Rencontre avec un couple soumis P2

Partie II

Audrey s’appliquait à lécher ma queue et mes couilles. Ma femme empalée sur la queue de Stan gémissait de plus belle, cuisse écartées elle fouillait sa grosse chatte bien ouverte. Elle coulais comme une dingue la mouille luisait sur ses cuisses, coulant entre ses fesses. De longues traînées laiteuses sourdaient des chairs roses de son sexe palpitant. Ma femme est très excitante malgré ses kilos en trop, c’est une belle salope une grosse salope qui ne refuse pas grand chose. Là son petit trou était dilaté autour du chibre imposant de Stan.. une queue de 25 cm très épaisse que j’avais envie de sentir moi aussi dans mon cul.

Reportant mon attention sur Audrey je lui demandais de s’écarter les genoux et de se branler. Elle s’installa et commença à caresser sa chatte toute aussi trempée que celle de ma femme. La gamine mettait du cœur à se donner des frissons et elle s’en donnait. Je l’obseravais un peu en la caressant. Son dos et ses fesses étaient marqués, de longues traces boursouflées marquaient chaque impact de ma ceinture. Elle geignais quand je les touchais preuve que la douleur était bien présente. Elle me regardait toujours dans les yeux avec ce regard que je n’ai jamais trouvé ailleurs que chez les filles maso. Un regard de biche aux abois, d’a****l traqué, un regard puissant qui inspire la pitié mais qui en même temps vous donne envie de frapper la fille, de la cogner, la détruire presque. Et vous savez que c’est son plus profond désir. Je trouvais en Audrey ce regard avec une f***e magnétique incroyable. Ses yeux me criaient cogne.. saoule moi de coups.. fait moi hurler. Ne pensez pas que j’ai une seule fois frapper ou torturé une femme qui ne le désirait pas je n’y trouverais aucun intérêt. Mais j’avoue que quand ce désir est partagé c’est une sensation a nulle autre pareille.

Audrey est agitée de spasmes quand sa masturbation se fait plus précise touchant son clitoris. Elle regarde la ceinture que je prépare.. Sa respiration est courte saccadée, ses petits seins se soulèvent en rythme. J’ai envie de la faire hurler et quoi de mieux que de viser maintenant les petits seins que je trouve si sexy. Elle a compris.. et bombe le torse m’offrant une cible plus facile. J’arme le coup.. elle se branle plus fort. Je frappe la ceinture s’abat sur la petite poitrine, sa bouche s’ouvre sur un cri muet au départ qui se transforme en un rugissement de douleur. J’ai frappé d’emblée vraiment fort..

- Ahrrrrrggggggg !!!!!! hurle t’elle

Elle accuse le coup et se plie en deux les bras croisés sur les seins meurtris.. Son souffle plus court que jamais.. Quand elle relève la tête des larmes noient ses yeux et ruissellent sur ses joues. Pourtant elle se remet en position me montrant la longue balafre rouge qui naît j’ai touché juste au dessus des tétons.
Mon sexe se contracte je sens mes couilles qui remontent alors que monte dans ma tige une grosse goutte de liqueur.
Annie soupire se faisant démonter le cul par la grosse queue de Stan. Elle regarde ainsi que son amant le supplice d’Audrey.

Je sens que naît entre nous quelque chose qui durera.. et dure encore. Si je veux être honnête Audrey est un peu plus qu’une complice de débauche encore aujourd’hui.. je sais que des sentiments nous lient. Je suis à l’époque tombé quelque peu amoureux de cette gamine.. bien plus jeune que moi..Et ce lien est toujours là. Il y eu même des remous important dans nos couples que nous avons surmonté en acceptant le fait qu’elle et moi étions plus qu’amis.. et complice.

Audrey pleure et renifle, mon bras se léve a nouveau, je la vois qui tremble redoutant le coup. Un instant je me pose la question arrêter ? Continuer ? Voyant qu’elle se masturbe de plus en plus frénétiquement, je frappes fort.. le coup claque sur sa poitrine. Elle pousse un cri rauque et se casse en deux.. secouée de sanglots.. La voir ainsi le nez sur la moquette son dos zébré de marques, entendre ses gémissements m’excite vraiment à mort. Ma queue tressaute, mon gland suinte un long fil de mouille grasse

- Et elle aime çà !! dit ma femme.. regarde elle continue a se branler..
En effet complètement pliée en deux sur le sol, les doigts d’Audrey continuent à plonger dans son sexe plein de jus mousseux. Elle est agitée maintenant d’un tremblement continu.. La sueur fait luire sa peau. Encore une fois mes couilles se contractent.. je mouille de plus en plus..

- Ho.. mon chéri tu va finir par tout lâcher... dit Annie Et toi ne jouis pas encore ajoute t-elle a l’attention de Stan en lui écrasant les couilles dans ses mains.

En effet je suis vraiment a cran, et il suffit d’un souffle pour que je jouisse.. Je suis vraiment excité à mort.. et chaque regard sur Audrey fait monter la tension d’un cran. Elle se remet lentement en place tout en se masturbant de plus en plus frénétiquement. La mouille qui emplit son sexe coule sur ses doigts qui sont trempés de même que sa main. Les seins de la gamine sont marqués gonflée et rouge la nouvelle tracé croise l’autre Mais cette fois j’ai tapé si fort que les bords de la marque sont piquetés de fines gouttelettes de sang. La peau fragile de sa poitrine à cédé par endroit. Je passe ma main sur les marques qui sont bouillantes tirant un long gémissement à Audrey qui pleure en reniflant.. J’approche mon visage d’elle pose un baiser sur ses lèvres qui sont agitées d’un tremblement qu’elle n’arrive pas a contrôler. Je suis partagé entre une infinie tendresse pour cette gamine que je désire maintenant avec f***e et le désir de la punir encore.. de la frapper..

- Tu en veux encore ma petite pute ? Demandais-je doucement

Elle me regarde, ses yeux verts au pupilles dilatées brillent d’un feu intense. Sa bouche tremblante est humide, sa langue parcours les lèvres charnues..les humidifiant plus encore. Son souffle est court.. et elle ne cesse de se branler se tirant de long frissons.

- Ouiii encore réussit elle a me dire... tout en redressant le buste qu’elle offre à mes coups.
- Tu va en prendre encore.. ma chérie.. et fort.. très fort...

Audrey à un long frisson et hoche la tête en prenant une grande inspiration. Je léve a nouveau le bras et perversement je vise les longs tétons de la belle. Ils sont si beaux.. gros et longs autant qu’elle a de petits seins. Tendus à l’extrême par l’excitation il sont une cible si tentante. Le claquement du cuir résonne dans la piéce comme le hurlement qui suit.. Audrey se cambre avant de s’effondrer sur le sol roulant sur le côté les mains plaquées sur ses seins.. Elle convulse en se roulant par terre.. son ventre se creuse, elle lance son bassin dans tous les sens.. son pubis est agité de tremblements.. la chair de son sexe palpite.. en fait Audrey est en plein orgasme.. son con s’ouvre se ferme spasmodiquement.. je ne pensais pas voir çà.. Elle jouis sous le coup de la douleur.. Mon excitation est telle que je jouis a mon tour.. sensation unique.. ma queue tendue se met à cracher mon sperme sur elle je m’approche pour l’asperger sans même tenir ma queue.. je laisse les spasmes me terrasser.. au point que je finis a genoux répandant ma semence que la poitrine et le ventre meurtri de ma petite esclave recevait en frissonnant. Mon orgasme était vraiment violent et un soulagement j’étais tellement congestionné que mon sexe était douloureux. Audrey était ravagée par la douleur et par son orgasme.. qui se prolongeait.. Le sperme dont je l’avais inondé avait eu l’effet d’un acide elle avait réagis violemment à cette ondée.. Ses nerfs a vifs avait fait le reste..

Ma femme et Stan observaient la scène.. avec une excitation évidente. Annie coulais de plus belle la chatte pleine d’une quantité de mouille crémeuse.. son anus dilaté recevait les coups de queue de Stan. Ils étaient au bord de l’orgasme tous les deux. Prestement Annie obligea Stan a se retirer et prenant sa queue dans sa bouche elle le fit jouir dans le fond de sa gorge.. tout en se faisant jouir en branlant son gros clito. Ma femme est une bonne salope que j’adore.. et dans ces moments la voir jouir et me regarder la bouche pleine du sperme de ce jeune gars m’excitait.. terriblement.

Audrey est gémissante la peau rougie par les coups.. elle a le sexe ruisselant. Elle m’attire comme un aimant. Je bande encore malgré mon éjaculation récente. Elle est sur la moquette, lovée en position fœtale. Je m’agenouille prés d’elle. A ma grande surprise Audrey se jette a mon cou.. elle me couvre de baisers.. se serre contre moi. En me murmurant des mots doux.

Ma femme est amusée par ce qui se passe.. amusée mais je le saurais après inquiété. Car je n’agis pas avec Audrey comme je le fais habituellement quand nous partageons ce genre de moments avec des amis.

Doucement je soulève la gamine et la pose délicatement sur le canapé.. Elle ouvre les cuisses largement et m’attire vers elle.

- Prend moi .. vite.. s’il te plait.. fort..

Je ne me fais pas prier.. ma queue tendue la pénètre.. c’est doux, soyeux.. brûlant.. Je la prend d’un coup.. plongeant mon sexe au fond de son antre d’amour. Elle est si mouillée que je glisse avec facilité. Alors que le pose mes mains sur sa poitrine elle grimace et pousse un petit cri de douleur. Aussitôt j’enlève mes mains.. qu’elle att**** en les plaquant sur ses seins rougis et meurtris.

- Oh si fais moi mal.. encore c’est trop bon avec toi.

Quel compliment, je suis en train de tomber un peu amoureux.. je le sais.. cette nana m’attire vraiment trop. Annie nous rejoins.. Elle aussi est attirée par Audrey.. Et alors que je suis en train de la prendre elle vient.. la caresser.. puis elle échange un baiser avec la petite chienne.. Audrey réceptive, car sa main s’égare entre les cuisses de ma femme qu’elle commence a pénétrer avec ses doigts.. Annie adore se sentir ainsi fouillée.. et engage.. Audrey a aller plus loin.. si bien qu’en quelques minutes.. Audrey enfonce sa main entière dans la chatte gorgée de sève de ma femme.
Je bourrine ma charmante petite salope. La baisant avec f***e.. je regrette de ne pas avoir une queue énorme.. pour la défoncer.. Mais pour l’instant je quitte sa chatte.. pour lui prendre le cul.. Ma queue s’enfonce dans la porte légèrement plus serrée.. mais guère .. Audrey à l’air d’aimer se faire enculer.

Stan est un peu abandonné et esseulé.. il bande lui aussi et se branle en nous mattant. Ma femme qui a toujours de bonnes idées lui fait signe de venir.. Et me regardant .. elle lui dit

- Stan viens donc enculer mon homme il va apprécier..
- Oui viens.. me prendre le cul.. ta queue me fais envie.. viens je vais te sucer

Il s’approche et la queue a la main me la plante dans la bouche.. Audrey regarde celui qui vient de la dominer du moins la cogner car ce n’est que plus tard que nous aurons des soirées ou elle sera ma soumise. Elle me mate en train de suçer avidement la queue de son mec. Elle semble apprécier. Tout comme elle aime défoncer la chatte de ma femme avec sa petite main.

Putain c'est bon.. continue chérie s'écrie Annie se branlant frénétiquement et se laissant exploser le con
Vas y salope prend sa main!! dis-je.. puis a Stan.. toi viens.. allez defonce moi le cul..

Je donne des coups de reins a Audrey qui mouille tellement que j'ai la queue engluée dans sa liqueur, mes couilles ruissellent. Je me demande un instant si elle ne c'est pas lâchée.. En fait elle était en train de jouir.. cette gamine avait une capacité impressionnante a jouir.. ses orgasmes se succédaient je sentais les pulsations de son sexe qui parfois se relachait parfois me serrait avec f***e.
Stan avait posé son gland contre mon anus.. Je cessais de remuer le temps qu'il m'enfile. Il poussait doucement.. lentement avec douceur. J'avais trop envie de le sentir pour de bon..

Bordel.. vas y.. enfile moi!!! Pousse défonce moi la rondelle!!
Il assura sa prise sur mes hanches et il m'enfonca son pieu d'un seul mouvement.. Oh la vache quelle queue!! il m'éclatait pour de bon.. j'adorais la sensation!! J'ai faillis gicler dans la chatte d'Audrey sous le plaisir que j'ai ressenti..

Vas y bourre moi lui dis je reprenant mon baisage de sa petite nana.
Gros salaud.. me dit il tu aimes çà.. hein.. dit il me mordant la nuque.
Oui... et je baise ta femme.. ta salope.. tu aimes çà aussi .. regarde cette chienne elle prend son pied.
Ta nana est une belle grosse truie.. regarde elle a la chatte explosée.. elle jouis aussi..

Petit a petit nous allions tous vers un orgasme qui allait être très violent.. Ma femme était toute ouverte elle s'était assise et Audrey lui pistonnait la chatte, la mouille crémeuse ruisselait entre ses fesses et formait une petite mare sous son cul.. Le bruit humide de pistonage était super excitant.

La petite chienne se cambrait dans un nouvel orgasme.. cette fois je sentis qu'elle se lachait totalement.. Je la regardais et lui dit..

Vas y salope.. laisse toi aller.. pisse..
Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii cria t'elle

Elle m'éclaboussait.. pendant que je la baisait.. les jets puissants me trempaient la poitrine.. le ventre.. mes coups de queue interrompait le jet qui reprenait quand je me reculais.. Faisant cela je m'empalais sur la queue de Stan qui m'ouvrait le cul.. Je sentais qu'il coulissait.. facilement.
Aggripé à mes hanches je le sentais prêt a jouir lui aussi..

Vas y salaud.. gicle dans mon cul... vas y .. jouis... graisse moi le cul!!
Oh salope!!! je crache .tiens.. prend tout!!
Je sentais le sperme qui coulais dans mon anus.. j'adore cette sensation.. encore maintenant.. parfois on ne le sent pas mais quand c'est sensible.. ca me fait.. jouir.. et Alors que Stan m'enculait a fond.. je m'enfonçais dans le con d'Audrey en giclant mon sperme en elle..


Tous les quatre nous étions lessivés.. c'était hyper fort.. la jouissance nous avait.. fauchés.


Ce moment est resté dans ma tête.. c'est après nos ébats.. quand Audrey .. est venue se blottir contre moi.. Stan et ma femme nous ont regardé avec une pointe de désapprobation.. J'aurais été seul avec la gamine ce n'aurait pas été différent. Nous échangions des baisers comme des amoureux..


C'était tellement bon.. me disait elle.. C'est génial.. tu a osé faire ce que j'aime.. tu m'a fait mal.. tu sais.. mais j'ai adoré.. on recommencera dit? Plus encore.. tu sais j'ai tellement envie que tu me fasse tout un tas de choses..
Oui promis on recommencera..

Oh oui on a recommencé.. et des tas de fois.. sans doute que je raconterais d'autres passages..


83% (5/1)
 
Categories: BDSMGroup SexTaboo
Posted by vieuxbipervers
1 year ago    Views: 326
Comments
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
No comments