ma cliente 2

Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai passé vraiment une bonne nuit, paisible et au coté d'une charmante jeune fille. Je me tourne vers elle pour la regarder, sans plus.Je n'arrive pas a croire qu'elle se trouve pres de moi et dans mon lit, en plus. Et je ne suis pas capable de controler ma queue, je bande. Et v'la qu'elle ouvre les yeux. « Bonjour ,qu'elle me dit avec son beau sourire » « Bonjour, vous avez bien dormi ? » « oui merci, mais est-ce que ca fait longtemps que vous me regardez, car vous me genez? » « Je ne voulais surtout pas ca, mais vous etes tellement belle avec ce petit air angélique » Et la voila qu'elle se met a rougir, et tout en bougeant son corps , sa main vient toucher ma queue toute raide. La c'est moi qui rougis, mais de honte. « C'est moi qui vous mets dans cet état? » « je vous trouve tellement jolie, vraiment je m'excuse de cette situation » Et comme pour désarmorcer la situation, elle vient plaquer sa bouche sur ma joue. Je veux bien , mais ca n'aide en rien mon érection. Et elle s'en apercoit de part ma face. « Bon, vous je ne sais pas, mais moi je commence a avoir un petit creux, qu'elle m'avoue » « D'accord je saute dans la douche, que je dis, et apres nous irons au resto. » « Oh j'aimerais aussi en prendre une aussi, ca me fera du bien » En homme galant, je lui offre d'y aller en premier, ce qu'elle accepte. Au bout d'une quinzaine de minutes, elle sort. Fait-elle expres? ,une splendide belle et jeune fille sort de la salle de bain qu'avec une grande servielle autour d'elle. Je ne la regarde pas, je la déshabille des yeux. Elle me sourit et rentre dans la chambre. Moi je vais me doucher et calmer ma queue a l'eau froide. Plein d'idées et d'image me trottent dans la tete. Au bout de dix minutes c'est moi qui sors et pret pour aller manger. Je retrouve Cassandra debout dans le salon, habillée en sport, jupe-culotte, avec un t-shirt assez ajusté a son corps. Nous prenons place dans la voiture et go pour le resto. Nous y restons une bonne heure pour ensuite aller nous promener dans un grand bois derriere chez moi. Il faut beau et chaud. Nous nous arretons au bord d'une petite riviere, pour faire trempette. On enleve nos chaussures et nos bas et marchons sur le sable. Elle me prend par la main, comme ca . Moi ca me trouble, je suis la avec elle en foret , il ya quelque chose d'immoral, je pense. Ma queue pense le contraire, et fort. « tient, tient je vous fais encore de l'effet, dit-elle en ricanant » je ne sais pas quoi répondre a ca. « Comme j'en suis la responsable, laissez moi vous aidez, si vous me permettez » Comme je reste muet comme une carpe. On s'arrete pres d'une grosse roche. Elle me lache la main, et vient s'agenouiller devant moi. Elle met ses deux mains sur mon short, a deux doigts défait le bouton, baisse la fermeture-éclair, et le baisse. Enfin ma queue peut respirer , bien dure. Elle m'invite a m'assoir et toujours a genoux avance doucement sa bouche vers mon membre qui veut tout simplement exploser. D'une main, elle me masse les couilles gentiment comme si elle flattait un petit lapin. Elle dépose de petits bisous a l'intérieur des cuisses, moi je n'attends qu'elle me prenne la bite en bouche. Mais je sens qu'elle va ma faire languir, la petite. Son autre main vient me caresser les fesses et se promene sur mon torse, vient s'introduire dans ma bouche, je lui suce les doigts. et elle, elle continue a promener sa bouche partout pres de ma queue qui se lamente, mais sans jamais la prendre. A un moment tout s'arrete, éloigne sa figure de mon corps, leve les yeux vers moi, me sourit et dit: « Je pense que vous aimez ce que je vous, et que par conséquent vous aimeriez plus? » Comme réponse je lui fais un de ces sourires qui en dit long. Alors elle se replace et vient mettre sa bouche a deux pouces de ma queue. Se sort la langue, y dépose mon gland dessus, et gobe ma bite tout entiere. Langoureusement , commencent des mouvements de va-et-vient, qui me font pousser de longs gémissements.Je me jette la tete en arriere mes mains placer sur la roche. Je savoure cet instant magique, surréel meme. Je suis la a me faire sucer par une belle de 18 ans. Pas besoin de dire que je prends pas de temps a laisser couler ma seve dans sa petite bouche qui prend tout. Je pensais ne jamais arreter d'éjaculer, quel bonheur . « Et puis, avez-vous aimez cette petite séance? » « Oh que oui, je pense n'avoir jamais été aussi bien sucer qu'aujourd'hui, et maintenant si vous me permettez, C'est a mon tour de vous rendre la pareil ». Je me leve l'invite a venir s'étendre sur le sable, et je commence a lui déposer des baisers sur son corps tout en la déshabillant. je recommence a bander en découvrant ce corps tout simplement parfait. je lui enleve le t-shirt blanc, de si beaux petits seins avec la pointe bien dure sur lesquels ma bouche se promene de gauche a droite, pour bien les mouiller. Mes mains vont s'attaquer a la culotte short, défaits les boutons, baisse le morceau de linge pour découvrir qu'elle n'a pas de petite culotte. Enfin, merci a la vie, elle est nue, cette déesse est maintenant la étendue sur ce petit bout de plage QUE POUR MOI. Je laisse aller ma bouche sur son corps, ma langue y va a fond, chaque petite parcelle de sa peau , j'y goutte, plonge ma langue dans sa bouche. Et je commence a la caresser de mes doigts, ils se promenent partout mais commencent a vouloir se diriger vers sa zone érogene, son sexe. Un doigt commence a tiller son clitoris qui ne demandait que ca et se met a durcir. Elle mouille, son corps bouge sur le sable, elle pousse de petits cris. Le doigt descend pour la pénétrer mais que légerement. j'entends un oui qui n'en finit plus. Aller Jojo, vas-y, que je me dis. Je me place au-dessus d'elle a quatre pattes pour un 69. Et je mets a lui lecher la chatte et y introduire ma langue le plus loin possible, tout en frottant le clito. Au bout d'un certain temps, elle se met a s'agiter se crispe et un flot de liquide sort de son sexe. Une quantité fort appréciable, elle est figée par son oragsme, ne bouge plus. Et elle se met a pleurer, a chaudes larmes. Je lui demande ce qu'elle a, elle me dit que c'est la premiere fois qu'elle jouit. Un petit velours pour le bonhomme. Je lui prends la figure a deux mains et lui dit que ce n'est pas fini. Moi je me remets sur le dos, et l'invite a se placer dans le meme sens que moi te venir s'assoir sur ma queue, et d'y aller a son rythme. Elle se place et dirige son sexe sur le mien et d'un coup le prend en entier. Elle ne bouge plus, comme pour savourer le morceau qu'elle vient de gober. Moi, je lui caresse la poitrine, le ventre, le cou, la figure. Des petits mouvements de bas en haut débutent, lentement puis avec plus de rigueur de vitesse. Ce n'est pas long qu'elle recommence ses spasmes et qu'elle verse son liquide chaud. Moi, j'éjacule en elle. Je suis au paradis.

100% (2/0)
 
Categories: Taboo
Posted by pitouminouxxx
10 months ago    Views: 717
Comments (1)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
10 months ago
Une suite, vite !