un soir dans la cité

Ce bel etalon, ce bel hétero que tu avais repéré depuis longtemps, ce mec sur lequel tu avais fantasmé au lycée… tu n’ aurais jamais pensé qu'un jour……

Tu le connais depuis longtemps. Il était au dans ton collège, en grande section quand tu es arrivé en 6eme, puis vous vous êtes suivis au lycée. Vous ne vous êtes jamais parlés, vous vous connaissiez seulement de vue, pourtant il habite la même cité que toi.

Un soir, tu trainais en bas, près des boites aux lettres. Il passe.
Il porte son habituel survet, sa casquette de wesh, ses sk8 et son débardeur blanc
Il est trop canon, trop trop sexy ce mec. Tu ne sais pas son mon, mais il t’ a toujours excité. Il traine toujours avec une bande de potes, et il est toujours entouré de super nanas bien bandantes. C est un vrai bogoss.
Légèrement poilu, musclé, il ferait bander n importe quel hétéro tellement il pue le sexe.
Ce soir, tu ne sais pas pourquoi, il t’ a maté, avec insistance.
Tu as répondu à son regard, timidement.
Il passe devant toi, pousse la porte d’ entrée de ton immeuble, Il te fait signe de le suivre.
Tu lui emboite le pas.
Il descend vers les caves et le parking.
Tu le suis toujours
Il se colle contre le mur de la cave, entre deux loupiottes. Pas trop éclairé, mais suffisamment pour que la lumière souligne sa musculature saillante.
Il pose sa main sur sa queue en te matant avec un air vicieux. Putain, il pur la bite…
Tu ne bouges pas, tu es tétanisé.
Il se caresse encore le zob d’une main, puis le torse.
Il a retiré son débardeur, il est torse nu, il est carrément bandant, bons pecs de mec, tablettes de chocolat bien dessinées, une bombe !
Il promène ses doigts sur ses seins, se tripotte les tétons, il les presse en te matant encore, la tête légèrement penchée.

« Quoi, tu veux juste regarder ? – viens, touche, tate ma grosse queue
Il sort son zob de son jogging, il te le fous sous le nez pour que tu le mates de plus prêt.
Il est fier de son gros morceau, il tient sa bite dans une main et commence à se caresser les couilles avec l autre
Il s astique la queue comme une bête - en te matant droit dans les yeux.
Toi, tu te caresses, ton sexe commence à grossir, il se tend - il devient bien dur, bien raide, bien droit… ton gland commence à perler, il est maintenant bien mouillé, tu te branles de plus en plus fort en le matant s astiquer
il te dit tout bas :
« ah ouiais…. tu aimes la bite toi ?
tu sais sucer au moins ?
T as déjà vu une bite aussi grosse que celle la ?
Tu réponds négativement de la tête, tu ne parles pas, tu es impressionné, tu es timide.
« t as peur ?
tiens, touche, regardes comme elle est douce
tiens, prends la dans ta main, serre bien ma tige mon pote, serres et branles la doucement «
il n’ est pas circoncis, tu joues avec son prépuce, tu le remonte entièrement , tu lèches bien son gland et tu décalotes ensuite
son gland est brillant, luisant, tout mouillé…Il brille dans la pénombre de la cave.
tu l excites
il te mate bien droit dans les yeux et te dit, « yes, continues mon pote, vas y, branles cette grosse matraque de flic »
il crache dans la paume de sa main, s abaisse vers toi et te touche la bite timidement.
c’ est la première fois qu il branle une bite – une autre que la sienne
tu es de plus en plus dur
ton sexe double maintenant de volume entre ses grandes mains de mec.
toi aussi tu mouilles comme une bonne salope
il te demande « t’ as déjà gouté une bite ? »
tu lui dit « oui »
il te répond « tiens, goute celle la , vas y, ouvres bien ta bouche, plus grand, fourres la dedans «
tu la mets toute entière dans ta bouche, tu l enfonces jusqu’ au fond de ta gorge
il est doux son gland et sa mouille, elle est douce
« C ‘est ca, joues bien avec ta langue quand tu le suces, lèches bien son gland , comme si tu lui roulais une pelle ‘, « continues, c est bien mon pote »
Tu l entend, il est en train de gémir, il donne des petits coups de bassin, « tu te débrouilles bien ! »
« Vas y putain, bouffe bien ma queue, tu as faim, tu es affamé, bouffes la, avales ma grosse bite ! »
elle rentre en entier maintenant, tu vas presque toucher ses couilles avec tes lèvres tellement tu l as enfoncée dans ta gueule.
Et tu le suces, tu le lèches, il est viril, c est un vrai mec….
Il n a pas l habitude de se faire sucer par une bouche de mec, mais il aime la façon dont tu le suces, il aime ta langue, tes lèvres sur la peau de son sexe dur
En un rien de temps, tu le fais re-bander comme tout à l heure - son sexe redevient aussitôt dur et droit, il est épais, sa peau se tend, encore plus que tout à l heure...tu kiffes à fond et lui aussi….
Il continue à te caresser le zob, il plonge ses mains dans ton caleçon, ouvre la braguette et ressort ton sexe
Il envie d y gouter bien qu il ne soit pas gay. Il veut savoir ce que ça fait de sucer une bite
Il prend ton sexe entre ses doigts , approche sa tête puis ses lèvres, il ouvre sa bouche et du bout de la langue, commence à lécher ton gland
Pendant ce temps, tu le suce encore, vous faites un 69, tu le suces bien à fond, il en redemande, il colle ta tête a sa queue avec son autre main, il pousse ta nuque au plus près pour que tu avales sa longue queue épaisse jusqu’ au bout.
Il se retire, te fais signe de t allonger sur le sol, il s allonge près de toi.
A son tour, il avale ta bite, il la dévore, ton sexe a bien durci, il est raide aussi, il te caresse doucement les boules pendant qu il te suce, il a une grande bouche, il avale toute ta bite d un coup
tu n en peux plus, c est trop bon, putain, il suce comme un dieu en plus
tu as envie de lui jouir dans la gueule, alors tu te retiens… ton sexe se tend encore un peu plus, il est de plus en plus gros, il te chauffe grave ce mec à la matraque blanche…
Il t écarte doucement les fesses, pour te caresser pendant qu il continue à te sucer, tu aimes ça.
Tu n as pas l habitude de te faire caresser le trou, mais il sait s'y prendre avec toi, il sait te donner du plaisir, tu as confiance en lui.
Tu es de moins en moins timide, tu vois qu il aime la façon dont tu le baises.
Et tu aimes comme il te suce et comme il te caresse
il est a la fois doux et ferme, comme un vrai mec - bien viril ,
un mec à femmes.
C est troublant de le voir avec ta bite dans sa bouche,
cette bouche qui n a du connaître que des chattes bien juteuses,
des clitos bien bandés, des tétons bien fermes….
et pourtant aujourd’ hui il est là , avec toi…
et tu le fais bander comme un chien !!
il continue a te caresser en glissant son doigt entre tes fesses.
Tu n ouvres pas ton cul, tu restes bien fermé, mais tu sens qu il a envie de te caresser le trou avec son gros gland rosé, tu sens qu il a envie de te dominer, de te faire gouter à sa bite par le cul, de te sauter comme une chienne...

Tu es chaud à mort, alors , tu le laisse f***er le passage avec ses doigts
Il est très délicat, très habile

Tu l' as bien chauffé, il bande comme un chien,
son sexe est tendu à mort, à fond
la peau de sa bite est bien tiré, bien fine
ses couilles sont pleines
son gland perle ,
des grosses gouttes de liquide pre-spermique s' en échappe,
tu nettoies son gland à coups de langue, tu t' appliques.
il aime ça,
il ferme les yeux, il profite de cet instant, il te kiffe grave
il aime comme tu le suces
tu te débrouilles vachement bien
tu lui fais du bien
Tu l as tellement chauffé qu' il a envie d aller plus loin
il te caresse toujours le cul,
il enfonce doucement son doigt dans ton trou
tu gémis doucement - mais comme un mec
tu l aimes bien, tu as envie de te donner à lui
envie de te laisser pénétrer par ce gros zob
tu te retournes et colles tes fesses à son sexe en rut
Putain, il est trop cho là !!
il t' att**** par la taille et se frotte contre toi
tu sens sa mouille sur tes petites fesses rebondies
il est aux anges
il n en peut plus
il est cho cho bouillant
il retire sa casquette
il a chaud, il transpire
son survet est au bas de ses jambes, il n a pas de slip
il continue a se frotter contre toi
tu te cambres pour le coller encore plus
il te caresse le trou avec son gland
comme s il était contre la chatte d une meuf
tu entrouvre tes cuisses pour qu' il s enfonce un tout petit peu
son gland s enfonce doucement, juste son gland, il ne veut pas te faire mal
tu aimes sentir ce gros gland juteux entre tes fesses,
tu t' écartes un peu plus;
il s' enfonce alors encore plus loin,
il commence à rentrer sa tige dans ton trou
tu n as pas mal, il sait s y prendre,
il te donne du plaisir
tu aimes ça….
tu gémis, il gémis aussi, plus fort que toi encore
il rentre encore plus sa bite en toi,
il est en train de te tremper le cul, de te l' inonder.
il mouille comme un mec, sa bite glisse dans ton trou, t
a petite chatte aime sentir son gros membre épais et dur,
il t écarte bien le trou, il le dilate, doucement mais fermement,
il te donne des claques sur les fesses.
Tu gémis comme une bonne chiennasse.
il te donne ensuite des coups de bassin de plus ne plus forts,
il a rentré la moitié de sa teub dans ton cul, ,
tu bandes comme une pute, tu aimes ça,
tu pousses ton cul contre sa queue pour en prendre encore plus,
tu veux l avaler toute entière ,
tu veux sentir ses bonnes boules taper contre ton cul,
tu veux qu' il te la mette à fond.
Tu écartes complètement tes fesses,
tu t aides avec tes mains pour bien lui ouvrir le passage,
il te frappe les fesses gentiment, et s enfonce complètement,
Tu pousses un cri, il crie aussi,
"Putain, mec, c est trop bon, vas y, tu peux y aller - sautes-moi comme une pute, baises moi putain !!"
Ok mec !!
il te baise, il te saute comme une chienne, il te défonce le cul,
tu sens sa bite, énorme , aller et venir, il se branle avec ton cul,
à chaque passage, il est plus violent, plus sec,
il te donne maintenant de grands coups de bite bien forts - comme un vrai MEC
il la ressort complètement et la re-rentre aussitôt !
il te défonce de plus en plus fort, de plus en plus rapide
il est à bloc, toi aussi - tu te donnes à lui !
tu te fais sauter par la plus grosse queue de la cité, et tu aimes ça !
il continue à te limer le cul comme si tu étais sa pute
soudain, il se retire violemment, te retourne la tete et te présente sa matraque devant la gueule.
Tu ouvres ta bouche pour avaler son gland.
il passe sa main sur tes couilles pour les caresser,
tu n en peux plus, tu n arrives pas a te retenir,
tu décharges ton sperme direct !
tu craches tout ton jus contre le mur, tu envoies tout !!
Tu as envie de lécher le mur ou tu as craché, mais t' as pas le temps :
Il t att**** le visage et te présente son énorme sexe rose,
sa grosse queue bien épaisse - qu il tenait à deux mains pour la branler -
tu la prends dans la bouche et l enfonce au fond de ta gorge,
Putain, il se met à gémir super fort, à râler comme un vrai mal !
" ahhhhhhhh! ",
tu sens la sève monter le long de sa queue, tu sens qu il va cracher, ça y est, il te gicle direct dans le fond de la gueule, il te tapisse le fond de la gorge avec son jus.
"HUMMMM! « c est cho, son jus est aussi doux que sa bite.
Tu te prends tout dans la bouche, il n arrête pas de jouir, des longues giclées de jute bien épaisse te remplissent la gueule.
Il se vide les boules à fond.
Il n'avais pas du jouir depuis des semaines tellement il crache
Il t att**** par le menton, tu te relève, la bouche pleine,
tu commences à avaler son sperme, tu aimes ça,
mais il t att**** le menton, et te bouffe la bouche.
Vous vous embrassez, vos langues se mélangent et il avale aussi son sperme.
Il te bouffe la bouche, les lèvres, tendrement, fermement, comme un vrai mec viril.

Ce bel étalon, ce bel hétero que tu avais repéré depuis longtemps, ce mec sur lequel tu avais fantasmé au lycée… tu n aurai jamais pensé qu' un jour il te défoncerait à ce point, que ce serait si bon, et qu il aimerait tellement ça !

Mais chut, personne ne le sait, c est un secret entre vous deux. Enfin, tous les deux et moi qui vous ai suivit, qui vous ai maté dans l ombre en me branlant.. J aurai aimé y participé, mais je n ai pas osé ...

JEUNEBRANLEUR)
100% (13/0)
 
Categories: Gay Male
Posted by st72
9 months ago    Views: 1,515
Comments (2)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
8 months ago
tu as vu q c est a toi q j ai dédicacé ce post !
8 months ago
Mmmmmmmmmm
Drôlement bon.