ma filleuile

Dernierement au travail, on m'annonce que j'ai un appel. Tous ceux qui me connaissent savent tres bien que je n'aime pas ca, mais bon, je prend la communication. C'est ma filleuile Frédérique qui reviens d'un stage de six mois en Espagne en architecture. Et elle s'invite a venir passer la fin de semaine. Hey excellente idée, cela va me faire plaisir de te revoir mon amour que je lui dis. Donc samedi matin sa sonne a la porte, j'ouvre et redécouvre une belle jeune femme de 21 ans, grande mince cheveux brun et tres long. Je la serre contre moi, bisous sur les joues. Je lui demande si elle a déjeuneé, non, ok déjeuner comme dans le temps, oh oui qu'elle me dit. Oeufs, bacon, feves au lard, tomate, toast et un bon café. Tout ca préparer nous sortons sur le patio. Elle est heureuse et moi aussi. Je me souviens de cette petite qui venait souvent les fins de semaine chez moi avec Catherine et André. Nous prenions notre bain tous les quatre, jusqu'au moment ou ils avaient a peu pres sept ans que j'avais décidé que c'était fini. Il ne comprenait pas, mais moi je me disais qu'ils étaient assez vieux pour se laver seul. J'ai toujours été tres proche de mes enfants et de Frédérique. Alors tout en déjeunant, elle me raconte son voyage, ses études, et de ses amours vécus la-bas. Et dans tous les détails mais vraiment tres explicites, Baise hétéro, lesbien, a trois et meme quatre. Les belles grosses queues qui l'ont pénétré par en avant et par en arriere. Moi je l'écoute et commence a bander. Nous finissons notre petit déj et me demande si elle peut prendre un autre café, oui mon amour, je me leve mais encore bander elle s'en apercoit, souris et me demande si c'est elle avec ses histoires qui font de l'effet sur ma bite. Je lui répond que oui et un peu gené. Et v'la qu'elle passe sa main sur ma bosse mais sans plus. J'entre, nous prépare un autre café ressort et m'assied. Je regarde Fred et laisse aller mes yeux sur son corps. Elle porte une jupe a mi-cuisse, elle écarte les cuisses légerement pour admirer un peu plus sous sa jupe ce qui m'aide a garder mon érection. Et elle me parle de son enfance passer chez moi, des bains qu'elle prenait avec moi et mes enfants. Qu'elle se souvient que des fois ou elle voyait ma queue bien dure et que dans sa tete de petite fille, elle se demandait bien pourquoi elle pouvait etre bien dure. Et que des fois par expres elle frottait sa main contre, moi je savais que pour elle c'était un jeu, mais ca m'excitait beaucoup. Je lui dis que j'avais deviné son petit jeu que cela m'excitait et que la laissais faire. « Parrain mon petit coquin d'amour, », tout en se levant et en déposant un bec sur ma bouche. Elle est vraiment craquante la petite. Bon c'est pas tout ca mais j'ai des choses faire, mon amour que je dis. Pas de probleme , est-ce que je peux me baigner, qu'elle me demande, oui pas de probleme que je réponds. Je vais au garage sort la tondeuse pour faire le devant. Je décide de rentrer me chercher une bouteille d'eau. En rentrant, au salon je retrouve Frédérique nue, qui cherche dans ses affaires son costume de bain. Je m'arrete et la regarde, je ne peux m'empecher de lui dire qu'elle est vraiment belle. Elle sans gene ,nue, vient se coller a moi, me prend dans ses bras et colle ses levres aux miennes tout naturellement comme lorsqu'elle était enfant. Elle trouve son costume, ou plutot deux petits bouts de tissus qui cache a peine ses petits seins et son sexe rasé. je vais chercher ma bouteille et part faire le gazon. Au bout d'une demi-heure, je sue a grosses gouttes et décide d'aller faire une petite trempette. Je fais le tour de la maison pour retrouver Fred nue sur une chaise longue a se faire bronzée. Comme si de rien n'était je me fous a poil et saute a l'eau. Je l'invite a me rejoindre, ce qu'elle fait. Du patio, elle plonge et sous l'eau vient me chatouiller les fesses. Je la prends par les hanches et la projette un plus loin, nous sommes la a jouer comme deux enfants. elle revient a moi me prend par le cou et m'avoue qu'elle est heureuse de passer la fin de semaine avec son parrain d'amour et a nouveau vient m'embrasser a pleine bouche mais sans plus. Sa main droite vient caresser ma bite qui se met au garde-a-vous. Chérie s'il te plait, non que je lui dit. Elle me sourit, me lache et part sur le dos faire une longueur. Moi je sors et repars finir mon travail. Je finis et me dis que le reste attendra a demain. Je sers tout, rentre par en avant pour me prendre une biere bien méritée. Au moment ou je m'apprete a sortir j'apercois la fille sur l'herbe entrain de jouer avec un dildo. Elle se le fait aller, un gros et long dildo. Moi debout dans la porte me fout a poil et me masturbe, apres éjaculation me néttoye et sort m'asseoir. Un long gémissement et une envolée de liquide claire . Elle tremble avec des respiration saccadées, J'attends deux minutes puis applaudi. Elle sursaute se retourne, me regarde et avec une beau sourire me demande si j'ai aimé sa prestation, je lui réponds que oui parce que je viens de me branler. Je lui annonce que je dois aller faire des commissions en ville et lui demande ce qu'elle aimerait avoir pour souper. Elle se leve en sautant vers moi comme une fillette vient s'assoir sur mes genoux et avec des yeux attendrissant elle me dit qu'elle aimerait que je lui prépare de la poule sur la broche comme lorsqu'elle était toute petite. Comment refuser cette demande dite si gentiment. Ok et je pars. Obliger d'aller en ville je ne reviens que vers 17hrs 30. Alors que je débarque mes emplettes, j'entends des rires provenant de la cour, curieux je rentre, arrive dans la cuisine dépose mes achats et regarde par la fenetre. J'apercois Francine la voisine entrain de baiser Fred avec son dildo. Me v'la avec une crampe a la queue, la sort et me branle a nouveau. J'éjacule, me remet la queue a sa place, me prend une biere et sort. Je salue Francine, ca a l'air de bien aller, que je lui demande. Et nous rions tous les trois, je leur offre une bieres , qu'elles acceptent. Je leurs tends la biere et rentre préparer le repas. Pendant que je m'affaire au souper, par la fenetre je les vois recommencer a se bouffer la chatte. La préparation termineée, et comme il ne reste plus qu'a attendre que le poulet soit cuit, je me sers une verre de rouge en propose un aux filles. Je reviens avec deux autres coupes et assis a la table nous parlons un peu de tout et de rien. J'annonce que le repas est pret et invite Francine a se joindre a nous. « Non merci, mon mari reviens d'une semaine de peche et nous avons de la baise a reprendre. »Rire commun et nous quitte. A suivre...

80% (4/1)
 
Categories: Lesbian SexTaboo
Posted by pitouminouxxx
11 months ago    Views: 3,022
Comments
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
No comments