Ma première sortie en coquine en trav part

C'était la première fois que j'avais un rendez-vous en extérieur, ce rendez vous était dans un coin de banlieue tranquille, il était tard, je décidais alors de m'habiller complètement en femme et faire le trajet habillée et pomponnées, quelle excitation elle montée en moi….
Je m'habillais en coquine bas pj stg noir chemisier en soie rouge, jupette noire en dentelle et mes escarpins vernis noir, ma perruque coupe au carré brune, maquillée bijoutées boucle, collier, bracelet à la cheville et parfumée….. Mes bas bien tirés par mon pj je sortie de chez moi sur un petit nuage avec la sensation des bas, de ma jupette je sentais le vent me caresser les fesses…..hummm c'était trop bon, je profitais au maximum de cet instant.

Je suis sorti de chez moi tenaillé par l'angoisse de rencontrer qelqu'un de connu par chance l'endroit ou j'habitais permetté une sortie discrete... je marchais dans la rue les talons de mes escarpins vernis claqués sur le sol le frottement de ma jupette sur mes bas je sentais mon string me rentrer dans ma fente, mes jarretelles mes bas tendus bien tirées . Ma queue gonflait dans mon string jusqu'a sortir de sa protection de dentelle ma bite était à l'air sous ma jupe se frottant et commencant à mouiller. je commencais à me caresser dans la rue déserte j'étais excitée comme une salope prête à se faire mettre par une grosse bite bien rouge d'excitation. je fantasmais sur ce rendez vous en pensant à la grosse bite qui m'attendais prête à exploser dans ma bouche et dans mon trou... j'étais prête à tout.

Une envie furieuse de me branler la dans la rue près de chez moi me submerga j'étais dans un tel état d'excitation ma queue dressée, mon gland humide de jouissance que j'enlevais ma culotte pour avoir les fesses à l'air et prête tout de suite à me faire prendre... Puis une vaque de conscience me ramena à la réalité oui j'étais en extérieur attention et puis ne pas rater mon rendez-vous. Je continuais jusqu'a ma voiture en remuant mes fesses comme une coquine .
Je prie dans mon petit sac à main mes clés hummm la sentation de rentrer dans la voiture était merveilleuse, en m'asseyant ma queue dressée se présenta devant moi relevant ma jupe je ne pu m'empêcher de me tripoter en écartant bien les jambes, mes fesses et mon trou frottaient contre le siège en cuir en augmentant encore mon excitation et mon envie de me branler...
Je décidais de remettre ma culotte pour être impécable.

L'attention de la conduite me fit débander et me calma, je suivis mon parcours, soudain je sentis une sensation excitante, une sentation de mouillé, ma queue en débandant avait dégorger du jus de bite, il macula ma culotte, je ne pu m'empêcher de mettre la main sous ma jupe, la passer dans ma culotte pour me tripoter et lécher et sentir ma mouille...
Je gardais quand même les idées claires et je continuais ma route en profitant de toute les sensations d'être en jupe en escarpins en bas avec juste le rempart de ma culotte ...

J'écartais bien mes cuisses en les ramenant les uns contre les autres pour men sentir mes bas et ma bite qui recommençait à gonfler.

Enfin j'arrivais à destination.

Je sortis de ma voiture, le quartier était tranquille, j"étais toute tremblante d'excitation. J'arrivais à l'adresse indiquée. C'était le pavillon de banlieue classique. Mon futur amant m'avais dit qu'il avait 55 ans poilu, vicieux et cochon. J'attendais un vrai mâle, ma queue en pensant sa bite se remit à gonfler en se frayant un chemin à travers ma culotte, elle me rentrait dans les fesses... J'arrivais devant la porte, je remis vite ma culotte correctement et me pomponna de nouveau, j'ouvris mon sac pour prendre ma poudre et mon rouge à lévres... Je sonnai. Un monsieur grand et grisonnant m'ouvrit, c'était un beau mâle mur viril et sympa... nous verrons bien, j'entrais, il me guida dans un salon cossu. Bonsoir Marie-Claire ravie de vous rencontrer... Ces paroles firent monter en moi la sensation d'être une femme prête à tout pour être remplie par la queue d'un mâle. Je voyais son regard me déshabillé. je marchais dans son salon en bougeant bien mes fesses et je m'installa dans son canapé en prenant bien garde de ne pas écarter mes cuisses, mais en m'asseyant ma jupe se releva un peu laissant apparaître un peu mes jarretelles. Je vis ces yeux directement essayé de voir plus entre mes cuisses....( la suite la prochaine fois)
Il me proposa un verre...
94% (22/1)
 
Categories: Shemales
Posted by travmur
2 years ago    Views: 1,177
Comments (10)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
1 year ago
Et le rest de l histoire. Si cest toi qui a ecrie, tu besoin de ecrire pour toi meme. Merci, cest pour ca jai contactee ca soir. 2 belle histoire. Mes excuse pour le massacre de le Francais, mais pour un/e anglais, jai fait comme jai peut. kisses to you et mes pervestions comme le tien.
1 year ago
tres excitant
où est la suite ?...
viiite
1 year ago
ca commence super bien.. la suite, vite !
travmur
retired
2 years ago
Bientôt les chéris
2 years ago
la suite c'est pour quand?
2 years ago
QUEL JOLIE AVANTURE
2 years ago
Belle histoire!
2 years ago
Très coquine . . .
La suite SVP !
2 years ago
la suite ! Vite !
2 years ago
Très joli récit