée quand même alors...
ELLE : non.. Heu... Désolé... C'est pas ça. C'est juste que me parents me croient chez une amie cette nuit. Je peux pas rentrer habillée comme ça. Ils vont me tuer !
MOI :.... c'est votre premier amoureux ?
ELLE : ... oui... quel CON !
MOI : j'ai une chambre d'ami. Venez chez moi ce soir... Pour dormir...

Elle me dévisagea sans doute pour la première fois. Je n'osais plus bouger et je souriais (j'espère pas comme un crevard !)

ELLE : ... Heu.. Vraiment ? Je ne sais pas... Une chambre d'amis ?
MOI : Avec un vrai lit et même une serviette pour demain. Pour tes vêtements, à toi de trouver un truc !
ça l'a fait rire.

ELLE : OK ! On se tutoie ?
MOI : oh oui ! on se tutoie. Je m'appelle Fabien et toi ?
ELLE : Virginie :)

Je n'en croyais pas mes yeux. J'avais mon fantasme là, dans mon salon. Assis dans le canapé je ne me lassais pas d'admirer son corps qui explorait mon appart.
Les mains dans le dos, ce dos bien cambré sur ses fesses, les jambes un peu fortes mais douces et surtout jeunes. Les seins pointés en avant, je la regardais sourire.

MOI : tu veux boire quelque chose ?
ELLE : tu vas essayer de me soûler ? je connais les mecs
MOI : ça c'est à toi de voir ! J'ai de tout. ça va du coca au whisky. On peut même faire les deux ensemble !
ELLE : ça va... je suis plus une gamine....
MOI :... je vois ça...
ELLE : WHISKY PUR ALORS !!!!!

Plusieurs verres passèrent. C'était agréable. Je regardais ses mains bouger. la ligne de ses seins. Ses lèvres, ses jambes croisées pudiquement.
Sans même le savoir je pense, elle jouait avec la bretelle de son marcel, me laissant voir son adorable épaule nue. Elle me parla de son premier mec décevant, qu'une fille de l'école lui courrait après pour la draguer. Elle trouvait ça excitant mais non, elle voulait un vrai homme !

ELLE : Pourquoi les hommes sont nuls ?
MOI : comment ça ?
ELLE : ils ne pensent qu'a leurs bites ! Rien a foutre des autres ! Toi, t'es différend...
MOI : je suis pas différend. Je pense avec ma bite mais je le fais avec respect :)

Elle se pencha vers moi.
Je ne voyais plus que ses lèvres entre-ouvertes. Elle m'embrassa si fort que je senti ses dents contres les miennes. Sa langue me cherchait. Son corps se cambrait, m'offrait ses seins.

Ses mains plongent sous mon tee-shirt. Elles caressent mes poils, tâtent mon ventre. Elle m'empoigne les cheveux et amène mon visage sur ses seins.

Je l'arrête. Sans rien dire, je la met debout devant moi. Je commence par lui retirer son petit chort. Je veux voir sa chatte.
Elle sait déjà s'épiler cette coquine ! Je goûte a ce fruit jeune avec volupté. Ma langue cherche son clito. Plonge dans son vagin bien chaud . Mes mains écartes ses fesses. Mon doigt s'appuie juste sur son anus pour le moment...
Elle mouille ! je bande à m'en faire mal.

Je me met à poil. Elle garde son marcel. Elle regarde ma bite sans la toucher. Elle me caresse comme une gosse qui ne sait plus quoi faire.

ELLE : t'as pleins de poils !
MOI : j'ai 40 ans ! miss... ça te dégoûte ?
ELLE : non.... en fait... non.

Elle avale ma bite. Elle commence un peu trop avec les dents. Je la guide doucement. Elle comprend et joue avec sa langue et m'aspire. Je guide ses mains sur mes couilles et mon cul. Mon bassin se cambre, je pousse ma bite, la tapant contre son palais. Elle s'étouffe un peu
Par provocation, elle me met un doigt !
J'adore ça ! je pousse sur sa main pour bien me l'enfoncer.

ça l'a fait rire !
ELLE : Ah bon ? les hommes aiment bien l'avoir dans le cul ?
MOI : Bien sûr, on appelle ça la prostate. C'est jouissif chez nous. Continus a fouiller ma belle !

elle se retourna. Vira son marcel et me présenta son cul

ELLE : ba et moi alors ?
MOI : Il mérite un peu de douceur. Il est encore délicat :)

J'avais un pot de beurre de karité. J'en tartinais son cul et elle ma bite comme un massage. On s'embrassait pendant, ses seins contre les miens.

Je la retourne. Je l'encule. Ma bite glisse toute seule. Elle a la bouche grande ouverte. Je redresse son corps contre le mien .
Tout en l'enculant, je caresse ses seins d'une main, mes doigts de l'autre fouillent sa chatte et se plongent. Bientôt, ils sentent ma bite qui la pilonne. La paroi est mince à cet endroit non ? ;) je continue comme ça...


ELLE : oh oui ! oh oui ! c'est bon ! c'est bon !

Moi : Je me tais. je ne veux pas partir trop vite alors je me calme avec ma bite. Je l'embrasse, je l'encule et je la doigte. Doucement. elle se met à quatre pattes.
J'admire la ligne son dos, ses fesses claquant sur mes cuisses. J'en profite pour lui mettre quelques petites fessées. A voir son cul tremblé, je pense qu'elle aime ça. Se retournant, elle me regarde les yeux mis-clos. Sa petite bouche ouverte, tellement elle respire vite.

Chose rare ! Elle joui avant moi.
Elle se retire. Je vois son anus dilaté et rouge. Jambes ouvertes, elle se retourne. Son regard me transperce de ses yeux marrons. Prenant ma bite dans sa main elle me dit :

ELLE : Tu veux éjac sur mon visage ?
MOI :.... OUI !
ELLE : me branlant sans oser me sucer vu que j'avais ramoner son cul, elle accueille mon foutre sur son sourire. Ma bite à quelques millimètres de ses lèvres, je m'abandonne.

Serrés dans les bras de l'autre elle me dit : Bien vu pour la serviette, vieux pervers ! Tu sais... La copine qui me cherche au lycée..; Je crois qu'elle est bi... ça te dis ? Moi, toi et.... pourquoi pas ? :)


100% (7/0)
 
Categories: AnalTaboo
Posted by vival3
1 year ago    Views: 480
Comments (2)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
brugalinho
retired
1 year ago
oh que j'aime ce genre d'atmosphere!
1 year ago
terriblement chaud,je bande près a juter ,j'adore