Soirée étudiante 1

HISTOIRE DU NET


Il y a une dizaine d'années, lorsque j'étais étudiant, m'est arrivée une sacrée aventure que je n'oublierai jamais. Je n'avais pas trop l'habitude de faire les soirées étudiantes, mais ce soir-là, toute la fac de sciences de l'université, je ne sais plus pour quelle raison, s'était donnée rendez-vous pour une grande fête. J'y étais donc allé. Avec des amis nous avions terminé en boîte. Puis, vers les 3 heures du matin, étant fatigué j'ai profité que 2 filles de ma classe de TD rentrent elles aussi, avec la voiture de l'une, pour me faire raccompagner. Le hic, c'est qu'elles avaient leurs appartements respectifs au centre ville et le mien à 10 kilomètres à l'extérieur de la ville (je prenais le tramway pour venir en cours chaque jour). Sophie, qui conduisait me dit:
-"Ecoute Charles, je suis trop crevée pour conduire, tu n'as qu'a dormir chez moi. D'ailleurs Laetitia dors chez moi cette nuit.
-Ben... d'accord. Mais je risque de dormir tard après cette soirée et je n'irai pas en cours du tout demain.
-Parce que tu crois que l'on va se lever à 8 heures? Nous non plus demain on y va pas. En plus on a pas TD, c'est donc pas grave."
Nous arrivâmes donc chez Sophie. Petite présentation: Sophie, la blonde, avait les yeux clairs, cheveux longs et faisait dans les 1 mètre 65. Sa poitrine, d'après ce que l'on devinait sous ses vêtements était assez fournie. Laetitia,la brune, cheveux longs elle aussi et bouclés, avait les yeux marrons. Un peu ronde, elle faisait à peu près la même taille que Sophie. Sa poitrine paraissait plus plate en revanche. Ces 2 filles n'étaient pas "Les Filles" que les gars mâtent et draguent toute l'année, mais elles étaient mignonnes, pour moi du reste.
Sophie me présenta le canapé du salon où j'allais dormir. Elle et Laetitia dormiraient dans sa chambre. C'était le T2 de ses parents. Joli petit appartement. J'enlevais mon jean et ma chemise et gardais mon caleçon, puis me glissais sous la couverture prêtée par Sophie. Je ne mis pas longtemps à partir dans le sommeil.
Je fus sorti du sommeil par des gémissements lointains. Il régnait un grand silence dans l'appartement et au loin, je devinais de petits cris. Je tendais l'oreille. Plus rien. Mon imagination? Non, ça recommence. Puis un éclat de rire et les gémissements reprennent. Ce sont les filles. Je compris ce qu'il se passait. J'écoutais, mais curieux, il fallut que j'aille voir de plus près. Je me levais et me dirigeais vers la chambre. La porte était entrouverte et un rayon de lumière sortait dans le couloir. Je me mis à 4 pattes et approchais tout doucement pour essayer de voir. Je collais mon oeil dans l'entrebâillement et là: quel spectacle!
Sophie était couchée sur le dos, jambes écartées tournées vers moi. Elle m'offrait la vision de sa chatte grande ouverte. Laetitia était à quatre pattes au-dessus d'elle, face à moi. Elles faisaient un 69. Les yeux de Laetitia étaient fermés. Elle savourait ce que lui faisait Sophie et que je ne pouvais voir d'où j'étais. Puis Laetitia se mit à l'ouvrage. Elle baissa sa tête et titilla le bouton de sa camarade tout en lui caressant le vagin de ses doigts. Sophie poussa un gloussement que je reconnu, c'est celui qui m'avait tiré de mon sommeil. J'étais comme fou. Mon sexe était raide dans le caleçon. Je n'avais qu'une envie, me joindre à elles. Mais comment réagiraient-elles? Je m'imaginais poussant la porte, enlevant mon caleçon et les rejoignant sur le lit:
-"Ha une belle queue!" dit l'une d'elles. Mais la réaction pourrait être différente:
-" Mais de quoi je me mêle Charles?! On a pas besoin de toi." Je me contentais de regarder depuis le couloir. C'est beau 2 filles qui baisent. J'avais déjà vu des scènes similaires dans des films x mais là, je vivais la scène pour de vrai et c'était encore plus excitant. Je mâtais mes 2 coquines de TD. Je n'aurais jamais cru cela d'elles. Soudain, les cris de Sophie s'intensifièrent et augmentèrent. Je pensais qu'elle allait jouir, et je pensais juste. Laetitia la branlait très vite et avalait littéralement son clitoris. Sophie cria:
-"Ouiii! continues ma chérie, c'est bon! Haaaaaaaaaaa...." Le silence revint. Laetitia s'agenouilla aux côtés de son amie. Sophie se redressa et les deux s'embrassèrent toute langue dehors, puis Laetitia murmura quelque chose à l'oreille de Sophie qui sourit. Laetitia sourit aussi. La main de Sophie plongea vers la chatte de Laetitia qui leva les yeux vers la porte:
-"Entre Charles."
Mon sang ne fit qu'un tour. Mon coeur s'accéléra. J'avais été repéré. Je me redressais sur mes jambes et entrais dans la chambre. Elles me regardaient en souriant. Laetitia reprit:
-"Le spectacle t'a plu?
-Oui. "Dis-je hésitant.
-Tu veux te joindre à nous? Tu as l'air d'en avoir envie." Ses yeux visèrent la bosse dans mon caleçon.
Je fis tomber mon sous-vêtement et rejoignis les filles sur le lit. Les 2 s'embrassaient. Je ne savais pas trop par où commencer, j'étais un peu comme une personne qui arrive en retard à une soirée qui bat déjà son plein et qui ne sait où se mettre ni quoi faire (sacrée comparaison tout de même). Puis je posais ma main sur les fesses de Laetitia la brune rondouillette. Sa peau était douce. Elle se tourna alors vers moi, me fit m'allonger sur le dos et vint à califourchon sur moi.
-"Tu vas me baiser".
En même temps, je sentais Sophie qui jouait avec mon sexe. Elle me branlait délicatement, lui donnait de petits coups de langue. Laetitia se pencha sur moi et l'on s'embrassa. Sophie déroula une capote sur ma verge et dit:
-"C'est prêt ma chérie."
La brune se positionna donc au-dessus du sexe protégé et s'assit dessus doucement. Elle entama alors un mouvement du bassin, lent et sensuel. Mes mains tenaient ses hanches. Sophie vint se coucher à mes côtés. Ma main droite lâcha alors ma cavalière et glissa vers l'entrejambe de ma seconde partenaire. J'étais aux anges! 2 filles rien que pour moi. J'en baisais une et branlais l'autre. Des soirées étudiantes comme celle-là j'en aurais voulu tous les jours. Puis on changea de position. Je me couchai sur Laetitia en missionnaire et la baisais plus intensément. Elle criait et ça m'excitait. Sophie, couchée près d'elle lui parlait:
-"Elle est bonne sa bite hein? T'aimes ça te faire sauter ma chérie. Je veux que tu jouisses sous ses coups de bite, allez! Jouis!"
J'accélérais encore mon va et vient. Je sentis Laetitia se contracter.
-"T'arrêtes pas Charles, ça vient, ça vient c'est bon, hahahahaha oh oui!"
J'éjaculais en même temps qu'elle prit son pied. C'était génial! Je me retirais. On se regarda tous les 3 en se souriant, silencieusement. Sophie nous tendit des mouchoirs. On dormit tous les 3 ensemble dans le lit.
Je fut le premier à me réveiller. Il était 10 heures. Je me levais sans faire de bruit pour ne pas réveiller mes 2 amantes et me dirigeais vers la salle de bain où se trouvait la cuvette des wc. Je fis ce que j'avais à faire puis fis un brin de toilette rapide. En retournant vers la chambre, je croisai Sophie.
-"Attends-moi." Dit-elle.
Elle s'assit sur la lunette des toilette et urina. Je m'approchai d'elle et lui montra ma queue.
-"Suce moi."
Elle ne se le fit pas dire 2 fois et s'exécuta. Rien de tel qu'une bonne pipe le matin pensais-je. Je sentis monter l'éjaculation.
-"Attention j'arrive chérie."
Elle sortit le sexe de sa bouche et le branla énergiquement en l'orientant vers sa gorge. Je giclais sur son cou et son menton. Puis elle passa mon gland sur ses lèvres tel un tube de rouge à lèvres. Alors que je m'essuyais le bout, Sophie se nettoyait devant le lavabo. Je mâtais son cul auquel je n'avais pas encore touché. Je filais dans la chambre prendre la boîte de préservatifs sur la table de nuit, Laetitia dormait toujours et je revins vers la salle de bain au moment où Sophie en sortait.
-"Attends." Dis-je
-"Quoi?
- J'ai envie de toi. Viens par là."
J'entraînais Sophie au salon, sur le canapé que j'avais délaissé quelques heures auparavant. J'ouvris une capote et m'installais sur elle, grande ouverte et heureuse de mon initiative.
-"Je pensais que tu l'aurais fait hier soir, mais mieux vaut tard que jamais."
J'entrais en Sophie tout en l'embrassant fougueusement sur la bouche, les joues, le cou.
-"Tu me rends chaude Charles. Baise moi comme tu as baisé cette cochonne de Laetitia.
-T'en avais envie hier hein? T'étais frustrée qu'elle passe avant toi.
-Oui. Prends-moi en levrette."
On changea de position. Je pénétrais son vagin violemment. Elle poussa les mêmes cris que lorsque Laetitia la chatouillait la veille. J'entrais je sortais, j'entrais je sortais, mes couilles tapaient Sophie: C'était l'extase. Un vrai film porno. Au bout de quelques minutes, je sentis la jouissance arriver.
-"Tourne toi, je vais jouir sur tes seins ma jolie!"
Sophie se coucha sur le dos tandis que j'enlevais à la va vite la capote et me branlais sur cette belle poitrine offerte. Malgré le fait d'avoir joui quelques minutes avant dans la salle de bain, je lui envoyais une autre giclée bien fournie. Je plaquais ma queue entre ses 2 melons qu'elle tenait dans ses mains et je m'essuyais sur elle.
Après s'être essuyés, nous prîmes le petit déjeuner en tête à tête.
On ne sortait pas ensemble, mais très souvent, on se voyait chez l'un ou l'autre et on baisait. Cela dura le reste de l'année universitaire. En revanche, jusqu'à ce jour, je n'ai plus jamais eu de nouvelle expérience avec 2 filles. Quant à Laetitia, c'est l'année suivante que j'eus une nouvelle aventure avec elle. Mais ce sera peut-être pour une autre histoire...
100% (8/0)
 
Categories: Group SexHardcore
Posted by tigrou97234
1 year ago    Views: 1,233
Comments (1)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
1 year ago
très haletant
A plus