POUR AMATEUR BBW 2



ma grosse femme

Ma femme est ronde


J’aime bien ce thème, il se trouve que ma femme est ronde et que personne ne peut imaginer ce qu’elle est réellement quand nous partons en soirée privée pour rencontrer des hommes, je lui offre ce plaisir car j’ai des problème de santé et je ne peux plus la satisfaire.

Description de la dame, elle a 47 ans, brune avec des cheveux mi longs, elle n’est pas grosse de partout mais elle a du ventre suite aux grossesses, elle est très sexy et dans les jeux de l’amour elle est toujours partante et démarre au quart de tour.

Ce que je vais vous décrire dans ce récit est une soirée vécue lors d’une de nos rencontres il y a quelques années, nous avions été contactées sur un site de rencontre sur internet et nous allions nous voir le samedi soir pour diner chez cet homme.

Comme la soirée est privée il a demandé qu’elle lui fasse la surprise d’une tenue plutôt genre salope, pour sortir de la maison elle a mis un pardessus pour ne pas choquer nos voisins qui sont des gens curieux, nous tenons à notre tranquillité d’esprit.

Nous arrivons dans l’appartement de cet homme seul car divorcé, il a 45 ans, assez costaud, portant lunettes et cheveux grisonnant d’un abord sympathique, il aide ma femme a ôter son manteau et la complimente sur sa tenue, c’est exactement ce qu’il attendait d’elle pour cette soirée.

Nous nous installons pour prendre l’apéritif, il est charmant nous nous asseyons dans le canapé et il prend place dans le fauteuil de l’autre côté de la table basse. La jupe de ma femme est très courte et elle remonte mécaniquement sur ses cuisses, dévoilant largement les jarretelles et les bas de nylon noir qu’elle porte. D’instinct et dans un réflexe conditionné elle tire sur la jupe pour cacher ses trésors.

JE sais que la lutte est perdue d’avance et au bout de quelques tentatives inutiles pour dissimuler ce qu’elle ne doit pas cacher à son futur amant elle abandonne la lutte, elle est en effet très timide et l’exhibition volontaire lui demande un véritable effort.

Il regarde tranquillement ce qu’elle montre enfin sans honte, il lui fait un signe et elle écarte les jambes pour montrer son entrecuisse, la jupe a perdu le combat et il voit jusqu’au minuscule string noir qu’elle porte.

Tout en dégustant nos boissons, nous évoquons nous différents parcours de coquineries, il est très curieux de savoir ce qui nous a amener au libertinage et je lui explique que je préfère qu’elle coquine en ma présence.

Il nous dit qu’il est temps de passer à table et il aide ma femme se relever du canapé, bien entendu, ses fesses sont à l’air et il en profite, il commence par lui rouler une pelle et elle passe les bras autours de son cou lui rendant son baiser avec passion. Heureusement qu’elle porte de très hauts talons car elle n’est pas très grande. Il passe la main sur son cul, le pétrissant avec f***e, elle a un joli cul très confortable avec une raie profonde qui marque bien la séparation des fesses.

Il tire sur son petit string pour bien lui rentrer dans les fesses, elle ondule des hanches pour montrer qu’elle apprécie la manière dont elle est traitée. Il lui administre alors quelques claques bien senties sur son cul rebondi, sous la douleur elle crispe les fesses. Il arrête quelques instants pour passer la main avec douceur sur sa peau malmenée, c’est la première fois qu’elle est traitée ainsi et je ne sais comment elle va réagir, mais comme elle continue a l’embrasser en se serrant plus fort contre lui, nous comprenons alors qu’elle n’est pas contre quelques traitements douloureux pour elle.

Encore quelques claques très appuyées et il la laisse aller, il la félicité alors sur sa docilité ouvrant des perspectives intéressantes pour la suite, il lui demande de se tourner de façon a voir son cul. Il passe sa main et lui affirme qu’elle a la peau très douce et qui marque bien ce qui est très plaisant.

Il se dirige alors vers un buffet et sort d’un tiroir une paire de boules de geisha qu’il lui demande de mettre dans son sexe pour la durée du repas, elle met la main dans sa minuscule culotte et enfile le jouet sexuel sans aucune difficulté montrant combien elle est excitée par la situation.

Nous passons donc à table et il s’installe à coté d’elle. Le repas est simple mais suffisant et nous ne sommes pas venus pour fait un repas gastronomique mais pour que ma salope prenne du plaisir et elle va en prendre. Tout au long du repas il la caresse sur tout le corps, dévoilant les parties qu’il n’a pas encore pu voir, lui donnant de petits baisers dans le cul. Il passe la main entre les cuisses qu’elle écarte largement pour vérifier l’effet des boules sur intimité, celle-ci ruisselle montrant qu’elle apprécie.

Personnellement je connaissais l’effet des ces boules sur ma femme car je lui en ai offert et elle les a mis pour aller au restau, à la sortie du restau je lui ai demandé comment c’était, elle ma montré qu’elle avait du les enlever en même temps que son slip tellement elle était trempée.

Il lui retire son pull, les seins ont les pointes tendues à la fois par l’excitation et par le frottement de la laine sur ses tétons. Il tord lentement les pointes pour voir comment elle réagit sous ses doigt et elle tend pour accentuer les torsions. Elle a de gros seins tombants mais doux sous la main et on peut les malaxer il y a de la matière à travailler.

Elle est donc assise les seins à l’air, la jupe autours de la tailles, le string trempé avec les bas noirs et les jarretelles qui tranchent sur la chair blanche de ses cuisses dodues. Il la fait lever et lui bande les yeux avec un loup noir, il lui ferme ensuite autours du cou un collier de chienne en cuir sur lequel il attache une laisse, elle ne peut plus voir ce qui lui arrive et elle en est très excitée.

Il lui enlève alors sa jupe et son string, elle ruisselle tellement que les boules tombent à terre, elle ne porte plus que les portes jarretelles les bas et les chaussures à hauts talons de 12 cm, sur lesquelles elle tangue un peu, en plus bien sur des accessoires qu’il lui a mis tout a l’heure..

Elle réponds plus eux canons de la beauté du début du 20ème siècle où les femmes étaient pour la plupart bien en chair, désormais on aime les maigrichonnes avec des cotes apparentes.

Elle attend donc de savoir ce qui va lui arriver, il lui demande de se pencher et lui met dans le sexe un plug de 4 ou 5 cm de diamètre qu’il fait aller et venir a plusieurs reprises dans son intimité. Il lui présente alors l’objet devant ses lèvres et elle doit lécher sa propre mouille, elle le fait avec application, il entre le plus dans toute sa longueur et elle accepte tout sans rechigner comme si il s’agissait dans sexe.

Il lui demande de rester la bouche ouverte et de se pencher, il approche l’instrument de sa petite rosette et commence à l’enfoncer, le retirant quand il sent un résistance trop forte, mais sans se presser il parvient enfin à ses fins et ma femme se retrouve sodomisée par un objet en plastique, soyons honnête le passage a déjà été pratiquée par différents procédés, mais celui est de belle taille quand même.

90% (11/1)
 
Categories: AnalFetishHardcore
Posted by tigrou97234
1 year ago    Views: 894
Comments (1)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
1 year ago
EXCITANTE TA COCHONNE DE FEMME SOUMISE ELLE EST UN PEU COMME LA MIENNE