L’Énorme bite de mon fils. Ch.4

Ouf...j'ai terminé le Ch.4 La tension monte!

Chapitre 4

Plus tard dans la journée j'ai entendu Mike rentrer à la maison, il avait été faire une partie de foot, bien qu'après notre putain de baise je ne sais pas comment il a eu encore assez d’énergie pour aller taper dans la balle.
Il était près de 17h quand j'entends la porte s’ouvrir. Je vais dans le couloir et je vois mon fils qui jette son sac sur le sol. Un t-shirt serré sur sa poitrine met en valeur ses muscles.

- Salut bébé, tu t’es bien amusé ?
- Oui maman, mais j’ai mal à une jambe je pense que je me suis claqué un muscle.

- Oh mon bébé chéri tu t’es fais mal... tu vas monter à l'étage et te déshabiller et maman va venir voir ça de plus près et te faire un massage pour te détendre.
Je me penche vers lui et je lui roule un patin pour bien sentir la chaleur de sa langue.Je le prends à bras le corps et je le serre contre moi.
Je hume le parfum viril qui se dégage de son corps et ma chatte commence déjà à me titiller.
J’arrête de l’embrasser et je lui dis :

- Vas sur mon lit et déshabille-toi pour que maman puisse bien prendre soin de son bébé.

Avec un clin d'œil, je lui pince la fesse et lui donne une claque dessus. Il monte les marches et je ne peux m'empêcher de le regarder.

Le mini short de football lui colle au cul et ses jambes musclés brillent de sueur.
Je le suis en serrant mes seins et pinçant mes tétons, ma chatte commence à mouiller.

Après avoir pris dans la salle de bain une bouteille d'huile pour bébé je rentre dans la chambre et je dis ;

- T’es fin prêt mon fils ?

- Oui maman, je suis toujours prêt pour toi.
Pour être à l’aise, j’enlève mon chemisier et mon Jean. Je me tiens devant mon miroir de salle de bain et je porte juste mon soutien-gorge et un petit String qui ne cache pas grand-chose de mon cul.

Je sors de la salle de bain et j’entre dans ma chambre pour admirer la plastique de mon fils couché sur mon lit.

Mon fils a enlevé son t-shirt et il n’a gardé que son petit short de football.

Je peux voir un renflement important dans son short. Il me regarde et sourit, voyant sa chaudâsse de mère portant juste son soutien-gorge et son string.

- Oh mon bébé, tu es beau, mon dieu que tu es beau....dis-je en m’avançant vers lui et m’asseyant sur le lit
- C'est quoi ça maman? » demande-t-il, pointant la bouteille d'huile pour bébé dans ma main.
Je lui réponds avec un sourire coquin ;
- Maman, va donner à sa star du foot un massage de professionnelle pour calmer tes muscles endoloris.
- Tourne-toi mon cœur, laisse moi commencer par un massage du dos.

Mike s'est renversé sur le dos et je me suis rapidement mise en position. Je grimpe au-dessus de lui et je m’assoie dans le creux de ses cuisses.

J’enlève le bouchon de la bouteille et je verse une grande quantité de l'huile pour bébé sur son dos et ensuite je plaque mes mains sur lui.

- Muuummm, c’est booon » gémit-il quand je commence à frotter son dos de mes mains.

- ça te fait du bien mon cœur ?

- Oh maman... Oui...c’est vachement bon...tu me fais du bien.

Il gémit encore quand je le travaille avec la paume de ma main et le bout de mes doigts. Je masse également ses épaules et le cou.
Ses muscles son durs et tendus sous mes mains expertes. Sous moi je peux voir et sentir son jeune son cul serré et m’avançant légèrement je frotte ma chatte contre ses fesses bien fermes.
Et voila ! J’ai mon string qui devient humide car je mouille de la chatte. La lubrique maman refait son apparition.

Quelques minutes plus tard, je lui demande de se retourner en soulevant mes fesses de son petit cul de sportif.

- Oh mon Dieu, que vois-je ? Qu’est ce que c’est que cette énorme bosse ??
Son short est complètement déformé par l'énorme érection énorme qu'il a.

Il a un petit sourire coquin et il se cale bien confortablement sur le lit
Je me remets à cheval sur ses cuisses et je verse un peu d’huile sur sa poitrine bien musclée.
Bien calée et mes cuisses écartées, je commence mon massage. En avançant pour masser le haut de sa poitrine je sens cette protubérance frotter mes cuisses et buter sur mon pubis.

- Bébé tu n’as pas l’air si mal en point que ça mais tu as une élongation dans ton slip. Huumm...j’aime le corps de mon valeureux garçon.

Essayant d'ignorer cette énorme bite qui cherche à s’échapper de son short, je continue mon massage, mais je sens bien que mon corps réagi a cette proximité et que je m’appuie de plus en plus sur lui.
Il est couché, les yeux fermés, avec ses mains au-dessous de sa tête et il a l’air d’apprécier mon traitement.

Mon cul s’enfonce un peu plus entre ses cuisses et sa putain de grosse queue me mets à rude épreuve. Je ne peux d’ailleurs pas rés****r longtemps et tout doucement c’est ma chatte qui maintenant se frotte contre ce pieu dur et qui sens bien le volume massif de son sexe.

« Mike, Ton corps est tellement sexy et ta bite est un don de la nature !

Je passe un moment à masser les superbes muscles de mon grand bébé et je profite de la sensation que ce monstre de pénis me procure en étant écrasé sous ma chatte, qui d’ailleurs devient maintenant très humide.

Je continue de monter mes fesses un peu plus haut de quelques centimètres afin de mieux sentir la fermeté de cet engin énorme qui frotte entre mes cuisses.

Mon fils a ouvert ses yeux et regarde fixement ma poitrine.

- mon amour de fils a envie de jouer avec mes seins ?
Il a seulement opiné de la tête, mais son sourire en dit plus que des mots.

Retirant mes mains de son jeune corps je passe derrière mon dos et je détache le clip de mon soutien-gorge. Je tire les bretelles et mon soutien gorge taille 95 E tombe sur le lit laissant à la vue de mon fils mes gros seins aux mamelons érigés par l’excitation.
Celui-ci s’empresse immédiatement de les prendre dans ses mains, les presses et joue avec eux comme un petit chiot avec une balle.

- Oui mon fils, joue avec les gros seins de ta maman. Et je remets mes mains sur son jeune corps.
J’appuie un peu plus fort sur sa grosse bite et en même temps que mes mains montent et descendent sur son torse, ma chatte fait de même sur toute la longueur de sa tige bien dure.
- Mon dieu, chéri, ce que je sens est vachement agréable.
Lui, imperturbable, continuait à me malaxer les seins et à rouler mes tétons entre ses doigts.
J’approche mes mains de son visage et le caresse amoureusement avec mes doigts imprégnés d’huile de massage.
Je ne sais pas ce qui m’a pris mais j’ai eu une envie de le gifler, pas pour lui faire mal, mais juste parce que je savais qu'il allait baiser sa salope de mère avec son énorme bite.
Je l’ai frappé à deux reprises en lui disant ;
- Tu es un sale petit garnement ! Tu n’as pas honte de faire ça à ta maman ? Tu commence à m’exciter avec ton bâton qui frotte ma chatte.
Il ne dit rien mais, se redressant avec un sourire carnassier, il approche son visage de mes seins et prend à pleine bouche un de mes gros seins.

- AAAaahhhh, Oui bébé, suce mes seins, suce ta maman, tu vas me faire mouiller encore plus.

Un frisson traverse ma colonne vertébrale et ma chatte palpite de plaisir quand il suce et lèche mes mamelons et englouti mon gros sein dans sa bouche. Aaaah! Sa langue presse mon mamelon et virevolte autour! Ses lèvres font comme une ventouse et il aspire mes tétons l’un après l’autre.

Je me frotte encore plus sur son énorme érection, il est maintenant tellement raide qu’une bonne partie de son pénis dépasse de son short. Je frotte les lèvres de ma chatte sur ce gros bourgeon qui dépasse, je redescends le long de sa putain de grosse bite et je recommence, en haut en bas...en haut en bas.... Ma chatte devient si humide, prête pour l'invasion de sa grosse et longue bite.

- Chérie, Maman a terriblement envie de te sucer, je veux gouter la belle bite de mon garçon, je la veux au plus profond de ma bouche...

Je me suis dégagé de ses mains à regret mais une grosse sucette était à porter de ma bouche.
Reculant sur le lit je vois l'énorme queue dépasser de plus de 10 cm au-dessus de sa ceinture et le contour de sa massive queue déformer son short qui est au bord de la rupture.
- Maman va d’abord retirer sa culotte en premier et après c’est ton tour !
Poussant mon string sur mes fesses et mes jambes, et balançant mes gros seins en me penchant vers son corps je vois un regard de convoitise dans les yeux de mon fils.

- Prenons notre temps mon bébé, laisse maman inspecter ce gros muscle tendu dans ton short...Je pense que je vais devoir faire un massage spécial à cette partie de ton corps.

Je grimpe sur le lit et approche ma tête de son entre cuisses. Mon cul plié sur le bord du lit, comme si j'étais prête à être baisée.

- Putain de fils ! cette saloperie qui sort de ton short mérite une attention particulière de ta maman.
De la main j’att**** tout ce qui sort de son short et j’admire cette chose.
Le gland foncé, le bourrelet qui en fait le tour, le frein. La peau si fine sous laquelle se profilent ses veines gonflées.
Je parcoure de ma main le contour de cette grosse queue jusqu'à ses couilles gonflées.

- Tout ça m’a l’air bien enflé mon gros bébé et maman va prendre bien soin de son garçon.

Je donne quelque coups de langue sur son gland ce qui provoque un léger écoulement par la petite fente

- Tu m’a l’air bien excité bébé, j’adore... Huumm...délicieux, je sens que je vais me régaler. Rien de tel qu’un gros morceau d’un beau mâle pour une maman affamée de sexe !
Et tirant sur l’élastique de son short je l’enlève pour exposer à ma vue, sa magnifique queue de 28 cm.

Mon fils est maintenant complètement nu, sa bite d’âne pointant fièrement en l’air comme une fusée prête à décoller.
- Non de dieu ! J’ai l’impression que cette bite s'agrandit chaque fois que je la vois ... Regarde Bébé cette grosse bite dans ma main... Regarde comment c’est énorme et lourd...elle est fin prête à baiser une chatte et lui donner un putain d’orgasme ... Tu sais j’en ai vu pas mal des bites, mais celle-là c’est la plus grosse... et elle est dans ma main... et c’est celle de mon beau et grand garçon.

J’aime parler d’une façon salace à mon fils, surtout quand j'ai sa bite dans ma main. J’approche sa bite de ma bouche et mes lèvres caressent son gland, avec de petites sucions pour déguster le liquide qui s’écoule sur son gland. Ma langue roule autour du gland.
Je me régale !
Lentement, je commence à glisser ma main de haut en bas sur toute la longueur de sa queue, mes doigts autour de la tête de cette grosse tige.
Ma main, glisse bien sur cette tige et je branle l’énorme bite de mon fils. Je masse toute la longueur de son monstre bien lubrifié par l’huile de massage qui restait sur mes mains.

- Muuummm ...
Il commence à gémir de plaisir et j’accélère le branlage de sa bite.

- Ooooh, oui mon grand, regarde... Regarde comment ta maman te fait un sacré massage sur ce gros muscle qui est tendu à mort. Laisse ta maman calmer cette tension que tu dois avoir du mal à supporter.
Je sens d’un seul coup la main de Mike appuyer sur ma nuque et je devine ce qu’il veut que je fasse !

- T’as envie que je te suce, hein petit salop ! Et bien je vais la sucer ta grosse bite, je vais essayer d’avaler ce gros morceau de viande.
Il répond juste par un profond gémissement, les yeux fermés et sa tête posée sur l'oreiller.

Je prends avec joie son pénis et je pose mes lèvres sur le bout. Je sens encore du pré-sperme suinter de la fente et je colle le bout de ma langue dessus.
Entourant son nœud de mes lèvres j’aspire le plus de ce liquide que je peux.
J’avale doucement pour bien profiter de ce nectar et je lèche bien le gland pour m’assurer de ne rien laisser.

- J’aime goûter ta queue mon chéri, c’est si bon... maman se régale avec ta grosse bite.

J'ai enveloppé son engin de mes doigts et je n’en fais pas le tour. Je descends doucement ma main et je m’arrête à mi chemin de ce monstre. Je sens les palpitations de son sexe dans ma main.
J'ouvre ma bouche aussi large que je peux et j’abaisse ma tête vers le bas, en enveloppant la tête de sa bite dans ma bouche béante.

J'enfonce cette merveille le plus possible que je peux jusqu'à ce que son gland touche le fond de ma gorge et je sens mes amygdales vibrer sous la pression.

J’ai presque 20 cm de sa grosse bite dans ma bouche et je tiens encore la base de sa queue dans une main pendant que l’autre prend en coupe ses belles couilles.

- OOOOH... je baise ta bouche de maman, ouiiiiii... prends ma grosse bite maman, t’es vraiment la meilleur suceuse du monde, il n’y a que toi pour avaler mon monstre.
s'écria-t-il alors que je commence à tailler une bonne pipe à mon fils.

J'accélère la cadence et je prends le plus possible de ce saucisson. J’en englouti le maximum, j’en ressors une partie, je renfonce au plus profond de ma gorge à la limite de l’étouffement. Je claque et je tourne ma langue sur la grosse tête et ma main continu de serrer spasmodiquement le bas de sa bite. Ma salive déborde et coule le long de sa queue facilitant le glissement de mes lèvres.
Je continue furieusement ma branlette et le suçage de la grande bite de mon fils, remplissant ma bouche humide et chaude de la plus grande quantité de cette sale bite.

Pendant près de dix minutes, j'ai aspiré, embroché, pompé cette monstrueuse bite dans ma bouche. Dégustant de petites quantités de pré-sperme qui s’écoulaient de son gros gland.

Il n’arrête pas de gémir et de tortiller des fesses de plaisir quand j’engloutis son énorme bite et tout ce qu'il peut dire d'une voix forte mais rauque, c’est ;
- Maman me suce ! Ouiiiiii tu me suces bien, avale ma bite, AAAAhhhh.... Putain, ralenti si non je vais mourir.

Finalement, je sors sa queue de ma bouche et je la regarde, émerveillée par sa beauté.

Ma main était trempée d'une combinaison de salive et de son pré-sperme. Son énorme bite brille ainsi que ses énormes boules par toute ma salive qui c’est écoulée.

- Doux jésus ! Regarde mon bébé... regarde le résultat du massage buccale de maman. Je l’ai bien sucé ta super bonne et putain d’énorme bite ... je pense que ce bel outil est fin prêt pour une chatte en feu.

Sans hésitation je me suis dégagée et mise sur le dos à coté de mon fils. Je mets mes mains sous mes cuisses et je tire mes jambes vers le haut en les écartant le plus possible.

- Vas y mon fils, baise ta mère, baise-la avec ton gros bourdon, défonce-la avec ta bite de cheval, fais moi gueuler de plaisir. Baise ta cochonne de mère, ta salope de maman !

Il se lève et se met entre mes jambes. Son énorme queue se balance devant lui et il gifle ma cuisse droite puis la gauche. Je frotte ma main sur ma chatte humide et dégoulinante de jus.
Il me regarde dans les yeux en prenant sa bite en main

- Oui, t’es vraiment une salope maman ! Tu crois qu’un bon garçon doit faire ça à sa mère ?

- Salaud....tu me fais languir, dépêche-toi de me baiser et te retient pas...baise-moi brutalement que je te sente bien...Enfonce-moi ta bite le plus loin que tu peux.

Mike approche sa queue à l'entrée de ma chatte. Il caresse la tête humide de sa bite sur le bord de mes lèvres et tapote le bout de mon clito.
J’ai un frisson de plaisir.
J’adore le moment, cet instant prodigieux où une belle et grosse bite s'enfonce en moi en cherchant à pénétrer le plus profondément dans la chaleur de mon vagin.

Je suis prête à le recevoir et j’attends qu’il me procure ce plaisir, qu’il m’envahisse de toute sa longueur... Mais, sans avertissement, je sens sa langue chaude pénétrer dans la fente de ma chatte.

Je baisse mes yeux et je vois son visage enfoui entre mes cuisses et sa langue dans ma chatte dégoulinante de cyprine.

- OOOOh, petit salaud tu veux me bouffer la chatte...hein c’est ça, tu veux gouter la chatte de ta maman. Huumm...je sens ta langue qui plonge dedans, tu ne crois pas qu’elle est assez humide pour que t’enfile ton engin ? Ouiiiii, comme ça ...monte un peu plus haut, là, ouiiiii... juste là ! Aaaaaah...putain tu sais y faire mon cochon.

J’en ai des frissons dans le corps et instinctivement j’ai attrapé sa tête et tiré sur ses cheveux, en l’attirant encore plus prés de ma chatte.
J’écrase carrément sa bouche contre ma vulve pour qu’il enfonce sa langue le plus loin possible.

- OOUUIIIII, BÉBÉ, Baise mon con avec ta langue...lèche moi, mord moi, suce mon clitoris qui n’attend que çà. Prend dans ta bouche le bouton d’amour de ta maman.

Sa bouche englouti le bouton de mon clitoris et le suce vaillamment et je sens sa langue tourner autour tellement il c’est allongé par les stimulations qu’il reçoit.
Houlala, je sens également 2 doigts qui fouille ma chatte et qui caresse le haut de mon canal, la ou c’est très sensible. Puis c’est deux doigts vers le haut, puis un troisième et un quatrième.

Tout ça va de plus en plus vite, ses doigts en moi, sa langue qui danse sur mon clito et sa bouche qui lape mon jus tout chaud.

- Ouahhhh, mon fils comme tu bouffe bien la chatte de maman ! Ouiiiii, ouiiiiiiiii ....encore...nooon... arrête je vais jouiiiir ! Noonnnnn continue...

Je ne sais ce que je dis pendant que ses doigts et sa langue travaille sur ma chatte. J'écrase son visage inondé de mon jus, je voudrais la retirer mais mes mains n’obéissent pas
Je sens ma chatte se contracter autour de ses doigts, je sens que mon corps va exploser !
- Ouiiiii... bouffe-moi le con… ! Je vais gicler pour toi… ! J’ai la chatte en feu… !
Mes cris avaient le don de l’exciter car sa langue redoubla d’agilité.
Mes fesses et mes cuisses furent alors agitées de spasmes incontrôlables et je sentis un liquide tiède giclé sur sa langue. Je jouis en beuglant ;

- Oh ouiiiiiiiiiiiiiiiiiii. Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii. Ça y est. Je jouiiiiiiiiiiiisss. Oh que c'est bon, je jouis avec la langue de mon fils dans mon chaton, ouiiiii.... aaaaaaaahhhhhhh.

Mike continue de sucer mon clitoris et de me faire jouir, m’amenant au sommet de mon orgasme, mon corps se tordant sur le lit.
Je sens bien ma cyprine jaillir de ma chatte contractée par de puissant spasmes et atterrir dans la bouche de mon fils. Il dégluti, avale mon jus d’amour mais continue à sucer et à lécher ma chatte. Ses doigts pilonnent ma chatte à travers mon orgasme en cours.
Les muscles de ma chatte en folie écrasent ses doigts tandis que sa langue suce et avale tout ce qui dégouline.

Je tiens mes deux seins ensemble et pince durement mes mamelons pendant que je continue de secouer ma chatte sur son visage, mon incroyable orgasme continuant d’exploser sans arrêt.

Lentement, j’émerge et je redescends sur terre pour voir mon fils devant moi tenant son énorme bite dans la main et s’approchant de ma chatte.
Il s’abaisse un peu en guidant sa bite dans ma chatte mais je l’att**** par le cou et je l’embrasse sur la bouche qui à le gout de mon jus.
Après ce baiser très profond, très sensuel je sens ma chatte défoncée par son épaisse et énorme bite ; avec une seule poussée il est entré en moi.

- Oh oui, murmurais-je… Viens bien au fond de mon ventre… Je veux sentir ta queue au fond de ma chatte…

Je sens son gland venir frapper le fond de mon vagin, signe que la presque totalité de sa verge est en moi et je lui:
- Là !... Ne bouge plus !...huuuummm...c’est sublime...c’est boooonnnn...

Sa bite rempli ma chatte avec une grande facilité, tellement elle à été humidifiée par la chaude mise en bouche qu'il vient de me donner.
Sa gigantesque queue remplie totalement ma chatte heurtant le fond de mes entrailles.
Je mets mes jambes autour de sa taille et je serre son cul bien ferme. Il s’enfonce encore plus profondément dans mon utérus et ses grosses boules tapent contre ma rosette. J'ai toute la grosse bite de mon fils la bite à l'intérieur de moi et il m’appartient.

- Oh oui mon Bébé, baise maman, baise ta salope préférée, enfonce la, déchire la, prends la comme une sale putain que je suis !

Je ferme les yeux et incline ma tête vers l'arrière pour apprécier pleinement cette immense bite qui va salement me baiser.

Mike me tire facilement maintenant, enfonçant les 28 cm de sa grosse queue tout au fond de ma chatte dégoulinante.

Je serre mes muscles le plus possible autour de ce pilier en prenant ses fesses dans mes deux mains.

Je tape sur son cul à chaque fois qu’il recule pour mieux renfoncer cette monstrueuse bite bandée à l’extrême.

- Baise, mon fils, baise ta mère. Ouiiiii... sort ...stop, revient...à fond, Aahhhh... Ma chatte t’appartient, elle est faite pour ta bite. Baise-moi longtemps je veux que ça dure très longtemps, c’est si bon.

Je plante mes ongles dans son cul qui n’arrête pas d’aller et venir pour satisfaire ma chatte et son pénis s’enfonce à chaque poussée au maximum de ses possibilités. Tout mon corps est secoué, mes seins ballottent de haut en bas à chaque coup de bite que je prends.
Au dessus de moi, les yeux fermés et les dents serrés Mike frappe le plus loin qu’il peut la chatte excitée de sa mère.

- Maman va te vider les couilles... Je vais te faire gicler !... Oh oui... Tu vas décharger tout ton sperme dans le con de maman... Tu vas me remplir la chatte... Ooohhh... Chéri, c'est trop bon !....

Et il continue à me limer durement, enfonçant toute la longueur de cette bite monstrueuse à l'intérieur de moi, cognant ses lourdes couilles contre ma chatte à chaque fois qu'il va au plus profond de ma moule en feu.
Nos corps claquent et nos cris réveilleraient les morts. Heureusement que personne n’entend et surtout que personne ne voit un fils i****tueux baiser sa mère avec une bite aussi grosse et aussi longue.
Le lit craque sous la contrainte de nos deux corps en folie, mais ce grand lit est pour l'instant le témoin d’une baise hard entre un fils et sa maman plus que consentante!

- Maman ! Je vais jouirrrrrr..., crie-t-il après une demi-heure de pistonnage de ma chatte avec sa queue énorme en moi.
Mais moi je crie :

- je veux avaler ton sperme, gicle dans ma bouche !

Il tire sa queue hors de moi avec un fort bruit de succion très humide. Elle reste en suspension devant moi, dressée comme une bite de cheval, énorme et imposante et il la prend en main.

- Vas-y mon fils, arrose moi, tire ta charge chaude, tout ça c’est à moi !

Assis sur ma poitrine, il avance son énorme gland palpitant vers ma bouche ouverte.

- Allez, fils, décharge dans ma bouche, remplie là de ta chaude et bonne crème. Maintenant lâche-toi !

Un flux énorme de sperme sort de sa queue, atterri sur mon visage du menton à mes cheveux. Une deuxième giclée bien épaisse frappe ma bouche ouverte et rapidement j’avale ce sirop de corps d’homme.
Une troisième décharge de son foutre délicieux et chaud remplie de nouveau ma bouche et je manque de m’étouffer. J’ai le bon réflexe et je réussi à avaler la grosse décharge dans ma gorge. C'est chaud et crémeux quand ça glisse dans ma gorge, un peu salé, mais... oh si doux.

Quand il a fini de cracher tout son jus il s'est effondré sur le lit à côté de moi, nous étions tous deux couchés, nos respirations haletantes. Sa grande queue est encore resplendissante et ses couilles sont un peu gluantes du mélange de nos flux intimes. J'ai encore mes jambes ouvertes, ma chatte dégouline et mon visage est tapissé de son sperme.

Je recueille de belles quantités de foutre avec mes doigts et je m’empresse de les sucer et d’avaler ce nectar que mon fils m’a donné.

- Oh, mon cœur, tu as... été... sublime ! Qu’est ce que c’est bon ! Tu m’as fais merveilleusement jouir, ma chatte a été parfaitement remplie et je me suis régalé avec ta liqueur d’amour...Ce fut un vrai marathon et je pense que tu devrais arrêter le foot car ta maman te suffira pour te tenir en forme !

Nous avons tous deux sourit en nous regardant, nu et en sueur sur le lit.

- Désormais bébé, maman te donnera toute les séances d'entraînement que tu auras besoin... et à tout moment...si tes muscles ont besoins d’un massage...Je suis à ta disposition...surtout pour soulager ce gros morceau entre tes cuisses!

Nous avons tous deux éclaté de rire et je me suis serrée contre le jeune corps musclé de mon fils. Nous nous sommes embrassés tendrement, enfin... amoureusement...nos langues odorantes se mêlant l’une à l’autre avant de s'endormir dans les bras l’un de l’autre.

A suivre, après avoir pris un peu de repos...

93% (16/1)
 
Categories: HardcoreMatureTaboo
Posted by phantome19
2 years ago    Views: 3,892
Comments (6)
Reply for:
Reply text
Please login or register to post comments.
1 year ago
miam!
1 year ago
Très chaud!!! J'attends avec impassiance la suite
2 years ago
chouette cette histoire ,bandante
2 years ago
superbe merci
OALINE
retired
2 years ago
superbe j'ai mouillée à lire cette histoire hummmm
2 years ago
merveilleux