Soumise a sa famille (2)

La BMW roulée depuis un bon moment, Maria qui était toujours dans le coffre, repensée à ce qui venait de ce passé (le k**napping, forcée de sucée un inconnu). Mille et une questions lui torturée l'esprit: qui sont c'est personnes? Que ce sinon va lui faire? Pourquoi il agisse comme ça? Et d'autres interrogations. De temps en temps, elle essayée de ce libérée de ses liens, mais sans aucun résultat. Sans qu'elle ne s'y attende, Maria senti son pénis monté, dans sa tête elle ce disait «c'est la fin», elle n'arriver pas a croire qu'une telle situation pouvais l'excitée autant.

Arrivée au lieu décidés par les k**nappeurs, ils sortirent Maria coffre est enleva la corde qui lui entravé les chevilles. Maria fût conduit par deux de ses ravisseurs, ils entraient dans le garage et ouvrit une porte dissimulée par une fausse étagère, il descendaient un escalier en colimaçon. Les murs et le sol sont en pierre, les hommes emmenas Maria dans une cellule, l'attacha a une chaise et lui retira le bandeau qu'elle a sur les yeux. Et partirent en fermant la porte méta avec des barreaux à clef, la prisonnière analysa l'endroit où elle était, dans cette pièce froide et lugubre il y avait: aucune fenêtre, juste des néons au plafond, un lit, un pot de chambre, une petite douche, une coiffeuse et une armoire avec une penderie. Soudain des bruits de talon, retentisse dans le couloir, et une femme splendide entra dans la cellule de Maria, cette beauté avait un air familier et elle s'approcha de la chaise est lui baissa le foulard. Puis en la regardant bien Maria se souvenue.

-Fran... Françoise? dit Maria d'une voix choquée. Françoise est sa tante paternel.
-Eh oui c'est bien moi, lui répondit en ajoutant un petit rire.
-Mais... Mais comment? Pourquoi...? Maria resta sans voix et sa tante ce mît derrière elle est commença a lui caressée les seins.
-Bien je vais t'expliquer clairement, quand tu es parti faire ta vie, tu j'ai plus donner de nouvelles, sauf a une personne, et il ce trouve que celle-ci a commis une terrible erreur, donc après l'avoir sévèrement puni, on a fouillés dans ses e-mail et son portable j'ai découvert qu'elle correspondait avec toi «Florian». Dans les e-mails tu lui confiée toute ta vie, et j'estime en voyant ce que tu es devenu de dire que tu as accompli un acte intolérable. Donc j'ai décidé de te punir, tu vas devenir une esclave-pute et soumise, voilà pourquoi tu es ici. Maintenant tu vas voir celle qui nous as trahis.
Françoise claqua des doigts et une jeune fille d'environ 20 ans entra dans la pièce et ce mît à genoux: elle était belle, de jolie forme et un visage d'une,. Elle portée une tenue de servante avec des gants long en satin, elle a les poignets et les chevilles bloqués séparément par des grosse chaînes. Françoise ordonna a la servante de détaché Maria et de la déshabillée et de lui maintenir les mains dans le dos et la servante s'exécuta.
-Dit moi la pute, j'espère que tu as reconnue ta cousine? en s'adressant à Maria.
-Oui ma tante. Françoise fronça les sourcils et hurla.
-Ne M'APPELLE PLUS JAMAIS MA TANTE, MAIS MAÎTRESSE ESPÈCE DE MERDE!!! Énervée, Françoise envoya une puissante claque dans la figure de Maria.

Françoise enleva les chaîne des poignets de sa fille Laura et remis les entraves sur les poignets de Maria devant elle. Elles l'emmena de f***e dans une autre pièce, où il y avait: une autre chaîne qui est pendu au plafond et une table avec divers accessoires. Françoise accrocha les grosses menottes a la chaîne et lui mît une barre d'écartement ainsi qu'un bâillon-boule dans la bouche. Ensuite elle prit un fouet sur la table et tourna autour de Maria, quand elle senti que le premier coup aller arrivé son corps ce crispa. CLAC!! Le premier coup de fouet claqua violemment sur les jolies fesses de Maria ce qui la fît gémir de douleur et 19 autre coups ce succéda sur tous le corps dénudé de l'esclave rien ne fût épargné sauf la tête et les jambées. Pendant ce temps , Laura était a genoux les mains dans le dos et la tête baissée. Françoise détacha Maria qui s'écroula au sol et avant de partir lui dit
-Tu vois maintenant ce qui arrive quand on me manque de respect où que l'on me désobéi. Françoise donna l'ordre à Laura de s'occuper de sa cousine et quitta le donjon.
60% (2/2)
 
Categories: BDSMFetishTaboo
Posted by tigrou97234
2 years ago    Views: 449
Comments
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
No comments