La fille de l'accueil


Cela fait un mois à peu près que Marie est venue sur mon lieu de travail remplacer une fille de l'accueil qui est en arrêt de travail.

Marie est une jolie femme, elle a 37 ans, 170 cm à peu près. Blonde, elle est plutôt fine mais possède un cul bien en forme et une paire de sein énorme qu'elle sait mettre en valeur dans des jeans bien serrés et des hauts à décolleté.

Depuis son arrivée je discute souvent avec elle autour d'une cigarette ou d'un café, et durant ces conversations elle m'expliqua qu'elle était marié mais pas forcément heureuse.

Tout les jours pendant ma pause déjeuner je prends un temps pour faire ma sieste. La salle ou je dors est une petite salle d'archives ou nous avons amménagé un coin avec un sofa.

Ce jour là, j'avais un rendez-vous professionnel à 13h45 et là il était 13hoo. Ca me laissait donc une bonne demi-heure pour souffler.
Pour accéder à cette salle je suis obligé de passer par l'accueil ou se trouvait Marie. Je lui demanda donc:

- Je vais me reposer, j'ai rdv avec Mme... à 13h45, si à 13h30 tu ne me vois pas peux-tu faire sonner mon portable ?

En me faisant un clin d'oeil elle me répondit:

- J'ai encore mieux

Dans ce genre de situation je suis souvent long à a détente et là je n'étais pas sur d'avoir bien compris.

Sur ces questions je m'assoupis sur le sofa de la salle d'archives et quelques instants plus tard je fût réveillé par une main qui se posait sur ma bite.

- N'ai pas peur c'est moi, laisse moi faire.

Puis elle sortit ma bite de sa prison de tissu.
Elle fût agréablement surprit lorsqu'elle vit mon sex déja tendu, apparement cela faisait un bout de temps qu'elle n'en avait pas vu un de cette taille.

Après m'avoir légèrement branlé avec ses douces petites mains, elle lécha mon sex pour y mettre un maximum de salive afin d'adoucir la branlette qu'elle me faisait. Puis d'un coup elle l'avala entièrement:

- Orhhh, slurppp, orhhhh,slurp

Quelle suceuse, j'ai rarement pu goutter à une pipe de ce genre là. elle avalait mon sexe jusqu'à la base avec une facilité déconcertante.

- Tu aime ? Me dit-elle

En réponse je lui agrippa les cheveux, pour enfoncer ma bite encore plus loin dans le fond de sa gorge.

Ce jour là vu qu'elle était en robe je lui dis:

- Mets toi au dessus de moi que je puisse te lécher en même temps.

Elle souleva sa robe et c'est là que j'ai pu m'apercevoir qu'elle ne portait aucun sous-vêtements, quelle salope.


(la suite très rapidement)
100% (14/0)
 
Posted by sanabdel
1 year ago    Views: 1,696
Comments (4)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
1 year ago
Oh oui : vivement la suite :-)
OALINE
retired
1 year ago
vite la suite
1 year ago
j'ai hâte de lire la suite !!
1 year ago
Ohhh !!! ça part bien...vivement la suite!