Une belle salope (4)

Chapitre 4 : Toutes les femmes sont de la partie

Huit jour après je me retrouve dans les bras de Christine qui décidément n’aime pas rester seule quand mon beau frère est en voyage d’affaire.
Nus tous les deux dans son lit je la regarde et caressant sa grosse poitrine je lui demande
- Alors comment c’est passé la 3éme partie de poker ?
- Dis donc... petit salaud, j’ai l’impression que mon histoire t’intéresse plus que ma chatte ou mon cul !
- Mais non ma belle salope, je m’occuper de toi fais moi confiance ! Mais tu m’excite vachement qu’en tu me décris tes baises à plusieurs et tu en profiteras encore plus.
Et avec une petite moue de jeunes pucelle...elle reprend son histoire.
********************
J’ai passé la semaine suivante à réfléchir comment organiser et gérer la prochaine soirée poker. Je tiens à ce que tous les hommes apportent leurs épouses ou autre concubine, excités par la perspective d’une méga orgie qui pourrait révéler la soif de sexe de leurs compagnes.
Enfin il me vient une idée qui aurait une chance de faire évoluer la soirée dans le sens voulu.
Je décroche le téléphone et j’appelle Delphine, que je n’ai pas revue depuis la dernière partie.
Elle est heureuse de mon coup de fil et me reconfirme qu’elle a passé la meilleure soirée de sa vie et les jours qui ont suivis ont été magnifique car Riton sont mari n’arrête pas de lui sauter dessus ! Elle est maintenant pleinement satisfaite et trouve que la vie est belle et mérite d’être vécue.
Je lui explique ce que j’ai en tête pour le prochain Poker entre potes...
Je sens la respiration de Delphine s’accélérer, puis elle rit et accepte de m’aider à préparer cette soirée. Elle fera quelques appels téléphoniques de son coté et moi les autres.

Mardi soir arrive et je suis déjà toute excitée à la pensée de ce qui risque de se passer ce soir si mon plan fonctionne bien.
J’ai préparé le Spa à la bonne température et j’ai presque sursauté quand on sonne à la porte d’entrée.
Je suis heureuse de voir que c'est Delphine et Riton. Nous nous embrassons tous sur la bouche avec un petit bout de langue qui tâte la température de nos corps.
Peu de temps après, le reste des potes de jeu sont arrivés, tous avec leurs épouses et François a même apporté sa sœur.
Elle est très différente de François, longs cheveux noirs, de très beaux seins (90 C à mon avis), de longues jambes.
L’épouse de Al ressemble à un gros bonbon rose, mais pas grosse, seulement bien en chair, blonde, de moyenne taille, mais avec un sourire vraiment amical. La femme de Dan ne me semble pas correspondre à ses gouts... Elle à un air sévère et ne sourit pas en regardant autour d’elle, les cheveux courts, châtain, et pourrait surement être belle un peu plus maquillée et souriante.
Tout le monde prend place et les boissons sont servies. Puis Claude rappelle que c’est leur soirée poker. Des murmures et gloussements chuchotés les accompagnent quand ils sont allés dans l'autre salle pour jouer aux cartes, laissant les femmes dehors près du Spa. Je me rappelle que le nom de l'épouse d’ Al est Cécile, la sœur de François se prénomme Chloé et l’épouse de Dan c’est Hélène.
- Je suis tellement heureuse que vous soyez tous venues ce soir, C'est toujours un peu ennuyeux avec juste les garçons. Ce soir on peut faire ce qu’on veut ! Rien n’est obligatoire, il faut juste s’amuser.
Certains sourires sont complices d’autre interrogatifs. Je me demande quand même pourquoi Hélène était tellement tendue, et me semble mal à l’aise. On cause de tout et de rien pour d’étendre l’atmosphère et les boissons que je ressers y contribuent.
Je remarque que même Hélène participe aux conversations et qu’elle commence à sourire.
- Hey, je ne sais pas pour vous, mais moi je suis prête pour le Spa. Quelqu'un veux se joindre à moi ?
- Moi ça me tente bien, dit Delphine. Qui d’autre ?
D’une seule voix les autres femmes sont partantes
- Eh bien, il y a une salle de bains dans le couloir, prés du salon ou nos hommes jouent. Si vous le désirez je peux fermer les stores ici pour éviter de jouer aux mannequins, mais les gars sont tellement occupés avec leur jeu, qu’ils ne nous remarqueraient même pas !
Je vérifie la température de ma main et un sourire aux lèvres :
- L’eau est à bonne température ça va être tout simplement merveilleux.
Et je saisis mon chemisier et je le retire par-dessus ma tête avec rien en dessous.
- Let ' s go, comme disent les américains
Et je retire mon short, également sans rien en dessous et me retournant j’apparais complètement nue devant elles. Me tournant lentement je rentre dans le SPA.
Le silence régnait dans la pièce quand je me suis déshabillée et il me semble plus prudent d'agir comme si ce n'était rien. Mais secrètement, je suis excitée par la façon dont elles m’ont regardée. Mes mamelons se sont durcis instantanément et je coule vers le bas. Je vois Delphine qui se dirige vers moi, arrachant son T-shirt puis sa petite jupe et nue également, car elle à pris soin de ne pas mettre de culotte ni de soutiens gorge, elle me rejoint dans le Spa en prenant soin de tortiller ses petites fesses devant les yeux des 3 autres filles.
Je vois que les tétons de Delphine sont déjà bien durs quand elle me rejoint dans le Spa mais je remarque surtout que ses poils autour des lèvres de sa chatte sont rasés, les laissant lisses et bien en vue. Une seule touffe de poils reste visible, bien taillée au dessus de la fente de sa vulve. J’ai même aperçu le bout de son clito, qui pointe déjà entre ses lèvres, quand elle a enjambé le bord du Spa.
Elle c’est mise tout près de moi, un grand sourire sur son visage.
- tu es superbe Delphine, je ne sais pas si je vais pouvoir tenir longtemps avant de te manger ta belle petite chatte.
- Eh bien, qu'attends-tu pour le faire ? Et elle se tourne sans attendre ma réponse pour regarder se que font les autres femmes.
- Bon ! Moi aussi je fais comme vous. Je n’ai pas besoin de maillot de bain, nous dit Chloé, enjambant le bord du Spa après avoir retiré son chemisier, son pantalon puis son slip et son soutiens gorge.
Elle libère ainsi deux beaux seins avec des gros mamelons bruns foncés qui rapidement durcissent en forme de boule aux extrémités.
Delphine et moi constatons qu’elle a un buisson très complet et luxuriant entre ses jambes, mais dans un court instant j’ai vu un éclair de rose quand elle lève une jambe pour monter dans le Spa.
Cécile et Hélène se mettent à rire et en continuant de rigoler elles aussi se déshabillent et laissent tomber leurs vêtements sur le sol.
Des jolis poils blonds frisés recouvrent la chatte de Cécile et elle a de mignons petits seins avec des tétons roses. Elle est pleine de taches de rousseur partout sur son corps et elle rougit un peu quand elle vient vers nous et entre dans le Spa.
La surprise c’est Hélène, elle a un corps parfait et absolument aucun poil sur sa chatte. On dirait une chatte d’une toute jeune fille sauf que son clitoris sort d'entre les lèvres de sa chatte de près de 2 cm !
Elle rougit un peu quand elle entre dans le Spa en me regardant et je lui rends son sourire mes yeux rivés aux siens.
Elles commencent toutes ce détendre dans l’eau chaude et moi finissant mon verre je demande :
- Je vais en reprendre, qui en veux ?
Et toutes vident leur verre et d’une seule voix !
- Nous aussi !
Pour remplir leur verre je m 'accroupie, sur le plancher qui borde le Spa, les cuisses écartées, ce qui leur donne la possibilité d’admirer ma chatte rasée .Ce qu’elles ont fait délibérément ou par inadvertance. Il y a quelques toussotements quand elle boive le cocktail assez fort que j’ai préparé. Avant de revenir dans le Spa je ramasse tous les vêtements et je les pose sur une des chaises, mais le plus proche de la porte vitrée coulissante. On fait trempette et toutes se détendes en riant et buvant mon cocktail alcoolisé. Le Spa n’est pas prévu pour cinq personnes, les contacts corporels sont fréquents et ça commence à amuser les filles.
Puis tout à coup on entend la porte coulissante. Les 3 nouvelles poussent un petit cri et s’enfonce dans l’eau jusqu’au cou de peur qu'un des hommes ne les voient.

- C'est probablement Claude, je vais voir ce qu'il veut,
Je sors de la baignoire et je me dirige vers la porte vitrée coulissante. J’ouvre la porte légèrement et je lui parle, puis je me tourne vers les autres.

- Ils veulent de la nourriture, je reviens tout de suite, dis-je, en franchissant la porte de verre coulissante.

Les autres filles se marre quand je disparais de leur vue et elles continuent de se détendre à nouveau, l'alcool et la chaleur de la cuve faisant une combinaison dangereuse.
Cinq minutes s'écoulèrent avant mon retour, un sourire sur mon visage.
- Voila ce problème résolu, dis-je avec un sourire.
- Tu ne les as pas servis comme ça ? demande Cécile les yeux grand ouverts.
- Oh, je n’y ai même pas pensé... en regardant mon corps nu. Apparemment oui...
- La vache ! déclare Cécile en éclatant de rire. Ils ont du aimer ça !
- Eh bien...il me semble... car ils m’ont fait une suggestion...
- Laquelle ? dit Delphine complice.
- Ils joueraient bien aux cartes avec nous !
- nous sommes trop nombreuses, observe Hélène, ils n’y aura pas assez de cartes.
- C’est bien ce qu’a dit Dan, dis-je en riant. Mais ils pensent que vous pourriez leurs donner un coup de main... si le besoin s’en fait sentir...
- Comment ça... étrange...déclare Chloé. Bon on fait quoi ?
- Eh bien, ils m'ont donné un jeu de cartes pour nous, nous allons jouer notre propre jeu et on verra par la suite. Qu’en pensez-vous ?
- Avec plaisir », dit Delphine. Jouons ensemble.
- Pourquoi pas, dit Chloé, avalant le reste de son verre. Si je peux boire ce merveilleux cocktail je ne me soucie plus de quoi que ce soit.
Tout le monde d’accord, je sers un autre tour de boissons, me sentant déjà légèrement ivre et je voie que les autres filles sont dans le même état. Mais cette fois les boissons de Delphine et la mienne sont beaucoup moins forte que les autres.

Allez, on joue ! Et je pose les verres sur la table.
- Où sont nos vêtements ? demande Cécile en sortant du Spa.
- Sur une chaise à coté de la porte,
- Où ? Ils ne sont pas là.
- Pourtant je les avais mis ici ! Je parie qu’un de nos diables d’hommes les à pris !
- Votre homme damné, ne serait pas mon frère...dit Chloé en rigolant.
- Que fait-on, demande Cécile en balançant sa tête.
On s’en fout ! On va jouer aux cartes comme ça ! Moi ça ne me dérange pas.
Et toutes en rigolant sortent du Spa les joues rouges par la chaleur et l'alcool. Cécile et Hélène titubent sensiblement et nous commençons à jouer.
De nouveau on frappe sur la porte coulissante.
Les nouvelles joueuses tentent de cacher leurs seins derrière leurs cartes quand je me dirige vers la porte.
D’un air sévère je demande à Claude :
- Avez-vous pris nos vêtements ?
- Oui, répond Claude en riant. Pourquoi ?
- Eh bien, ce n'est pas gentil, vous devriez nous les rendre.
- Non, pas encore, nous pourrions avoir besoin de temps en temps d’un coup de main. Vous voulez jouer avec vous tout d'abord ?
- Ohh...dans cette tenue ça va être très sexy, dis-je en pouffant de rire.
Et les autres se mettent également à rire.
- Alors, allez-vous jouer avec nous ? Insiste Claude.
- Si les filles sont d’accord on peut essayer et voir ce que ça donne... et vous rapportez nos vêtements.
- OK et il retourne avec ses potes.
- Bon ! Allez les filles, on joue... et s’ils ont besoin d’un coup de main ils appelleront.
- Que veux-tu dire ? » Demande Cécile, Comment ?
- Çà dépend...Le gagnant joue avec une d’entre nous et c’est généralement la femme du perdant. Qu’en dites-vous ?
- Et qu’est ce qu’on gagne en allant las bas, demande Chloé, en minaudant et buvant un peu de sa boisson.
- Je suppose que c’est eux qui décident... Quant à nous, c’est la gagnante qui aura le privilège d’aller les servir !
Et toutes se marrent franchement et nous jouons.

Delphine a gagné. Quelques respirations de soulagement fusent quand elles réalisent qu’elles n’auront pas à aller dans l'autre pièce.
Delphine se lève et je l’accompagne vers la porte et l’ouvre.
- Claude, c’est Delphine qui gagne le service et tu lui rends ses vêtements.
- Après le service, on verra, dit-il, peut-être...
- Que fait tu Delphine ?
Mais je vois bien de l’excitation dans ses yeux.
- Je vais juste récupérer mes vêtements, dit-elle et Riton est là. Je ne suis pas inquiète.
- Whaoo, dit Cécile, en hochant la tête. C'est fou, et je pense que je suis ivre.
- Ohh, nous le sommes toutes un peu. dit Hélène avec un sourire. Et si vous jouer bien vous pourriez gagner une partie !
Elles éclatent de rire quand elle dit cela et Delphine prenant une profonde inspiration entre dans la salle de jeu.
Je ferme la porte après elle et retourne à la table et nous jouons plusieurs parties avant que Delphine réapparaisse, un grand sourire sur son visage et sans ses vêtements.
- héééé ! Ou sont tes vêtements ? » S’écrie Cécile.
- Oups ! J’ai oublié, répond Delphine en riant. Mais peu importe en fin de compte, ça ne me gène pas.
- Alors tu aidé un joueur ? demande Chloé. Ça c’est bien passé ?
- Très bien ! J’ai été contente de mon jeu, dit Delphine.ils m’ont même félicité...
- Et ? demande Cécile qui voudrait en savoir plus.
- Et j'ai hâte de jouer à nouveau, », dit-elle en riant.
- Mais que s'est-il vraiment passé ? Insiste Cécile.
- Si tu gagne, tu le verras par toi-même, répond Delphine.
- Ah ! Non ! dit soudainement Hélène, penchée en avant, ou je ne joue plus !
- Moi aussi, dit Cécile. Qu'est-il arrivé ?
- Eh bien...
Delphine commence en échangeant des regards vicieux avec moi.
- En fait, ils ne voulaient pas que je joue mais plutôt que je serve de jeton. dit-elle, un rire nerveux lui échappant.
- De jeton ? dit Cécile, Pourquoi ?
- Eh bien, Al n’avait plus de jetons et il ne pouvait plus enchérir. Pensant avoir un bon jeu il à parié sur moi.
- Whaow ! s’exclame Chloé, et alors...
- Eh bien, si Al avait gagné, j'aurais eu une part du gain mais pas le pot il a perdu !
- Et qui a gagné, demandais-je
- Et bien, il s'avère que c’est mon Riton, donc il m’a gagné...
- Et c'est tout ? » Demande Cécile, c'est tout...
- Eh bien, non. J'ai dû faire ce que Riton voulait, car celui qui gagne encaisse la mise.
- et qu ’a-t ’il demandé pour être payé ? demande Cécile décidément très curieuse.
- Eh bien... il à voulu manger ma chatte...dit Delphine rougissant quand même, sans l’aide de l'alcool.
- Tu plaisante...c’est une blague ? s’écrie Chloé la bouche restant ouverte, suspendue dans l’attente de la réponse. Tu dis que...qu’il...
- Oui, répond Delphine en hochant la tête.
- Et ? demande Chloé.
- Et il m'a fait jouir comme une folle ! répond Delphine en couvrant son visage avec ses mains.
- Waow ! Putain dit Cécile, la regardant fixement. Tu te fous de nous !
- Il a fait ça comment ? demande Hélène la regardant avec un étrange regard sur son visage.
- Sur la table, dit Delphine, regardant vers le haut, un sourire sur son visage. Ils ont tous vu ! Je n’en reviens pas comment ça m’a excité, et je le suis encore.
- Mais... que se serait-t-il passé si Riton n'avait pas gagné ? demande Hélène.
- Je ne sais pas, » répond Delphine, la regardant dans les yeux. Il y a qu'un seul moyen de savoir...
Et je déclare :
- Jouons...celle qui gagnera nous le dira peut être ? C'est la seule façon de savoir!
- Vous voulez continuer à jouer ! me demande Cécile en essayant de fixer mes yeux et de se concentrer.
- Ben... je suis curieuse moi aussi...bien que j'ai eu, en quelque sorte un aperçu.
- Que voulez-vous dire ? demande Chloé.
- Quand je leur ai apporté leur nourriture Claude m'a demandé de lui sucer sa bite pour lui porter chance.
- Dieu du ciel ! dit Cécile. Vous n'avez pas...!
- Oh, que si ! Je n’ai jamais refusé une telle proposition.
- Devant tous ses potes ? Chloé demande les yeux brillants.
- Bien sûr ! J’étais si occupé par la grosse bite de mon mari que je m’en fichais complètement.
- Et vous voulez que l’on continue à jouer ? demande Hélène, un sourire coquin sur son visage.
- Oui, moi je pense que cela pourrait être amusant...et plaisant.
- J’allais le dire, déclare Cécile. Whaoo !
- Vous n'avez pas peur de jouer ? Moi je suis prête mais vous ?
- Moi aussi, dit Delphine, un sourire sur son visage. Ma chatte continue de me picoter malgré le cuni de Riton.
Je regarde Hélène.
- Bien sûr, ça peut-être amusant, dit-elle, en haussant les épaules et me souriant.
- Eh bien, je veux voir comment ça va se passer, dit Chloé. Même si j’hésite un peu j’en ai envie.
- Eh bien, je ne me serais jamais crue capable de faire ça...mais puisque vous avez l’air toutes d’accord, c’est bizarre mais je reste.
Alors jouons !
Quand la partie se termine c’est Chloé qui gagne.
- Oh, merde !dit-elle, et moi qui voulais savoir comment ça va se passer...
- Et bien maintenant, vous allez vraiment le découvrir, dit Hélène en riant. Et vous nous raconterez tout et avec des détails !
- Oh, j’y pense. Je ne peux pas aller toute nue, mon frère est dans la pièce. Il ne m’a pas vu nue depuis notre enfance.
- Alors je dirais qu'il aura droit à un plaisir rare, dis-je, beaucoup de mecs voudraient avoir ce plaisir.
Toutes semblent d'accord ce qui embarrasse Chloé encore plus.
Lentement, elle va vers la porte vitrée coulissante.

- veux-tu qu’une d’entre nous t’accompagne ou te remplace ?
- Mon Dieu, je ne sais plus, dit Chloé. Je ne sais même pas si je peux le faire.
- Je vais aller à ta place, dit Delphine.
- Non, vous ne...
- Que voulez-vous faire, Chloé ? Je lui demande.
- Te zut ! Oh... je vais essayer, dit-elle, essayant de sourire. Mais si tu m'entends crier, vous venez à la rescousse, OK ?
- Je te promets. Et me penchant vers l'avant je l’embrasse légèrement sur les lèvres.
- Prends ton temps et surtout fais toi plaisir.
- Oooohhhh, mon Dieu, pardonner mes pêchers à venir
Et Chloé ouvre la porte et rejoins les joueurs.

* * *

Lorsqu'elle entre tous les hommes regarde pour voir qui a gagné. Elle ne peut dire un mot car les yeux de son frère sont fixés sur sa poitrine et elle sent que ses tétons sont durs comme des pierres, et elle tremble intérieurement.
- Chloé ! a dit Claude. Entrez ! Je suis heureux que vous acceptiez de nous rejoindre. C’est Dan qui à besoin d’aide. Voulez vous lui servir de mise.
- Je pense que...oui... réussit-elle à murmurer.
- Permettez-moi de vous offrir un verre. On dirait que vous en avez besoin.
- Merci », dit-elle en essayant de lui sourire.
Alors que Claude lui verse un verre, Chloé réussi à établir un contact visuel avec les autres hommes à la table, voyant leurs regards émerveillés ça la rassure mais ça lui rappelle sa nudité. Quand elle rencontre les yeux de François, elle baisse les yeux car elle voit dans les siens toute l'admiration et le désir, tellement il se noie dans son corps nu.
Les hommes jouent pendant que Chloé avale tout son verre d’alcool et quand elle voit tomber les cartes elle comprend que c’est AL qui vient de la gagner.
Les autres gémissent de dépit mais Al avec un grand sourire lui tend la main pour l’inviter à venir prés de lui.
Lentement, Chloé se déplace vers Al assis juste à côté de François, son frère, et lui laisse prendre sa main.
- Pourquoi ne pas vous assoir sur le bord de la table, Chloé. Vous serez plus à l'aise comme ça.
- Que voulez-vous faire ? demanda-t-elle la voix rauque.
- Oh, rien de grave ! Juste vous manger votre magnifique chatte pour mon plaisir et le votre.
Et, la regardant droit dans les yeux.
- Si cela ne vous dérange pas, bien sûr, a-t-il ajouté. Vous le voulez bien... belle Chloé ? demanda-t-il, souriant et en se léchant ses lèvres.
- Non... Si... dit Chloé respirant à peine, incapable de regarder son frère qui est à coté d’elle, nue !
- Assis toi là, dit Al.
Et, ses fesses posées sur la table, il écarte ses cuisses et il se rassoie dans son siège.
- Voila...détends toi...maintenant nous allons voir qui d’entre vous à la chatte la plus douce et connaitre votre doux parfum qui est le votre.
Et écartant encore un peu plus ses genoux :
- Ouiiiii, c’est parfait, mais mettez vos pieds sur mes épaules, suggère-t-il en soulevant l'un d'eux.

Maintenant, Chloé les mains derrière elle pour se maintenir droite, les seins en avant et les pieds sur les épaules d’ Al présente sa chatte grande ouverte devant lui. Mais elle ne peut toujours pas regarder François qui, lui, la regarde avec une grande attention et surtout avec admiration devant la beauté du sexe de sa sœur.
Elle le voit enfin et il quitte ses yeux pour regarder sa poitrine, ses seins, son ventre et enfin son sexe offert à Al.
Malgré elle, elle sent ses gros mamelons durs qui s’allongent et elle mouille de la chatte quand les yeux de son frère restent bloqués sur son entrejambe la bouche grande ouverte.
Elle gémit et commence à haleter quand la langue d’ Al glisse dans sa chatte puis lèche toute la longueur de sa fente brillante.
Elle quitte les yeux de son frère et regarde comment Al lui caresse sa chatte avec ses lèvres et sa langue.
Sa langue pénètre à nouveau lentement dans sa chatte. Elle gémit encore qu’en Al glisse sa langue vers le haut de son trou et aussi profond qu’il le peut, collant sa bouche à sa chatte et suçant ses petites lèvres excitées. Elle jette sa tête en arrière, la bouche ouverte et les yeux fermés quand Al continue de sucer de plus en plus fort sa chatte. Elle sent par toutes les fibres sensibles de son vagin le plaisir monter et parcourir son corps pour exploser dans sa chatte.
- AAAAhhhhhh.... Hhhuuuummmm... Oouiiiiii... Ouiiiii !
Elle n’a pu s’empêcher de crier quand il a mis ses lèvres autour de son clitoris, le sucer et le taquiner avec le bout de sa langue.
- Noooonnn ! Pas çaaaaaaaaa ! Siiiii iiiii... non...arrête....
Sa chatte est en pleine jouissance avec plein de contractions spasmodiques et incontrôlées. Elle ne contrôle plus rien et laisse son corps vibrer sous la langue d’ Al et ses sucions. Sa chatte coule comme si elle avait une éjaculation et Al boit tout ce qu’elle libère.
Lentement son orgasme se calme et elle sent bien tous les regards des hommes autour de la table. Ouvrant ses yeux et baissant sa tête elle voit qui lui sourit, son jus à elle étalé partout sur son visage avec sa langue qui lentement glisse de nouveau dans sa chatte avant de l’embrasser.
Il se rassoie et reculant légèrement annonce :
- C’est une merveille à déguster ! dit-il, je vous la recommande, elles sont rarement aussi bonnes et aussi arrosée ! Et souriant à Chloé ;
- Putain ! François c’est l’enfer ta sœur ! Tu as une sacrée chance !
- Oh oui ! répond François avalant sa salive et quittant son regard de la chatte de sa sœur pour verrouiller ses yeux sur les siens
- Elle est, n'est-elle pas ?
- Belle et savoureuse », dit Al. Merci beaucoup Chloé. Je vais t’aider à descendre.
Ses pieds sur le sol Chloé se rend compte que ses genoux flageolent et qu’elle tremble encore tellement son orgasme fut puissant. Elle prend aussi conscience que tout les potes de son frère étaient debout derrière la chaise d’ Al et qu'ils avaient tous vu comment il a mangé sa chatte ainsi que son frère qui ne pouvait pas arrêter de la regarder fixement.

- vous pouvez rejoindre les autres maintenant, dit Claude. Et envoyer la prochaine qui veut jouer avec nous, dit-il en souriant. Mais Moi, j'espère que c'est toi qui gagne encore et moi qui ramasse la mise. Tu es très, très belle.

- Merci beaucoup, vous êtes un vil flatteur mais ça me plairait bien.
- Non ! Tu serais partante ?
- Bien sur ! Je peux tout me permettre après ce qui vient de se passer ! Et elle rejoint ses copines sous le regard toujours aussi admiratif des mecs.
- Putain ! Quelle fille ! Quelle chatte et quels seins !
Phantome

33% (1/3)
 
Categories: Group Sex
Posted by phantome19
1 year ago    Views: 683
Comments
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
No comments