Statistique 2

Maudit !!!

Je me retourner et fit semblant de m’éveiller en bâillant et en m’étirant sur le sofa...

— T’a dit quoi Marie ?

Elle lisait toujours.

— Moi, rien pourquoi ?
— J’ai cru que tu parlais.
— T’a du rêver.
— Mais...
— Repose-toi mon homme, je te ferai signe quand le livreur sonnera, c’est toi qui paye cette fois.

Elle resta plongée dans son damné magazine en repoussant ses lunettes sur son nez puis sourit et dit :

— Écoute ça Paul je lis quelque chose d’intéressant sur l’orgasme féminin et comment l’atteindre.

« Merde ! C’est reparti, » me dis-je décourager en fixant son haut pyjama ouvert jusqu’au nombril et ses seins fabuleux d’une blancheur spectrale, j’apercevais même un de c'est mamelon. Tout ce que je voulais c’était une bonne pipe, elle ne rechigne jamais à me le faire habituellement mais la...

— Hum ! Grognai-je en refermant les yeux.
— En général, c’est la stimulation des zones sexuelles qui déclenche l’orgasme chez la femme : caresses préliminaires (manuelles ou buccales), cunnilingus, masturbation, pénétration.
— Ah !
— 95 % des femmes atteignent l’orgasme clitoridien par la masturbation. 45 % des orgasmes clitoridiens proviennent des caresses avec le partenaire. Seuls 30 % des femmes arrivent à atteindre l’orgasme vaginal.
— Hum, hum !
— Certaines positions sont plus propices que d’autres à l’atteinte de l’orgasme : pour y arriver, il faut privilégier les positions qui permettent un contact étroit entre le clitoris et le sexe ou le corps de votre partenaire. C’est pour ça Paul que ces biens d’essayer d’autres positions que tes trois conventionnels, enfin, quand on veut donner du plaisir a sa femme.
— Hum !
— L'orgasme clitoridien est l’orgasme le plus fréquemment obtenu et le plus facile à atteindre... il se déclenche par le clitoris, petit organe situé entre les lèvres, à l'avant du sexe. Facilement accessible et très sensible mais tu le sais, il peut survenir grâce à de simples caresses ou a un bon tamponnage de pubis mon petit loup.
— Hum !
— L'orgasme vaginal est déclenché par la stimulation du point de Gräfenberg, plus communément appelé Point G. Situé à environ 4 cm de l'entrée du vagin comme je le disais tout à l'heure. Il a la forme d'une petite boule palpable de moins d'un centimètre qui augmente de taille lors d'une stimulation. Situé du côté de la vessie, il n'est pas rare d'aller faire un tour aux toilettes après un orgasme vaginal. Cela ne m’est pas arrivé souvent ces temps si Paul.
— Of !
— Il y a les femmes multiorgasmiques également, tu savais ça ?
— Ah !
— Des orgasmes à répétition, c'est rare, mais ça existe. Contrairement aux hommes, qui ont physiologiquement un besoin de récupération après l’acte sexuel (la période réfractaire) surtout passé 50 ans, comme toi, environ 13 % des femmes peuvent avoir plusieurs orgasmes pendant leurs ébats sexuels. Clitoridiens, vaginaux, ils peuvent s'enchaîner pour un plaisir extrême ! Tu sais Paul que j’ai déjà eu 12 orgasmes de suite avec un vibrateur et un bon joint !
— Oh !
— Et trois clitoridien avec toi !
— Ah !
— Tu sais que...

Je soupirer exaspérer et me retourner sur mon sofa bien décider a m’endormir pour de vrai. Tant pis, elle et ses damnées statistiques et ses positions exotiques; le petit pont, la fleur de lotus... un coup à se déboîter le dos pour de bon et ses orgasmes féminins si compliquer.

Marie se tue en le voyant grogner et se retourner et décida de se payer sa tête encore un peu avant d’aller le rejoindre.

— Paul, irais-tu à la cuisine me faire un petit lunch en attendant la bouffe, ce serait gentil ? J’ai trop mal au mollet d’avoir porté des maudits talons haut toute la journée.

Elle ose se plaindre d’avoir de petite douleur alors que moi j’ai mal partout d’avoir travaillé dans la cour arrière toute la journée à débiter du bois.
Pas croyable !
Trop ces trop, je fis semblant de ronfler en faisant une croix sur ma pipe.

Discrètement Marie déboutonna complètement son haut de pyjama et l’ouvrit pour découvrir ses seins lourds et bas puis glissa sa main droite sous l’élastique du pantalon et ses slips jusqu’à son pubis et commença à se masturber en laissant échapper des petits gémissements évocateurs pour agacer Paul. Elle voulait voir combien de temps il allait rés****r avant de faire semblant de se réveiller pour lui sauter dessus. Elle ne lui donnait pas deux minutes max.

Elle posa le magazine sur ses genoux pour se caresser les seins de la main gauche. Depuis qu’elle avait passé la cinquantaine ils avaient ramolli et tombés un peu mais elle avait toujours une belle poitrine, enfin, pour son âge. Au début elle faisait semblant mais peut a peut elle y prit plaisir et cela lui fit du bien, surtout après la dure journée quelle avait eu chez le photographe de mode. Elle finit par fermer les yeux pour mieux ressentir toute la douceur des caresses qu’elle se procurait habilement grâce à ses 40 ans de pratique.


Son index glissait sur sa fente déjà humide évitant de toucher trop directement le clitoris, ses grandes lèvres s’humidifiaient gonflait et s’ouvrait, elle ramena la pointe de ses doigts au sommet de sa fente et fit des pressions en tournant dans son doux poil pubien. En même temps elle faisait rouler tendrement la pointe de ses seins entre un index et un pouce les sentant durcir. C’était si agréable qu’elle s’en lécha les lèvres tout en laissant sa mémoire dériver sur des moments très excitants qu’elle avait vécu.

Son sexe mouillait de plus en plus tandis que son clito bandait et sortait de sa cachette, chaque fois quelle l’effleurait son abdomen se contractait et ses fesses se resserrait. Elle finit par gémir pour de vrai en se tortillant de plus en plus dans le gros fauteuil les yeux fermer les pieds toujours sous ses fesses. Elle se pénétra avec un doigt un petit moment l’agitant dans son vagin humide ou le faisant aller et venir avant de recommencer ses pressions près du petit bouton qui regagnait déjà son antre tellement elle était près de s’amener a l’orgasme.

Paul ronflait encore, il avait dû s’endormir pour de vrai sinon il lui aurait sauté dessus depuis longtemps. « Tant pis pour lui » se dit-elle en se faisant jouir facilement en moins de deux minutes. Un plaisir intense, foudroyant la submergea, ses tétons pointèrent beaucoup plus et elle sentit ses joues en feux. L’orgasme puissant lui traversa le bas ventre comme une décharge électrique et provoqua des spasmes dans les gros muscles a l’intérieur de ses longues cuisses, son vagin subit une bonne dizaine de contractions involontaires puis elle senti son périnée et son l’utérus se contracter par saccade. Les premières contractions furent les plus intenses puis elles diminuèrent en fréquence et en intensité.

Elle aurait pu stopper mais elle continua en s’attaquant plus directement au clitoris cette fois et rapidement un autre orgasme la submergea mais moins puissant que l’autre.

Ses orteils se dressèrent et elle serra les dents en grimaçant le souffle coupé. Sa main gauche se referma sur son sein droit avec f***e, ses longs doigts s’enfonçant dans la chair molle. Elle suffoqua un moment gémissant avec une voix de gamine qu’elle trouvait toujours gênante devant ses partenaires. Ce petit orgasme passa rapidement la laissant transit, essoufflé et quelques peut soulager. Elle caressa encore son sexe gonfler un moment sentant des gouttes de cyprine couler sur son anus avant de retirer ses doigts de son pantalon en ouvrant les yeux. Elle se sentait vider et soupira longuement en tournant la tête ver Paul et sursauta.

Il était assit, télécommande en main, bite sortit de son pantalon se branlant lentement et fixait la télé en faisant semblant de ronfler. Stupéfaite elle regarda l’écran géant et y vit des seins en gros plan. Sur le coup elle crut qu’il regardait un porno se qui lui fit serré les dents mais il fit un zoom arrière et elle se vit avec un air hagard, bouche ouverte, poitrine a l’air. Furieuse elle le toisa méchamment pendant qu’il disait :

— Fantastique le nouveau système de caméra de surveillance que t’as fait installer dans le musé Marie, ça enregistre sur commande et en HD en plus. Wow ! C’était un orgasme clitoridien ou vaginal minou ?


— Mon sacrement ! Toi t’es mort ! Rugit-elle en enlevant ses lunettes pour aller se jeter sur lui en riant.


100% (1/0)
 
Posted by priss0100
2 years ago    Views: 264
Comments
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
No comments