Mike, sa tante et sa Cousine. CH.3

Chapitre : 03 : Marilyn perd sa virginité

Janine est heureuse et, sans aucun tabou, elle aime que Marilyn participe à nos baises quotidiennes. Marilyn aime particulièrement sucer ma queue et avaler mon sperme chaud. Cependant, si je baise sans arrêt ma tante je n’ai pas encore baisé ma belle cousine.
Un matin, au petit déjeuner, maman annonce :
- Je rentrerais surement très tard ce soir car j’ai une tonne de boulot à terminer avant la fin de la semaine. Je prendrai même probablement une chambre sur place pour gagner du temps. Alors ne vous inquiéter pas, je vous tiendrais au courant.
- Maman ! Tu ne vas pas dormir à l’hôtel!
- T’inquiète pas Mike, je te promets de faire attention
- Tu seras toute seule ?
- Bien sur Mike que vas-tu imaginer !
- Rien Maman, mais tu vas nous manquer !
- Oooh c’est gentil ça. Mais tu ne seras pas tout seul ! Ta tante et ta cousine vont bien s’occuper de toi mon chéri.
Maman a quitté la table, son petit-déjeuner à peine fini. Marilyn sourie de la façon que maman se comporte comme si j’étais encore un petit garçon !
Dès que maman est partie Marilyn me regarde puis sa mère, avant de dire ;
- maman, Tu as entendu Marie, il faut que l’on s’occupe bien de Mike ! Il faut prendre soin de son gros bébé ! Et moi je veux passer à l'étape suivante avec Mike, aujourd'hui!
Je souri à cette déclaration.
- Je crois que j’ai assez attendu et si toi tu peux recevoir sa putain de grosse queue dans ta chatte et bien il est temps que je vérifie si nous sommes de la même constitution !
- Maman, aujourd’hui je n’ai pas cours et je veux ta bénédiction pour franchir le pas avec mon cousin
Janine att**** sa fille qu’elle étreint étroitement et lui dit ;
- Oh chérie, Tu ne regretteras jamais cette décision ! Ton cousin va te faire connaitre le plaisir de l’amour entre un homme et une femme. Tu vas connaitre le nirvana avec son bâton d’amour. Et ça, je peux te le garantir car c’est lui qui m’a révélé ma vraie sexualité !
- Ooooooh... Rien que d’en parler, cela me fais mouiller !
- Bon ! Alors vient au lit avec nous, maman! Enfin si Mike est d’accord ?

J’acquiesce de la tête et dit :
- c'est comment, je veux! Marilyn veut partager l'événement avec vous et je suis tout à fait d’accord avec elle.
Je vais vers Marilyn et je l'embrasse passionnément avant de me tourner vers sa mère et de l’embrasser de la même façon. Puis nous nous sommes retirés dans la chambre de Janine qui à le lit extra large.
Dans la chambre, Janine et Marilyn commencent à déboutonner leur chemisier mais je les arrête et dis ;
- non ! Permettez-moi de faire ça!
Les deux femmes se regarde et souriant laissent tomber leurs mains sur le coté de leur corps.
Je commence par Janine et déboutonne son chemisier pour apercevoir sa magnifique poitrine lourde mais d’une belle tenue!
Puis je fais de même à Marilyn qui comme sa mère n’a pas de soutien gorge et je vois 2 gros melons bien fermes avec des tétons qui commencent à se redresser.
Je passe d'une belle femme à l'autre, j'enlève lentement chaque pièce de vêtement. Chaque fois que j’ôte quelque chose je soumets la zone exposée à une masse de baisers, qui les font gémir de plaisir, leur donne la chair de poule et des frissons de pré-jouissance.
Enfin, elles sont complètement nues et surexcitée comme des pucelles qui découvrent les plaisirs de la chair.
Janine se dirige vers le lit mais Marilyn dit :
- attends maman ! Nous devons nous occuper de Mike maintenant!
Lentement, elles enlèvent mes vêtements avec pléthore de baisés et de léchouilles sur la surface exposée. Quand je suis en tenu de boxeur, elles tombent à genoux, riant comme des gamines, et toutes les deux, ensemble, elles mettent leurs doigts dans ma ceinture. Marilyn se penche et embrasse sa mère passionnément avant qu’elles tirent lentement mon boxer et que ma bite dure comme la pierre s’éjecte, comme propulsée par un ressort, de sa boite.
Ma queue vibrante et dans toute sa splendeur est immédiatement happée par Marilyn qui se l’enfonce profondément dans la bouche et suce comme une affamée tout ce qu’elle peut !
Après une minute ou deux, elle lâche ma bite et sa mère a pris son tour en absorbant la totalité de ma bite dans sa bouche.
- Waouhhh, maman ! Tu lui avale sa grosse queue complètement ! Pousses-toi ! Je vais en faire autant !
Et chacune leur tour c’est à qui fera une gorge profonde a ma bite en pleine érection.
- Euhhhh... les filles, je pensais que Marilyn voulais se faire baiser.
Marilyn arrête de me sucer la bite mais Janine ne peut s’empêcher de ré aspirer mon gland luisant pendant que Marilyn répond ;
- Oh mon beau cousin à la belle et grosse queue, on va le faire ! Mais patience, maman et moi aimons tellement la sensation que nous donne ton gros engin dans notre bouche. Si tu ne l’as pas deviné encore, on adore toutes deux sucer et lécher ton énorme bite.
Sa mère se retire de ma bite pour la donner à sa fille qui englouti avec un bonheur évident. Janine me roule un sacré patin et me dit :
- Ma fille a raison ! J'aime la façon dont tu me baise et me fais jouir, mais j'aime vraiment te faire jouir dans ma bouche ! Tu es tellement délicieux!
La conversation se termine car les deux magnifiques salopes sont vraiment passées à l’action sur mon sexe.
Le rythme est soutenu et quand une bouche glisse hors de moi l'autre, immédiatement, s’empale jusqu’à la racine de mon pieu. Je suis émerveillé des différentes méthodes qu'elles emploient. Janine est plus une suceuse et sa fille une lécheuse avec une langue magique qui semble être en mesure d'atteindre partout ma bite ancrée profondément dans sa bouche.

Marilyn s'attaque plus vigoureusement à ma bite lorsque j'att**** leurs deux têtes et que je crie ;
- Oh putain, Marilyn, je vais jouir! Oh Dieu ouiiiii...., vous pratiquez la fellation à merveille !
Marilyn prend deux giclées dans sa bouche et pressant la base de ma queue pour couper mon flux de lave je passe mon sexe à Janine qui, goulûment, avale ma pine gonflée et prends trois belles quantités de sperme dans sa gorge !
- Janine... oh mon Dieu...toutes les deux vous allez me rendre complètement dingue ! AAAaaaHHHHhhhh..... Arrêteeeeeez!
Elle sort ma bite de sa bouche et c’est toutes les deux ensembles qu’elles lèchent ma bite qui, du coup, leur envoie encore 2 jets de sperme en pleine figure !
Cela ne les a pas empêché de continuer à lécher mon gland, puis leur visage, afin de ne pas perdre une goute de ce précieux nectar, pour finir par se rouler une galoche en essayant de piquer le sperme qui reste dans la bouche de l’autre !
Finalement convaincu qu'elles n’ont perdu une seule goute de mon jus elles s’écartent de ma bite pour m’embrasser et s’étaler sur le lit.
Janine se penche sur moi et m'embrasse avec une passion plus forte que d’habitude avant de me chuchoter ;
- maintenant tu vas rendre ma fille complètement heureuse. Je veux que ce soit un moment unique pour elle ! Fais lui l’amour avec passion et f***e pour qu’elle se rappelle de ce moment toute sa vie !
Je me tourne vers Marilyn et je commence à me placer entre ses jambes quand Marilyn me pousse doucement sur mon dos et monte sur moi.

- Mike, mon cousin merveilleux, je veux que tu me baise, mais tu ne vas pas prendre ma virginité!
Elle embrasse légèrement mes lèvres avant de continuer ;
- Je veux que tu me prennes avec ta belle bite mais c’est moi qui vais te donner ma virginité !
- J’ai attendu depuis plusieurs années l’homme qui aura le privilège de prendre ma fleur d’amour. J’ai résisté à plus d’un mâle qui pourtant était bien équipé ! Mais je sais maintenant pourquoi ! L’homme que j’attendais inconsciemment c’était toi !
- Je te choisi toi, mon Amour ! Devient mon amant !
Je suis émerveillé et presque incrédule du cadeau qu’elle va me faire et je la regarde écarter soigneusement ses cuisses et guider mon sexe vers sa merveilleuse grotte d’amour.
- Je t'aime Mike, dit-elle en glissant le bout de mon gland dans sa fente détrempée.
Elle a tend la main et tire sa mère pour lui dire ;
- je t'aime Maman, et elle commence à introduire mon gland dans sa chatte.
Mon sexe pénètre un peu dans son vagin parfaitement lubrifié mais je sens mon gland buter contre son hymen et Marilyn s’écrie en gémissant ;
- Oh...Mike je te sens si bien... c’est boooonnnn.... tu m’envahis la chatte, je sens ton monstre partout ! Je sens que le moment fatidique est arrivé !
Elle embrasse encore une fois sa mère tout en remontant ses fesses et saisissant fermement les épaules de sa mère et en plein milieu de leur baiser elle se projette d’un seul coup sur ma bite en l’absorbant totalement !
Son cri est étouffé par la bouche de sa mère, solidement fixée à la sienne.
Je ne m’attendais surement pas à ce que Marilyn s'empale sur moi avec cette rapidité et cette f***e ! Ma bite est tellement grosse en pleine érection qu'aucune fille n'a pu me prendre complètement sans plusieurs pauses pour s'adapter à ma grosseur et surtout à ma longueur. Marilyn l'a fait, mais je me demande à quel prix !
Sa mère rompt leur baiser et se penche vers moi et me fait une bise ;
- Maintenant aime ma fille avec ta bite merveilleuse, ne la baise pas ! Fais lui l’amour, soit son amant!

Marilyn tremble doucement sur ma bite profondément ancrée, et un doux gémissement s'échappe de ses lèvres. Enfin, elle ouvre les yeux et me sourit :
- Je te sens si bien en moi! Tu remplis mon corps parfaitement ! Oh Dieu, je me suis presque évanouie quand ta grosse bite a frappé mon utérus !
Elle se penche sur moi et m’embrasse passionnément tout en commençant à remuer ses hanches et à lever ses fesses pour presque retirer ma bite de son vagin. Arrivé au bord elle redescend lentement sur moi.
- Ooooooohh, qu’est ce que je te sens bien ! C’est booooonnnn....Oh Dieu, j'aime avoir ta bite à l'intérieur de moi.
Lentement, elle monte et descend sa chatte sur moi, à son rythme, en prenant bien à chaque fois la totalité de mon membre en elle. Je n’en reviens pas comment une jeune fille, qui baise pour la première fois, qui vient de perdre sa virginité, peut si facilement se faire aller et venir un sexe de ma grosseur dans son vagin. Et surtout de faire ça elle-même et avec un plaisir évident !
Après quelques minutes d’aller et retour plus ou moins rapide sur ma queue, Marilyn s’enfonce complètement sur ma bite et ondule doucement sur elle. Parfois elle se balance d'avant en arrière, parfois à droite et à gauche et plus longuement dans un mouvement circulaire. Je vois bien qu’elle apprécie vraiment les sensations merveilleuses qu'elle se donne, et moi aussi mon excitation monte rapidement.
Marilyn pose ses mains sur ma poitrine et la vitesse des mouvements de ses hanches augmente considérablement, bien que de façon erratique.
- OOOOh...ouiiiii.... baise moi....Oooohhhh... je vais jouiiirrrr... ouiiiiiii t’es gros dans ma chatte... Oooohhhh c’est boooonnnn.... Encoooore... huuuummm... là je la sens mieux ! Miiiikkke....je jouiiiiis !
Marilyn enfonce ses ongles dans ma poitrine et moi j’att**** son cul quand elle veut se retirer et je la plaque encore plus sur moi m’enfonçant fermement dans son vagin affolé.
Les yeux exorbités elle me regarde ;
- OOOOOooooooohhh... mon dieu ce n’est pas croyable ! J’ai l’impression que mon corps ne m’appartient plus ! Tu envahi mon corps et mon esprit à tel point que nous ne faisons plus qu’un seul corps !
- Oooohhhh Mike...Je t’aime, je veux que tu restes en moi, c'est si bon Mike, huuuummm...
Je la relâche légèrement et mon entrejambe est inondé par la cyprine qui s’écoule de sa chatte en feu.
Ses spasmes diminuant elle me prend dans ses bras et m’embrasse furieusement avant de se rassoir sur ma queue et reprendre ses mouvements du bassin.
Et de nouveau elle martèle sauvagement sa chatte sur moi et avec le même langage que sa mère ;
.- Oh putain, oh oui... oh non de Dieu maman c'est si bon ! Mike t’as une bite qui est faite pour mon plaisir. Aaaahhhh... mon merveilleux amant, tu m’écartèles mon vagin mais putain que ça fait du bien !
- ooohhh...merde, je vais encore jouir... mais oui, ça vieeeeens.... oh mon Dieu, oui, oui, oui, oui, je vais me donner pour toi mon amour!
Et son corps convulsé au-dessus de moi se donne dans son deuxième orgasme de la journée.

Je la bascule sur le coté en disant ;
- Marilyn, chérie, maintenant c’est moi qui veux te baiser!
En gage d’accord elle enroule ses jambes autour de moi.
Mes hanches, lentement entament un mouvement langoureux mais je l’empale profondément a chaque fois.
Marilyn commence à gémir sur le même rythme de mes poussées et je change celui-ci en restant parfois pas très loin de la bordure de ses petites lèvres puis je vais dans les profondeurs de sa chatte complètement adaptée à mon gros phallus. Marilyn geint aussi au même rythme que ma bite et je l’entends parfois dire faiblement ;
- Encore, encore, continu comme ça...
Je laisse un moment ma bite complètement enfoncée en elle, puis, doucement, je la retire pour m’arrêter juste au bord de sa chatte bouillante. Elle crie ;
- Noooonnn ! Encooooore... En commençant à s’agiter sous moi, sa tête allant de gauche à droite.

Une fois de plus, je me réintroduis dans son canal détrempé et je la baise durement et de plus en plus rapidement !
Enfoncé complètement, je frotte son clito hérissé avec mon pubis et je reprends mes vas et viens.
Mes couilles montent en pression mais je sens que Marilyn n’est plus très loin de l’orgasme. Alors je me penche vers sa poitrine et je suce un de ses tétons puis, le prenant entre mes dents, je le mords légèrement. C'est tout ce qu’il faut pour que Marilyn éclate :
- Oh mon Dieu, je jouiiiisssssss Encoooore! Jouis avec moi Mike, arrose-moi te ton jus et remplir moi de ton foutre ! Oh ouiiiiiiiiiiiiiiiiiii.....

Et mes couilles explosent et libèrent mon sperme par l'intermédiaire de ma bite profondément enfoncée dans sa chatte
Tremblant et gémissant tout les deux, je tire coup sur coup des flots de crème blanche dans sa chatte affamée qui broie avec son orgasme ma bite déjà comprimée par son gonflement dû à ma propre jouissance.
- MAMAN ! Oh Dieu, maman, je vais m’évanouir ! Je n’ai jamais jouis aussi fort sur la bite de Mike. C’est merveilleux et si bon, oh maman, si bon!
Vicieusement je prends un mamelon en main et l’autre main je la glisse entre nous et je trouve son clitoris. Je le pince entre mon pouce et l'index. Marilyn arque brutalement son dos et commence de nouveau à trembler avant de crier :
- MAMAN ...O-O-O-O-O-O-O-O-O-O-O-O-O-O-OH ! Je suis encore en jouissance ! Oh merde, oh putain, oh Dieu, maman! Ça n’arrêtera donc jamais !
Et Marilyn n’arrête pas de crier jusqu’au point culminant de son énième orgasme pour finalement geindre pendant que son corps se calme petit à petit.
Lorsque Marilyn a récupéré, nous nous embrassons ardemment avant qu'elle commence à me pousser hors de sa chatte.
- Maintenant maman doit être très excitée. Oh Mike, s'il te plaît... baise ma mère et donne lui du plaisir. Fais la jouir aussi fort que tu l’as fais avec moi !
- Dis donc, je croyais qu’aujourd'hui c’était ta journée ! Tu en en as déjà assez de moi ?
- Mais je vais en profiter! S'il te plaît, Mike, maman, je veux vous voir baiser ensemble et que ce soit une méga baise !
Janine et moi on se regarde interrogativement mais voyant le regard suppliant de Marilyn nous l’embrassons chacun notre tour et prenons notre place sur le lit.
- Allez, valeureux chevalier ! Une gente dame attend votre lance pour pourfendre le démon qui la ronge !
Et comme je semble lent à réagir, Janine att**** fermement mes hanches et m’attire avec f***e vers son puits d’amour. Ma bite toujours prête la pénètre sans problème et s’enfonce au fond de l’antre du démon.
Arrivé en buté, un fort halètement s'échappe de ses lèvres ;
- Oooohhhh Marilyn, j'adore comment ton cousin me prend et enfonce sa grosse queue dans ma chatte ! Mike tu remplis complètement mon vagin, je te sens partout !
Marilyn se penche et embrasse sa mère tout en lui pelotant les seins. Puis elle glisse une main vers le bas ventre de Janine jusqu'à ce qu'elle trouve mon pieu planté dans la chatte de sa mère.
- Oh Maaamaannnnn... gémit-elle quand ses doigts essayent de s'enrouler autour de mon sexe quand je le fais aller et venir dans la chatte humide de sa mère. Marilyn et Janine gémissent de concert et je n’arrive pas toujours à distinguer qui gémit le plus. Par contre, je sens la chatte de Janine qui commence sacrément à compresser ma bite !
Les cris de sa mère montant en puissance Marilyn s’assoie sur ses pieds et elle l’a regarde attentivement entrain de se faire enfiler une énorme bite dans sa chatte dégoulinante.
Janine, frénétiquement, demande que je la finisse !
Elle tend la main et saisit celle de sa fille en criant ;
- Vas-y Mike baise-moi plus fort, plus vite ! J’y suis presque ! Aaaahhhh ouiiiii làààà ! Ouiiiii...comme ça...bien à fond ! Encooooore plus fort ! Putain, c’est booon ! Toi au moins tu sais baiser une femme !
- OH...OH...OH...SALAUD ! Tu me fais jouirrrrrr! Ouiiiii je jouiiiiis ! Oh putain ! Oh Mike ! Oh, Marilyn, c'est tellement bon ! C’est le diable qui me baise et qui brule mon sexe dans ses flammes !
Les hanches de Janine se soulèvent pour mieux sentir la f***e de mes coups et pour avoir le plus de spasmes possible engendrés par mon pieu cognant son utérus.
Il y a peu de temps j’ai remplis la chatte de Marilyn de mon sperme, mais la façon dont sa mère travaille ma bite avec les convulsions de son vagin, je crois qu’elle aussi va gouter à ma crème d’amour.
- Oh Janine, tu vas me faire jouir aussi! Oh merde, Voila... ça vient ! Oh putain! AAAaaaHHHHhhhh ! Tiens... prends ça ! Maman salope !
Apparemment Janine c’est remise de son orgasme car, s’assurant de bien garder ma bite au fond de son sexe, elle crie ;
- Ouiiiii...donne moi tout! Donne-moi tout ton sperme ! Oh Dieu oui, je le sens qui me remplis mais..... je.....Aaaahhhh.... je jouis encooooore ! Oh... oh... oh...DIEU, SALE PUTAIN DE MERDE ! MIKE ! Je Jooooooiiiiiisssssssss!
Et son corps est pris de tremblement comme une damnée entrain de se faire exorciser.
Je lâche ma dernière giclée de sperme dans son trou débordant de nos jus mêlés et sous moi elle gémit doucement puis me dit,
- Sacré baise ! Mike t’es le roi de la baise! Oh mon Dieu, putain de salaud, qu’est ce que tu m’as mis ! Je suis pleine ! oh merde Mike, tu m’as gavé comme une oie! J'aime la façon dont tu me baise; la façon dont tu sais si bien faire monter mon plaisir et m’amener au paradis !
Et elle m’attire vers elle pour un long baiser en enroulant étroitement ses jambes autour de ma taille pour prendre et surtout garder mon sexe entièrement dans sa chatte.
- Oh maman, c'est tout simplement magnifique!
On reprend conscience que Marilyn est à côté de nous.
- Mike te baise formidablement bien et j’adore te voir jouir sous ses coups de bite !
Maintenant ce sera mon tour dès qu’il aura repris de la vigueur !
Et la journée c’est passée dans la luxure avec ses deux femmes surexcitées qui ne sont jamais rassasiées et qui, après une courte pose, en redemande encore et encore !
Pour prendre du sexe elles en ont eus ! Et leurs chattes sont noyées de sperme mais moi je suis lessivé ! Je n’ai même pas besoin de laver mon sexe car après chaque jouissance 2 bouches gourmandes lui font sa toilette.
Après cette orgie de sexe, nous prenons le temps de manger un repas riche en protéines pour nous fortifier et pour notre plaisir commun.

Marilyn avale une bouchée de sa nourriture et dit:
- Dis donc, Mike, de la façon dont tu nous baises, tu dois avoir au moins une vingtaine de copines qui frappent à ta porte pour baiser avec toi.
Janine rigole et moi je m’étrangle avec mon Coke, puis je réussi à répondre ;
- Cela peut paraître fou, mais avec d'autres filles, je baise assez rapidement et je n’en connais que 2 qui ont acceptée que je les pénètre avec ma grosse queue.
C’a dure pas plus de 20 mn et cela fait déjà un certain temps ! À croire qu’elles ont eu peur de recommencer l’expérience !
Mais avec ta maman, et maintenant avec toi, ma bite et mes couilles sont toujours prêtent à recommencer !
Vous vous rendez compte que ça fait presque cinq heures que je vous baise à couilles rabattues et que j’ai encore l’impression qu’elles sont pleines à ras bord ! Et merde, chaque fois que je vois vos seins ou vos merveilleuse chattes, ma bite se met automatiquement au garde à vous !
D’ailleurs rien que d’en parler, c’est le cas, et si l’une d’entre vous est partante et bien.......
Bien sur les deux salopes sont d’accord et c’est reparti pour la soirée !

Et pendant que nous étions occupés à forniquer dans la chambre faiblement éclairée, aucun de nous n'a entendu le téléphone sonner, ni aperçu la lumière sur le répondeur essayant de nous alerter qu’une personne essayait de nous joindre.
Bien sur, plus tard, nous n’avons pas entendu la porte de la maison s’ouvrir pour laisser ma mère entrer afin de passer la nuit chez elle car elle avait fini son travail plus tôt que prévu !

De toute façon avec les cris que poussent les deux salopes qui me font ma fête je ne peux rien entendre. Marilyn a ses jambes serrées sur mes oreilles, alors qu'elle frotte sa chatte sur ma bouche et que ma langue qui farfouille dans sa cramouille va bientôt la faire hurler de plaisir. Dans le même temps sa mère est très occupée à faire furieusement du cheval sur ma bite tout en essayant de maintenir sa fille et de lui peloter ses seins.

Je sens que je vais bientôt jouir quand tout d’un coup mes deux cochonnes s’arrêtent de bouger comme prisent d’un arrêt cardiaque ! Un peu surpris j’essaye de voir ou d'entendre ce qui se passe. J’arrive à peine à respirer et Marilyn bouche toujours mes oreilles et ma vue. J’essaye de la pousser mais elle maintient sa position. Puis je sens tristement Janine se retirer lentement de moi, mon monstre turgescent s’agitant fièrement le nez en l’air. Marilyn recommence ses mouvements de serpent au-dessus de moi et du coup je reprends mon exploration de son canal d’amour.
Tout à coup, ma bite est doucement caressée par une langue puis deux lèvres entourent mon gland et je sens une bouche absorber la moitié de mon phallus.
J'entends Janine et Marilyn murmurer je ne sais quoi et j’ai l’impression que Marilyn glousse légèrement. La bouche qui me suce ne me laisse pas réfléchir plus loin sur ce que peuvent dire mes amantes car la langue tourbillonne et s’enroule autour de ma queue. Bien que je me demande pourquoi Janine a cessé de me baiser, elle me taille une pipe d’enfer et fini par prendre entièrement ma grosse et longue queue dans sa bouche.
De son coté Marilyn commence à se lever un peu hors de moi, retardant ainsi sa jouissance sans pour cela me permettre de voir la fellation que je reçois ; Pourtant, mon Dieu que j'aime regarder une nana entrain de me sucer la bite!

Toute ma bite se met à gonfler et le volcan entre en éruption. Il vomit 5 à 6 explosions de lave brulante qui est aussitôt avalée par la bouche affamée qui me bouffe littéralement la bite. Je l'a sens avaler rapidement chaque salve pour faire place à la prochaine, évitant ainsi que j'inonde sa bouche de foutre. Quand j'ai fini d’éjaculer la bouche continue le siphonnage de ma bite et je me demande quand même pourquoi Janine a préféré me sucer plutôt que de se faire jouir sur ma bite !
Et Marilyn qui s’écartait de ma bouche pour que je ne l’a fasse pas jouir redescend enfin sa chatte sur ma bouche. Ma langue reprend son activité sur ses lèvres humides et s’attarde sur le clito. Ses jambes étroitement serrées m’empêchant de manœuvrer comme je veux j’écarte d’une main une de ses cuisses mais en faisant cela elle se soulève et je crois qu’elle se retire.
Mais non elle se réinstalle sur moi et je sens à l’odeur sa chatte se rapprocher. Quelques chuchotements au dessus de moi et des gloussements venant probablement de Marilyn. Janine aussi se laisse tomber sur ma bite toujours dressée et je me demande comment une chatte peut serrer ma bite aussi bien alors que je l’ai défoncée et élargie il y a peu de temps !
En tout cas elle y va de bon cœur car je l’a sens passer du haut de mon gland à la base de mon pénis.
Elle se sert de mon pénis comme d’un gode, c’est elle qui mène le jeu. Tantôt doucement puis rapidement, s’enfonçant à moitié puis absorbant la totalité de mon pieu. Elle s’arrête quand elle sent venir la jouissance pour reprendre encore plus fort.
Marilyn écrase sa chatte sur moi au moment ou je lui aspire son clito érigé comme un petit zizi d’enfant et, prise de frémissements, elle se laisse aller à sa jouissance en inondant copieusement mon visage.
Cela doit exciter encore plus Janine qui s’affole sur ma queue qui, hautement sollicitée, entre de nouveau en éruption dans sa chatte tremblante et super serrée ! Son pubis vient frapper le mien quand ma bite éjecte au fond de son vagin des giclées de sperme chaud.
Quand tous les trois nous avons fini de jouir je sens Marilyn se tourner pour embrasser sa mère et se dégager de moi. Au moment ou Marilyn pivote son corps hors de mon visage je cligne des yeux et une voix s’écrie ;
- MIKE!!! OH NON DE DIEU ! PAS TOI ! NOOOONNN !
Et je reconnais enfin que c’est ma mère qui s’éjecte de ma bite et s'enfuit en courant de la chambre.

100% (8/0)
 
Categories: First TimeMatureTaboo
Posted by phantome19
1 year ago    Views: 1,879
Comments (4)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
1 year ago
a quand la suite et merci
1 year ago
Waouw les mots me manque
1 year ago
Dur de tenir jusqu'à la fin de ces récits tant ils sont excitants. Vivement la suite !
1 year ago
Plus qu'une première fois, une véritable passion !