Ma mère mon initiatrice 2

Madeleine et Cécile viennent me voir régulièrement, tantôt l’une, tantôt l’autre, quelquefois les deux.
Ce sont devenu des amantes plutôt que des clientes, et j’ai toujours avec beaucoup de joie quand nous les recevions.
Madeleine est veuve depuis quelques temps, c’est une amie de ma mère, Sonia qui lui a donné mon adresse pour que je la fasse jouir comme son mari avant, puis elle m’a fait connaître sa petite fille, Cécile qui est marié, mais que son mari ne satisfait pas, je l’ai connu vierge, mais j’ai laissé son mari la dépuceler.
Lors d’une rencontre à trois, je devrais dire à quatre puisque ma mère était participante, elles m’ont proposé de me présenter, sa fille pour Madeleine, et sa mère pour Cécile, en me disant qu'elle n’a jamais jouit avec son mari et qu'elle est un peu en manque.
Pour ma part, je continuais de faire l’amour avec ma mère, et ses copines qu’elle me présentait
Un jour, Cécile, lors d’une rencontre me dit que son mari part en province pour la semaine et si je le veux bien, elle partagera toutes se nuits avec moi, Je veux bien, mais je lui dis que cela est un peu risqué, si il appelle chez eux et qu’il y a personne, elle me répond qu’elle a prévu et que pendant son absence, elle doit aller chez sa grand-mère, qui bien sûr est au courant de son initiative et qu’elle sait ou me joindre, puisqu'elle a mon numéro.
Tous les soirs Cécile partage mon lit, et devient une véritable petite salope, elle aime me sucer, se faire sucer, baiser sans capote, et elle me demande de prendre son petit trou, qu’elle ne l’a jamais fait et qu’il ne faut pas compter sur son mari qui a déjà bien du mal à la baiser.
Ma mère, quoique de temps en temps elle passe la nuit avec nous, est un peu jalouse de Cécile, puisque celle-ci prend de plus en plus de place dans ma vie.
La semaine se termine, Cécile m’embrasse pour me dire au revoir, la semaine prochaine elle reprendra ses habitudes en venant me voir avec sa grand-mère.
La mère est contente, elle aussi reprend ses habitudes en partageant mon lit tous les soirs.
Les semaines passent, un jour, maman vient me chercher dans ma chambre, alors que je révisais mes cours, pour me dire qu’il y a trois femmes qui m’attendent au salon.
Je descends rapidement, et je reconnais Madeleine et Cécile, mais la troisième femme je ne l’ai jamais vu.
Madeleine me présente sa fille Virginie et Cécile me présente sa mère. Virginie sait pourquoi elle est là, et Cécile nous dit : « Ne perdez-pas de temps. »
J’entraine Virginie dans la chambre, Maman tient compagnie à madeleine et Cécile, de mon côté, je suis un peu gêné, mais J’avais été prévenu, mais je ne m’y attendais plus.
Très vite nous nous retrouvons tous nus et Virginie me demande par quoi je veux commencer, elle a déjà tous fait, mais elle n’a jamais ressenti la moindre jouissance avec son mari, mais avant de se marier, elle avait déjà eu pas mal d’amants, mais n’avait jamais trompé son mari, qu’elle ne serai pas là si sa fille et sa mère ne l’avaient pas conseillée.
Je commence par embrasser son corps de haut en bas, en flirtant pour se donner envie, puis en descendant doucement sur sa poitrine, sur son ventre, ses jambes et son sexe, je rentre ma langue le plus profond possible dans sa fente, et elle prend mon sexe dans sa bouche, elle prend ma bite en entier qu’elle suce, j’ai l’impression qu’elle n’ a pas fait de fellation depuis des lustres.
Elle me demande de la sodomiser avant de la baiser, elle a envie d’une grosse bite dans son cul. Je la lime par derrière et avant de jouir, alors qu’elle en ai à son deuxième orgasme, je la retourne et la pénètre par le vagin d’un seul coup, elle accepte la pénétration et jouit à nouveau. Je jouis en elle, elle se lève d’un seul coup, court dans la salle de bains en me disant, il faut que je me lave vite, nous n’avons pas pris de précaution, attend moi en te masturbant pour que l’on recommence, j’en ai encore envie.
Nous recommençons, Madeleine et Cécile commencent à s’impatienter, malgré que maman se soit occupé de leurs chattes, font irruption dans la chambre et disent à Virginie, maintenant c’est notre tour, et sans avoir pu me reposer et récupérer un peu, je me retrouve avec trois femmes en chaleur dans mon lit, maman les suit de peu.
Virginie vient me voir régulièrement pour que je la fasse jouir, quelquefois avec sa fille ou avec sa mère.
Trois mois après, alors que j’étais au lit avec Virginie, elle m’annonce que Cécile est enceinte, comme je la félicite d’être grand-mère, elle me félicite aussi d’être le père, que son gendre sait aussi que ce n’est pas de lui, puisqu’il ne couche plus avec Cécile et que son seul amant c’est moi.
Son gendre reconnaîtra l’enfant de sa femme, et veut surtout que nous continuons de baiser, puisque Cécile est beaucoup plus calme et gentille avec lui depuis qu’elle a un amant et qu’il ne veut pas qu’elle en ait d’autres.
Nous nous levons et allons annoncer la nouvelle à maman qui est ravie d’être grand-mère, et invite Cécile, Madeleine et Virginie pour fêter cela.
Cécile, alors que son ventre s’arrondi, me demande de venir passer beaucoup de nuits ensemble, puisque son mari est au courant de notre relation, il lui aurait été bien difficile de la lui cacher. Maintenant nous sortons dans la rue la main dans la main comme deux amoureux, nous nous cachons plus et tous nos voisins sont au courant.
Maman sait bien qu’il va falloir partager mon lit avec Cécile, mais elle accepte puisqu’elle va être la mère de mon enfant.
Je demande à Cécile de continuer à voir sa grand-mère et sa mère, ainsi que les copines de maman, elle accepte, mais à une condition que je me protège, que ce ne sera pas nécessaire avec sa mère et sa grand-mère.
Je suis heureux d’être papa, ma grosse bite au moins sert à quelque chose hormis faire jouir des femmes en manque.
Un jour il me faudra arrêter tout cela, car Cécile compte bien divorcer et m’épouser, mais elle voudra bien que je la partage avec ma mère, sa mère et sa grand-mère.
Cécile accoucha d’un petit garçon.
En attendant, je lui demande d’être gentille avec son mari, il est cocu et ce n’ai pas une raison pour qu’il souffre plus. Cécile me répond que s’il est cocu, c’est de sa faute.
Puis je pense que si sa mère et sa grand-mère s’occupaient bien de son mari, elles lui apprendraient très vite comment devenir un bon amant vu leur savoir-faire en la matière. Je soumets mon idée à Cécile, et celle-ci me demande si je ne veux pas la laisser en apprenant à son mari comment devenir un bon amant.
C’est tout à fait le contraire, je veux te garder, même t’épouser, mais si ton mari devient un super baiseur, tu pourras le prendre comme amant, ta mère et ta grand-mère, j’en suis sûr, aimeront mon idée.
C’est comme cela que le mari de Cécile, devient l’amant de sa mère, de sa grand-mère et de ma mère.
Puis Cécile a divorcé, je l’ai épousé, son ex est devenu son amant, Un soir elle me dit tu avais raison maintenant c’est un super baiseur et je suis enceinte de lui, j’embrasse fort Cécile, en lui disant que rien ne me fait plus plaisir, nous sommes maintenant une grande famille.
Madeleine, Virginie, Cécile et maman sont comblées d’avoir deux amants dans leur lit.
71% (11/4)
 
Posted by tigrou97234
1 year ago    Views: 1,656
Comments
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
No comments