Une belle salope (3)

Chapitre 3 : Deuxième partie de la soirée avec Delphine

J’aide Delphine à descendre de la table et nous retournons sur le canapé en lui demandant
- Alors ? N’est ce pas merveilleux ? Tu étais resplendissante pendant ton orgasme !
- C’était tellement bon et...fort ! J’en reviens pas que j’ai fais cela.
- Tu t’es comporté comme une femme qui aime le sexe ! Moi aussi la première fois j’étais nerveuse et un peu coincée. Je n’avais jamais fais l’amour avec quelqu'un d’autre depuis que j’ai épousé Claude.
- moi aussi ! Je n'ai jamais été avec personne que Riton », dit Delphine, « jamais ».
- Et bien ce soir c’est ta nuit ! Notre nuit ! Profites-en. Tu des seins si mignons et ta chatte est si belle !
En disant ça, je lui caresse sa poitrine et descend ma main pour frotter doucement l'intérieur de sa cuisse.
- Et je n’ai jamais vu une autre femme avant, comme ça.
- Moi aussi !
Dit Delphine en regardant ma chatte et avançant ses doigts elle caresse légèrement les lèvres de mon sexe.

- Les filles ! Nous avons besoin de vous, crie Al
- Qui ? Je réponds, en le regardant.
- Eh bien, vous deux, je suppose, Pourquoi pas ?
Avec peu de réticence, car il vient de rompre l'intimité qui s'est instaurée entre nous deux. Approchant de la table, Al nous sourit.
- Voila, j’ai plus de jetons et j’en ai besoin ! Qui est volontaire ?
- Moi, également, ajoute François.
- Mais je pensais que ce n’était que Riton qui pouvait me demander ! Dit Delphine, perplexe.
- nous sommes large d’esprit sur ce sujet, dit Dan. En pratique c’est celui qui en a besoin qui sollicite de l’aide.
- Et bien ce n’est pas très juste ! Et elle rajoute, en rigolant, probablement sous l’effet de la téquila ;
- La prochaine fois apportez votre femme...ou votre maîtresse !
- Je suis d’accord dit Dan. On devrait le faire. Mais ce soir nous n’avons que vous. Voulez vous continuer à nous aider ?
Bien sur moi je suis plus que partante.
- moi je veux bien, pour le plaisir !
Et je vais vers Al.
François demande ;
- et toi, Delphine, peux-tu me donner un coup de main... enfin je veux dire... m’aider. Si non je déclare forfait !
- Je pense que oui...
Et Delphine se place à coté de François.
Je me tiens debout une main derrière ma tète tenant mes longs cheveux roux ce qui fait bien ressortir mes seins, et de l’autre, je caresse doucement ma chatte pendant qu’ils jouent.
La partie se termine, Al et François ont perdu et c’est Riton qui gagne.
- Eh bien, Riton, on dirait que la chance a tourné, tu gagne cette fois ! dit Claude en riant.
Que veux-tu pour ta victoire et ton plaisir ?
Riton, embarrassé, cherche quoi dire...
Moi j’ai une idée, dis-je
- Je pense que Riton doit bouffer la chatte de Delphine pour lui montrer qu’il est doué à ce petit jeu !
- Et toi, Delphine, tu peux faire pareille ! Suce-le en même temps ! Qu’est ce que t’en dis Riton ?
- Mettez vous sur le tapis, dit Dan. Ce sera plus facile de cette façon.
Delphine les regardais discuter avec l’esprit un peu chamboulé. Comment est-ce possible ? Ils parlaient de son mari et ils voulaient qu’il lui bouffe sa chatte devant eux, quelque chose qu’il n’avait jamais fait !
Delphine se retrouve à genoux sur la moquette devant son mari allongé sur le dos.
Elle sent que ses mamelons durcissent et sa chatte mouille à nouveau alors que tous la regarde une seconde dans un silence complet. Puis elle sent que Dan pose la main sur son cul, et un doigt glisse entre ses fesses pour finir par se glisser entre les lèvres de sa chatte.
- Allez, vas-y avance entre son corps, dit-il, son doigt toujours dans sa chatte.

Comme dans un rêve Delphine met ses cuisses de chaque côté de la tête de Riton, sa chatte ouverte à quelques centimètres au-dessus de son visage, une vue qu'à sa connaissance il n'a jamais eu avant. Riton regarde la chatte ouverte de sa femme devant son visage, surpris de constater qu'il ne l’a jamais regardée de cette façon. Il remarque comment sa chatte est belle, avec ses lèvres séparées et son petit clitoris qui pointe entre elles. Il remarque aussi qu’elle est très humide et qu’un peu de jus commence à couler sur son pubis.
Delphine, a genoux, face à pieds de Riton, peux voir que sa bite est bien dure sous son pantalon. Un souffle sur sa chatte en feu l’a fait trembler et elle fond de plaisir quand sa bouche se colle sur sa chatte, sa langue glissant dedans et qu’il commence à la manger.
Elle gémit, et elle se rappelle que Dan est encore debout derrière elle, quand elle abaisse son cul sur le visage de Riton qui lui bouffe carrément chaque partie de son minou.
Elle sent les mains de Dan glisser vers le bas et passer devant pour prendre ses seins qu’il commence à caresser, et à frotter et pincer ses tétons pendant que Riton mange de plus bel a chatte.
A travers la brume d'excitation qui l’aveugle, elle me voit m’agenouiller et défaire le pantalon de son mari et, en tirant son pantalon ainsi que ses sous-vêtements vers le bas, je libère sa bite bien droite et bien dure. Puis, j’enlève ses chaussures et termine en tirant pantalon et slip le laissant nu de la taille aux pieds sans qu’il lâche une seconde la chatte de Delphine.
Elle me regarde me mettre devant-elle à genoux entre les jambes de Riton et saisir sa bite dans ma main. Elle halète plus vite quand elle me voit ouvrir la bouche et sucer le gland de la queue de Riton, en caressant toute sa bite et ses boules avec mes mains, mes lèvres aspirant le gland rougeâtre. Puis j’ouvre ma bouche en grand et abaisse mon visage sur sa queue jusqu'à ce qu'elle disparaisse entièrement dans ma bouche. Delphine sent Riton gémir dans sa chatte qu’il bouffe comme un affamé.
Delphine sent bien que son corps ne lui appartient plus et que son plaisir commande ses actes quand elle laisse Riton mangé sa chatte devant tout le monde, tandis que moi, Christine, je lui suce sa bite.
Elle n'a jamais sucé la bite de Riton, ou de n'importe qui d'ailleurs, et elle se retrouve à me regarder sucer avec un plaisir évident la bite de son mari ! Puis elle réalise que Claude à genoux derrière moi est lui aussi tout nu, la tête entre mes cuisses et a mes jappements, malgré la bite de son mari qui déforme ma bouche, elle devine facilement que mon mari me bouffe, lui aussi ma chatte pendant que je taille une pipe au sien qui lui dévore sa chatte et que les autres regardent.

Elle sent quelque chose de chaud contre ses fesses et se rend compte que c’est la bite de Dan qui écarte ses fesses pendant qu'il continue à merveilleusement masser ses seins et jouer avec ses mamelons. Le feu du plaisir coure dans son vagin et elle mouille de plus belle quand Riton entre et sort sa langue de son trou.
Soudain, Riton grogne comme un porc dans sa chatte et elle voit mes joues qui gonflent et elle comprend que Riton est en train de jouir et de balancer son sperme dans ma bouche.
Elle regarde fascinée comment j’aspire et ingurgite le foutre de Riton, en avalant tout sans laisser une goutte s'échapper de ma bouche. Puis, elle sent sa chatte se contracter à nouveau et elle éprouve son deuxième orgasme de la soirée, son jus de chatte coule dans la bouche avide de Riton son mari et elle exprime bruyamment son orgasme :
- AAAAhhhh... Ooouuuuiiii... OOOOOhhhhhhh... AAArreeettteeee Riton ! Noonnnnn... AAAAhhhhhh...

Elle n’en revient pas de jouir aussi fort en se faisant bouffer la chatte par Riton alors que tous l’observe, complètement nue, avec moi, Christine, la femme de son pote, devant-elle qui prend une nouvelle giclée de foutre dans ma bouche grande ouverte et avec Dan derrière ses fesses qui s’incruste.
Dan la pousse doucement vers l'avant et elle n'a pas d'autre choix que de mettre ses mains par terre pour ne pas tomber sur le corps de Riton. Elle se rend néanmoins compte que la bite de Dan progresse entre ses fesses pour s’incruster inexorablement entre les lèvres de sa chatte enflammée. Elle ouvre la bouche pour protester, mais je me penche en avant et l’embrasse, poussant ma langue dans sa bouche et je la tourne autour de la sienne. Elle devine que la saveur sur ma langue est le sperme de Riton et elle répond a mon baiser en suçant ma langue pendant que dans le même temps Dan pénètre facilement dans sa chatte trempée et commence à la baiser pour de bon.

Delphine ne peut pas croire ce qui se passe en elle tant son corps est en feu. Elle sent un frottement sur son clitoris et se rend compte que c'est Riton qui toujours entre ses cuisses voit la grande bite de Dan rentrer et ressortir de sa chatte béante pendant qu’il lui titille son bouton d’amour maintenant très sensible.
Elle gémit sous ces sensations merveilleuses qui s'écoulent dans son corps. Puis je quitte sa bouche pour reprendre notre respiration et Delphine voit que Claude se déplace pour se mettre à genoux à côté de nous, son énorme queue qui sort devant nos yeux, tout brillante et lisse du jus de ma chatte qu’il a enfilée pendant qu’elle jouissait sous la bouche de Riton. Il colle sa bite entre nos deux visages et j’écarte mes lèvres aussitôt pour commencer à lécher et à sucer ce beau mandrin avec une de mes mains qui masse ses couilles.

Delphine n’a jamais vu une bite si proche de ses yeux et elle est comme hypnotisée par son aspect et la façon dont j’aspire et la gobe entièrement.
Je passe alors d'une main à l'arrière de la tête de Delphine et je la tire vers moi pour un autre baiser, mais celui-ci avec la bite de Claude au milieu. Elle trouve d’elle-même la tête de la bite de Claude qui entre dans sa bouche et elle suce, surprise par la saveur et la douceur de ce morceau de chair, alors qu’avant cette soirée cela lui déplaisait fortement.
Elle sent le gland de Claude tressauter dans sa bouche et ne réalisant pas tout de suite ce qui se passe elle manque de s’étouffer sous la première giclée de foutre que Claude lâche dans sa gorge.
Claude et moi nous retenons sa tête et sa bouche qu’elle veut retirer de la bite de Claude, et elle n'a d’autre choix que de laisser sa lance remplir sa bouche avec son sperme. Quand elle sent que sa bouche est tellement pleine elle ne peut, par réflexe, qu’avaler cette bonne crème qu’elle doit apprécier car je vois bien qu’elle ne veut plus lâcher la bite de mon mari et qu’elle continu de la sucer pour s’assurer qu’elle ne perdra pas une goutte de son jus.
Levant ses yeux elle voit Al derrière mon cul et comprend vite qu’il est entrain de me baiser en levrette et qu’elle est en plein dans une orgie de sexe. Je lui souri, elle me sourit et reprend la bite de Claude pour la lécher dès fois qu’elle a oublié quelques goutte par ci par là !
En même temps elle sent Dan grogner assez bruyamment et s’enfoncer à fond dans sa chatte. Elle comprend qu’il est entrain de jouir profondément en elle et de remplir son vagin avec son foutre.
Après un dernier gémissement il retire sa bite de sa chatte au grand regret de Delphine qui sentait des spasmes venir dans son corps.
Son manque de bite est très court car François remplace immédiatement la queue de Dan en enfonçant d’un seul coup sa bite dans son con grand ouvert.
Cela entraine immédiatement sa jouissance qu’elle exprime sans aucune retenu !
- Waaaahhhouuu ! Je jouiiiisssssss ! Putain je jouiiiiiiiisss ! Ouiiiiiiiii ! Prends-moi fort ! AAAAHHHHH...Encoooore ! AAAAAHHHH ! C’est Foooort ! C’est booooonnnn ! OOOOUUUHHH...

Elle n’arrête pas de gueuler sous les coups puissants de François qui martèle sa chatte sur toute sa longueur en venant frapper son utérus à chaque fois.
Elle n'a jamais baisé comme ça, ni jouit aussi fort. Elle se fait baiser par des hommes l’un après l’autre pendant que son mari lui tire et pince son clitoris qui à surement doublé de volume depuis le début de cette orgie de sexe.
Moi je regarde la succession de bites différentes qui entrent et qui sortent de sa chatte en passant aussi par la mienne. Je suis persuadée que Delphine est incapable de compter le nombre de bites qui ont jutées dans sa chatte, qu’elle a sucé et qui ont éjaculé dans sa bouche. Mais ça lui plait et elle participe activement maintenant.
Riton se retrouve sous elle avec sa bite enfoncée au fond de sa chatte et moi je me retrouve couchée sur elle sur le dos avec la queue d’ Al qui n’a pas quitté ma chatte. Mes cuisses sont tirées en arrière par les bras de Delphine qui m’accueille sur son ventre et sa poitrine et, qui penchant sa tète, peut voir parfaitement la bite d’ Al qui va et vient dans ma chatte rasée.
Elle semble fascinée par cette queue qui écartèle mes lèvres rougies par toutes ces pénétrations successives et surtout mes petites lèvres qui forment un anneau et qui roulent sur le pieu d’ Al en suivant le mouvement. Elles disparaissent qu’en il pousse et réapparaissent qu’en il se retire et de la façon dont son gros clitoris frotte et bouge le long du pénis d’ Al dans le même temps.
Elle sent la bite qui est dans sa chatte grossir et soudain, encore une fois, une nouvelle décharge explose au plus profond de sa chatte. Elle n’en revient toujours pas, mais elle apprécie pleinement d’avoir sans cesse une bite enfoncée dans son vagin brulant puis de recevoir une giclée de sperme pour diminuer l’intensité du feu qui ne quitte plus sa chatte.
Elle devient surement une belle salope comme moi et elle assume !

Une bite quitte sa chatte mais immédiatement une autre encore pleine de cyprine et de sperme mélangé se présente devant sa bouche ! Elle la happe et la nettoie.
Maintenant Delphine est à genoux. Une langue douce et veloutée caresse sa chatte et glisse dans son vagin pour profiter du sperme de son mari...et d’autre... qui s’écoule de son orifice grand ouvert. Cette langue file vers le haut pour atteindre son clito.
Elle à de nouveau un petit orgasme et regardant entre ses cuisses elle est choquée de voir que c'est moi, Christine qui suce sa chatte tandis que Al continue de me baiser. Elle découvre qu'une autre femme peut sucer sa chatte et la faire jouir et de plus elle ne pensait pas que je sois capable de faire ça.
Delphine prends dans sa bouche la bite de Dan qui vient de s’agenouiller devant elle mais sent par derrière une queue plus grosse que d’habitude entrer dans sa chatte. Elle regarde en arrière et voit que c’est Claude qui c’est glisser derrière elle et qui maintenant remplit sa chatte comme jamais une bite ne la fait jusqu’à présent !
Elle l’a bien vu ce soir la bite de mon mari, elle lui faisait envie, mais vu sa grosseur et sa longueur elle était, jusqu’à présent soulagée qu’il ne l’a pas prise par la chatte. Elle pousse un gémissement quand il s’enfonce entièrement dans son con et que ses couilles frappent son pubis.
Son énorme engin à réussit à rentrer jusqu'au fond et sa chatte c’est adaptée à lui! Incroyable !

Claude la retourne sur le dos et replante aussi sec son pieu au fond de son trou béant et moi je me glisse sur elle avec Al toujours dans ma chatte. Mais Al ne tient plus et préfère jouir ailleurs que dans mon vagin déjà bien remplit par les coups de bite précédent.
Elle voit Al retirer sa bite de ma chatte à quelque cm de son visage .Elle est dure, lisse et gluante en sortant de mon trou à bite. Pleine de ma cyprine qui coule abondamment et pointée juste devant sa bouche.
Quand Claude dans une pénétration plus puissante vient frapper son utérus, elle ouvre la bouche pour crier, mais Al en profite pour lui enfoncer sa bite dedans !
Bien que surprise, elle ferme sa bouche et commence à sucer cette belle sucette pour déguster mon jus de chatte. Al a seulement fait quelque aller retours dans sa bouche qu’elle sent sa bite se tendre et exploser. Une fois de plus Delphine suce et resuce, avale tout son sperme et lèche toute cette crème de foutre et de cyprine mélangé.
Al sorti du champ elle se retrouve sur moi avec Claude qui continu de pistonner sa chatte par derrière.
Delphine fixe ma chatte grande ouverte, mes lèvres gonflées par tous les coups de bites que j’ai pris et mon clitoris long et dur entre elles. Elle peut également voir des filets de spermes qui coulent hors de mon trou pendant que Claude continue à matraquer sa chatte maintenant à la mesure de sa grosse queue.
Je suce son clito et lèche sa chatte pendant que Claude continue de la baiser.

Presque anéantie par toutes ses sensations et orgasmes successifs et une baise constante depuis plus d'une heure, Delphine s’écroule sur moi et met son visage sur ma cuisse. Elle sent mon excitation de femelle en chaleur et hume le jus et le sperme qui reste dans ma chatte.
Sans réfléchir, Delphine s’approche de ma chatte, sort sa langue, l’introduit dans mon con ouvert et commence à sucer, comme tous ont fait avec elle au cours de cette soirée. Elle est agréablement surprise par la saveur et apprécie le goût et trouve merveilleux de lécher et sucer la chatte d'une autre femme tout en se faisant elle-même sucer par moi son clito et la chatte remplit par la grosse bite de Claude qui continue de la baiser.
A regret elle sent la bite de Claude se retirer de sa chatte. Regardant vers le bas sous elle, elle voit que Claude a mis sa bite dans ma bouche et que je la suce consciencieusement.
Mon salaud de mari grogne et éjacule dans mon gosier et m’envoie toute sa sauce que je m’empresse d’avaler pour ne pas étouffer.
Delphine se focalise de nouveau sur ma chatte et essaye de ramasser toute la crème qui si trouve.
Quand elle sent que j’arrête de sucer la bite de Claude et sa chatte, elle s’écroule à coté de moi complètement épuisée. Elle n’en revient pas d’avoir été baisée, sucée, aspirée et visa versa autant de fois ce soir. C’est comme si elle avait reçue plus de queue depuis 12ans qu’elle est marié à Riton. A l’avenir sa vie va surement être différente et elle se jure bien qu’elle va s’en occuper. Elle me regarde les yeux brillants et la respiration haletante.
- Non de Dieu, j’ai l’impression de mettre fait baiser par l'armée américaine...
Je pousse un gros soupir et :
- Et voila je viens d’être battue.
- Je suis tellement fatigué que je ne sais pas si je peux me déplacer... dit Delphine. « Je suis complètement épuisée.
Al nous regarde avec des yeux admiratifs
- Vous êtes les femmes les plus chaudes que j’ai possédées ! Je suis émerveillé par vos prestations ! Vos chattes sont des merveilles pour des bites et vous taillez des pipes mieux que des professionnelles !
Et Delphine souriante :
- Je n’aurais jamais pensé avoir un jour des compliments de cette sorte ! Mais je ne me suis jamais aussi sentie épanouie et comblée que ce soir ! Et, de là à penser que vous m’auriez tous baisé ce soir...et plusieurs fois ! Je n’en reviens pas moi-même!

Et se mettant sur ses coudes les cuisses ouvertes sans qu’elle s’en rende compte ;
- J'ai adoré. Putain que c’est bon de se faire manger sa chatte ! Riton... Pourquoi tu ne m’as jamais fait ça avant ?
- Je ne voulais pas t’offusquer et te manquer de respect. dit Riton en soupirant. J'ai pensé aussi que tu me prendrais pour un pervers ou quelque chose du genre.
- Probablement avant ce soir... j’en conviens mais maintenant je sais que j’aime avoir ma chatte sucée et que j’adore sucer des bites. Et j’ai aimé bouffer la chatte de Christine ! Elle est vraiment savoureuse ! Je viens de renaitre et je vais profiter de la vie à partir de ce soir !
Je rigole franchement de cette tirade et je lui dis :
- Et attend que Claude t’encule ! Tu te rendras compte que tu es bien vivante !
Delphine s’assoie et d’un regard interrogatif :
- Vous...faites ça ? En nous regardant l’un après l’autre
- Sur ! Je réponds. Et c’est une de mes positions favorites.
- J'ai jamais imaginé faire l’amour comme ça...cela me semble bestial et tellement contre nature.
- çà surprend la première fois... mais une fois que tu t’habitue à recevoir une belle bite dans ton trou du cul, c’est tout aussi bon que de l'avoir dans la bouche ou la chatte. Par contre les sensations sont différentes.
- Je déteste avoir à dire ça, mais il se fait tard, dit Al. Cécile va être furax si je ne rentre pas bientôt.
- Oui, moi aussi, dit Dan. On devrait peut-être prévoir une nuit un de ces jours.
Moi, toujours organisée je demande :
- Qu'est que l’on fait la semaine prochaine ? Est-ce que vous venez avec vos femmes ?
- Hou-là ! Cécile nous fouterais la merde et elle me tuerait si elle savait ce que nous faisons les soirées poker !
François se marre et nous dit :
- Moi je ne suis pas marié, c’est ma sœur qui vit avec moi.
- Eh bien, emmène-la avec toi ! Je suis sure qu’elle peut prendre son plaisir à jouer au poker !
- Oh, bien sûr, mais je n’imagine pas ma sœur Hélène participer à une orgie de sexe.
- Ce n'est pas une orgie, dis-je c’est juste une variante du poker. Et moi je pense que si vous voulez continuer à jouer avec Claude et Riton, vous aller devoir contribuer au personnel d’accompagnement autant qu’eux. Donc, soit vous apporter vos femmes ou vos sœurs ou vos mères, dis-je en riant, mais vous ne venez pas tout seul la semaine prochaine. T’es d’accord, Delphine ?
- tout à fait ! Je ne serais surement pas venue si on m’avait prévenue de ce qui risquait d’arriver.
Mais maintenant que je l'ai fait, je suis vraiment heureuse de ce qui vient de m’arriver et de tout ce que peux faire avec une bite et une chatte. Viens Riton, Riton, rentrons chez nous et tu pourras manger ma chatte, juste la mienne !
dit-elle en riant.
- Mon Dieu, je n’en reviens pas de dire cela, surtout devant d’autres personnes !
- Mais nous ne sommes pas des autres personnes. Nous sommes vos partenaires ! Dis-je en me levant et prenant Delphine par la taille.
- T’as raison nous sommes de véritable partenaires et c’est nous qui gagnons à ce jeux ! Répond-elle en m’étreignant puis en m’embrassant sur la bouche.
- Partenaires spéciales et complice !
Tout le monde rigole et se rhabille pour partir. Lorsque Delphine va mettre sa culotte, je me penche vers elle et je lui chuchote quelque chose à l'oreille. Delphine se met à rire et jette sa culotte à Claude.
- Ici, je n‘en est plus besoin. Souvenir pour toi !
- Merci, dit Claude en portant sous son nez la petite culotte de Delphine et en inspirant profondément.
-Bonsoir tout le monde et à la semaine prochaine
Une fois tous partis je me tourne vers Claude avec un méchant sourire sur mes lèvres.
- C’est bien beau la parlote mais je n’ai pas eu de bite dans le cul, moi ! T’es prêt mon amour ?
- Baisse-toi et tu vas le savoir...

********************
Elle arrête là son histoire, ma bite bandée dans sa main et pour cause, elle ne l’a pas lâchée pendant son récit.
- Dis donc ? A ton avis il a fait quoi Claude.
- Eh bien...je vais deviner...mets-toi comme tu étais.
Elle se met debout, écarte les jambes, se courbe et place ses mains sur le sol et me présente son cul et sa chatte qui est bien humide à mon avis.
Je me pose derrière elle et j’enfonce ma queue au plus profond de son vagin pour bien graisser ma bite.
- Il a commencé par là, Claude ?
- Je ne crois pas...non... il est venu directement perforer ma rondelle.
Alors je fais quelques allers retours en prenant soin d’aller bien au fond de sa chatte.
Elle soupire et de sa main caresse mon pieu quand il rentre et sort de son chaud tunnel.
Je me retire hors de sa chatte, et je glisse mon gland un peu plus haut pour le presser sur son trou du cul. Une légère pression et mon gland écarte cette rosette brune facilement car elle est habituée au gros calibre.
Alors d’un seul coup j’enfonce ma queue complètement dans son cul !
- Ouuuuuhhhh...Woaaouuhh... tu ne prends pas de gants !
- Ce n’est pas comme çà que Claude t’a prise après cette orgie ?
- Noonnnnn...il a été plus doux et je te rappelle qu’il a une bite énorme.
- Plus grosse que la mienne ?
- AAAAaaahhh...çà ouiiiiiiiiii... mais continu j’adore la tienne, elle est plus longue !
- Salope ! Tu vas la sentir ma bite !
Et je me mets à la baiser violemment par derrière en venant claquer ses fesses à chaque fois. Tout son corps tremble à chaque poussée et elle a du mal à garder son équilibre.
- Dis donc, toi tu as aimé avec Delphine ?
Christine est trop prise par ma queue pour répondre.
- et ton mari çà du lui plaire de baiser ta copine...
Là elle répond pour surement ;
- Ooooohhhh...ouiiiiii...il à trouver sa chatte très étroite et il veut lui prendre le cul la prochaine fois car si son trou du cul est encore plus étroit que sa chatte il va prendre son pied comme jamais ! AAAAHHHHH...Ouiiiiii...Encoooore !
Je ralenti un peu la cadence et Christine en profite pour répondre à ma question précédente :
- Pour la chatte de Delphine c’était une première pour moi.
Elle caresse ma bite qui va et viens doucement dans son intestin,
- Mais c'était bien sûr agréable et très savoureux. Maintenant je sais pourquoi les hommes aiment sucer et bouffer une belle chatte et ça dû être sa fête à la Delphine quand ils sont rentrés chez eux !
Moi j’en peux plus !
- Putain de cul... je vais jouir !
- Oui, jouis dans mon cul et imagine que c’est Delphine...
Et je lâche toute mes réserves de sperme dans ses boyaux surchauffés.
Nous gémissons de concert et Christine en belle salope qu’elle est devenue tortille son cul contre moi pour bien sentir mon sperme remplir son trou du cul. Et d’une même voix :
- Aaaahhhh, c’est bon ! C’est fabuleux !

Épuisé je suis rentré chez moi en lui disant avant de partir :
Je te revois dès que Claude est en déplacement et tu me racontes la suite.

100% (2/0)
 
Categories: AnalGroup SexHardcore
Posted by phantome19
1 year ago    Views: 992
Comments
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
No comments