Ma vie à la ferme

Je m’appelle Céline et j’ai vingt ans. J’habite chez mes parents, dans une ferme isolée. Le village le plus proche est à cinq kilomètres, il n’y a pas beaucoup d’homme, à part Dick, le chien de garde, et le vacher, pas très intelligent, mais doté d’une grosse queue. Je le regarde de loin. En fin de soirée, quand il a fini son travail, il se masturbe dans l’étable et je n’ai jamais osé l’approcher.
De temps en temps, ma mère se tape le vacher. Je l’entends jouir très fort et j’en profite pour me masturber.

Tous les soirs, j’entends mon père faire l’amour à ma mère et elle jouit tellement fort que je ne peux pas m’empêcher de me masturber. Un soir, je sors de ma chambre, pour les mater par le trou de la serrure, mais, à ma grande surprise, la porte est entrouverte. Je les regarde baiser et je vois pour la première fois la queue de mon père, plus petite que celle du vacher, mais de bonne taille quand même.
Tout en les regardant, ma main caresse mon sexe et j’entre mes doigts dans ma moule. Mon père s’aperçoit de ma présence et, sans faire de bruit, il ouvre la porte et il me fait entrer dans la chambre en me traitant de petite pute. Il me dit que, ce soir, je vais prendre mon pied avec un « homme ». Il m’oblige à me coucher à côté de ma mère et il enlève ma chemise de nuit. Mon père m’écarte les jambes et il met sa langue dans ma chatte. Je continue à mouiller, mon père m’enfonce son doigt puis un deuxième et enfin, avec le consentement de ma mère, il met son gros gland à l’entrée de ma grotte. Ma mère l’incite à me prendre totalement et à me dépuceler. D’un coup sec, mon père entre sa grosse bite dans ma moule. Ça me fait très mal, mais au bout de cinq ou six va-et-vient, la douleur s’efface pour faire place à une énorme jouissance. Mon père sort sa bitte avant de jouir et il l’enfonce dans le sexe de ma mère, où il jouit de toutes ses f***es.
Ma mère me fait mettre sur le dos. Je sens bientôt dans ma chatte une langue râpeuse, je me demande qui peut avoir une langue comme cela, celle de mon père est douce, je me retourne et je vois Dick, notre chien, en train de me lécher la chatte. J’ai aussitôt voulu partir, mais ma mère me retient et me dit que je vais prendre le pied de ma vie et que je ne pourrai plus m’en passer. Au bout de quelques minutes, ma chatte est toute mouillée et Dick essaie de me monter. Ma mère guide dans ma chatte le sexe de Dick, qui me défonce par de rapides va-et-vient, puis il se calme et je sens son nœud grossir en moi, tandis que ma mère tient sa laisse afin qu’il ne se retourne pas. Elle me dit que je suis verrouillée et qu’il faut que je me laisse faire. Je sens dans mon vagin des giclées de sperme très chaud et je prends un super pied, malgré cette énorme boule qui est en moi. Au bout de cinq minutes, la boule diminue de volume et les giclées deviennent plus épaisses. Dick se retire et cela me fait un peu mal, tandis que son sperme coule dans le lit.
Mon père me traite de chienne et il m’annonce que je viendrai désormais baiser avec eux tous les soirs et qu’il me fera baiser avec tous les hommes de son choix.
Le lendemain, ma mère m’emmène chez le docteur pour que je prenne la pilule, afin que les hommes puissent jouir en moi et que je sente leur sperme en moi pour mieux jouir.
Le soir venu, je monte me coucher mais mon père vient me chercher et m’entraine dans leur chambre. Dick est allongé par terre et ne bouge pas, en attendant son tour. Ma mère me caresse les seins pendant que mon père m’enfonce sa queue dans ma bouche et qu’il me demande de le sucer. Ma mère me tient la tête pour qu’il puisse se vider dans ma gorge et elle me demande de tout avaler, ce que je fais. Je trouve ça bon. Ma mère me dit « De toute façon, que tu aimes ou pas, tu en auras tous les jours dans ta bouche et même plusieurs fois ». Mon père appelle Dick, dont la queue est sortie du fourreau. Je vois pour la première fois la grosseur de son sexe et surtout la boule qui m’avait fait mal et tant jouir hier soir.
Ma mère me demande de sucer cette queue comme je l’ai fait pour mon père et elle me l’enfonce dans ma bouche. Elle tient sa queue à la base afin qu’il ne se verrouille pas dans ma bouche. Il envoie bientôt plusieurs giclées de foutre dans ma gueule de chienne, puis mon père enfonce sa grosse queue dans mon cul et j’ai très mal, mais mon cul se dilate et le mal laisse la place à une grande jouissance.
Je retourne dans ma chambre et je me demande comment je vais m’asseoir demain.

Le lendemain, j’ai encore un peu mal, mais ça va mieux. Je travaille au poulailler à faire manger les poules quand le facteur vient apporter le courrier. Mon père l’invite à prendre un petit verre, ils rentrent dans la cuisine et après une dizaine de minutes, mon père m’appelle en me disant que j’ai reçu du courrier. Comme c’est très rare, je me précipite dans la cuisine et je vois ma mère allongée sur le dos, les jambes en l’air, tandis que le facteur, le pantalon sur les chevilles, est en train de la baiser.
Mon père me demande de me mettre à côté d’elle dans la même position afin que le facteur puisse me prendre aussi. Je m’exécute sans rechigner parce que je sais que je vais jouir à nouveau.
L’après-midi, ma mère m’emmène avec elle voir le vacher pour me faire prendre par une énorme queue. Après que je l’ai sucé avec beaucoup de mal, il l’enfonce dans ma grotte et je prends un super pied, malgré la grosseur de son engin.
Tous les après-midis, je me fais baiser par le vacher, soit seule ou avec ma mère.
Tous les ouvriers qui viennent à la maison, soit pour des livraisons, soit pour des travaux, me baisent, de sorte que je jouis en permanence. Le soir, ma chatte est pleine de foutre, mon père y ajoute le sien et celui du chien. Ma mère n’est pas en reste, elle subit le même régime et elle aime cela autant que moi.
Elle est un peu jalouse de partager avec moi son amant canin. C’est pourquoi elle propose à mon père d’aller au chenil, afin d’adopter un autre chien, de telle sorte que nous ayons chacun le nôtre.
82% (20/4)
 
Categories: HardcoreTaboo
Posted by tigrou97234
1 year ago    Views: 2,841
Comments (3)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
1 year ago
Trash mais en même temps prodigieusement excitant , j'aimerais rencontrer une femme aimant se faire son chien... Juste histoire de profiter de la scène
1 year ago
Putain que ca exite
1 year ago
hummmm j'adore