Un week-end... bien arrosé !

CECI EST UNE HISTOIRE VRAIE, BANDEZ !

Dans la vie, il existe certains moments où tout ce qu'on prenait pour véridique prend l'eau... Mais ce n'est pas toujours pour nous déplaire.
En couple depuis le lycée avec une fille qui au bout de 5 ans m'a trompé, puis quitté, j'ai décidé de profiter de chaque instant. J'ai donc papillonné avec pas mal de filles jusqu'à cette soirée...

Il s'appelait Matthieu, nous étions potes depuis notre première année à la FAC, soit déjà 4 ans de beuveries derrière nous ! Lui, il était gay, il s'assumait totalement ! Plutôt grand (1m90 environ), bien bâti, très viril (oui, ça cassait totalement les préjugés de campagnard que j'avais avant mes études sur les gays !)
Moi, je suis grand (1m85), assez mince et, je le pensais, hétéro ! Seul détail notable dans ma vie sexuelle, j'adorais que mon ex copine joue avec mon cul, j'adorais sentir 2, 3, même 4 doigts y rentrer ! En son absence, je m'amusais même avec les sextoys que l'on avait acheté pour nous, mais sans qu'elle ne s'en doute bien sûr !

Ce soir là, c'était vendredi, on avait fini les cours, on s'est décidé à sortir à deux dans un bar du centre ville de Lille. Une première tournée, puis une deuxième, puisa une troisième... jusqu'à 1h du matin et cette interrogation de Matthieu :
_Alors pas de plan drague ce soir ? Tu veux qu'on fasse comme dans How i Met your mother, que je sois ton co-pilote ?
_Non.. franchement non... pas ce soir ! Ce soir, on profite, ce soir c'est entre pote, lui répondis-je.
On a donc continué notre soirée, tranquillement !

À 2h, à la fermeture du bar, je proposais à Matthieu de venir dormir chez moi, il habitait en périphérie et moi à l'opposé du centre-ville. Il mettrait 2 bonnes heures à rentrer, contre une vingtaine de minute jusque chez moi. Il acceptait. J'avais l'impression d'avoir tout calculé, mais quoi ? Qu'avais-je calculé ?

Sur la route, nous avons parlé, beaucoup parlé. L'alcool aidant, ça ne tournait qu'autour du sexe ! Curieux, je lui posais BEAUCOUP de questions sur le sexe chez les gays, et il répondait à tout, vraiment tout !
Entre autre, il m'avouait son genre de mec, qui sans me le dire, me ressemblait beaucoup... Il m'avouait qu'il avait déjà laissé 2 ou 3 mecs le prendre, mais qu'il détestait ça, il n'avait qu'une envie, sentir sa queue au fond du cul d'un beau mec ! Il m'avouait qu'il adoré se faire sucer, mais détester rendre la pareille, qu'il adorait dominer ses mecs, etc... Bizarrement, cette situation m'excitait, mais je me disais que c'était juste l'alcool...
Personnellement, je lui avouais, sans honte, que j'adorais que les filles jouent avec mes fesses, que j'adorais que ces filles prennent le dessus...

Arrivés chez moi, trop claqués pour déplier le canapé, je lui proposais :
_Viens, on dort à deux, il n'y a aucun problème, il est trop tard et on est trop ronds pour déplier ce foutu canapé !
_Tu n'as pas peur ? Me répondait-il
_Peur de quoi ?! Allez viens !

Je me mis en caleçon, lui de même et on s'endormait directement, comme de grosses masses...

...

Puis...

En pleine nuit...

...je sentis son bras autour de moi, c'était plutôt agréable, j'étais une petite cuillère... Je comprenais le plaisir des filles de sentir un bras musclé, bienveillant autour de soit !
Mais, je n'arrivais pas à ma rendormir ! J'en profitais pour me reculer, me rapprocher et me sentir encore mieux placé...
Cette action a dû avoir son effet, puisque d'un coup je sentis son bassin avancer, jusqu'à mes fesses. Je sentis son sexe venir se placer contre mes fesses... et surtout, je le sentis gonfler au fur et à mesure. Bordel, ce qui a l'air gros !!! J'essayais de me résonner en me disant que c'était une érection nocturne, sans connotation sexuelle, mais je sentais ses bras me serrer de plus en plus, son bassin effectuer de léger mouvement d'avant en arrière, mon coeur s'emballait !
Je repensais alors à tous ces moments où je jouais avec mon cul, je me disais qu'il était plutôt beau-gosse, qu'en fait, c'était maintenant ou jamais ! Je tortillais légèrement mes fesses, pour observer sa réaction... BORDEL, il était réveillé !!!!! Après un léger moment d'hésitation, et surtout après avoir senti sa main droite glisser sur ma cuisse, je me décidais à m'avancer légèrement, juste de quoi passer ma main... et le caresser !

Je le sens alors, me malaxer la fesse droite assez hardament, je passe alors ma main dans son caleçon et le masturbe ! Quelle queue, elle est énorme !
Je sens sa main rentrer dans mon caleçon, se diriger vers mes fesses, il doit se souvenir de notre discussion. Oh oui, il s'en souvient ! Il ne se gêne pas pour me caresser l'anus, mon bassin lui ne peut s'empêcher d'avancer et reculer, comme une invitation ! c'est alors que je sens un doigt me pénétrer, il ne va pas mal, il entre à peine, mais quelle sensation !

D'un coup, tout s'accélère, je m'active, je me retourne et me glisse sous la couette ! je descends le long de ses jambes, je prends mon courage à deux mains, ôte son caleçon et me jette sur son sexe ! Ma langue tourne autour de son gland, puis son sexe rentre dans ma bouche. Je n'avais jamais sucé auparavant, mais quel goût, quelle sensation ! Je sens la couette être soulevée, j'en profite pour me mettre en 4 pattes en face de lui et je le suce, je le suce avec passion. Il passe ses mains dans mes cheveux, appuie sur ma tête comme pour enfoncer son sexe au plus profond de moi. Je me sens dominé, je me sens... chienne en fait !

Après quelques minutes à le sucer, je me remonte sur lui, me frotte et l'embrasse à pleine bouche. Il saisit mes fesses et tente de me doigter. Je lui glisse dans l'oreille :
_Il y a de quoi dans ma table de chevet...
Il tente d'accéder à ma demander, mais j'entends tout tomber, il se décide alors à ouvrir la lumière... Nous étions jusque là dans le noir complet et d'un coup nous nous retrouvons nez-à-nez à la lumière d'une lampe de chevet ! Nous fûmes comme surpris, et après un pouf de rire, nous avons repris nos activité : je l'embrassais à pleine bouche en me frottant à lui et lui m'enduisait les fesses avec le tube de lubrifiant qu'il avait chopé dans la table de chevet. Il s'amusa alors à glisser un, luis deux doigts dans mon cul, faisant des va-et-viens pour tenter de me dilater. Je sentis un troisième de ses gros doigts rentrer au fond de mon cul et me dis-je "c'est le moment".

Je prenais un préservatif dans la table de chevet et l'appliquais sur son sexe dur que je masturbais depuis de longues minutes. Je venais me placer un peu plus haut, pris son chibre dans ma main gauche et le plaça à l'entrée de mes fesses. Il ôta ma main du revers de la sienne, m'entoura de son bras gauche, pris sa bite dans sa main droite et me le mit dans le cul ! Quelle sensation !!! Il commençât à me limer comme je le méritais, j'étais totalement saisis par la sensation de bonheur de sentir une queue au fond de mon cul. Elle était grosse, je sentais une certaine douleur, mais quel pied !

Il me prit violemment, puis sortit sa queue, me plaçant à quatre pates sans me dire le moindre mot ! Il me dominait, je sentais sa queue à l'entrée de mon cul... sans ménagement il me pénétra, commença les va et viens... Il s'agrippait à mes hanches et accélérait le mouvement, il me malmenait comme une simple poupée gonflable... Je sentis son visage derrière le mien :
_t'avais pas menti, salope ! me dit-il doucement dans l'oreille, continuant à me malmener !

_Leve toi ! me lança-t-il

Il m'emmena contre le mur et me pénétra de nouveau, il avait encore accélérait le mouvement, je sentais mes jambes faillir sous les coups de butoir !
Cela faisait déjà de nombreuses minutes qu'il me pilonnait, j'étais sa chose, il me démontait !

D'un coup, il me prit les cheveux, sortit sa bite, me retourna et me fit me mettre accroupi. Il ne me laissait pas le choix, présentant sa bite à l'entrée de ma bouche. Je le suçais quelques secondes, jusqu'à ce qu'il retira le préservatif souillé par mon cul et me dit d'ouvrir la bouche ! Bizarrement je m'éxécutais et ouvrit la bouche, pour accueillir sa semence dans ma bouche ! Dans un râle de plaisir, il me déchargea sa semence dans la bouche, que j'avalais comme toutes les salopes des films X qui occupait mes soirées ! J'éjaculais dans ma propre main quelques secondes plus tard...


Bordel, pour une première fois quel pied ! Matthieu me dit :
_J'en étais sûr !
_Sûr de quoi ? lui répondis-je
_Qu'un jour je te défoncerai le cul ! J'ai su être patient...

On retournait dans lit et on parla quelques minutes avant de s'endormir... Je songeais à cette expérience et eu comme l'impression que je venais de commencer quelque chose de nouveau...

à suivre... :)
100% (4/0)
 
Posted by pokpook
6 months ago    Views: 1,927
Comments (3)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
5 months ago
magnifique histoire je ne suis pas gay mais tu ma donner la trique dure je pence que tu as eu raison de le faire vraiment , moi aussi j'aime que ma femme me doit est je joue aussi avec les gode ;)
putain d'histoire j'ai pas pu résister de me branler dessus
encore bravo
6 months ago
tres excitante cette histoire
6 months ago
j'adore, merci