Domination d’un couple bourgeois…


Je m’appelle Fabienne, j’ai 35 ans, je ne suis pas très grande mais je suis mince et j’ai de gros seins. Je suis plutôt B.C.B.G., jamais habillée vulgaire mais sexy, souvent en jupe et en talons pour faire plaisir à mon mari, Jérôme. Je suis mariée avec lui depuis 15 ans mais nous n’avons pas encore d’enfant. Nous habitons en Normandie dans une grande et belle maison située un peu à l’écart des autres habitations. Mon mari travaille dans une société d’import-export. Moi, je ne travaille pas. Nous avions acheté une nouvelle voiture et désirions revendre l’ancienne. Nous avions trouvé un acheteur par le biais d’Internet. Rendez-vous avait été pris pour le vendredi soir pour la tractation…



Jérôme n’est pas très costaud, il est mince, voire maigre, des lunettes sur son nez lui donnent un air intello. Nous attendions l’acheteur qui nous avait dit arriver de Rouen. La sonnette de la porte d’entrée retentit et j’allais ouvrir. Mes talons aiguilles claquèrent sur le carrelage. Je suis habillée d’une jupe courte sur des collants noirs et un chemisier blanc.
L’homme est grand, imposant, une carrure de déménageur et des cheveux très courts. Ses yeux se posent sur moi et instantanément, je me sens mal à l’aise. Il porte un sac avec lui. Mon mari nous rejoint et je fais les présentations.
Ils sortent très vite de notre pavillon pour le conduire dans notre grange qui nous sert de garage mais aussi de grenier.


Je reste à l’intérieur préparant le dîner pour quand l’acheteur sera parti. L’heure tourne et je m’inquiète soudain de ne pas les revoir revenir. Je soupire un peu excédée…Et on dit que les femmes sont bavardes !!
Je sortais de la maison et me dirigeais vers la grange, la nuit commence à tomber…Je poussais la porte de la grange et mes mots se bloquèrent dans ma gorge, je poussais un cri étouffé. Mon mari, bâillonné par une espèce de boule en latex enfoncée dans sa gorge, les yeux fous, attachés par les mains à une poutre, gigotait en poussant des sons indistincts…je n’eus pas le temps de comprendre. Je sentis qu’une main se plaquait sur ma bouche et qu’on m’enfonçait une boule en latex qui fut fixée et attachée derrière ma tête. Je ruais, donnais des coups de pieds en tentant de me dégager, d’échapper à mon agresseur. Mes mains furent menottées derrière mon dos et je fus jetée à terre !



L’homme se penche vers moi…
- Désolé ma chérie, ce n’est pas après toi que j’en ai ! Ton idiot de mari a arnaqué un de mes clients. Un russe…On m’a demandé de le punir et comme tu es là...Tu vas en faire les frais ! T’es une bonne bourgeoise, je pense que mon client sera content quand il verra le film…
Je réalise alors horrifiée qu’une caméra est installée sur un trépied et qu’il filme mon mari qui rue dans ses liens.
Le faux acheteur s’approche de Jérôme et lui baisse son pantalon et son caleçon…il apparait bite et couilles pendantes. Puis l’homme s’approche de moi et pose sa main sur mes cuisses remontant le long du collant faisant crisser le nylon, je tente d’échapper à l’infamante caresse mais sans résultats. Il remonte ma jupe découvrant mon string emprisonné sous le collant. Il me retourne comme une crêpe et me déchire mon collant. Il écarte mon string et me caresse la vulve...doucement…Je gémis de dégoût…Il introduit un doigt dans ma fente. L’agitant… J’entends mon mari hurler à travers son bâillon.
Enervé, l’homme se lève et s’empare de la bite de mon mari et le branle en ricanant :
- Quoi ! T’es jaloux ? C’est ça que tu veux ?
Il le masturbe un moment et je vois sa queue prendre des proportions impressionnantes ce qui m’étonne…Jérôme n’ayant jamais été un baiseur admirable…
De nouveau, l’inconnu pervers s’approche de moi...Il arrache mon chemisier et baisse brutalement les bonnets de mon soutien-gorge. Il regarde un instant mes seins et se penche. Ses lèvres s’emparent d’un de mes mamelons et il le suce sans vergogne...Tout en plongeant ses deux doigts dans ma chatte…
Je ne tarde pas à réagir malgré la situation et je donne des coups de reins malgré moi…
L’homme se retourne vers mon mari, hilare !
- Ta salope de femme a l’air d’apprécier !
Mon mari me regarde les yeux fous…
Je le regarde aussi, je regarde sa bite tendue…L’homme continue de me masturber, faisant coulisser ses doigts dans ma fente de plus en plus vite…Je vais jouir si il continue, qu’elle humiliation ! Jouir devant mon mari avec un pervers qui nous violente…
Il me redressa brutalement et me positionna à quatre pattes sur le sol crasseux de la grange…Devant mon mari ! Il me retira mon bâillon...
- Suce-le ! ordonna notre tourmenteur...
Je secouais la tête refusant mais je reçu deux violentes claques sur mes fesses et j’obtempérais. Je pris délicatement la bite de Jérôme entre mes lèvres et je commençai à le sucer.


Sa bite gonfle de plus en plus dans ma bouche…C’est bien la première fois ! Le petit salaud ! Ca ne l’excite quand même pas cette situation !
J’entends farfouiller derrière et je suppose que le sadique prend quelque chose dans son sac…
La seconde d’après, je sens qu’il introduit un objet dans ma chatte….Puis j’entends un petit bruit de moteur.
Un gode, il m’a mis un gode dans ma chatte. Je suis donc à quatre pattes dans cette grange dégueulasse en train de sucer mon mari, un gode dans ma chatte…Jérôme donne des coups de reins maintenant faisant coulisser sa bite entre mes lèvres.…
Je le recrache, lui suce le gland, lui lèche la hampe et replonge dessus…
Les vibrations du gode me font mouiller comme une folle, je n’en peux plus…je gémis…
Il me retire mon gode et me demande :
- Tu veux que je te baise, salope ?
J’hésite…une fraction de seconde…
- Oui…Oui…Baisez moi !
Je sens sa queue qui me pénètre et je gémis, la bite de Jérôme toujours dans ma bouche…
Ses mains se posent sur mes hanches et il commence à me pilonner violemment. Je sens sa queue aller et venir dans ma chatte. Il s’enfonce très loin, et je gémis à chaque coup de reins…
Son ventre vient claquer contre mes fesses…Je suce de plus belle mon mari…Complètement excitée maintenant. L’homme me bourre sauvagement comme jamais je n’ai été bourrée ! J’ai un premier orgasme…Je pousse un long gémissement plaintif sous les ricanements pervers de mon violeur !
- Salope de bourgeoise ! J’en étais sûr que t’attendais que ça d’être traitée en chienne, dorénavant ce sera ta vie, te comporter comme une pute bien docile…
Rien qu’à ces mots, je sens un deuxième orgasme arriver et je m’affale sur le sol…



L’homme se retira et tourna mon mari qu’il cambra en avant….je me retournais en entendant ses hurlements désespérés. Ce n’est pas possible !! Il ne va pas...Mi horrifiée, mi fascinée, je vois l’homme pointer son gland sur le trou du cul de mon mari et l’enculer brutalement…
Jérôme pousse un cri et l’homme s’agite dans son cul…
- Ta femme ce n’était qu’un hors d’œuvre, ta punition, c’était ça, mon client a été très clair là-dessus… Tu dois devenir une lope…
Mon mari pousse des gémissements étouffés…L’homme m’ordonne d’aller le branler et je m’exécute soumise à son autorité…Je dois y aller à quatre pattes…J’att**** la queue de mon Jérôme et le branle tout doucement d’abord mais le pervers exige d’aller plus vite alors je le masturbe rapidement pendant que le salaud encule mon mari de plus en plus vite en faisant des commentaires ignobles :
- Eh bien, ça s’élargit, ça rentre mieux maintenant…
J’agite la queue de mon mari qui donne des coups de reins !!! Excitée, j’accélère la cadence et il ne tarde pas à jouir lâchant des jets de sperme impressionnants qui giclent sur ma main….



L’homme se retire du cul de mon mari et me contraint à venir le sucer…
- Viens nettoyer la merde de ton mari, salope !
A genoux devant lui, j’avale sa queue, il me tient par les cheveux et il fait coulisser sa bite rapidement entre mes lèvres…
Je pense que le cauchemar est terminé mais je me trompe…
Il savoure ma fellation quelques instant puis il me retourne et me positionne de nouveau devant mon mari qui est toujours retourné…
- Fous-lui ta main dans le cul !
Je sursaute ! Non, pas ça !
Il s’empare de ma main et la pousse vers le trou du cul de mon mari qui se débat et il doit lui donner de violentes claques sur ses fesses qui deviennent rouges….
Je pousse ma main me disant que ça ne rentrera jamais mais en fait je suis étonnée avec qu’elle facilité je parviens à enfoncer deux puis trois doigts dans l’anus de mon mari qui se cambre encore plus…Bientôt ma main est entièrement entrée dans le cul de mon époux !
Sous les instructions de l’inconnu, je tourne ma main à l’intérieur et j’entends mon mari gémir... gémir de plaisir pas de douleur !!! L’homme lui retire son bâillon et Jérôme lâche…
- Oui…Oui…Encule moi avec ta main !
Je n’en reviens pas….
L’homme se mit derrière moi et il me lança :
- A ton tour d’être enculée !
Je frémis mais ne dis rien…
Sa bite s’enfonça dans mon anus et je serais les dents…Les mains crochés sur mes hanches il me pilonne brutalement en ahanant, en soufflant, en nous insultant….
- Putain deux belles salopes vous deux ! Le mari et la femme, j’ai un super film, mon client sera content….
Il s’active de plus en plus vite dans mon cul et je gémis tout en continuant de branler mon mari par le cul….
Nos gémissements se mélangent, nos halètements…
Puis, l’homme se retira et alla délivrer Jérôme.
Ils nous mis côte à cote et exigea qu’on le suce tous les deux…
Je lui donnais des coups de langue sur son gland et il m’agrippait par les cheveux s’enfonçant le plus loin possible, il fit de même avec Jérôme qui manqua vomir de dégoût…Je regarde mon mari sucer un homme et cela m’excite…
L’homme se retira et s’enfonça de nouveau dans ma bouche et puis celle de mon mari et se masturba un peu au-dessus de nos visages….
Il éjacula, libérant des torrents de sperme qui allèrent s’écraser sur mon visage et celui de Jérôme. J’en ai dans les cheveux, les lèvres et les seins…mon mari en reçoit dans les yeux, l’aveuglant…



Nous sommes de nouveau revenus dans la maison, attachées ensemble mon mari et moi, à genoux au milieu du salon, menottés, attachés par les jambes l’un à l’autre, un gode dans le cul, bâillonnés par la boule en latex. L’homme s’est rhabillé et a pris sa caméra. Il parle dans son téléphone portable avec un inconnu.
- Oui, Monsieur, c’est fait, j’ai le film…je ne pense pas qu’ils voudront qu’il soit divulgué. Ils vous obéiront. Et ce sont deux esclaves dociles, tous les deux, oui…Vous pouvez venir, je les ai attachés…
Il raccroche et se penche vers nous…
- Mon commanditaire va arriver dans quelques instant, ils seront plusieurs je crois…Vous en avez pour le week-end…
Et il part en éclatant de rire….

88% (7/1)
 
Categories: BDSMGroup SexHardcore
Posted by tigrou97234
1 year ago    Views: 2,697
Comments (3)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
1 year ago
mmm, elle m'a excité cette histoire...
OALINE
retired
1 year ago
trés sympa comme aventure à lire