une mature affamée

lorsque j'étais ado, je fantasmais sur les femmes mures et ça ne s'est pas arrangé en grandissant...je me rappelle de mon dépucelage avec une copine de ma mére, trop bon... j'avais 18 ans et j'avais envie de me taper une femme, une vraie, en fait ce fut pas si compliqué que ça...souvent il m'arrivait de croiser une belle femme, brune, que je matais avec insistance de bas en haut pour lui faire comprendre que j'avais envie de la baiser...puis à f***e de se croiser, de se faire des petits sourires, le grand jour arriva plus vite que prévu...ce jour là, je jouais au tennis avec un pote puis au bout d'une heure, il a du s'absenter et je me suis à taper des balles contre le mur du gymnase en attendant un autre joueur, finalement, la nuit commença à tomber et je décida d'arreter et de prendre une douche, j'étais seule dans les vestiaires lorsque que j'entendis la porte d'entrée principale s'ouvrir, il s'agissait d'une femme qui marchait avec des talons mais je ne pouvais pas la voir...je devinais qu'elle resta un moment puis elle est repartie en claquant des talons, sur le coup, je me demandais qui ça pouvait etre, une femme en talon dans un vestiaire de mec? étrange, non! bref, je m'essuya puis m'habilla puis je reparti sur le chemin de la maison... il faisait noir et les rues étaient pas bien éclairées, quand je suis passé au niveau de l'école, j'ai entendu un "psst" puis un deuxiéme, puis un troisiéme...manifestement, quelqu'un cherchait à m'attirer dans un coin noir, c'était pas rassurant mais je pris mon courage à deux mains puis prudemment je m'avança vers ces appels incessants...surprise, c'était une copine de ma mére qui m'attendait... elle avait mis un survetement avec la cagoule, on aurait dit un cambrioleur, elle m'attira vers elle puis me dit "viens, on va faire un tour", elle me prit la main et m'emmena sous le préau, l'endroit était sombre et tranquille, elle commença par descendre mon survet puis à me sucer...je n'en croyais pas mes yeux, j'étais en train de me faire sucer par une des copines de ma mére...je bandais trés fort et elle semblait apprécier, en la caressant, je remarquais qu'elle était à poil sous son survet et que son coup était préméditer... ah, quel bonheur, ça me changeait des copines habituelles de mon àge qui étaient inexpérimentées...la copine de ma mère finit par se retourner et guida mon sexe dans sa chatte toute mouillée, à chaque mouvement on entendait le claquement de mon pubis contre ses fesses...j'étais si bien dans son trou que je voulais plus partir puis je les limé comme un malade en lui tirant sur ses cheveux, elle semblait appréciée...on est resté un moment, l'un dans l'autre jusqu'au moment où je sentais monter l'orgasme, elle a vite compris puis s'est retournée à la vitesse de l'éclair pour tout avaler puis elle m'a lécher jusqu'à la dernière goutte...je n'avais qu'une envie, c'était recommencer, elle était amusée de voir que j'étais exité et que j'avais envie de recommencer...avant de repartir chez son mari, on se donna rdv le lendemain soir derrière le gymnase...c'était le plus beau quart d'heure de ma vie, j'avais niqué une mature sur laquelle je fantasmais, j'étais heureux et je pensais dèjà à nos prochains ébats...j'avais une astuce pour avoir le gymnase pour nous tout seul, en effet, à l'époque, le secrétaire de mairie venait chaque soir fermer les portes en sortant de la mairie et mon astuce consistait à laisser entre-ouverte une petite fenétre par laquelle je pouvais me glisser puis je pouvais ensuite débloquer une issue de secours pour laisser entrer ma belle mature...une fois seul dans ce grand espace, on avait tout pour s'amuser, et surtout des tapis à volonter, pour baiser, c'était génial...au début on baisait dans les douches avec notre tapis puis après on finissait par baiser dans tous les recoins du gymnase...cette mature était insatiable et adorait la pénétration anale...on se donnait souvent rdv le vendredi soir, puis le dimanche, elle faisait croire à son mari qu'elle allait rendre visite à sa mère et le vieux n'y voyait que du feux, il préférait plus la bouteille que sa femme...bref, moi ça m'arrangeait bien et trés vite je me suis aperçu que j'étais pas son seul amant, ç'était une vraie nympho...en tout cas, j'en ai bien profité...
11% (2/16)
 
Categories: First TimeMatureTaboo
Posted by sensuality54
2 years ago    Views: 2,882
Comments (7)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
2 years ago
Bof
2 years ago
sa sens le fantasme
2 years ago
ouais,c'est un fantasme que j'aimerai réaliser avec un bel inconnu
2 years ago
désolé pour les fautes d'orthographes, en fait j'ai écrit l'histoire d'un coup sans relire...
2 years ago
Fake et bourré de fautes dignent d'un jeune kikoulol !!

Tu sors =>
2 years ago
sa sens le fantasme
2 years ago
Crazy.....