Maman très chaude, enfants pervers. Ch.7

Chapitre 7 : Les copines d'Eric. Quelles petites salopes…

A chaque fois que le téléphone sonne je sursaute. Je n'arrive pas à oublier les photos que Frank a prit de moi pendant qu'il me baisait.
Je n'arrête pas de penser qu'il m'a dit qu'il m'appellerait pour me demander de faire quelque chose de plus pour lui. Que me veut-il ? J'ai laissé ce gamin me sauter et apparemment çà lui suffit pas. Enfin un gamin de 18 ans quand même et…bien équipé…
Je n'ai rien dit à Eric, je ne peux pas. Je ne sais pas ce qu'il dirait, ce qu'il penserait, je dois juste analyser mes comportements. Je comprends que c'est dangereux d'introduire une personne totalement inconnue pour moi dans mon petit monde de " Salope" ». Comment ais-je pu faire cela ? Pourquoi suis-je aussi faible… pourquoi ma deuxième personnalité de salope prend le dessus devant une belle bite ou une occasion de me faire baiser ?
Jouer la salope pour mon fils c'est unique et je peux comprendre. Je n'arrêterais pour rien au monde. Chaque fois que je pense à lui ma chatte se mouille et ma salive vient dans ma bouche sachant à quel point j'aime le gout de sa bite. Mais laisser quelqu'un à qui je ne fais pas confiance, me prendre la chatte, comment j'ai pu me faire avoir ?

........

C'est une de ces chaudes nuits d'un samedi dans la vallée où la plupart des gens sont restés à l'intérieur bénéficiant d'une belle maison, avec de l'air conditionné ou un occasionnel plongeon dans la piscine. L'air est humide un peu inhabituel pour cette région ou d'habitude c'est plutôt sec. Le téléphone sonne. Je suis immédiatement en état d'alerte en pensant que çà pourrait être Frank. Mon mari se lève et revient assez irrité pour me tendre le téléphone.
- Kate, c'est ton fils, et il a bu un peu plus que d'habitude et tu peux aller le prendre, moi je vais me coucher.
Je prends le téléphone,
- Allo, Eric où es-tu ?
- Maman, Ecoute, je suis chez Pierrot et j'ai un… peu trop bu pour prendre la voiture… tu peux venir me chercher ?
- T'as pas un copain qui peut te ramener à la maison ? J'entends au loin de la musique et quelques rires, un peu hystérique de filles.
- Maman, ils sont tous un peu givrés... s'il te plait ... tu peux venir,
- Ok, chéri, tu as raison, ne les laisse pas conduire je viens. Est-ce que Jeannine, est là ?
- Maman, Jeannine a disparu et son mari n'est pas là non plus, c'est juste entre copains et copines.
- Je suis là vingt minutes. A tout de suite mon grand.
Je m'apprête à partir mais je me rappelle que je suis en chemise de nuit.
Il faut que je me change. Je monte à l'étage et je vois que mon mari est déjà couché. Comme il est de méchante humeur il vaut mieux que je n'allume pas la lumière et que je le réveille.

Ma fille Aurélie passe la nuit chez une copine et je me demande si elle n'aurait pas un vêtement que je pourrais porter. Je sais que cela ne la dérangerait pas. J'entre dans sa chambre et regarde dans son placard.

Mon Dieu, tout ce que je peux voir ce sont des chemisiers étriqués et des jupes minis. Je ferais mieux d'aller dans mon placard et prendre un de mes vêtements.
J'essaye néanmoins une jupe d'aurélie, c'est une de ces minis extensibles qui couvre mon cul et mes hanches, mais c'est tout. Cette mini plaque toutes mes courbes. J'essaye un de ses hauts avec une coupe basse et seulement deux boutons à l'avant et je me regarde dans le miroir.
Doux Jésus, que de chair à l'air. Mes gros seins sans soutien gorge sont à moitié caché par le chemisier le bas de celui-ci ne couvre pas mon estomac.
Me regardant dans le miroir, je me trouve très sexy. Je passe mes mains de mes seins à mes hanches et sur mon estomac. Je me penche pour voir mes seins prêts à sauter hors du chemisier.
Mon dieu… une vraie chaudâsse comme m'a dit Frank
Je tourne la tête pour admirer mon cul bien rond et bien dessiné dans cette jupe moulante et me penchant en écartant les jambes, je remarque dans le miroir, que la jupe extensible roule sur mes cuisses exposant mon cul et comme je n'ai pas de slip, ma chatte humide.
J'att**** une paire de talons noirs et regarde encore une fois le miroir… je retiens mon souffle…magnifique... sexy... presque salope.

Je réalise que çà fait plus de quinze minutes qu'Eric à téléphoné. Alarmé, je tiré la jupe vers le bas et me précipite pour aller chercher mon fils.
Arrivée à la maison de Pierrot, je descends de la voiture, remet ma jupe comme je peux et me dirige vers la porte. J'entends d'ici une musique tonitruante à l'intérieur.
Je sonne et c'est Pierrot qui m'ouvre. Il me fait rentré avec un grand sourire sur son visage, et me regardant de haut en bas. Il est mouillé, ruisselant d'eau et porte seulement un petit short.

- Hé, salut Kate, venez, vous voulez une bière ?
- Salut Pierrot, non, je vais me passer de bière, je suis venu chercher Eric, il est ici ?
- Oui, nous sommes tous assis dans le bain à remous, venez…
- Il me tend une bière malgré ma négation et après un instant d'hésitation je me dis, pourquoi pas c'est la fête après tout. Pierrot n'arrête pas de loucher sur mon décolleté et voit surement plus mes seins qu'il ne les à déjà vus.
- Kate j'y repense, c'était une belle séance de photos l'autre jour, avez-vous vu les photos ?
- Non, je n'ai rien vu et j'espère que je n'ai pas trop montré mon corps.
- Tu veux dire qu'Eric ne t'a pas montrer les encore les photos ? Quel con ! Eh bien si tu as un instant, monte avec moi à l'étage dans ma chambre et je te les montre.
De la façon qu'il me reluque je me dis que je ne devrais pas, bien que l'idée d'être seule avec lui dans sa chambre me fait frissonner d'émotion et me trouble en pensant à ce qu'il pourrait arriver.
- Non...Il est tard, peut-être une autre fois, je viens juste ramasser Eric.
Il est manifestement ivre. Il continu à regarder mes seins et mes hanches. Je souri et regarde autour de moi… Dieu, je pourrais être sa mère, mais je vois que je le fais baver de désir.
Je le suis dans l’arrière cour et sur le patio de la piscine où se trouve le bain à remous. J'aperçois mon fils et deux filles et un autre garçon assis à l'intérieur. J'en reconnais une, Gina, la sœur de Pierrot, l'autre fille je ne la connais pas. Le garçon c'est Steve, un des amis de mon fils.
- Hé maman, Merci d'être venu pour moi.
Tout le monde me dévore des yeux, même les filles. Je m'approche du bain et Pierrot tombe rapidement dans l'eau. Je m'assoie sur une chaise de jardin, en veillant à garder mes jambes l'une contre l'autre me souvenant que je ne porte aucune petite culotte.
Je vois bien que les garçons tentent de voir entre mes cuisses mais les filles le font d'une manière plus discrète.
- Kate... vous ne voulez pas venir avec nous… il y a de la place, déclare Gina après un certain temps.
Je suis un peu surprise par sa demande car je n'ai rien pour me baigner.
- Oh ma chérie, Merci, mais je n'ai pas pris de slip de bain.
- Oh, pas de problème je peux te prêter une tenue de maman.
Tous appuient sa demande, en particulier les garçons m'imaginant probablement dans un bikini minuscule. Je regarde Eric et je vois bien dans ses yeux qu'il me demande d'accepter.
- Peut-être bien juste pour un peu, cette eau me semble bonne et il fait si chaud.
Gina sort de la piscine en attrapant une serviette. Elle est parfaitement bâtie avec de longs cheveux noirs, jeune, de beaux seins ronds et des tétons durs qui passent à travers le tissu de son bikini. Son ventre plat est nu, ses hanches sont d'une forme parfaite et elle à une minuscule parcelle de tissu entre ses cuisses pour couvrir à peine son sexe qui doit être rasé car pas un poil ne dépasse.
- Venez, je vais vous aider à vous changer.
L'autre fille est directement en face de moi et quand j'écarte mes cuisses en me levant je lui montre surement que je n'ai rien sous ma jupe.
Je ne me trompe pas car je vois ses yeux verts s'agrandir et ses joues deviennent rouges, mais elle n'a pas détourné le regard et m'a suivi des yeux qu'en j'ai suivi Gina en ondulant des hanche. Et voila, je suis déjà excitée !
Gina me conduit à l'étage dans une chambre avec un grand lit et des commodes et jette la serviette qu'elle a prise en sortant du bain.
- Installez-vous confortablement pendant que je trouve un bikini de ma mère.
Je m'assoie sur le lit et je la regarde pendant qu'elle fouille dans les tiroirs. Penchée sur un tiroir j'ai devant moi son cul et son string est enfoncé entre ses deux globes magnifiques. Je suis surprise mais elle à le don de m'allumer et me rappelle ma première expérience avec une fille.
Elle tourne sa tête et voit que je la fixe. Elle sourit, se retourne et se penche pour atteindre le tiroir du bas sans plier les genoux.
J'en ouvre la bouche d'émotion car le tissu entre ses fesses ne cache presque pas son trou du cul et il est enfoui entre les lèvres de sa jeune chatte.
Mon sexe est en feu et en pensée j'écarte ces lèvres pulpeuses de son sexe et je plonge ma langue profondément dedans. Je me retiens tout juste pour ne pas lui sauter dessus.
- Ah ah, je pense que je l'ai trouvé.
Elle se redresse tenant un bikini blanc dans ses mains. Elle s'approche lentement de moi sans me quitter des yeux.
- Et bien il est temps de vous déshabiller et de l'essayer.
Mince, j'en ai oublié que je devais faire ça pour entrer dans ce bikini. Je dois avoir l'air un peu godiche car elle me sourit comme si elle était le parent et moi la petite fille confuse.
- Sinon comment allez vous passer ceci ?
Que je suis stupide, je suis aussi vielle que sa mère et je me laisse traiter comme une petite fille !
- Tu peux te tourner, demandai-je timidement.
- Oh, on est entre fille, çà ne me gêne pas.
Une nouvelle fois je vois ses yeux bleus qui pétillent et elle attend que je soulève ma jupe. Mon Dieu, je n'ai pas de slip et elle va me voir nue. Et alors quoi, beaucoup de femmes aujourd'hui n'en porte pas. Je suis prête à parier qu'elle n'en porte pas tout le temps.

Je me lève et tire ma jupe sur mes jambes. J'entends un petit soupir de Gina qui me regarde et qui voit ma chatte rasée proprement. Je déboutonne mon chemisier et toujours face ç elle je l'enlève. Je suis complètement nu devant elle, à l'exception de mes talons hauts.
Quand je lève mes yeux sur elle je vois son regard qui passe de mes gros seins à ma chatte. Tremblante, c'est presque comme si elle me touchait et ma chatte ressent le plaisir de son regard en devenant humide.
Je rosis des joues et attrapant le bikini je me glisse dedans. Il est vraiment petit et serré comme celui de Gina, ne cachant qu'une infime partie de ma chatte. Je me regarde dans un miroir.
- Oh mon Dieu, je ne peux pas aller là-bas comme ça…
Je me souvient que la maman de Gina est plus petite que moi et pas aussi bien roulée. Toutes les parties de mon corps sont à nues à l'exception d'une petite partie de mon sexe et mes mamelons à peine couvert. Les talons hauts me donnent l'impression d'avoir de longues jambes… tellement sexy, mes hanches bien exposées et même les petits plis à l'intérieur de mes cuisses là ou le bikini comprime ma vulve et mes grandes lèvres.
Je me retourne et je vois mes fesses à nu le tissu du string étant entre mes fesses.
- Oh… vous êtes très bien, vous êtes très belle et vous allez tous les surprendre en bas par votre beauté.
Elle s'installe juste derrière moi et légèrement de côté. Elle tend la main et saisissant les chaînes tenant mon bikini elle tire vers le haut, sur mes hanches comme elle porte le sien. Je sens le bas du bikini s'enfoncer dans ma chatte et un léger gémissement s'échappe de mes lèvres. Je regarde vers le bas et je vois que mes grandes lèvres sont maintenant de chaque coté du tissu, bien visibles et recouvrant même le tissu.
Mes yeux s'écarquillent et je retiens mon souffle. Oh Dieu, je suis un sexe exposée ainsi... tellement sexy, et montrant les grosses lèvres de ma chatte.
Les yeux de Gina ont suivit les miens et la bouche ouverte elle passe sa langue sur ses lèvres sèches pour les humidifier.
- Oh je suis désolé... laissez moi remettre çà en place.
Elle tourne rapidement autour de moi et touche ma chatte, glisse son doigt à l'intérieur entre mes lèvres pour saisir le bord du tissu et couvrir un peu mes lèvres si sexy. J'ai vu que son doigt brille par ma mouille qu'elle à récupérée et elle pose ses mains sur mes hanches.
Je ne plus quoi faire ni quoi dire. C'est la fille de mon amie, je me souviens qu'elle était il y a peu de temps une minuscule petite fille et maintenant... et maintenant elle touche mon sexe, et pas forcément de façon innocente. J'essaye de cacher mon désir pour cette fille mais il c'est difficile... si difficile.
- Ok, je pense que vous êtes prête, allez, nous allons leur montrer qu'elle femme magnifique vous êtes.
Devant mon incertitude elle se met sur ses doigts de pieds et m'embrasse doucement sur la joue.
- Allez, venez, vous êtes parfaite !
Ses mots doux calment mes nerfs, un peu… et nous rejoignons la piscine et le bain à remous.
Dès que nous sommes entrées et qu'ils m'ont vue toutes les conversations se sont arrêter. Les gars avec leur bouche en cul de poule me regarde me dévorant des yeux, des yeux qui ne savent plus où regarder. En haut ou en bas…
Je regarde mon fils qui semble surpris, et dubitatif. Gina lâche ma main et tombe dans l'eau et moi je reste là, devant eux en tremblant légèrement.
- Allez Kate, vient avec nous. Entre dans l'eau.
Je me laisse tomber entre Eric et Pierrot me couvrant dans l'eau jusqu'à mon cou. Gina, Steve et l'autre fille sont du côté opposé du bain. Les conversations reprennent vite et je sens la main d'Eric qui touche ma cuisse avec un petit pincement qui se veut rassurant.
- Maman, tu es superbe, » murmure-t-il à mon oreille.
Pierrot me verse un verre de vin rouge que j'avale tout de suite et il s'empresse de remplir de nouveau mon verre. Gina riait et parle à Steve et à la jeune fille et il semble que tout le monde m'a oubliée.
- Hé les gars et le filles , voulez-vous vraiment faire la fête ?Dit Pierrot en clignant de l'œil à Eric.
- Il étire son bras et retire d'une poche de pantalon à coté une cigarette roulée à la main.
- Oh oui, allume-là dit Steve.
- Je croyais que vous n'en aviez plus… dit Gina en regardant son frère.
- Je gardais la dernière pour une occasion spéciale. Répond-il en me jetant un regard narquois.
- Oh bien sûr, c'est ça… dit Gina en se moquant de lui sachant que l'occasion spéciale c'est moi, presque nue dans le bain avec eux.
-Enfin dans la mesure où Madame… euh, la mère d'Eric est OK…
- Aaah bien sûr, et s'il vous plait appelez moi Kate çà me fera paraitre plus jeune. Je ne savais pas que vous aviez commencé à fumer des cigarettes.
Ils me regardent souriant, même Eric.
- Maman, c'est un joint…
J'ouvre la bouche ne sachant que dire et j'examine de près le joint que Pierrot tient.
Nous ne le faisons rarement, il faut une occasion spéciale, comme maintenant avec vous, Kate,
Pierrot a suivi mon conseil et m'appelle par mon prénom.
Quand ce garçon qui a l'âge de mon fils m'appelle par mon prénom je me sens différente et immédiatement plus à l'aise.
Jusqu'à présent j'étais entièrement dans l'eau sauf quand il m'a tendu le joint et je me suis soulevée pour l'examiner. Mes seins sont sortis de l'eau et j'ai vu que tout le monde les a fixés. Bof… ils m'ont déjà vue en soutien gorge.
Ce que je ne sais pas, c'est que ce bikini que je porte est devenu transparent dès qu'il est mouillé et mes seins, tétons, auréoles…tout quoi… est visible par tous dans le bain. Je regarde ce que Pierrot tient dans sa main.
Je demande confuse pendant que tous me regarde.
- D'accord… je n'ai jamais fumé un truc comme çà, que dois-je faire ?
- C'est facile, tu prends juste une bouffée et tu la garde dans tes poumons pendant un certain temps, répond Pierrot en l'allumant.
Je prends surtout conscience que la jeune fille que je ne connais pas encore me fixe de ses yeux. Elle ne me quitte pas des yeux comme les autres quand je la regarde. Il y a quelque chose dans son regard… comme si elle était choquée de me voir comme ça et...autre chose… comme du désir... un désir pour moi. Je veux savoir qui c'est et je tends ma main vers elle.
- Salut, je ne pense pas que nous nous connaissons, moi c'est Kate.
Elle est jolie avec des taches de rousseur sur son visage et des cheveux court et blond. Jusqu'à présent, je n'ai vu que sa tête au-dessus de l'eau mais quand elle me tend la main je vois une belle paire de seins complètement recouvert par un haut de bikini. Je suis surprise de voir une telle paire de seins, aussi généreuse sur une jeune fille. Bien sûr, elle a 18 ans mais habituellement je ne vois pas des gros seins comme ça sur ces jeunes filles..

« Je suis Sylvie », dit-elle d'une voix douce.

Elle semble sage et peu sûr d'elle-même. Elle secoue sa main en me souriant retombe immédiatement sous l'eau.
Le joint passe de bouche en bouche pour finir dans mes mains. Je tire une bouffée qui pique ma gorge et je suis prise d'une incontrôlable toux qui fait rire de tout le monde.
- Je vous ai dis que c'est ma première fois
- Alors reprenez une autre bouffée…
Me dit Pierrot en mettant son bras autour de moi.

- Mais aspirez très lentement.
Il me tient la main et le joint est de nouveau entre mes lèvres. J'aspire un petit peu et garde la fumée en retenant mon souffle. Le monde sombre lentement et mon esprit chancèle. Je souffle et ressent une sensation de picotement dans tout mon corps.
Je regarde autour de moi pour constater que des couples se sont formés. Steve est près Sylvie, Gina est collée à Eric et moi je suis contre Pierrot avec son bras autour de moi. je me sens excitée comme si j'avais leur age, une excitation que je n'ai pas ressenti depuis le lycée. Je sens bien que c'est mal d'être ici, avec ces jeunes gens mais je décide de rester encore un peu.
- Qu'en pensez-vous ? C'est bon…
Me demande Pierrot et je réalise qu'il caresse mes épaules.
Je regarde rapidement Eric mais il est blotti contre Gina et ne prête pas attention à moi.
- Oui effectivement…c'est bizarre….
Pierrot continu ses caresses sur mon épaule puis ses mains descendent jusqu'à ce que ses doigts se trouvent au dessus de mes seins. Je regarde derrière lui pour voir mon fils qui embrasse Gina et Steve et Sylvie sont dans une discussion animée. Je ne fais rien pour empêcher Pierrot d'aller plus loin et ses mains prennent en coupe mes seins et ses doigts glissent sous le tissu de mon haut de bikini pour toucha mes tétons. Je plane un peu et je ne me rends pas bien compte de ce qui se passe.
Pierrot pince mes tétons et je pousse un faible gémissement. Si je n'étais pas sous l'effet de la drogue je l'aurais arrêté, mais...
- Non, je le ferai pas ! Vient de crier Sylvie.
Elle est face à Steve toute rouge et le regarde fixement. Je sens les mains de Pierrot éloigner de mes seins.
- Hé, détendez-vous… je pense que nous devrions tout simplement jouer à un jeu ou quelque chose de la sorte…
Eric c'est glissé vers moi.
- Ça va, maman ?
- Oui, je vais bien, on peu s'amuser un peu.
Je vois qu'il fixe Gina et c'est évidemment qu'il désire en faire plus avec elle. Je suis contente qu'il trouve de l'intérêt chez les autres filles et pas seulement sur moi.
- Il me semble que Gina t'aime beaucoup, pourquoi ne vas-tu pas prés d'elle ?
- T'es sûr ? Je veux dire, je ne veux pas que tu te sente exclue.
- Oh ne t’inquiète pas, je ne le suis pas…
Il repart vers Gina et Pierrot reprend sa place près de moi. Je suis surprise car il tient un autre joint en mains.
- OK, tout le monde doit prendre un coup de celui-ci, c'est un spécial… fête, dit-il en riant.
Il en tire une bouffée et me le donne. Ce coup ci, je me débrouille mieux et garde la fumée dans mes poumons plus longtemps.

Quand enfin j'expire l'air, le monde flotte devant mes yeux. Ce coup ci je sens vraiment les effets de cette drogue.
Pierrot est allé mettre de la musique et le joint fait le tour mais je vois que Sylvie ne veux pas fumer car elle repousse le joint que lui tend Steve.
- Laisse Steve, je m'en occupe, dis-je en allant vers eux.
Mes seins sont maintenant au dessus de l'eau maintenant et je remarque que tous les deux me regardent fixement. Baissant les yeux je vois deux petites taches blanches au milieu de mes aréoles sombres c'est mes tétons bien durs qui sont clairement visibles au travers du tissu devenu transparent.
- Viens près de moi, nous allons fumer ensemble, Dis-je à Sylvie.
Elle regarde mes seins comme hypnotisée par eux. Je tire un coup sur le joint ;
- Regarde, ce n'est rien, çà se fume comme une cigarette.
Elle se rapproche de moi et frotte ses jambes contre les miennes en me regardant avec ses yeux innocents. Je porte le joint jusqu'à ses lèvres. Elle inhale la fumée et la garde dans ses poumons. En faisant çà elle frotte son épaule contre ma poitrine et fait, involontairement, encore plus durcir mes tétons.
J'entends au loin Pierrot ;
- Hé les gars je file a l'épicerie prendre quelques boissons alcoolisées.
Puis Steve ;
- Je t'accompagne, ma copine est occupée.
Puis Gina ;
- Ne t'absente pas trop longtemps sinon tu vas perdre ta copine…
J'entends bien Gina le dire, mais n'y prête aucune attention car Sylvie occupe mon monde en ce moment. Elle est si jolie et innocente avec ses longs cils et ses seins fermes presque visibles sous son haut.
Je lui donne le joint pour une autre bouffée et j'en prends une aussi.
Dieu, que ce Joint me rend tellement à l'aise. Je place mes mains sur le bord du Jacuzzi et apprécie le moment.
En regardant Eric je vois que Gina l'embrasse passionnément, passant sa langue dans et hors de sa bouche. Sa main est sous l'eau, mais je peux dire aux mouvements de son bras qu'elle doit être enroulée autour de la grosse bite de mon fils, en se déplaçant d'un rythme soutenu. Çà me surprends quand même qu'elle fasse çà en face de moi, mais je ne dis rien car j'aime que mon fils soit heureux et qu'il en profite.
Sylvie blottit contre moi, appuie son petit corps contre le mien avec sa main autour de ma taille sous l'eau. Elle a sa tête contre le haut de mes seins qui sont juste au-dessus de l'eau et tout à fait visibles par elle. Je me sens bien même si je pense que ce n'est pas très approprié.

Je ne peux quitter des yeux Gina et Eric. Çà me fait chaud au ventre de les voir ainsi. Les mains d'Eric cours sur le corps de Gina, serrent ses seins et caressent sa chatte sous l'eau. Juste en les regardant ma chatte commence à s'échauffer !
De plus je sens Sylvie embrasser la partie supérieure de mes seins, par de petits bisous légers. la jeune fille était évidemment un peu partie sous l'effet du joint mais je ne l'arrête pas et le fait qu'elle me trouve séduisante ajoute à mon excitation. Si c'était çà qu'il lui fallait pour libérer sa libido… alors pourquoi pas. Et pour l'instant c'est un plaisir innocent et réciproque…

Je vois Gina qui nous regarde en souriant. Elle se penche vers mon fils et lui murmure quelque chose à l'oreille. Il nous regarde et me donna un clin d'œil. Je me sens soudain de l'air frais frapper mes mamelons et je regarde mes seins, un peu confuse. A cause du joint je ne réagis pas tout de suite.
Sylvie a tiré le coté de mon haut exposant mes seins entièrement et continue à embrasser le dessus de ceux-ci. Mes tétons très durs sont maintenant à la vue de mon fils et de Gina. Je me demande si je dois continuer de la laisser faire. Gina a déjà vu mes seins et ce n'est pas une grosse affaire. Mais même si Eric est mon amant et me baise très souvent, elles n'en savent rien et montrer mes seins devant mon fils pourrait alarmer les deux jeunes filles.
Gina embrasse toujours à bouche que veux-tu mon fils. OK, tout le monde à l'air à l'aise avec elle et il n'y a pas de caméras autour qui pourrait me causer des ennuis. Je me laisse aller en arrière et apprécie les baisers sensuels que me donne Sylvie sur mes seins.
Je sens sa jambe qui s'enroule autour de moi et sa main caresse doucement ma cuisse sous l'eau. Oh Dieu, que cette fille m'excite !
Sylvie commence à embrasser mes seins avec plus de passion encerclant entièrement mes aréoles avec sa bouche. De temps en temps elle glisser sa langue dehors et lèche la peau sensible de mes tétons ce qui me fait trembler d'excitation. Sa main tire sur la chainette de mon bikini, ce qui le fait remonter entre les lèvres de chatte, envoyant des éclairs de feu dans mon clitoris. Confuse et droguée, je laisse faire attendant la suite…
Soudain, elle me regarde de ses yeux verts et ouvrant sa bouche elle prend un téton érigé dans sa bouche pour le sucer doucement et je perds rapidement le contrôle de cette situation, car je me sens tellement bien.
Je lève la tête pour regarder Gina et mon fils prête à arrêter tout… mais je reste estomaquée de voir mon fils sur le bord du Jacuzzi avec son slip de bain autour de ses chevilles. Sa belle et grosse bite dressée et la bouche de Gina qui avale son beau gland que je connais si bien..
Mon Dieu, comment peut-elle faire cela en face de moi ? Évidemment… nous sommes en train de planer un peu sous l'influence du joint…
Il me suffit de voir la bite de mon fils, aspiré par la bouche de cette fille pour m'empêcher de dire quoi que ce soit. Je reste là, hypnotisée, et je regarde Gina faire une belle pipe à mon fils et j'autorise Sylvie à profiter pleinement de la situation.
Et d'ailleurs la main de Sylvie arrête soudainement de caresser mes cuisses pour jouer avec mon bikini et le faire glisser d'avant en arrière sur les lèvres de ma chatte. Elle bouffe carrément mes seins en suçant et tirant avec ses lèvres mes tétons et même me mordille parfois ceux-ci.
Ses petits doigts ont enfin atteint ma chatte et passant sous le bikini elle tire le tissu sur le côté.
Tout ce trouble un peu en face de moi et je reste impuissante à faire quelque chose... pour l'empêcher de continuer. Je vois Gina sortir la queue de mon fils de sa bouche pour la caresser en nous regardant. Encore une fois, elle me sourit et me voyant la regarder caresser entièrement la bite d'Eric, et lui donnant un baiser sur la petite fente. Elle nous regarde encore, sort de l'eau et tout en continuant de caresser la bite de mon fils, elle tourne son magnifique postérieure sur le coté, pli une jambe et son genou touche ma main tendue.
Dieu… elle est si proche avec son cul et son petit string couvrant à peine ses trous ! Je la vois s'approcher un peu plus vers moi d'une manière significative et elle ratt**** la bite de mon fils pour la sucer !
- Putain de petite salope… murmurais-je, car je réalise ce qu'elle veux que je fasse.
Dans le même temps je sens les doigts de Sylvie entrer dans ma chatte trempée, pas par l'eau… et je la regarde. Elle aussi me regarde tout en léchant mes mamelons, et glisse un doigt de plus dans ma chatte. Ma main atteint involontairement…ou non… la poitrine de cette jeune fille et elle gémit:
- Oh oui... Ouiiiii…
Je vois plus ses yeux que le cul de Gina et ses yeux, soudain, prennent un aspect vitreux. Oh Dieu, tout est hors de contrôle ! Elle me branle lentement avec ses doigts et moi je regarde le cul de cette fille. Je tire son haut sur le côté, exposant ses seins, et, pinçant ses mamelons, comme elle je suce ses petits tétons roses.
Je regarde Gina et me rend compte qu'elle est encore plus prés de moi et ses cuisses écartées touches presque mon épaule ! Encore une fois je décèle une invite muette dans ses yeux.
Sylvie me chuchote à l'oreille ;
- Elle a l'air si délicieuse, n'est-ce pas ?
Je me tourne vers elle et elle prend mes lèvres. Son baiser passionné me prend au dépourvu et j'ouvre ma bouche pour recevoir sa langue. La seule chose qui s'inscrit dans mon esprit c'est que Gina nous regarde nous embrasser.
Sylvie m'embrasse doucement, avec passion, faisant courir lentement sa langue humide dans ma bouche et la tournant autour de la mienne. Je ne contrôle plus rien… je laisse faire et le corps chaud et la langue de cette jeune fille me semble irréel.
Je gémis dans sa bouche quand elle accélère les mouvements de ses doigts qui baisent ma chatte et je prends conscience que mon autre main pelote le cul de Gina, serrant sa chair molle pour son plaisir.
- Oooh Kate...Ooooooh, vous êtes si chaude ! Si douce... Huuummm...
Réussit à dire Sylvie avant que sa bouche ne retourne m'embrasser.

Elle embrasse maintenant mon cou, suce ma peau et va plus bas, sur mes seins. Moi, je regarde le cul de Gina qui se rapproche. Perdue dans le plaisir, je commence à embrasser l'arrière de sa cuisse, de petits baisers doux, comme Sylvie quand elle a commencé à m'embrasser.
- oh...OOoohhhhh, gémit Gina tout en suçant la bite de mon fils.

Je tire le bikini de Gina sur le côté, exposant ses trous pour moi. Je suis ébahie devant leurs beauté et tellement humides ! Son jus dégouline clairement de sa chatte rasée proprement et les lèvres de sa petite chatte sont légèrement enflées d'anticipation de ce qui va surement se passer.
Je suis surprise par son trou du cul, il est large et… entrouvert ! La peau autour est ridée et plissée et il donne l'impression d'un petit volcan ! Mon Dieu, cette fille pratique-t-elle le sexe anal ? Je respire difficilement et je suis de plus en plus chaude.

Les doigts de Sylvie qui baisent ma chatte et sa bouche qui suce mes seins ne m'empêchent pas de monter sur le bord du bassin et de porter ma bouche sur la chatte de Gina pou que ma langue balaye ses lèvres humides.
La pensée de ce que nous faisant est mal effleure mon cerveau embrumé mais s'enfuie aussi vite qu'elle est venue.
Je suce la chatte de Gina ! Avec mes yeux fermés, je lèche, suce et gémit dans cette chair molle, douce et chaude, appuyant toute ma bouche sur sa vulve. Elle est si bonne, si jeune et fraiche, et son jus dégouline dans ma bouche.
- ooooooh...Ooooooh... gémit Gina
- Oh Kate ! Oh mon Dieu... dit Sylvie.
Elle vient près de cul Gina et commence à embrasser ses fesses en me regardant de côté. Je la regarde dans les yeux et aspire les lèvres de la chatte de Gina dans ma bouche en tirant sur elles.
- Oooh… Ouiiiii…
Sylvie me regarde avec envie glisser ma langue dans et hors de la chatte humide de Gina. Elle s'arrête de me branler pour venir prés du cul de Gina et mettre sa bouche avec la mienne. Je sais qu'elle veut aussi gouter, goûter les jus sucrés qui s'échappent et se nourrir avec.
Je laisse ma place et elle glisse sa langue à la place de la mienne, tirant sa langue aussi loin qu'elle peut aller, pour recueillir ce divin nectar en gémissant doucement… avec plaisir. Je peux voir sa jeune langue jeune ratisser et sucer des plis de la chatte de Gina.
Je regarde Gina pour voir sa tête monter et descendre sur la bite dure de mon fils, la suçant avec frénésie. Je tends ma main sous elle et tire son haut vers le bas libérant ses seins. Je caresse doucement et tire sur ses seins, en la regardant bouffer la bite d'Eric, puis j'embrasse la face interne des ses cuisses.
Elle saisit ma main pour lui donner un baiser encourageant. Sylvie c'est déplacé sur le côté et je retourne sur la chatte de Gina. Sylvie se déplace de façon à embrasser le haut des fesses de Gina juste au-dessus de moi, mais elle se rapproche de son trou du cul. Oh non… elle ne va pas faire çà !
La pensée que cette jeune fille va faire quelque chose de si dégoutant me fait retirer ma main sous elle et elle tombe sur le dessus de la cuisse de mon fils. Oooh, mon Dieu, Eric ! Je l'ai presque oublié avec ses deux nymphes si attirantes.

Il fait si chaud ! Sentir mon fils intensifie mon plaisir surtout que je vois Sylvie qui atteint le trou du cul de Gina avec sa langue.
Je n'ai jamais auparavant connu un tel plaisir si chaud, si fort. Ma chatte me brule et je sens qu'il ne faudrait pas grand-chose pour que je jouisse. Je regarde Sylvie effleurer le trou du cul de Gina et mon cœur bat de plus en plus vite.
Je sens Gina tirer mon poignet et immédiatement elle pousse quelque chose de dur et très chaud dans ma main et j'enveloppe mes doigts autour d'elle. Dans le même temps, Sylvie colle sa langue dans le trou du cul de Gina ! Mon Dieu, je n'en reviens ! Comment cette jeune fille peut être aussi dépravée !
Gina f***e mon poignet de haut en bas sur cette viande chaude et dure. Oh Dieu...mon Dieu, c'est… c'est la bite de mon fils ? Putain qu'est qui se passe ? Mon cerveau embrumé enregistre lentement le fait que je suis entrain de branler la bite dure de mon fils, de bouffer la chatte de Gina pendant qu'elle suce la même bite que je branle ! La bite de mon fils!!!
Langue de Sylvie est si profondément enfoncée dans le trou du cul de Gina qu'elle salive abondamment et qu'elle dégouline de sa bouche ouverte. Doux Jésus… je ne sais pas quoi faire ! Le jus coule vers le bas, presque jusqu'à ma bouche et ma longue langue enfouie dans la chatte de Gina.
Je ne sens plus la main de Gina sur mon poignet, mais je continue de branler la queue de mon fils. Je me retire de la chatte de Gina et regarde ce qui se passe. Je vois Gina qui me regarde entre ses cuisses écartées et qui descend sa langue vers ma main pour lécher le bas de la bite de mon fils.

- Oh oui Kate... branle le bien… fait la devenir encore plus dure… gémit-elle.

Elle lèche mes doigts... elle lèche mes doigts enroulés autour de la grande bite d'Eric pendant que je le branle doucement. Je remarque que son cul se balance au rythme de la langue de Sylvie dans son cul. Cette jeune fille est perdue dans son plaisir de regarder une maman caresser la bite de son fils, et moi aussi j'aime çà. Pour la première fois quelqu'un d'autre me regarde faire quelque chose comme ça à Eric.
Évidemment, elle sait très bien ce que je fais car sinon elle ne sucerait pas mes doigts comme une chienne affamée. Elle lèche la bite et mes doigts comme si ma main faisait partie de sa queue. Oh Dieu, que c'est chaud ! Je reprends la chatte de Gina et je l'aspire dans ma bouche.
Sylvie à toujours sa putain de langue dans le cul Gina et s'active avec vigueur, agrandissant encore plus l'ouverture. Je réalise aussi que je suis entrain de lécher la salive de Sylvie qui goutte dans haut et çà m'excite encore plus !
Je bois tout ce qui coule et branle la queue de mon fils pendant que Gina suce son gland en faisant des bruits obscènes.
Eric était évidemment proche de jouir car il se redresse et regarde la scène.
- OOOhhhh…putain ! Maman... OOOhhhh... Gina, je veux te baiser ! Assis-toi sur ma bite, vite, s'il te plait…Maman fait quelque chose…
Gina se retire et regarde vers le bas, sur moi et ma main autour de sa queue. Sylvie se redresse aussi pour regarder.
"Au temps suspend ton vol"
Cet instant est magique, je tiens en main la grosse queue de mon fils et Gina me regarde droit dans les yeux.
- Huuummm, Kate, tu n'aimerais pas gouter à ce beau morceau de viande… Dit-elle en baissant les yeux vers la bite dressée de mon fils.
Oh Dieu non je ne peux faire çà, malgré mon envie de l'avaler comme je le fais si bien ! Mais j'ai peur de franchir la ligne devant ces filles. Alors je réponds comme une jeune fille timide ;
- Je pense qu'il préfère vous prendre…
Je la regarde et je peux dire à son sourire qu'elle sait que j'en ai vachement envie. Le sourire narquois elle dit;
- Peut-être plus tard…et elle enfourche mon fils.
Je lâche sa queue et je m'éloigne pour ne pas voir çà, ne pas la voir profiter de cette belle queue qui me fait envie et si bien jouir.
Je sort du Jacuzzi totalement confuse et je marche jusqu'à la petite table pour me verser un grand verre de vin.

Je sais que je montre mon corps nu, mes seins, ma chatte, mais au point ou nous en sommes arrivé… quelle importance…
J'entends Gina ;
- Oh la belle bite…mon Dieu... oh oui, qu'elle est grosse !
Je suis tendue, une partie de moi ne veut pas voir ce qui se passe et je suis jalouse de cette fille. Je sais à quel point elle doit sentir la grosse d'Eric pénétrer dans sa chatte. J'ingurgite le vin et me retourne.
Ma chatte est traversée de frissons quand je vois Eric, face à moi et Gina les cuisses grandes écartées, empalée sur son sexe. Elle c'est introduite lentement, méthodiquement, entièrement, la longue bite dans son vagin et son visage est déformé par le plaisir qu'elle ressent à cette pénétration hors normes.
Sylvie est assise près d'eux, sur le rebord et les regarde. Elle a l'air solitaire, mais sa langue est sortie et elle se lèche les lèvres de temps en temps comme si elle avait faim. Pourquoi ne prenons pas tous du plaisir ?
Je reviens près de Sylvie et elle regarde mon corps nu. Je plante un baisé mouillé sur ses lèvres et le vin, que je viens juste de boire me fait tourner la tête. Je la regarde dans les yeux, un peu incertaine.
- As-tu envie de gouter ma chatte maintenant ?
- Ooh Oui... chuchote-t-elle à peine.
Dieu qu'elle est belle. Je sais qu'elle a plus de dix-huit ans, mais elle semble beaucoup plus jeune. Je m'assoie à côté d'elle et avec un sourire encourageant j'écarte mes cuisses. Le plaisir de me faire sucer la chatte avec mon fils qui baise a coté de moi me rend ivre d'excitation.
Je me penche en arrière, sur mes coudes, et Sylvie plonge entre mes cuisses et se rapproche de ma chatte en embrassant l'intérieur de mes cuisses en me taquinant par de petits baisers qui effleurent juste ma peau. Quand sa langue atteint finalement ma chatte et s'enfonce profondément à l'intérieur je laisse ma tête retomber en arrière et je gémis de plaisir.
- Oh oui... ouiiiii… lèche la bien…ouiiiii, comme çà…

Sylvie n'a besoin d'aucun encouragement. Elle sait y faire et ce n'est surement pas la première fois qu'elle déguste une chatte. Elle est douce pas brutale. Elle lèche, effleure et taquine mon clito tout en suçant mon jus qui coule hors de ma chatte. Elle me travaille tellement bien que j'en perds le contrôle et je commence à gémir constamment sous les différents rythmes de sa langue.

Regardant en arrière je vois la chatte de Gina, si près de moi, écartelée par la queue qui la pourfend et elle me regarde.
Ses yeux sont vitreux, ses lèvres sèches légèrement entrouvertes et son visage rouge. Encore une fois nos yeux se croisent et nous nos comprenons…
- Oh Kate... ton fils me fait tellement du bien…putain qu'elle est grosse mais c'est bon de la sentir me remplir pleinement.
Elle gémi.
- AAaahhhh...Oh...Oooohhhh….
Moi aussi je gémi en regardant la bite de mon fils fouiller la chatte de Gina qui mouille drôlement et facilite grandement ses pénétrations.
- ooooooh... il faut que je réduise l'allure... Tu aimes regarder ton fils me baiser…
Avec son petit sourire coquin revenu sur son visage.
- Et tu as aimé me manger la chatte n'est ce pas ?
Je ne peux pas lui répondre car Sylvie suce mon clito.
- Ooooooh, donne-moi ta main Kate... s'il te plait… tiens moi…accompagne moi…
Elle me tend sa main tout en continuant à onduler sur la bite mon fils. Je m'allonge sur mon dos les regardant par en dessous et j'att**** sa main. Nos doigts se verrouilles ensemble fermement en même temps que je sens mes jambes poussées pour plus s'écarter.

- Oh oui... oh oui... baise moi bien... OOOoohhh, j'aime ta bite… AAaahhhh...
Gémit Gina et moi je fais écho,
- AAaahhhh...Ooooooh...Huuummm
Lentement elle monte ma main et place mes doigts sur ses narines. Mais j'ai envie de caresser sa peau, ses seins, et …sa chatte enflée.
Elle me regarde et me juge, essayant de deviner jusqu'où j'irais. Je ne veux pas lui laisser la possibilité de comprendre la relation que j'ai avec mon fils. Oui, je ne veux pas, mais mon corps me trahi lentement.

Ma main est entre ses cuisses et mes doigts touchent son clitoris... son clitoris et ses lèvres rouges, gonflées, enroulées autour du pieu de mon fils. Elle est tellement humide ! Je frotte les lèvres de sa chatte en mettant mes doigts autour de la queue de mon fils qui rentre et qui sort de son corps.
- Ooooooh...OOOoohhh...
Je ne peux m'empêcher de gémir en regardant ce que je fais.
Elle me regarde, un regard de suspicion dans les yeux. Sa queue est toute humide et je sers la base de sa queue avec mes doigts sur ses couilles trempées par le jus qui s'échappe de la chatte de Gina. Je réalise rapidement ce que je fais et remet mes doigts sur son clitoris. Mais elle a bien vu ce que j'ai fait. Ses yeux ce sont élargie et la bouche ouverte elle me regarde et comprend que j'aime toucher la bite de mon fils pendant qu'il la baise.
Encore une fois, je glisse mes doigts vers le bas et touche sa queue détrempée. Oubliant ce qui m'entoure je frotte sa queue et sa chatte enfoncée dessus. Sa jeune chatte génère continuellement de grandes quantités de cyprine. Je ramène ma main à mon visage et je la lèche. Je suis tellement habituée à faire çà. Huuuummmm…c'est bon…si doux, je lèche et tend ma main pour tout ramasser.
- Oui, vous aimez le goût de cette crème n'est ce pas ? Mon jus mélangé avec le pré-sperme de ton fils... dit-elle en me fixant.
Dieu qu'elle a raison ! Eric va bientôt jouir et c'est cette fille qui va tout avoir ! Encore une fois, je sais que je dois arrêter cela, mais je ne contrôle plus rien.
Maintenant mon corps se déplace tout seul avec Sylvie qui fait l'amour à ma chatte.

- Mange-moi Kate... reviens bouffer ma chatte…ooooohhh, je veux aussi ta bouche.
Elle guide ma main et fait tourner mes doigts en cercles autour de son clitoris, puis elle la remet sur la bite de mon fils. Elle enroule bien mes doigts autour de sa queue et me regarde avec grands yeux. Elle se retire presque de sa bite pour que je caresse bien sa queue. Je suis complètement dans mon plaisir personnel…dans cet i****te qui m'excite au plus au point.
-Ouii… c'est çà, Kate, elle est belle et elle sent bon, hein ?
- Oooohhhh...Oh...Oh oui...Oh c'est vrai...je réponds en gémissant et surprise de me dévoiler ainsi.
Elle secoue sa tête d'un côté à l'autre comme si elle n'en revenait pas de voir ce que je fais et ce que je dis.
- Tiens là pour moi Kate... tiens là bien, oui juste comme ça. Tu vas me glisser la grosse bite de ton fils dans ma chatte toute mouillée, tu veux bien…
- Oui... oh que oui... je vais te la mettre…dans ta moule dégoulinante de petite salope…
Je ne sais plus ce que je dis…je suis folle et droguée par ses sexes qui me sont offert.
- Ouiiiii, guide là… et pousse sa grosse bite dans ma chatte... oh Dieu... gémit Gina.
Je fais ce qu'elle me demande et je regarde comment la superbe queue de mon fils glisse dans le vagin de cette jeune fille. Je n'ai pas lâché sa bite, je continue de le caresser pendant qu'elle se baise toute seule. C'est une vraie fontaine, son jus coule de plus en plus et tombe sur ma main. Je ramène ma main jusqu'à ma bouche et je la nettoie.
Je ne peux en supporter d'avantage et il m'en faut plus. Mon corps décide pour moi, je fais demi-tour et je me met à 4 pattes au dessus de Sylvie, les cuisses bien écartées et elle recommence immédiatement à lécher ma chatte. J'ai maintenant la chatte de Gina et la bite de mon fils juste devant moi.
Bien… je vais juste lécher sa chatte rien de plus, je me suis dit.
Je frôle son clitoris bien tendu et je lui donne une pichenette avec ma langue. Je le lèche et re lèche dans une douce dégustation.
- OOOoohhh Kate... oh mon Dieu... ouiiiii...
Elle gémit les cuisses complètement ouvertes appréciant au plus au pont ce que je lui fais. Apres tout, elle se fait baiser et lécher en même temps. Elle s'enfonce complètement sur la queue d'Eric et il me semble qu'elle veut se reposer un peu, elle reste comme çà me regardant lécher son clitoris.
Eric a décidé qu'il a besoin d'un peu d'action et il commence à bouger sa bite dans sa chatte. Gina me regarde et me prend la tête pou me guider et f***er ma langue où elle le désire. Souvent sur son clitoris, mais lentement elle étend sa portée dans le creux de ses cuisses. Je comprends qu'elle veut me faire lécher les lèvres de sa chatte.
Ma langue approche dangereusement du sexe d'Eric. Levant mes yeux, je la vois sourire de nouveau. Cette petite salope n'arrêtera donc jamais ! Je dois arrêter pour ne pas dévoiler ce qui se passe vraiment entre moi et mon fils !
- Ooh Kate lèche moi… lèche le... lèche nous… oui... comme une bonne fille et …une bonne maman.
Elle essaye de f***er ma tête sur sa bite et je sais ce qu'elle veut que je fasse. Mais avec un dernier soupçon de volonté, je retiens encore ma tête. Juste sa chatte, je me dis.
Elle me sourit.
- Oooh je sais que tu en as envie…
- Non, non, je ne... s'il te plaît...
Elle ri et remet ma bouche sur son clitoris que je lèche en faisant des cercles. Tout à coup elle tire son cul en arrière et la longue queue d'Eric saute hors de sa chatte pour se poser juste au-dessus de son clitoris où ma bouche se trouve. Automatiquement ma langue lèche le gland humide tel qu'il se présente.
Oh mon Dieu pas devant elle !

Je tire ma tête en arrière et attrapant sa queue je la guide dans sa chatte grande ouverte et Eric la baise à nouveau. Elle rit encore une fois, s'amusant avec moi et de ma faible résistance. Je retourne sur le haut de sa chatte mais je lèche au passage la bite de mon fils. Combien de temps est-ce que je peux lui rés****r ?
Par contre je sens la langue de Sylvie glisser vers le haut et se rapprocher de mon trou du cul et je me cambre pour lui donner un meilleur accès. Gina laisse une nouvelle fois le sexe de mon fils s'échapper mais cette fois elle prend ma tête avec f***e et presse mes lèvres sur le haut de sa bite. Je résiste que très légèrement et quand elle appui, j'ouvre mes lèvres pour qu'elle me f***e à avaler toute la queue humide d'Eric.
Elle fait aller ma tête de haut en bas et regarde mes lèvres pressées contre cette chair palpitante et m'enfonce sa bite plus profondément à chaque fois. La pression se relâchant je me retire de sa queue pour prendre un bol d'air.
J'en profite pour remettre sa bite à l'intérieur de son trou béant et lui lèche sa chatte. Elle joue avec moi pour voir ce que je vais faire avec la bite de mon fils et çà m'excite.
Elle remonte son cul et de nouveau la belle queue s'installe entre sa chatte et ma bouche, mes lèvres fermement pressée contre son gland baveux.
Je lève les yeux sur elle, incapable de respirer. Elle tient mes cheveux, mais elle ne me f***e pas.
- Alors… Ouii…, murmure-t-elle en réalisant que je ne tire pas ma tête en arrière.
Je reste dans cette position, ma bouche n'est pas ouverte mais son gland épais sépare mes lèvres. Je la regarde pour voir sa réaction. Elle me regarde intensément…
- Oh oui... oh mon Dieu... ouiiiii
Elle lâche mes cheveux et en quelque sorte ma tête tombe sous son propre poids pour ensuite, monter et descendre sur la bite de mon fils. Voila… j'ai franchi la ligne ! Les secondes passent et mes lèvres entourent avec un plaisir non dissimulé la grosse bite de mon fils.
Euh... ok... ok, ça suffit, je me disais, me retirant de la bite d'Eric. Rapidement, elle m'att**** par les cheveux et de nouveau f***e ma bouche sur le dessus de sa belle bite. Je la regarde suppliante ;
- Non...Oh non...ne me f***er pas à faire çà…il ne faut pas… c'est mon fils…
- Oh Kate, tu devrais…non, tu sais que tu dois le faire… suce sa belle bite…tu en brule d'envie.
Je résiste encore et je la prie instamment de ne pas le faire devant elle. Je remets sa bite en elle et lèche de nouveau son clitoris. Elle lâche mes cheveux en fermant les yeux. La langue de Sylvie fouille de plus bel mon trou du cul et je gémi en ouvrant ma bouche qui est juste au dessus du clito de Gina. Elle remarque cet instant de faiblesse et déplace son corps jusqu'à ce que la bite d'Eric coulisse hors de sa chatte pour se trouver juste en dessous de ma bouche ouverte.
Mes lèvres, instinctivement, se referment autour de son sexe luisant de mouille et je le suce, incapable de rés****r à mon envie. Bien sûr, Eric fait aller venir sa bite de haut en bas pour baiser bouche.
Oh non, je ne peux pas sucer sa bite en face d'eux ! Je dois arrêter cela ! Je ne peux pas faire çà devant ces filles ! Mon esprit dit "non", ma bouche et mon corps disent "encore" et je laisse mon fils baiser ma bouche pendant quelques secondes. Avec grande difficulté, je me retire de la bite d'Eric Qu'il garde en main en regardant Gina.
- S'il vous plait…je ne peux pas faire çà…

- Mais Kate tu viens de le faire… va jusqu'au bout… suce le…
- Eric derrière Gina me fixe le regard suppliant et Gina dit ;
- Kate…Eric en a envie… moi je veux que tu le fasses, même Sylvie veut te voir le faire... Fais-toi plaisir, Kate…
Pour la première fois, je remarque que Sylvie ne me lèche plus et qu'elle est à coté, entrain de me regarder. Oooh, ils sont tous dans l'attente et l'expectative. Ma bouche est juste au dessus du gland d'Eric. Il est tout dur et j'adore son odeur.
Ma résistance s'estompe, mes lèvres touchent presque la tête de sa bite. Un filet de pré-sperme suinte de son méat et je ne peut qu'aspirer ce jus pour gouter.
J'entends Gina couiner ;
- Oh oui, voila ! Juste comme ça… il a bon gout ?
J'ouvre ma bouche et je laisse Gina pousser ma tête vers le bas et je prends la bite de mon fils profondément dans ma bouche. À ce moment-là, le temps s'est arrêté pour moi. J'entends les exclamations d'excitation venant des filles et tout ce que je veux c'est de sucer la bite de mon fils et sentir son gland gonflé entrer en contact avec le fond de ma gorge.

Je ne sais pas combien de temps je me délecte de sa bite toute dure quand je sens de nouveau la langue de Sylvie de retour sur ma chatte et mon trou du cul et Gina me parle doucement.
- Oh Kate, vous êtes si belle en faisant çà…
Je lève mes yeux vers elle et je vois qu'elle regarde intensément vers le bas en me fixant et ses yeux sont brillants de désirs et de plaisir. C'est donc ce qu'elle voulait voir. Sa chatte est juste en face de moi. Je retire ma bouche de la bite d'Eric pour la mettre sur sa chatte introduire ma langue dans son trou inutilisé. Je suce et j'avale. Elle laisse sa tête retomber et gémit.
Après un certain temps, je retire ma bouche et place en bonne position la queue d'Eric et je tire vers le bas les hanches de Gina.
- Oh oui... ouiiiiiiiiii….
Elle se baise elle-même sur ce pieu rigide pendant un certain temps tout en me regardant. Moi aussi je la regarde dans les yeux, attendant patiemment avec ma bouche ouverte. Elle me sourit.
- Oh t'en veux encore ? Tu veux sucer sa bite encore une fois...
- Huuuummmm, ouiiiiii…
Elle lève lentement son cul et dès que la bite jaillit je la place volontairement dans ma bouche et je la suce. Voila… je fais une fellation a mon fils … devant elle qui me regarde. La tension disparue est remplacée par rien d'autre que le plaisir... plaisir d'avoir la longue bite épaisse de mon fils dans ma bouche.
- Oh oui... oh mon Dieu que c'est chaud... tu aimes la bite de ton fils Kate ? Oh ouiiiii, je vois que tu l'aime.
Sans répondre, je dévore cette bite que j'aime temps. Sylvie a introduit sa langue dans mon trou du cul et me fait frissonner. Je réalise que j'aime ce qu'elle fait, c'est un autre genre de frisson mais tellement intense.
Je retire un instant la bite d'Eric de ma bouche pour reprendre la chatte de Gina. Elle a si bon goût, son trou est grand ouvert. Mais j'en veux plus. Sentant la langue dans mon cul, je fais avec ma langue des cercles sur les parois internes de la chatte de Gina, glisse le long des lèvres trempées pour atterrir sur son trou du cul avec ma langue mais je ne fais que le frôler.
- Oh, la vilaine fille ! S'exclame-t-elle.
Je tiens toujours en main la bite d'Eric mais j'essaye de calmer les pulsations en serrant sa base et je vois Gina tirer ses cuisses en arrière, et me présenter son cul.
-Kate… fais-le. Lèche mon cul !
Je n'ai jamais fait quelque chose comme ça avant, mais je crois que c'est le bon moment. Je glisse ma langue de son clitoris a son trou du cul palpitant et je le lèche en tournant autour et remarque que le goût n'est pas si mauvais qu'on pourrait le croire. Je réalise que Sylvie me voit faire çà et qu'elle en fait autant C'est un tel plaisir de lécher le cul d'une autre femme.

Gina gémit de plus en plus, profitant de mes caresses sur son trou du cul. Tout à coup, elle crie :
- J'en peux plus ! Non de Dieu ! Il me faut sa bite !
Elle prend la bite d'Eric de ma main et elle s'empale dessus avec f***e. Eric à juste gémit. Elle commence à baiser rapidement et violemment.
- Oooh, oui... baise-moi...Je vais...Oh ouiiiii…
Elle va si vite et si fort que de l'écume blanche se forme à la base de la bite d'Eric. Bientôt elle est en plein orgasme en gueulant des mots qu'on ne comprend pas et Eric, ne peut tenir plus longtemps. Avec un soulèvement de ses reins il s'empale à fond et pousse des grognements de singe en rut. Je devine qu'en ce moment même, Eric projette tout son foutre au fond de son vagin. Je placé ma bouche sur la partie où sa queue disparait à l'intérieur de sa chatte et je suce.
Quand je sens que le jus commence à remplir ma bouche et je l'avale. Plus il en sort, j'avale, encore et encore et encore. Après un certain temps, il n'y a plus rien. Gina s'affaisse lentement au dessus de son corps et la bite de mon fils glisse lentement hors de sa chatte. Je l'att**** et je la lèche pour tout nettoyer et la rendre aussi propre que la chatte que je vais m'occuper après.
- Oooh, Kate, vous êtes si bon... Ohhh... que vous m'avez fait bien jouir ! Cà n'a jamais été aussi fort !
Je suce, lèche, aspire, nettoie l'intérieur de sa chatte tapissée d'un mélange sperme et cyprine.
- Oh Kate, Qu'est ce que c'est bon !
Lorsque que finalement je me décide de lâcher cette chatte si gouteuse je me rends compte que Sylvie est toujours entrain de me lécher mon trou du cul. J'ai regardé en arrière et lui dis avec approbation.
- Chérie, merci beaucoup pour tes coups de langue mais tu peux arrêter.
Nous nous regardons et tout le monde semble très satisfait de ce qui vient de se passer mais personne ne commente. Chacun remet son slip de bain ou bikinis minuscules en place et nous glissons dans le Jacuzzi. Gina et Sylvie blotties contre moi me caresse un peu mon corps avec leurs mains et Eric se lève pour nous servir un peu de vin. Par la suite il se glisse entre Sylvie et Gina qui dit.
- Kate, je sais que c'est le joint qui vous a fait faire toutes ces choses, et je veux juste que vous sachiez que nous ne dirons jamais à quiconque ce qui s'est passé ici ce soir, nous vous le promettons.
Je la regarde, et elle porte ses lèvres sur les mienne. Je ne la repousse pas et je l'embrasse sensuellement, sans la langue juste avec les lèvres. Je me retourne et Sylvie m'embrasse de la même manière.
- Moi aussi Kate, je jure que je ne dirais jamais rien à qui que ce soit. Murmure Sylvie.
Et je crois qu'elles disent la vérité.
- Merci, cela signifie beaucoup pour moi et...mon Dieu, je ne sais ce qui s'est passé ici ce soir. Je venais juste pour ramener mon fils.
Eric me tend la main et saisit la mienne.
- Maman, c'est OK, c'est juste arrivé... tout ira bien. Ne t'en fait surtout pas.
Il sait bien que je suis inquiète de savoir ce que les filles pensent et si elles ont deviné l'état de nos relatons intimes.
Soudain nous entendons des bruits dans la maison et Pierrot arrive suivi par Steve, ils ont une caisse de bière à la main.
- OK, les filles, nous avons la bière.
Il nous regarde, tous agglutinés l'un contre l'autre essayant d'imaginer ce qui se qui a pu se passer pendant leur absence. Si seulement il savait !
- Eh bien Pierrot ce fut sympa, mais Eric et moi devons rentrer.
- Et oui, vous avez disparus trop longtemps les gars. Vous avez été les chercher ou, vos bières ! En Afrique… le taquine sa sœur.
- Oh, un problème de carte d'identité que le vendeur voulait voir et que nous n'avions pas sur nous. Alors nous avons cherché ailleurs.
- Kate, restez encore un peu !
Soudain, je me souviens qu'il m'a touché les seins avant de partir. Pas étonnant qu'il veut que je reste ! Il a probablement senti qu'il pourrait aller plus loin si je reste. J'ai fait tellement de choses ce soir, que je ne dois pas lui céder.
- Non, Pierrot, je dois conduire donc je ne peux pas boire et rester plus longtemps. Merci, peut-être une autre fois.
Il me semble que mon commentaire lui a donné de l'espoir. Pourquoi ai-je dit ça ? C'est juste un jeune âgé de dix-huit ans, le fils de mon amie et je suis mariée ! Je dois vite partir de là avant que je ne sois plus moi-même une nouvelle fois et je me promets de ne plus jamais fumée de la mauvaise herbe.

Je sors de l'eau ruisselante. Tous les yeux sont fixés sur mon corps surtout maintenant que le minuscule bikini est totalement transparent. Je marche en sentant leurs regards et ce qu'ils doivent avoir en tête et je rentre dans la maison pour m'habiller et rentre chez moi avec Eric.

A suivre

100% (10/0)
 
Posted by phantome19
1 year ago    Views: 4,434
Comments (8)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
3 months ago
j'ai adore cette belle histoire de maman salope, tres bien ecrite,imagination debordante, recit detaille, vivement la suite
8 months ago
J'ai lu d'un seul trait, tellement c'était prenant et oh! Combien érotique. J'ai adoré l'écriture, la narration et les personnages. La maman est absolument "réelle". Bravo, je vous aime !
1 year ago
http://xhamster.com/movies/2185646/lesbian_strapon_action.html

http://xhamster.com/movies/2266273/two_lesbians_french_matures_get_anal_fucked_with_strapon.html

http://xhamster.com/movies/2327264/french_mom_gets_anal_fucked.html

http://xhamster.com/movies/1801420/hot_lesbian_foursome_pleasures_here.html

http://xhamster.com/movies/298766/mom_caught_girl_masturbation.html

http://xhamster.com/movies/2122928/brazzers_bored_milf_fucks_not_her_step_daughter.html

http://xhamster.com/movies/1505252/huge_white_cock_and_tig_ol_039_bitties.html

http://xhamster.com/movies/2292483/mature_lesbian_mom_fucks_teen_girl_bvr.html

http://xhamster.com/movies/2058771/aleska_diamond_assfucked_by_danny_d..html

http://xhamster.com/movies/2153850/mother_and_not_her_daughter.html

http://xhamster.com/movies/1587107/mommy_suck_and_ride_anally_a_giant_cock_for_facial_sperm.html

http://xhamster.com/movies/1627762/mommy_gets_butt_fucked_and_huge_tits_jizzed.html

http://xhamster.com/movies/446462/milf_mom_eats_teen_daughter_while_i_watched.html

http://xhamster.com/movies/644397/voyeur_teen_daughter_039_s_friend_watches_mom_and_dad_fuck.html

http://xhamster.com/movies/2320427/moms_home_part_2.html

http://xhamster.com/movies/166779/my_friends_039_mom_is_a_slut.html

http://xhamster.com/movies/1768345/guy_039_s_gf_and_mom_go_lesbian.html

http://xhamster.com/movies/1977931/she_fucks_her_bf_and_039_s_mom_with_strapon.html

http://xhamster.com/movies/1393577/horny_mom_with_strapon_seduces_her_son_039_s_gf.html

http://xhamster.com/movies/1856352/mom_husband_and_wife_make_love_in_the_morning.html

http://xhamster.com/movies/2139417/mom_lesbian_milf_makes_love_to_her_girlfriend.html

http://xhamster.com/movies/2054918/taboo_step_moms_sexual_triangle_with_her_step_sons.html

http://xhamster.com/movies/2039000/busty_mom_in_relation_with_her_step_son.html

http://xhamster.com/movies/2083439/i_banged_my_friends_mom..html

http://xhamster.com/movies/1752945/friends_mom_anal.html

http://xhamster.com/movies/2302857/mom_seduces_her_sons_girl_into_threesome.html

http://xhamster.com/movies/2089436/would_you_put_this_inside_me.html

http://xhamster.com/movies/2066700/would_you_like_to_see_my_rumpus_room.html

http://xhamster.com/movies/730646/wife_fucks_young_babysitter_with_strapon.html

http://xhamster.com/movies/2274411/anal_strapon_for_young_bobbi_with_big_orgasm.html

http://xhamster.com/movies/1928977/super_hung_uncut_cock.html

http://xhamster.com/movies/2018459/mommy_and_not_her_daughter_have_fun_in_the_jacuzzi.html

http://xhamster.com/movies/991523/mom_teaches_daughter_039_s_friend_lesbian_sex.html

http://xhamster.com/movies/1467260/thats_never_going_to_fit_in_my_pussy.html

http://xhamster.com/movies/1228607/Brunette_with_big_tits_plays_with_a_vibrator_while_giant_cock_fucks_her_ass.html

http://xhamster.com/movies/343704/squirting_lesbians.html

http://xhamster.com/movies/1318184/skinny_teen_for_bbc...f70.html

http://xhamster.com/movies/1796581/very_very_long_dick_for_tiny_ass.html

http://xhamster.com/movies/1668194/milf_and_mature_lesbian_lovers.html
1 year ago
ohhhhhhhhh c est tjr bandant ces recits sur les aventure de cette jolie maman salope,et c est vraiment excitant de relire tout ça avec plaisirs,oui c est un amour interdit avec son fils ou en famille, mais la fonçon d ecrire ces recits et ces aventures et tres excitante,alors on attend tjr la suite, ummmmm
1 year ago
hum c'est pour quand la suite ....
1 year ago
J'adore. Vivement la suite des aventures de cette si "Maman Salope"
1 year ago
Quelle gentille maman! C est trop bandant!