Rencontre avec un couple soumis P1

Partie 1
Il y a quelques années, alors que ma forme était encore au top avec ma femme nous avons fait des rencontres exceptionnelles. Nous avons toujours aimé partouzer, mais nous aimions les jeux plus que pimentés. En fait j'aimais beaucoup çà et ma femme c'est petit à petit adaptée jusqu'à fortement apprécier. Pour autant nos recherches n'étaient que rarement orientées vers des couples pratiquant des choses hors normes. Mais à mon initiative nous avons plusieurs fois quand même recherché des couples pratiquant les jeux SM.
Ma femme n'est pas particulièrement maso, mais elle appréciait beaucoup d'être attachée et supportait facilement et était excitée par le martinet ou la cire de bougie par exemple. Nous avons fait une rencontre qui c'est soldée par une amitié prolongée avec un couple qui était particulièrement branché par le SM. Elle surtout était une femme véritablement masochiste, je n'ai je crois jamais rencontré de femme plus engagée dans ces pratiques qu'elle poussaient souvent jusqu'à des limites assez incroyables.
Dès notre première rencontre nous sommes entrés si j'ose dire dans le vif du sujet.

Audrey était une petite jeune femme de 22 ans menue, presque trop maigre même. Cheveux courts bruns encadrant un petit visage très expressif de grands yeux verts foncés une jolie bouche un peu grande aux lèvres bien dessinées et qui explosaient de sensualité. Un corps souple et fin une poitrine presque inexistante mais des tétons d’une grosseur et d’une longueur affolante qu’elle aimait particulièrement se faire travailler avec f***e. Audrey n’était pas jolie a proprement parler mais elle fait partie de ses femmes qui ont une sensualité qui crève les yeux sans que l’on sache pourquoi. Dès que j’ai rencontré Audrey j’ai eu envie d’elle. Le plus amusant c’est que ma femme eut exactement la même réaction que moi. Ma femme ne déteste pas s’amuser avec d’autres femmes mais je ne l’ai que rarement vu désirer une nana comme elle le faisait avec Audrey.

Stan était un gars sympa pas tout a fait 25 ans il était bisexuel et si il lui arrivait de satisfaire Audrey en la dominant ce n’était pas ce qu’il aimait le plus car il était comme elle soumis et tous deux recherchaient des rencontres avec des couples qui les prendraient en main tous les deux. C’était sur ce scénario et ce désir que nous avions envisagé notre rencontre. Le contact avait eu lieu par le minitel sur un chat spécialisé. Ensuite nous avions parlé par téléphone et nous étions maintenant au stade de la rencontre.
Le couple était venu chez nous pour le week-end . Nous n’avons pas l’habitude de sauter sur nos invités, nous buvions un verre en faisant connaissance. Mais nous étions tous en fait assez excités par la discussion. Audrey portait portait une robe très légère et transparente qui ne cachait guère son anatomie. Stan semblait apprécier ma femme dont le physique totalement à l’opposé de celui d’Audrey attirait le jeune homme. De plus madame aime beaucoup jouer les dominatrices avec un petit jeune.
Stan m’expliquait qu’Audrey n’avait aucune limites et qu’elle espérait que j’allais m’occuper d’elle avec toute la sévérité qu’elle attendait. Il me confia que les rencontres qu’ils avaient faites n’avait pas été satisfaisantes et qu’Audrey était toujours restée sur sa faim, trop souvent les gens qu’ils avaient côtoyés avait promis des tas de choses non tenues, trop souvent ils étaient trop timorés, trop doux. Stan était tout a fait honnête en me prévenant.

Pendant ce temps Audrey semblait de plus en plus excitée, écoutant son homme me raconter leurs petits déboires. Je regardais cette fille, elle soutenait mon regard et je voyais dans ses yeux verts une flamme qui la dévorait. J’avais déjà vu cette lueur dans les yeux de quelques femmes et hommes. Alors qu’elle était près de moi, j’attrapais Audrey, passant ma main derrière sa nuque je la tirais vers moi, amenant son visage presque au contact du mien. Sa nuque était fine et je serrais ma main lui faisant sentir ma poigne. Je savais que je lui faisais mal. Elle me regardais droit dans les yeux. Sa bouche entrouverte laissait passer son souffle qui se faisait de plus en plus court.

- Alors, petite salope dis-je tu aimes vraiment çà ? Tu aimes qu’on te dresse vraiment..
- Oui dit elle dans un souffle
- Jusqu’où tu te sens capable d’aller...
- Je sais pas.... dit elle avec une moue sensuelle

Ma main serrait plus fort sa nuque, nos lèvres étaient à se toucher. Je sentais son odeur. Elle commençait à trembler. C’était d’excitation et non de peur. Tout en la maintenant prés de mon visage de mon autre main je cherchais la pointe d’un sein sous sa robe. Je le trouvais et sans hésitation je pris le bout de chair tendre en le pouce et l’index. Je me mis à serrer fort.. j’accentuais la pression. Audrey ne me quittais pas des yeux, ses lèvres se mirent à trembler. Son corps était comme parcouru d’un courant invisible. Elle supportait la douleur que je lui infligeais. Stan regardait la scène, ma femme avait posé sa main sur la bosse entre les cuisses du garçon. Audrey avait sa main posée sur ma cuisse. Je commençais moi aussi à bien bander dans mon pantalon. Je serrais plus fort la pointe de son sein. Elle grimaçait et commençait à onduler, son corps souple se tordait légèrement lançant son ventre en avant.

- Ahhhh gémissait Audrey
- Ça fait mal ?
- Huuuuh oui...
- Tu aimes ?
- Ouiiiiiiiiiiiii !!

Audrey m’excitait de plus en plus, ses yeux étaient pleins de larmes, brillants comme des joyaux. Elle avait la bouche entrouverte, a quelques centimètres de mes lèvres. Je buvais ces gémissements. Et je bandais vraiment comme un dingue. Je lâche sa nuque elle reste aussi près de moi. Ma deuxième main cherche l’autre téton. J’agrippe la seconde pointe et la serre comme l’autre au travers du fin tissu. Audrey se cambre.. gémis.. son souffle est plus court. Le gémissement se transforme en cri.. les larmes coulent sur ses joues.. Je suis abasourdi quand elle avance sa bouche et m’embrasse avec v******e. Un baiser nerveux mais profond. Continuant à lui tordre le bout des seins je bande comme un fou maintenant et suis à l’étroit.

Ma femme est en train de s’occuper de la bite de Stan, le salaud à une putain de grosse queue, elle lui serre les couilles le faisant gémir alors qu’elle est en train de lui mettre sa chatte sur le nez. Elle est très excitée je le vois.. Elle me regarde et me sourit..

- Mon chéri tu vois la belle queue qu’il a …. Elle te fais envie ?
- Hmmm.. fais le bander... mais ne le fait pas gicler.. surtout..
- Oui.. il me lèche bien... déjà.. et ta petite salope.. elle aime çà on dirait..
- Oui elle adore dis-je en tirant les tétons d’Audrey vers le haut..

Audrey est tremblante et pousse un cri quand je lui remonte les pointes de sein. Elle me jette un regard lourd de sens. Lâchant le bout de ses seins je la gifle violemment.. sa tête pars sur le côté, une autre gifle tout aussi violente la renvoie dans l’autre sens.. Elle lèche ses lèvres d’une manière totalement sensuelle et provocante.

- A poil.. petite salope.. criais-je

Elle passa sa robe par dessus sa tête, ses joues sont marquées de mes doigts . La voilà nue.. j’adore son physique.. elle est fine, la taille souple.. petites hanches un petit ventre rond souligne le triangle de sa chatte sans un poil.. longue fente rebondie d’où s’échappent des petites lèvres crénelées. Audrey me regarde j’oserais dire.. amoureusement.. Je joue avec elle et elle adore ma manière.

- Tu aimes çà... petite pute.. je le vois..
- Oui... dit elle doucement d’une voix rauque.

Elle est agenouillées sur le canapé, les cuisses légèrement écartées.. je passe ma main sur son sexe que je trouve humide.. très humide..
Je la pousse sur le dos.. d’une bourrade

- Écarte.. fais moi voir..

Elle prend ses petites lèvres entre ses doigts et écarte son sexe largement. Elle est toute trempée, son sexe est superbe rose nacré et tout empoissé d’une mouille grasse qui fait des fils et des festons laiteux.. La chienne est vraiment excitée par cette mise en bouche.

Ma femme gémis, elle est nue maintenant et se fait bouffer la chatte par Stan tandis qu’elle le branle doucement. Le salaud a la queue totalement congestionnée.. rouge et décalottée.. Luisante de bave car Annie le suce. Je me met à l’aise.. dégrafe ma ceinture.. puis la retire et la pose à coté de moi.. Mon pantalon et mon slip finissent dans un coin..

-Viens là intimais-je a Audrey.

Servilement elle s’approche.. Une nouvelle fois je la gifle et enfile ma queue dans sa bouche.. Je plonge a fond directement dans sa gorge lui tenant la tête pressée contre mon bas ventre. Elle s’agite, elle étouffe.. Je donne des coups de reins.. et je serre sa gorge. Je sens qu’elle tente de déglutir. Je me retire.. la bave coule a flot sur son menton.. Putain qu’elle est excitante.. et belle.. j’adore cette nana..
Ma femme me mate tout en suçant la grosse queue de Stan. Elle aussi le prend a fond dans sa bouche faisant gémir le garçon surtout qu’elle lui étrangle les couilles.

Audrey à le menton et le cou dégoulinant de salive. Je replante ma queue a nouveau lui bourrant la bouche jusqu’à ce qu’elle suffoque. De plus en plus excité j’ai envie de faire miauler cette petite pute que je trouve de plus en plus a mon goût. Mais avant çà j’ai envie de sentir sa langue..
Je la prend par le cou, l’étranglant presque.

- Viens là ma chienne.. allez lèche moi le cul.. nettoie moi la rondelle avec ta langue..

Docilement la gamine se met à lécher mon cul, sa petite langue me balaie la raie, s’insinue dans mon anus, je pousse pour m’ouvrir elle n’hésite pas et me pénètre carrément de sa langue chaude et mouillée. De mes doigts je fouille sa chatte, elle est trempée la salope, ça lui dégouline entre les fesses. C’est épais et laiteux j’adore cette crème que je lèche sur mes doigts. Ma queue est gonflée.. je suis tout décalotté et je sens que je commence à mouiller du gland.

Ma femme est a quatre patte et se fait prendre le cul par Stan, elle couine comme une grosse truie, la queue bien enfoncée dans son anus qui reste bien ouvert largement quand ils se retire. J’ai très envie de la queue de Stan.. j’aimerais beaucoup la sentir dans ma rondelle. Mais pour le moment Audrey est mon jouet et j’ai envie de jouer avec elle. La petite pute à l’air de bien aimer çà également. Je la fait se relever, elle est contre moi, elle se frotte a moi à plaisir. Ses yeux dans les miens elle remonte contre ma poitrine. Attrapant ses cheveux je lui tire la tête en arrière et pose ma bouche sur ses lèvres elle réponds fougueusement au baiser.. tandis que je frotte ma queue contre son ventre. Je sens une grosse goutte s’étaler sur sa peau.. Je pourrais jouir sur elle en quelques instants. Mais j’ai trop envie de la faire gueuler.

Je la tire sans ménagement au milieu de la pièce. Les regards qu’elle me jette sont éloquents.. elle est toute prête a en prendre. Je la place à genoux, face à moi. Je lui fait mettre les mains sur la tête. Audrey me regarde, la lèvre inférieure tremblotante indique qu’elle redoute ce qui va advenir, mais ses yeux brillent de désir. Ma femme regarde le spectacle en se faisant défoncer le cul. Elle mouille tellement que l’intérieur de ses cuisses est luisant. Ses gros seins ballottent.

La petite chienne est prête à déguster. Je prend ma ceinture, c’est une belle lanière de cuir j’en enroule plus de la moitié autour de mon poing. La gamine suis de son regard tous mes gestes. Imperceptiblement l’attente que je lui impose la met dans tous ses états. Maintenant elle est agitée d’un tremblement continu. Je lève la ceinture et l’abat sur son cul, le coup est fort mais tout a fait supportable elle sursaute mais se remet vite en position.

- Aiieee..
- Qu’est ce qu’on dit ? Dis-je
- Merci...

Un nouveau coup je lui fouaille le dos cette fois..

- Merci qui ?
- Maître.. dit elle penaude en me lançant un regard qui veut dire.. frappes moi encore.

Elle a de longues marques rouges sur le cul et le dos..
A nouveau je frappe, ce n’est pas une expérience nouvelle pour moi mais là je sens monter une excitation que j’ai rarement connu. Ce corps qui s’offre me met dans tous mes états. Ma queue est gonflée, je bande comme un fou.. mon sexe est collé à mon ventre et agité de spasmes quand je la vois se tordre sous mes coups.
Audrey me regarde lascivement.. Son dos ses fesses sont rougis et les marques commencent à boursoufler.. Je me suis totalement lâché et je n’ai jamais cogné aussi fort. J’espace les coups car elle se met à trembler violemment à la suite de l’impact. Oscillant comme si elle allait s’écrouler.

- Regarde comment elle mouille me dit ma femme

En effet je vois que les cuisses d’Audrey luisent sous la lumière. Je glisse ma main entre ses cuisses, Audrey me regarde la bouche ouverte les lèvres tremblantes. Elle frémis quand mes doigts touchent son con gluant. Elle ruisselle .. pourtant je n’ai fait que la frapper.

- Dis lui de se branler pendant que tu la cognes.. conseilla Stan Elle va adorer.

Ma femme s’installait sur Stan qui la queue en l’air était prêt. Il allait lui prendre la chatte quand d’une main elle le guida a nouveau dans son anus.

- Encule moi... je vais me branler comme ta petite pute. Dit Annie

Je sentais ma queue palpiter.. et elle suintait depuis plusieurs minutes ça me coulais le long de la tige. Je m’approchais d’Audrey

- Lèche ce qui coule ma petite chienne.. récupère..

Elle ne se le fit pas dire et doucement du bout de la langue essuyais la liqueur qui s’écoulait. Quand elle toucha mon gland je crus que j’allais gicler.



A suivre...
100% (6/0)
 
Categories: BDSMFetishGroup Sex
Posted by vieuxbipervers
1 year ago    Views: 1,359
Comments (3)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
1 year ago
Excellent !
1 year ago
Merci.

D'autres écrits viendront
1 year ago
Encore une fois merci