Serge, un prof. sous influence

Serge, un prof. sous influence

Je m'appelle Serge, j'ai 42 ans, et je suis prof de sciences dans le lycée d'une petite ville du Sud-est. Célibataire mais avec une copine avec qui je m’entends bien, nous vivons séparément mais nous voyons souvent chez l’un ou chez l’autre, elle a deux filles d’un précédent mariage âgées de 23 et 20 ans. La plus jeune étant assez excitante, je dois bien l’avouer, surtout quand je la surprenais sortant de la salle de bain, chez sa mère, seulement vêtue d’une culotte en coton et d’un t-shirt blanc sans soutien gorge.
Bien que prévenu par des confrères sur le fait que certaines élèves tentent souvent d’aguicher leurs professeurs, pour avoir de meilleurs notes, je ne me m'attendais pas à vivre l'histoire que je vais devoir écrire aujourd'hui. Je dis « devoir », car croyez le bien c’est à l’insu de ma volonté que je suis contraint de le faire. Je mets ma réputation, ma vie personnelle ainsi que ma carrière en danger en rédigeant ce texte mais je ne peux rien refuser à Elodie, qui m'en a donné l'ordre aujourd'hui.
Elodie est une jeune élève de ma classe de Terminale S, elle est loin d'être la plus naïve ni la plus innocente, car après deux redoublement, elle à l’âge pour venir au lycée avec sa propre voiture. Papa, maman, semblent avoir les moyens, cette fille n’a pas du se faire refuser souvent ses caprices et je vais vite m’en rendre compte. Elle aime obtenir ce qu’elle désire. Ce qu’elle m'oblige à faire aujourd'hui, est une des phases de l'état de servitude dans lequel elle m'a peu à peu fait plonger et me noyer.
Tout a commencé un matin où, avant de rejoindre le lycée, je trouvais un mail d'une certaine « Lolo ». Rien à voir avec un quelconque spam qui encombrent nos boites mails, le message, en quelques lignes, se résumait ainsi :

« J'ai réussi à obtenir votre adresse-mail, après bien des recherches, et je désire vous parler. ».

Je n’y prêtais pas plus attention que ça et vaquait à mes occupations le reste de la journée, tout en me demandant qui pouvait bien être cette Lolo. J'avais déjà oublié l'affaire en rentrant chez moi le soir, après une première journée de cours éprouvante. En ouvrant ma boite mail, comme à mon habitude, je trouvai un second mail de ma mystérieuse correspondante. Je trouvais en pièces jointes des photos de moi, prise au cours de la journée, au lycée. Une certaine stupeur m’envahit alors, j'avais la preuve qu'il ne pouvait s'agir d'une inconnue qui aurait pu collecter quelques photos personnelles glanées sur google ou provenant de mon compte facebook. Cette Lolo me connaissait c’était irréfutable et il va de soit que je la connaissais forcément aussi, du lycée !
Avant de m'endormir, je ne pus m'empêcher de penser à ce mail, tout en imaginant, qui de mes collègues, de l’administration ou même de mes élèves aurait pu envoyer ces deux mails? Même si cela ne portait guerre à conséquence, cette situation ne cessait d‘occuper mon esprit, je commençais à fantasmer sur certaines collègues et je m’endormais avec une grosse érection.
Le lendemain, je trouvais un nouveau mail de Lolo, pour le moins étrange et autoritaire, qui disait simplement « Es-tu prêt ? » et, deux lignes plus bas, un « Réponds ! ». Ce matin là je me sentais ragaillardis et je m’enhardis de répondre à ce mail, Ce fut ma plus grossière erreur et ce qui m’a mené là où j’en suis arrivé aujourd’hui. Je suis entré dans la partie et je ne savais pas encore que le jeu était perdu d’avance.
Mon texte de réponse fut le suivant :
« Je veux bien répondre, madame, mademoiselle ? Mais à qui ais je l’honneur ? Lolo? Ou un autre prénom ? Qui ?».
Je pensais naïvement que soit ma collègue ou la connaissance en question se dévoile ou que, dans le cas d’une élève présomptueuse, cette dernière se déballonnerait et mettrait ainsi un terme à ce petit jeu. C'était compter sur la personnalité dominante d’Elodie, alias Lolo. Ce mercredi, je n'avais pas cours l'après-midi et lorsque j'ouvris ma boite mail de retour de l’établissement à la mi-journée, je ne savais pas quoi espérer ? Aurais-je des nouvelles de mon énigmatique correspondante ? Ne serait-il pas mieux que cet échange électronique ne cesse ? Le suspens fut de courte durée car je trouvais un nouveau message qui, cette fois, n'était plus signé Lolo…


60% (4/2)
 
Categories: Taboo
Posted by siouxy
3 years ago    Views: 1,071
Comments (1)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
3 years ago
Une histoire qui commence vraiment bien ! ^^