soutien scolaire...

Pour vous raconter cette histoire j'ai changé les prénoms des différents acteurs mais je n'ai rien changé à la vérité des différentes situations.

Cela faisait 5 mois que j'apportais un soutien en maths à un jeune collégien de 14 ans. Je le trouvais sympa et très réceptif à mes conseils. Par contre sa mère, une jeune femme de 35 ans était plutôt du genre pas très aimable. Depuis les premiers contacts rien n'avait changé. Le bonjour et le bonsoir était quasiment les seuls éléments de conversation entre elle et moi. A l'époque j'avais 20 ans et je ne me retournais pas trop sur ce genre de femme, de plus je ne la trouvais pas top!!! Cela venait peut être de sa situation: elle avait divorcé depuis quelques mois, elle s'habillait de manière extrèmement triste et pas sexy. Mais les choses allaient se décanter.

Un jour d'abord ce fut sa mère qui m'accueilli au domicile de Léa. Elle était prise par son boulot ce matin là. Quelle ne fut pas ma surprise quand la dame s'extasia en me disant "Ah et bien voilà le beau et très sympathique Sam dont Léa me parle si fréquemment!". Je me sentis un peu gêné sur le coup mais mon trouble disparu rapidement dès que je retrouvai le jeune collégien pour mon cours de soutien.Quelques semaines plus tard Julien (le collégien) m'invita à son anniversaire, je montrais ma surprise mais j'acceptais. Je me rapprochais de la mère en lui demandant ce que je pourrais bien offrir à son fils, elle me guida fort aimablement dans mon choix en me demandant de ne pas faire de folie!!!

Les jours s'écoulèrent et le moment de l'anniversaire arriva. Je déjeunais donc avec Julien,quelques uns de ses amis et amies et Léa.Ce jour là je la trouvais particulièrement en beauté: légèrement maquillée pour souligner ses yeux clairs (je vis plus tard qu'ils étaient gris)elle avait passé un chemisier blanc juste ouvert comme il le fallait pour apercevoir sa poitrine lorsqu'elle se baissait... et une jupe assez courte qui soulignait la finesse de sa taille et la longueur de ses jambes. Je me retrouvais harcelé de question car Julien ne tarissait pas d'éloge à mon égard auprès d'eux (encore un).
Vers 15 heures la grand mère du collégien arriva pour emmener tout ce petit monde au spectacle garantissant à sa fille le retour de son protégé pour 20 heures.

Comme j'avais déjà participé au service du repas afin de donner un coup de main à la maîtresse de maison je lui proposais de débarasser la table pour la libérer de cette contrainte purement ménagère. Elle accepta sans accepter... et la ronde du nettoyage de table pu débuter. Déjà durant le repas j'avais participer au transport d'assiettes et autres choses du salon à la cuisine et la cuisine étant fort peu spacieuse on s'était frôlé avec des sourires entendus ou gènés en ce qui me concerne.

Au moment de glisser quelques assiettes dans le lave vaisselle, en me redressant je me suis trouvé coincé entre Léa et un mur de la cuisine! Nos regards se sont croisés puis affrontés... J'étais profondément troublé et je crus lire dans son regard comme une invite à faire quelque chose... J'approchais alors mon visage du sien, mes lèvres de ses lèvres et le contact fut comme un arc électrique. Nos langues eurent vite fait de faire connaissance et mes mains de faire le tour de la propriétaire des lieux!!!
Les minutes qui suivirent furent particulièrement hautes en couleurs. Nous perdions notre souffle dans des baisers sans fins, nous étions avides de découvertes. J'avais déboutonné son chemisier, dégraffé son soutien gorge pour titiller au mieux l'extrémité de ses seins qu'elle avait fort beau et bien gonflé... Elle me semblait très excitée et moi j'avais une érection festive qui avait du mal à se contenir dans mon slip.

On poursuivait notre étreinte dans la cuisine, c'était assez folklorique!!! Je parvins à baisser la fermeture de sa courte jupe qui tomba au sol, je glissais ma main dans sa minuscule culotte trempée pour y découvrir un sexe en fusion, mouillé à l'extrème. Après quelques caresses judicieusement placées et action de Léa qui avait détaché mon jean et libéré mon sexe raide de sa prison, elle dirigeat celui ci droit au but. Mais à ma plus grande surprise, bien que je fus passablement excité, ce fut elle qui en quelques secondes parti dans un orgasme comme elle en avait le secret (j'allais le découvrir au cours de notre relation qui dura presque 2 ans...). J'ai cru qu'elle allait me casser tellement c'était fort. Dans cette agitation et dans un prompt mouvement de recul je me délestais de mon sperme un peu partout sur son ventre...

Nous mîmes quelques minutes à nous remettre de cette géniale chevauchée... Avec ses petites pommettes rosies par le plaisir elle était magnifiquement souriante et belle dans sa tenue après l'amour qu'elle n'avait pas fait depuis 2 ans... c'était sur moi qu'elle avait jeté son dévolu à mon plus grand plaisir!!!
On a fini de nettoyer le salon complètement nus, nous arrêtant toutes les 2 minutes pour nous toucher et nous embrasser puis on est allé refaire mieux connaissance dans sa chambre et ce fut aussi bon et moins bref.


67% (20/9)
 
Categories: First Time
Posted by samdhi
3 years ago    Views: 2,589
Comments (4)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
1 year ago
jolie histoire!
2 years ago
Ouai vas y parle nous de "léa" ! Y'a une photo d'elle ? ;)
3 years ago
pourquoi pas oui !
3 years ago
Voilà ma première contribution... je pourrai encore vous parler de Léa si cela vous plait
Sam