trouve sur le net :annie et son......

Annie prenait une douche. Elle avait 17 ans lorsque c'est arrivé. Elle
avait les cheveux blonds, jusqu'aux épaules, recourbés vers l'intérieur.
Ses yeux étaient bleus, son visage très mignon. Son corps de jeunes
adolescentes faisait rêver avec des cuisses musclées, une taille très
mince et des seins bien fermes. L'eau chaude coulait sur son corps. Elle
se savonnait et se frottait abondamment. Sa main se posa sur son sexe. La
sensation était si bonne qu'elle ne pue rés****r à la masturbation. Annie
commença par caresser son clitoris et de son autre main, elle pinçait le
bout de ses seins en érection. Elle glissa ensuite tranquillement deux
doigts dans son vagin. Elle se passa deux doigts pendant deux minutes,
jusqu'à ce qu'il n'ait malencontreusement plus d'eau chaude. Elle sortit
immédiatement de la douche au désagréable contact de l'eau glacée. Elle
prit une grande serviette pour s'essuyer. Encore une fois, le contact de
la serviette entre ses jambes lui donna une sensation qu'il l'insista à la
masturbation. Encore vierge, elle se passait souvent le doigt en
s'imaginant des aventures plus érotiques les unes que les autres. Ses
jambes étant fatiguées, elle se mit à quatre pattes sur le tapis de la
salle de bain. Ses deux doits sortaient et rentraient de plus en plus vite
dans son vagin maintenant bien lubrifié et bien mouillé. Pendant ce temps,
Max, son chien Labrador, passa dans le couloir. Le petit cul d'Annie, et
son sexe, faisait face à la porte ouverte de la salle de bain. L'odeur du
jus de sa jeune maîtresse l'attira. Elle était positionnée comme une
chienne en chaleur, sur ses quatre pattes. D'ailleurs Max ne fit pas la
différence. Annie ne se doutait pas de la présence de son chien ni de ses
intentions. Max sauta sur le dos d'Annie, il la monta.

- Non, Max, qu'est-ce que tu fais, lâche-moi. Mauvais chien, mauvais chien.

Annie tentait de se libérer de la prise de son chien, mais ses pattes
avant la tenaient fermement. Son corps poilu se frottait sur le dos
d'Annie. Elle voulut crier, mais elle ne voulait pas qu'on la voit dans
cette position. Le Labrador tentait de la pénétrer en allant de l'arrière
vers l'avant sur les petites fesses d'Annie. Elle sentait le pénis en
érection claquer sur sa cuisse.

- Mauvais chien Max, non, mauvais chien.

Rien à faire, elle était prise. Elle était seule à la maison alors au
moins, elle n'allait pas se faire prendre. Elle sentit le bout du pénis de
son chien pénétrer son vagin encore vierge. La douleur était difficile à
supporter mais elle le fit. Elle croyait qu'elle allait se déchirer, que
ses parois vaginales ne pourraient contenir les 22 cm de la queue de
Max. En moins d'une seconde, la queue du chien fut complètement en elle et
il commença son mouvement de l'arrière vers l'avant. Le va-et-vient de Max
était très rapide et Annie ne pouvait s'empêcher de pousser des petits
cris de jouissances à chaque coup que son chien lui donnait. C'était
vraiment humiliant et pervers. Au début, c'est ce qu'elle pensait et elle
était vraiment frustrée. Mais après quelques temps, elle commença à
apprécier la copulation avec son chien. Celui-ci continuait son
va-et-vient. Annie sentit alors du sperme chaud couler dans son vagin. Ce
doux liquide sortit même et coula sur ses cuisses. Elle sentit aussi que
la queue de Max grossissait encore. Elle comprit alors qu'elle avait pris
le nœud de son pénis en elle. Cela expliquait la douleur. Le nœud
grossissait toujours et la douleur aussi. Elle croyait que cette fois,
elle allait vraiment se déchirer. Il arrêta de grossir. Annie tentait de
sortir la queue de Max mais il était bien pris, verrouillé et barré dans
son vagin. Elle se rappela alors la chienne du voisin. Le nœud de la queue
d'un chien peut rester verrouillé dans le vagin d'une chienne pendant
trente minutes. À cette pensée, Annie eut un orgasme. Elle allait rester
ainsi pénétrée, avec l'énorme pénis de son chien en elle, pendant une
demi-heure. Soudainement, on sonna à la porte d'entrée. Pourtant, ces
parents étaient partis pour deux jours et elle croyait avoir la maison à
elle seule pendant toute la fin de semaine. On sonna encore. Annie
espérait que la personne qui voulait entrer s'en irait voyant qu'il n'y
avait personne. La porte s'ouvrit tout de même. Max se mit alors à japper.


- Il y a quelqu'un ?

Annie reconnu la voix de Patrick. Un garçon de 18 ans qui était en
amour avec elle. Mais Annie ne s'intéressait pas à ce garçon.

- Il y a quelqu'un ici ? La porte n'était pas verrouillée.

Max jappa de nouveau. Annie essayait de le faire taire mais en vain.
Patrick montait maintenant les marches. Annie priait pour qu'il s'en aille
mais elle entendit sa voix.

- Mais qu'est-ce que tu fous ?

- Je peux t'expliquer, je...;

- Ah ! Je vois. Tu ne veux pas sortir avec moi mais tu te laisses fourrer
par ton chien.

Annie était toujours à quatre pattes, avec Max verrouillé en elle.

- Je vais t'expliquer. Ce n'est pas ce que tu penses Patrick.

- Ce n'est pas la peine, j'ai tout compris. Maintenant que je t'ai vu avec
la bitte de ton chien dans ta chatte, je peux te faire chanter.

- Ne fais pas ça. Je peux t'expliquer.

- Ta gueule. Tu vas faire tout ce que je te demande. Tu vas commencer par
me sucer la queue.

- Jamais, espèce de salop.

- Attention à ce que tu dis. Je ne crois pas que tu veuilles que tout le
monde à l'école sache que tu te fais monter par ton chien, n'est-ce pas ?
Alors suce-moi.

- Tu es vraiment un salop.

Patrick enleva ses jeans et ses boxers. Il s'agenouilla devant Annie,
toujours à quatre pattes, avec le pénis de Max dans son vagin, bien pris
et bien solide. Annie mis ses mains sur le pénis maintenant dur de Patrick
et le masturba.

- Cesse de jouer avec et mets le dans ta bouche.

Annie prit toute sa queue dans sa bouche. Elle le pompa et baisa son pénis
avec sa bouche. La sensation d'un pénis bien chaud et dur n'était pas si
désagréable. Elle pouvait entendre des murmures de plaisirs provenant de
Patrick. Celui-ci ne pouvait pas encore croire ce qu'il lui arrivait. Il
aimait bien sentir son pénis dans la belle petite bouche chaude et humide
d'Annie, et le fait que celle-ci soit en train de se faire monter par son
chien, et que maintenant elle était prise avec le nœud en elle, augmentait
le plaisir.

- Ohh ! Oui ! Je vais éjaculer Annie. Avale le tout.

Patrick gicla dans la bouche d'Annie qui arrêta de pomper. Elle essayait
de garder le sperme dans sa bouche mais il y en avait trop. Le chaud
liquide coula sur son manteau et vers sa poitrine.

- Merci Annie. Tu suces comme une déesse.

- Ta gueule Patrick. Tu m'as forcé à le faire.

- Tu as apprécié, allez, avoue.

Annie ne répondit pas. Elle sentait enfin le nœud de Max ****tisser. Après
avoir assez rétrécit, Max retira sa bitte d'Annie. Un flot de sperme de
chien coula de son vagin. Annie mit sa main sur son sexe pour empêcher le
tout de couler sur le sol. Patrick, qui regardait la scène fut extrêmement
excité par le sperme qui sortait de la chatte d'Annie. Il commença à se
masturber et fut en érection de nouveau.

- Je n'ai pas fini avec toi Annie. Je veux enfiler ta belle petite chatte.


- Non Patrick, s'il-te-plaît.

- Allez ma belle, tu n'as pas le choix.

Patrick se coucha sur le dos, sur le tapis de la salle de bain.

- Viens t'asseoir sur ma bitte.

Annie mit ses jambes de chaque des hanches de Patrick. Le sperme et le jus
de chatte de Catherine coulaient sur son pénis très dur. Patrick dirigea
sa queue vers les lèvres du vagin d'Annie et il la pénétra. La bitte de
Patrick était beaucoup moins grosse que celle de son chien ce qui l'incita
à le baiser. Annie se mit à le fourrer. Elle allait du bas vers le haut.
Elle appréciait secrètement cette baise. Patrick ferma les yeux pour
apprécier. Annie se coucha sur lui en posant sa tête sur sa poitrine.
Pendant ce temps, le Labrador récupérait et il en voulait encore. Il se
leva et son pénis de 22 cm sortit et fut près pour monter sa maîtresse
une seconde fois. Ce qu'il fit en s'accrochant de ses pattes avant sur le
corps d'Annie.

- Non, non lâche-moi, lâche-moi.

Annie savait que son chien voulait maintenant pénétrer son cul. Elle se
débattait mais Patrick qui croyait qu'elle essayait de le repousser lui,
et non le chien, la tenait fermement. Il avait encore les yeux fermer.
Annie sentit le gland du chien ouvrir les parois de son anus. Il réussit
une seconde fois à pénétrer tout son pénis, même le nœud, mais maintenant
dans le trou de cul d'Annie. Il la monta avec un va-et-vient aussi rapide
que la première fois. Annie criait de douleur. Patrick qui sentit que le
va-et-vient d'Annie était plus rapide ouvrit les yeux. Il vit Max fourrer
Annie et fut excité de cette baise à trois. Il continua de baiser Annie
jusqu'à ce qu'il éjacula une deuxième fois. Annie était maintenant presque
sûre qu'elle allait se déchirer. Mais plus Max allait de l'arrière vers
l'avant rapidement, mieux son rectum supportait cette enculade. Cette
double baise l'excitait au maximum. Elle sentit le sperme de Patrick
remplir sa chatte en même temps que celui de Max remplit son cul. Patrick
se retira et se leva. Le sperme coulait sur les cuisses d'Annie. Celle-ci
sentit le nœud de Max grossir dans son cul. Elle serra les dents pour
supporter la douleur.

- Merci beaucoup Annie. C'était vraiment délicieux.

- Je ne peux pas vraiment te répondre bienvenue puisque tu t'es servi.

Annie sentit le nœud arrêter de grossir. Patrick sortit de la salle de
bain. À chaque fois que Max bougeait, Annie avait un orgasme. Elle aimait
bien avoir la queue de son chien bien prise en elle. Elle eut quatre
orgasmes puis elle sentit le nœud rétrécir. Un bruit de succion accompagna
la sortie de la bitte de Max de son cul. Un autre flot de sperme sortit
cette fois de son cul. Elle se tourna vers son chien et le gratta derrière
les oreilles.

- Jamais je n'aurais cru que tu pourrais me donner autant de plaisir vieux
copain.

Elle descendit puis alla dans la cuisine. Patrick buvait un verre d'eau,
il était nu. Annie s'approcha de lui et l'enlaça.

- Tu n'es pas celui que je croyais.

Sur ces paroles, elle l'embrassa à pleine bouche. Leur corps nu s'enlaça.
Ils allèrent se coucher sur le divan et s'endormirent, épuisés de leurs
aventures. Le lendemain matin, Annie fut la première à se réveiller. Elle
remarqua que le pénis de Patrick était dur et bien dressé. Elle se mit à
le sucer. Patrick se réveilla et fut ravi de voir sa bien-aimée lui pomper
la bitte. Annie se redressa et l'embrassa.

- Tu veux bien me lécher la chatte s'il-te-plaît ?

- Bien sûr ma belle.

Annie s'assit sur le divan en s'écartelant. Patrick s'agenouilla entre ses
jambes puis se mit à manger la chatte d'Annie. Le goût était exquis. Elle
poussait des cris de jouissances. Patrick se mit à quatre pattes pour
avoir un meilleur appui. Annie vit Max entrer dans le salon. Elle remarqua
qu'il avait une érection. Ses 22 cm de bitte étaient bien durs. Annie
mit ses jambes autour du corps de Patrick pour bien le retenir. Celui-ci
ne se doutait de rien et mangeait le vagin d'Annie. Le Labrador se dirigea
vers le cul en l'air de Patrick et sauta sur son dos. Au contact de sa
fourrure, Patrick sut qu'il se faisait monter par le chien d'Annie.

- Lâche-moi espèce de sale chien. Lâche-moi. Merde Annie, aide-moi.

Elle ne dit rien. Elle regardait avec satisfaction son chien essayer de
pénétrer le cul de Patrick. Max faisait son mouvement de va-et-vient.
Patrick sentait le pénis du chien claquer sur ses fesses. Il essayait de
se débattre et de se débarrasser du chien mais la prise et de Max et
d'Annie était puissante. Rien à faire, il sentit le gland du chien ouvrir
son anus. En une fraction de seconde, la bitte de 22 cm de Max était
dans le cul de Patrick. Annie se leva pour admirer la scène.

- Ça, c'est pour m'avoir obliger de te baiser.

Patrick criait à chaque coup que Max lui donnait. Annie s'assura que le
nœud était bien dans le cul de Patrick. Il y était bien entré. Elle
s'agenouilla et masturba le pénis de Patrick. Il éjacula presque
immédiatement.

- Tu aimes ça, n'est-ce pas.

Patrick ne répondit pas. Il était trop occupé avec Max. Son anus se
dilatait et il commençait à apprécier de se faire enculer par un chien. Il
sentit le sperme chaud de Max remplir son cul puis couler sur ses cuisses.
Le nœud grossit et la douleur se fit sentir.

- Tu as pris son nœud, tu vas être pris avec la bitte de Max dans ton cul
pendant trente minutes.

- Trente minutes ! Merde c'est long.

- Tu as aimé ça ?

- Ce n'est pas si mal.

Après cinq minutes, Annie remarqua que le pénis de Patrick se redressait.
Le fait d'être verrouillé avec la bitte de son chien l'excitait donc. Elle
se mit à se passer le doigt en regardant la scène, pendant vingt autres
minutes. Pendant ces vingt minutes, Max tenta de se libérer mais il était
bien pris. Ce mouvement fit jouir Patrick et il éjacula sur le plancher
sans même toucher son pénis. Il sortit enfin de son cul avec le bruit de
succion et le flot de sperme.

100% (8/0)
 
Categories: HardcoreTabooVoyeur
Posted by tigrou97234
1 year ago    Views: 1,747
Comments (1)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
4 months ago
Sans doute un peu rapide, mais très excitante !